Utilisateur:Hizsca

De Wiki'speria.
Aller à : Navigation, rechercher
HizscaSignature.png


Thème d'Hizsca


Hizsca Vaskrsija

Informations RP
Nom Hizsca Vaskrsijamail-icon.png
Sexe Femme
Famille
Rang Habitante
Quartier Ouest
Métier Éleveuse
Fonction Lavandière
Bâtiment Le Lavoir de Nora
Origines
Ville d'origine Klatovy
Région d'origine Steiertal
Nation d'origine Grande Huratelon
Informations HRP
Login Minecraft Sphalt
Pseudo Sphalt/Agathe/Runaen
Age 17 ans




✗ Nom/Prénoms: Hizsca Ljuba Prudencia Vaskrsija

Elle hérite ses différents prénoms de sa grand-mère du côté paternel: Ljuba Vaskrsija et de sa tante du côté maternel: Prudencia Svatomir. Si on remonte l’origine du prénom principal on peut y voir le mot Hura “Izsa” pour Silence. Ce nom lui a été donné suite au retard du premier cri à sa naissance, ce qui a valu une grande peur aux deux nouveaux parents.

✗ Son âge: 19~21 ans

Hizsca prend enfin l’occasion de dire ses adieux à son adolescence pour arborer les traits d’une jeune femme. Des traits qui peuvent être parfois exagérés par certain et non sans mal puisqu’elle peut facilement faire plus vieille qu’elle ne l’est du fait de ses travaux de ferme qui ont su l’endommager. Seulement, on pourrait la trouver peu cultivée ou presque sotte ce qui, pour d’autres, la rendrait plus jeune et candide dans sa tête. Elle ne cache son véritable âge, fière de se prétendre nouvellement adulte.

✗ Son peuple: Grande Huratelon / Steiertal / Klatovy

Ce sont dès les premiers mots qu’un fort accent de paysanne Hura peut se faire entendre là où il n’y a plus de place au doute quant à ses origines d’autant plus qu’il est facile de le deviner par l’oeil avisé de celui qui pourra la voir habillée selon les habitudes Hura ou encore de par son courant. Néanmoins, il serait moins aisé de deviner en elle le lieu précis de sa vie précédente bien qu’on puisse tout à fait admettre quelques origines paysannes. Hizsca est en fait une Klavotienne née dans ce village caché au plus profond d’une forêt non loin d’Odense ,dans le grafat de ce dernier, tout comme ses parents et cela sur de nombreuses générations.
✗ Métier: Fermière (Eleveuse)

Née de l’union d’un père et d’une mère éleveurs de porcs, Hizsca a toujours baigné dans l’ambiance de sa ferme natale et des nombreux travaux qui s’y joignent. En tant qu’aînée elle est habituée et préparée au fait de devoir représenter dignement l’honneur de ses deux parents que ce soit par l’apprentissage de leurs idéaux à ses futurs enfants mais surtout par le travail puisqu’elle devra poursuivre cet héritage en conservant le mode de vie qu’impose un élevage et de ne jamais prétendre travailler autre chose que ce pour quoi elle est née. Hizsca a suivit ce chemin où elle accorde plus de plaisir à l’élevage par amour des animaux plutôt que le travail dans les champs de blés ou de vignes bien qu’il est tout naturel pour elle de laisser de côté ses petits plaisirs dès qu’on lui propose un travail.





Sommaire

Description

♪♫


Choix


Grille Blé.png I.Fermière Grille Cuir.png II. Eleveuse Grille Dalle de Foin.png III.Art loisir(Vannerie) Grille Dalle de Laine Blanche.png IV. Connaissance(Lavandière)


Description Physique


HizscaPortrait01.png

Hizsca est désormais une jeune femme perchée du haut de son mètre soixante-douze et ne grandira plus. En effet, c’est au premier coup d’oeil qu’on y trouve un visage aussi bien qu’une silhouette d’adulte se détachant déjà plus largement de celui d’une adolescente.

On y reconnaît facilement la fourchette de son âge entre dix-neuf et vingt et un ans bien que pour elle, il y a souvent tendance à la rendre un peu plus vieille qu’elle ne l’est au bout de son air naturel déjà fatigué traduisant les difficultés du travail de fermière.

L’ensemble de son corps se retrouve assez musclé de partout devant les mêmes raisons, ces qualités de fermière. Une fragile pilosité négligée se balade tout du long et particulièrement aux endroits stratégiques.On peut souvent la trouver sale ou relativement malodorante bien qu’il ne soit rare pour elle de profiter d’une toilette quotidienne et d’un bain semestriel ne serait-ce que pour respecter son corps offert et partagé avec le sang d’Arbitrio ou encore d’éviter de salir au mieux ses vêtements pour ne pas à en avoir à racheter de si tôt.

Son visage en forme de “V”, d’une teinte bronzée comme une peu usée sous le soleil, laisses de fines joues pour encadrer son minois. Celui-ci aussitôt remonté par un couple de pommettes mieux représentées. Les traits tirés de part l’acharnement du travail ne fait qu’un rappel de ses larges cernes ménagées ensemble sous des yeux qui peinent à se maintenir ouverts. Le nez particulièrement discret, rond et enfantin se trouve être l’exception épargné par l'acharnement de ses besognes. Allongé de profil sans qu’il ne puisse camoufler une bouche de façade abattu qui semble prendre peur à s’activer pour quelconque rare sourires jaunes qui, une fois affleuré, se coince entre deux rides peu habituées au coin des lèvres. Si ses cheveux ne sont attachés, il serait bien impensable de croire qu’il pouvait y avoir, ici, un front tant il s’efface du visage. Cette même toison d’un noir léger qui, cheveux par cheveux, sait se confondre avec un brun plutôt foncé proche du marron.

Ils sont habituellement secs et difficile à travailler du fait qu’ils sont assez fins et souvent emmêlés. Pourtant, pour une question pratique et peut-être même esthétique, Hizsca se les coiffe souvent et se les attaches, accordant cela d’un cône feutré aux champs ou d’un simple châle sous les grandes chaleurs de son labeur ce qui fait apparaître une paire d’oreilles assez grandes et aplaties si non on ne peut plus banales.

Ses activités se retrouvent sur ses mains. Il est aussi facile de comprendre qu’il y a là les mains d’une jeune femme comme celles d’une paysanne. Sèches et calleuses, très peu agréables au toucher autant que ses pieds cloqués et bossuets par endroit avec comme seul responsable: Les épais sabots d’un cuir peu travaillé qu’elle porte à tout heure du jour.

Hizsca est donc une fille qui sort de l’adolescence sans jamais être celle qui fera la beauté ni l’originalité physique dans son village et dont le travail use son corps par endroit.

HizscaPhrase01.png


Description Morale


HizscaPortrait02.png

Vous verrez à votre passage du matin, Hizsca enfermée dans l’enclos des verrats. Le soir du même jour, vous rentrez chez vous, fatigué. Hizsca n’a pas bougé..

Hizsca est une franche travailleuse, qui, habituée à la tâche, n’hésite pas à se tuer de labeur quel qu’il soit et tout particulièrement quand celui-ci rime avec élevage. Tout comme le travail des champs qui n’est pas non plus un problème même quand on sait qu’elle y est moins expérimentée. Cela est principalement dû à la conviction du rôle important pour un arbitré de travailler la terre de son seigneur et ainsi, le sang du divin.

Vous aurez donc compris qu’elle est tout autant croyante que patriote tant elle se trouve peu ouverte et compréhensive devant d’autre cultures considérant bien volontier le peuple Hura comme celui le plus prospère ou celui le plus à même d’élever ses futurs enfants qui devront, à leur tour respecter l’héritage moral de leurs parents comme elle le fait déjà avant eux.

Difficile d’oublier les origines paysannes de la jeune femme. Ecoutez son lourd accent Hura du bout d’un Capitalin branlant et scolaire ou tentez de comprendre son étrange jargon Hura couplé à des insultes maladroites qui, même pour un natif, ne serait pas des plus faciles à cerner. Peut-être voyez vous plus son style vestimentaires qui regroupe toutes les teintes d’une paysanne hura le long d’une robe de champs ? A moins que vous l’ayez vue porter des fleurs à ses cheveux selon son humeur traduit par le langage des fleurs...

Simple, elle sait profiter des bonnes choses de la vie. Le calme et la tranquillité mérités seraient bien là ses principaux luxes bien qu’elle ne serait pas contre s’accorder quelques chopines accompagnée d’amis jusqu’à se retrouver pompette. Il a déjà été vu, la jeune femme suite au verre de trop.. Son coeur s’ouvre alors et aucune idée ne saurait sortir de ses lèvres tant elle serait capable de coucher les quatres vérités de tout à chacun souvent au plus grand regret de son reflet sobre du lendemain.

Sur un autre trait, l’Hura est on ne peut plus superstitieuse. Elle compte sur tout ce qu’on peut lui dire de divinatoir ou présage comme vérité exacte. Vous verrez chez elle des macramés suspendus à la charpente pour éloigner le mal arbitré, toutes les cordes d’une maison nouées entre elles pour pas qu’elles vous étrangle la nuit. Pour accélérer la morsure d’un chien il faudrait avaler l’un de ses poils, si un oiseau se pose prêt de la fenêtre pour regarder à l’intérieur une terrible catastrophe serait proche, distribuer quelques graines de blés aux quatres coins de la maison peut garantir courage aux champs ou encore pendant un accouchement mettre de mauvaises odeurs au niveau du visage de la future mère et des fleurs au niveau de son bassin pour inciter le futur nouveau né à sortir...

Hizsca est convaincue que le désordre reçoit ses sources dans le malheur d’un Homme. Comptez sur elle, toquez à sa porte. Celle-ci restera ouverte dès lors. La jeune femme ne ferme jamais le passage de sa piètre demeure qui, au moins, sait couvrir l’étranger d’un toit à qui sait la trouver. Elle vous tiendrait la discussion autours d’un bol de gruaux avant de vous offrir la couche d’une nuit. Le lendemain vous rentrerez chez vous non pas sans quelques pièces d’encouragement.

La hiérarchie sociale est sacrée et jamais rien ne saura la détourner de son rôle, ce pour quoi elle est née. La jeune Hura est en effet persuadée que si elle s’attarde à grimper dans l’échelle des rangs sociaux, elle quitterai son devoir de naissance et engendrerai le mécontentement d’Arbitrio pour son jugement. Toujours elle pliera le dos devant son prochain, toujours elle pliera le genoux devant un religieu, toujours elle se couchera devant un noble, toujours elle se tiendra fière devant un esclave.

HizscaPhrase02.png


Qualités défauts et choses appréciées

♪♫


Qualités

✗ - Authentique: Rien n'est plus important pour elle que de contribuer à la conservation des traditions de son pays.
✗ - Accessible: Mis à part certains peuples, Hizsca reste à l'écoute de ce qu'elle tolère et n'hésite pas à tendre son attention à qui l'en veut.
✗ - Attentionnée: Il est bien naturel de la voir s'occuper avec grande attention de sa famille ou de ses amis si ce n'est ses connaissances positives.
✗ - Protectrice: L'esprit de sacrifice n'est pas étrangé et la valeur de la protection envers les personnes qui sont chers pour elle non plu.
✗ - Enthousiaste: Souvent couverte d'un grand sourire et d'une motivation certaine, il n'est pas rare de la voir heureuse pour tout ce qu'elle fait.
✗ - Pieuse: Il n'est pas question pour elle de quitter sa classe sociale et de s'élever en société, au risque d'en perdre sa mission Arbitrée.
✗ - Serviable: Même hors travail elle ne saurait se gêner à refuser une demande ou une course qu'on peut lui proposer.
✗ - Travailleuse: Le travail est la santé même si elle a souvent tendance à trop en faire, quitte à privilégier la quantité à la qualité.
✗ - Généreuse: L'argent outre les besoins minimums n'a pas grand sens pour elle et n'hésite pas à le donner aux gens comme à l'Abbaye.
✗ - Religieuse: Fortement croyante d'Arbitrio du rite Phalangiste, elle s'attache à sa prière du jour et à chaque règle de vie bien Arbitrée.

Défauts

✗ - Rustre: Le comportement paysant de la jeune fille est peu convenu à Esperia, ce qui a tendance à la faire passer pour une mal-apprise.
✗ - Banale: Certain pourrait la trouver peu intéressante de par son travail ou encore de sa droiture religieuse commun à toute la paysannerie.
✗ - Naïve: Gardez vos mensonges, bonnes gens car voilà une jeune fille qui pourrait bien les croires plus facilement que les autres.
✗ - Soumise: Hizsca est soumise à l'autorité et la hiérarchie de par son éducation familiale et les préceptes religieux qu'elle a reçu.
✗ - Baratineuse: D'une langue assez pendue, elle n'hésite pas à enjoliver ses histoires de quelques mensonges pour appuyer son propos.
✗ - Grossière: Comme une habitude bien encrée, l'insulte est vite lancée à la moindre colère trop peu contenue.
✗ - Crasseuse: L'ablation de la semaine obligatoire ne semble être assez pour elle devant une odeur d'animal et une peau terreuse.
✗ - Lunatique: Parfois comme ceci, parfois comme cela. Son humeur peut changer du tout au tout d'un jour à l'autre. Le sommeil est pour beaucoup.
✗ - Raciste: Première croyante de toute les rumeurs, elle ne pourrait supporter la présence de Qadjarides, nordiques ou occolidiens.


Ses possessions


Objets


HizscaSabots.png
Des sabots de bois confectionnés par Alessio pour Hizsca. Les sabots sont en bois de chêne et ont été lissés à l'intérieur pour y éviter les échardes. Les chausses sont d'une assez petite taille, sûrement pour les pieds d'une jeune femme d'autant plus qu'elles sont souvent remplies par un peu de paille ou de laine au bout pour plus de confort au niveau des orteils. Une tige de digitale pourpre est gravé sur chaque sabots, la peinture étant faite par l'artiste Hermann. Ces fleurs représentent pour le langage des fleurs hura une représentation du travail. Tout ceci font donc de cette paire de sabots, l’accessoire indispensable de toute bonne gueuse Hura !


HizscaPipe.png
[Perdue] Ceci n'est pas une pipe. Ou du moins ce n'est pas n'importe laquelle. Outre le fait de sa simple confection quand on y voit le bois peu précieux tout comme le travail d'un simple des plus odieux. Celui qui aura la simplesse d'esprit d'y fumer pourra y sentir le goût du bois partir avec son tabac donnant à cette pipe un caractère certain mais non pas pour les plus fines bouches d'entre vous. Pourtant, on raconte que celle-ci aurait été utilisée par le criminel occolidien Pagaille. La légende raconte même que le pirate l'aurait tenue dans son bec jusqu'à ce que le nœud coulant de la corde est raison de lui.


HizscaCouteau2.png
Un vieux couteau qui semble à peine entretenu de par sa lame dont les traces d'usures sont présentes et où la découpe n'y est pas idéale. Ce simple couteau à lame droite a été offert par Camillo à Hizsca comme outil il y a déjà bien longtemps. Malgré que l'homme est quitté l'île et pas forcement en de bons termes avec la paysanne, celle-ci garde la lame constamment sur elle bien reposée à sa ceinture et l'use à l'occasion de quelques dépeçages et autres découpe de fromages. Elle semble avoir une certaine affection pour cet outil qui la sert depuis maintenant plusieurs mois loyalement.


HizscaBesace.png
[Perdue] Hizsca peut vous parler volontier de la façon dont elle a eu cette besace. D'après la jeune mégère, elle l'aurait eu dans un véritable coffre au trésor caché derrière son lavoir ! Au dire de ses racontars, elle dû partager l'étrange butin avec celui qui l'aurait aidé à faire exploser la serrure... Etrange butin par ailleurs puisqu'il y avait couteaux, flêches et la fameuse besace... Quoiqu'il en soit, elle n'en reste pas moins simple. Une besace assez large d'un cuir de bien piètre facture et usé avec le temps. Il n'empêche qu'elle la porte à sa moindre sortie en ville et qu'elle y laisse toutes ses choses précieuses comme ses espers. Alors messires voleurs...


HizscaBesace2.png
Une nouvelle besace suite à la dernière encore égarée. Celle-ci a été confectionnée par Dame Sehlys à l'atelier de couture du quartier ouest. De meilleure qualité que la dernière puisque faites entièrement de cuir de vache et d'une fermeture par sangle et bouton. Elle reste fièrement perchée à l'épaule droite de Hizsca à l'occasion de chaque sorties en dehors de la main où y trône souvent nourriture, fruits, outils divers ou graines qui traînent au fond. Elle ne semble jamais vraiment quitter sa propriétaire par habitude pourtant il n'est pas rare de la voir oubliée de temps à autre un peu partout en ville, elle et son contenu si précieux.
HizscaMoulin.png


Commandé par Hizsca à Justin lors d'une banale journée à même la place, la jeune paysanne fût séduite par le talent de sculpteur de l'étrange homme au masque bien qu'il serait mentir qu'elle ne sait le trouver autrement que terrifiant. Elle lui commanda alors cet étrange moulin non fonctionnel à but uniquement décoratif profitant ainsi de l'occasion pour vider les sous de sa bourse. De pierre simple et sculpté sans grandes courbettes artistiques, il représente bien le moulin à qui il est censé ressembler. Les hélices de bois, commandé par un tierce ébéniste ne tournent que bien lentement et assez difficilement, crispant quelques grincements largements audibles. N'ayant eu le temps de le récupérer qu'un mois plus tard suite à l'absence de la paysanne, il repose désormais dans le jardin du terrier.



Sa famille

♪♫

FamilleVaskrsija.png

HizscaPhrase03.png
Bartholomiej.png

Prénom Nom: Bartholomiej Vaskrsija

Métier: Éleveur porcin

Âge: 48 ans

Rapport avec Hizsca: Père naturel


Note d'Hizsca: Bartholomiej Vaskrsija est mon père. Il est né de l'union de mes deux grands-parents Konstantin Vaskrsija et Ljuba Vaskrisja (Bosuslav de son nom de jeune fille). Originaire de Klatovy, il s'est cependant mariée avec une jeune Klatovienne à Odense. Habituellement calme si ce n'est quasiment effacé de tout, il n'est pas rare de l'oublier tant il reste avare de mots au quotidien comme dans le brouhaha des discussions à table d'adultes, ou d'enfants qui se battent pour la justice d'un morceau de pain. Il garde de son air sévère à fixer sa soupe comme ailleurs et absent pour ne l'ouvrir qu'afin de rétablir l'ordre d'une voix sans pareille qui fait taire chaque enfant cousins, cousines, frères comme soeurs et moi-même. Cependant, il reste le meilleur travailleur de toute la chaumière et est celui qui m'a beaucoup appris en compagnie de ma mère sur le fait de l'élevage... Mais rien d'autre malheureusement. Rustre, pour lui seul le travail comptait.

Anecdote: Je me souviens n'avoir fait qu'une seule crise devant lui. Fatiguée d'un jour de travail où tout le monde s'était décidé à me pourrir la journée du haut de mes six ans (il faut dire que je n'étais pas des plus facile à vivre non plus), je décidais de me murer dans un silence devant les demandes de ma mère. Voyant ma mauvaise humeur et cet air boudeur, elle me fit punir de corvée d'eau. J'eu le malheur de protester dans une colère qui réveilla aussi celle de mon père... Je crois avoir encore mal à cette joue et mes oreilles qui résonnent encore aujourd'hui..


Patrycja.png

Prénom Nom: Patrycja Vaskrsija (Gavrilka)

Métier: Éleveuse porcin

Âge: 41 ans

Rapport avec Hizsca: Mère naturelle


Note d'Hizsca: Patrycja Vaskrsija (Gavrilka de son nom de jeune fille) est ma mère. Née du couple Gavrilka, Piotr et Latinka (Freintizek) mes grands-parents du côté de ma mère donc. Mariée à mon père Bartholomiej à Odense comme je l'ai déjà expliqué. C'est elle qui m'avait dit qu'elle avait insisté devant mon père pour le faire à Odense, en effet la famille Gavrilka avait déjà pour habitude de se rendre dans la grande ville un mois sur deux afin de profiter d'une semaine sans labeur et de profiter de l'Abbaye pour y prier et y coucher avec les voyageurs ainsi que du marché pour ramener ce que nous ne trouvions à Klatovy. De ce fait, elle demanda à son futur époux pour s'y marier, la salle étant plus belle et permettrait même la présence du Graf. Ma mère est quelqu'un d'heureusement bien plus bavarde et sociable que mon père, c'est d'ailleurs à elle que nous devons la plupart de notre éducation au quotidien, que ce soit de notre modeste tenue de paysan à la religion en passant par le travail. Ancienne éleveuse de poules et de chèvres, elle dû vivre avec mon père après leur mariage et dû notamment apprendre l'élevage porcin qu'elle nous retranscrit sans fautes une fois que nous étions nés avec naturellement tout le reste comme l'élevage des "cocottes" comme elle aime les appeler mais aussi des chèvres et de la lavanderie. Toujours aimante, généreuse et rassurante elle n'en était pas moins une mère sévère qui n'était pas en reste de claques, punitions et remarques. Des remarques souvent bien racistes ! Mégère qu'elle est, on peut souvent l'entendre faire la raporteuse de sordides histoires Qadjarides ou occolidiennes avec mes tantes à table que je prenais plaisir à écouter. J'ai d'ailleurs toujours constaté que c'était elle la maîtresse de maison tant elle s'occupe de tout à la fois. Ayant passé énormément de temps avec elle (surtout en grandissant) on n'arrêtais pas de me dire autours de moi que j'en suis son portrait craché.

Anecdote: En parlant de Qadjaride, il faut dire que nous avions bien rigolé la dernière fois! Lors d'un marché banal avec mère, ma tante et deux de mes soeurs pour ne pas changer, nous nous étions attardé dans l'ostat d'Odense par simple curiosité de voir l'étranger et sa culture un instant. Sans surprise, les remarques fusèrent à mesure qu'elles découvraient leurs méthodes de vie et leur façon de s'habiller. Un temps trop fort, elles s'étaient fait surprendre par un Qadjaride qui alla demander tout penaud qu'il était à ce couple féminin de parler moins fort, une bataille verbale s'était lancée entre ma mère et ma tante contre ce malheureux alors que nous rions discrètement à côté devant le ridicule qu'offrait la scène.


Mecislav.png

Prénom Nom: Mecislav Vaskrsija

Métier: Apprenti éleveur

Âge: 15 ans

Rapport avec Hizsca: Petit frère


Note d'Hizsca: Mecislav Vaskrsija est donc mon premier petit frère. Né le 5 Juin 500. Il fut le premier garçon et le deuxième enfant du couple Vaskrsija qui eu pourtant bien prit son temps pour commencer à faire naître. Particulièrement bavard et bruyant et ce dès ses premières secondes, il ne perdit rien de cet aspect en grandissant. Vif et amusant, il n'en reste pas moins boudeur, relativement flemmard et surestimé préférant mille fois la détente et les jeux au labeur de la vie paysanne au milieu des porcs. Lors de ses temps libres, il n'est pas rare de le voir en dehors de la ferme familiale au contraire de tout le monde. En effet, le jeune garçon fit bien vite la connaissance des autres enfants de son âge au village, profitant de ceux-ci pour aller s'amuser à la lisière de la forêt et ce, dès son plus jeune âge, rêvant d'un jour prochain où il pourrait devenir homme d'arme au grand malheur des avis de la famille. Il "s'entraîne" souvent à l'épée avec ses copains pour "jouer à la guerre" comme il dit pour trouver justification à ma mère de ses corvées non faites de la journée.

Anecdote: J’approchais de mes quatre ans et demi alors que des souvenirs que je garde encore aujourd’hui font surfaces. Le premier véritable était celui de la naissance de mon premier petit frère. Pour être resté en bas avec mon père pendant la mise à bas.. Je peux vous assurer que les cris de ma mère me terrifiait, j’avais terriblement peur pour elle et du haut de mes quatre ans, je la croyais en train de mourir. Heureusement, cette peur n’était rien face à la joie de découvrir mon petit frère qui, quant à lui, à bien crié le jour de sa naissance… Et même toutes les nuits qui ont suivie ! Je me souviens ne jamais avoir aussi peu dormi pendant cette période. J'en rate pas une pour lui rappeler encore aujourd'hui à quel point il a pu être chiant à cette époque !


Cocotte.png
  • Thème d'Hizsca: Par la troupe des "troubadours Galapiat".
  • Idée visuelle Hizca: Hizsca est représentée par le peintre français William Adolphe Bouguereau.
  • Image Sabots Merci Hermann pour m'avoir fait les sabots !!

Merci d'avance à ceux qui feront des corrections pour les fautes d'orthographe ! :)


Outils personnels
Espaces de noms
Variantes
Actions
Navigation
Nouveaux joueurs
Outils