[Poésie] Divers

Les récits d'Esperia et de l'Ancien Monde. Venez partager vos histoires les plus épiques !
Règles du forum
Bienvenue dans cette nouvelle section "Documents RP" !

Vous êtes priez de prendre connaissance des Règles et de les respecter !
Répondre
Sylnor Solodinn
Messages : 132
Compte Minecraft : kitcatowari

Message par Sylnor Solodinn » lun. 20 mai 2019 09:56

Hors RolePlay :

Poèmes disponibles aux archives. L'écriture est ronde et soignée.

RolePlay :

Flocon de Nivôse
Au sol doucement se pose,
Glace mon cœur morose

RolePlay :

Air de Floréal
Perce-neiges éclosent, royals
Éveil en grand bal

RolePlay :

Brûle en Thermidor
Sable ardent sous soleil d'or
Quand la pluie s'endort

RolePlay :

Ô, terre de Brumaire
Feuilles orangées valsent dans l'air
Bruine dans la tourbière

RolePlay :

Sonnet aux ilotes

L'Aube éclaircit l'horizon
Le vent gonfle la grand-voile
Sous la surface les poissons
Brillent d'un éclat spectral.

Dans la grande ville de l'Espoir
La détresse des petites gens
Sous l'histoire que je vous narre
Se dissimule aisément.

Chaîneux, prends garde aux complots
Deviens meilleur chaque jour
Comme le souhaite Arbitrio

Pour éviter l'ergastule
N'exhibe pas ton désamour
Calfeutre ton cœur dans une bulle.

Sylnor Solodinn
Messages : 132
Compte Minecraft : kitcatowari

Message par Sylnor Solodinn » lun. 20 mai 2019 23:38

RolePlay :

Le Rondeau du bouffon

Le joyeux comique, le bouffon du roi
Toujours le vénénifère esperien amuse
Se gausse, raille, moque, ricane, rit de la foule camuse,
La populace à l'étoffe du mort-bois

Loin des trames et manigances de mauvais aloi,
Le matassin conte fleurette à sa muse
Et le joyeux comique, le bouffon du roi
Toujours le vénénifère esperien amuse

Bas soldat aboie, narquois : "Vive le roi !"
Transi dans son beffroi, tartuferie intruse
Fermant les yeux sur les complots, les viles ruses
Au milieu des véreux un homme se tient droit
Le joyeux comique, le bouffon du roi.
Modifié en dernier par Sylnor Solodinn le mer. 22 mai 2019 20:44, modifié 1 fois.

Sylnor Solodinn
Messages : 132
Compte Minecraft : kitcatowari

Message par Sylnor Solodinn » mer. 22 mai 2019 20:44

Hors RolePlay :

Une ode est inscrite sur le papier de chanvre blanc cassé, légèrement gaufré, d'une écriture ronde.

RolePlay :

L'air du vent
Ô, feuille légère couverte d'or liquide
L'oie pose doucement la connaissance avide
Avide d'encre, de papier, d'auteur placide
Enferme la science d'une plume qui trépide
Et se hâte, usant de sable six muids.

N'est pas en reste la transmission orale
Afin de faire parvenir la morale,
Diffuser cette mélodie, cette chorale,
L'hymne de la connaissance, ce grand bal
Dansant qui nous diffère de l'animal.

Tournent les mots, menant le cotillon
Pulse sous ma peau l'encre vermillon
Cinabre perlant au son du carillon,
Au tintement des fers qui entraveront
Les esclaves qui vers l'archipel s'en iront.

Ignorance noire comme rémige de vanneau
Ignorance noire, vaincras-tu de nouveau ?
La flamme claire du vrai illumine le faux,
L'obscurité, dans un sombre caveau,
L'obscure idée est une ombre au tableau.

Le tableau du savoir, d'un pinceau fin
Est coloré, tout barbouillé de brun,
De jaune ou de bleu, badigeon d'alun
L'art n'est pas le savoir, mais le moyen
De transmettre celui-ci au plus loin.

Mais que font les gardes désagréables ?
Impunis les crimes, bande d'irresponsables
Ne voient-ils pas le bandit responsable ?
Loin de tout ceci, le noble impeccable
Rêve d'or derrière son sourire affable.

Et les braves gens riront joyeusement,
Sur un air de savoir danseront gaiement
La douce mazurka du clairvoyant
Ce bel envoi mélodieux en trois temps
Portant la paix merveilleuse : l'air du vent.

Sylnor Solodinn
Messages : 132
Compte Minecraft : kitcatowari

Message par Sylnor Solodinn » ven. 24 mai 2019 16:05

Hors RolePlay :

Deux triolets sont inscrits, chacun d'un côté de la feuille.

RolePlay :

Ton visage flou,
Ta belle voix chantante,
Me manquent plus que tout,
Ton visage flou...

Ton grand regard doux,
Ta mine accueillante,
Ton visage flou,
Ta belle voix chantante.

RolePlay :

Dans le port de Lampekastro
Chantent les goélands, dansent les marins
S'enivrent mousses et matelots,
Dans le port de Lampekastro.

Au son des clapotis de l'eau,
Peu importe la tempête qui vient,
Dans le port de Lampekastro
Chantent les goélands, dansent les marins.

Sylnor Solodinn
Messages : 132
Compte Minecraft : kitcatowari

Message par Sylnor Solodinn » ven. 24 mai 2019 20:22

Hors RolePlay :

Un triolet est inscrit, d'une écriture ronde.

RolePlay :

Je ne suis rien
Rien qu'une faible plante
Le champ en est plein
Je ne suis rien

Mauvaise herbe de demain,
Ta rose hier souriante,
Je ne suis rien
Rien qu'une faible plante.

Hors RolePlay :

Un poème est écrit. Les lettres sont rondes.

RolePlay :

Je suis de l'humain la faiblesse.
Je suis de nos mères la caresse.
Je suis l'amant qui traverse
La rivière de tes larmes perverses.

Égaré tu ne me vois plus,
Tu confonds et un coeur déçu
Éteindra sa flamme connue
Ou brûlera d'un amour perdu.

Je suis l'être humain qui t'agresse.
Je suis une mère qui nous blesse.
Je suis un amant qui te laisse
Te noyer dans tes larmes perverses.

Hors RolePlay :

Un poème est tracé d'une écriture ronde.

RolePlay :

Légère comme une plume
Froide comme une brume
Prompt égarement de ma pensée
Fugace désir de mon âme hantée

Douloureuse torture
Doucereuse ordure
Blessure à vif, coeur ensanglanté
Cyanure, délivre mon esprit blessé

Tentation mielleuse
Douce fleur malheureuse
A jamais je voudrais m'endormir
Pour toujours je souhaiterai partir

Ma longue agonie
Enfin se finit
Arbitrio, pour l'Éternité
A tes côtés, réelle liberté.

Sylnor Solodinn
Messages : 132
Compte Minecraft : kitcatowari

Message par Sylnor Solodinn » lun. 27 mai 2019 23:00

Hors RolePlay :

Six strophes en quatrains, en ennéasyllabe, sont inscrites sur le papier, d'une écriture ronde. Les majuscules sont calligraphiées.

RolePlay :

L'antique chêne de la noire forêt
Se reflète dans le ruisseau limpide
Qui coule sur le gravier sauret
Et dans lequel nage une truite placide

Les pavots douteux volent au vent
Les fougères bruissent dans un souffle
Au loin les mineurs chargent le gisement
Puis le hissent, et grince le moufle...

Corbeau croassant, pie jacassant
Éveillent la clairière enchanteresse
Puis ensuque les bois lorsque le temps
Est venu où le Soleil s'abaisse.

Les douces notes d'un clavecin s'accordent,
La mélodie sonne contre la roche
Et se perd dans la selve qui borde
Le bauge d'un beau sanglier à broches.

Un pâle rayon de lune sur l'eau pure
Éclaire la jeune biche qui se mire
Le museau rouge, tout tâché de mûre
Sans se douter un instant du pire :

Une meute l'épie, tapie non loin.
Un jappement et la berge se teinte
Du sang de la biche, du sang carmin :
Voici notre belle nature dépeinte.

Répondre