Albunae

De Wiki'speria
Aller à : navigation, rechercher
Albunae
Nation Royaume Central
Gentilé Albunois(e)
Villes



Politique

La région d’Albunae est une province du Royaume Central dirigée par le gouverneur provincial d’Albunae (actuellement Blanche Bertais). Cependant, la Capitale et ses faubourgs sont dirigés par le Gouverneur Capitalin (actuellement Eudes de Fauxvelles).

L’Albunae est au centre de la politique du Royaume Central par la présence de la Sublime Capitale et fournit aussi la majorité de ses hauts dirigeants. En dehors de la politique agitée de la Capitale, l’Albunae est réputée être une région très stable et calme en règle générale. Les conflits s’y propagent le plus souvent depuis la Capitale ou une région environnante.

Le centre et le sud-ouest de la région sont traditionnellement des régions largement contrôlée par l’Ordonnance avec une grande influence des monastères. Le Roi y est généralement une figure hautement populaire.

Dans l’est, deux cités s’imposent comme des lieux de pouvoir importants, souvent rivales de la Capitale sur le plan politique mais rarement unies entre elle: Estellaz et Bayens. Estellaz, ancienne capitale de l’antique Royaume d’Albunae est une ville commerciale riche à la vie culturelle florissante. La ville est connue pour une tendance à se comporter presque en cité-état autonome qu’en partie intégrante du Royaume Central. Bayens, quant à elle, est moins riche mais possède une longue tradition comme un centre de savoir avec une forte influence sur les affaires du Roment et de Galdyr. Depuis les années 480, la cité est sous influence de la puissante famille noble des Lomen qui ont restauré l’influence et le prestige de la Grande Ecole des Lois.
Dans le passé, certains philosophes aimaient à parler de l’idée d’un “Balancier albunois” selon laquelle le pouvoir basculait entre l’est et l’ouest d’Albunae durant l’époque de Cyvales et du Royaume d’Albunae. Beaucoup considèrent que la naissance de l’Empire Central a aboli le balancier mais certains continuent de considérer que comme Cyvales pouvait arracher du pouvoir à son ancienne capitale, Estellaz et Bayens y parviennent aussi face à la Capitale.

Événements récents

La région fut l’un des théâtres principaux de la guerre de succession capitaline. La majorité des combats se sont déroulés dans le centre, le nord-ouest et le sud-est. Ceux-ci ont cependant fait peu de victimes et aucun siège n’a eu lieu. L’après guerre a cependant été problématique à cause d’une recrudescence des bandits de grand chemin.

Sécurité

Les routes de la région sont largement patrouillées par des troupes de la Légion royale et des gardes locales et sont généralement considérées comme sûres, tout particulièrement dans le nord. Le sud et tout particulièrement le sud-ouest sont cependant réputés plus risqués.

Depuis la guerre de succession capitaline, le banditisme a fortement augmenté à cause de vétérans ayant tout perdu en soutenant de mauvaises factions ou des individus ayant fuit la purge de Thybauld de Fauxvelles.

Géographie et climat

L’Albunae fait partie de l’ensemble des régions des Grands Fleuves et en constitue la limite sud-ouest. La région est entourée au nord par l’Aon, le Steiertal au nord-est, le Roment à l’est et Galdyr au sud. Elle est bordée à l’ouest par la mer cyvalite. Elle borde le fleuve Austre au nord qui le sépare de l’Aon et la grande rivière Studena qui la sépare du Steiertal.

L’Albunae est une région majoritairement composée de plaines, de petites vallées et collines et de petites rivières aisément traversables. Le sud-ouest est très boisé et abrite de grandes forêts dans le sud-ouest et dans le sud-est dans la bande de terre entre le massif du Ran et la Studena. On peut trouver deux massifs: le petit Massif du Ran dans le nord-est et le grand massif de la Rocavèrde au sud qui le sépare de Galdyr. Les côtes de la région se composent de larges plages caillouteuses et verdoyantes à l’exception de la pointe nord-ouest qui se compose de côtes rocheuses.

Le climat de la région est tempéré et doux durant la Nivôse.

D’une manière générale, l’Albunae est une région très habitée et très propice à la vie. La majorité des paysages ont été touchés par l’âme et divisés en parcelles et grands domaines.

Lieux d’intérêts

  • Ruines de Maguaise: ruines d’une cité située dans le sud, à l’est du massif de la Rocavèrde. Maguaise fut rasée en 149 pendant la révolte armée contre l’empereur capitalin Pryest II le déchu et lieu d’origine de sa dynastie. Les ruines ont été pillées depuis longtemps et ne sont plus que parfois visités par des originaux ou les habitants du village proche de Rugèse.

Ressources naturelles

Sol

  • Anthracite: surtout présent en abondance dans le nord-ouest de la région.
  • Terre d’Estellaz: terre rougeâtre trouvée dans le nord de la région entre Estellaz et le massif du Ran. Utilisée comme pigment brun rougeâtre. (équivalent IRL= terre de Sienne)

Faune

  • Dogue candrin: molosse brachycéphale au poil fin, court et doux de couleur fauve (dont les nuances varient de l'isabelle à l'acajou). Il est réputé comme étant un excellent chien de garde et de défense , mais il est aussi de très bonne compagnie. C’est un chien au tempérament amical, attentif, sociable, attachant, curieux, calme, très courageux et physiquement exigeant avec lui-même.
  • Pika d’Albunae: rongeur connu pour son cri strident. Cette petite bête, intelligente et docile, est très utilisée pour lutter contre les mauvaises herbes et sert parfois de “chien” de garde dans certaines maisonnées pauvres de la Capitale.
  • Berger Bannerois
  • Chasseur Albunois
  • Lévrier Capitalin
  • Massif Bleu
  • Massif impérial
  • Trapier Albunois

Flore

  • Châtaigne albunoise: emblématique d’Albunae, la châtaigne ne présente cependant guère de caractéristiques propres sinon d’être charnue et agréable au goût.
  • Blanc de Pendil: cépage de raisin blanc très cultivé dans les vignes de Pendil, d’où il tire son nom. Il entre dans la composition du chateau-Pendil, un vin blanc (qui connait différentes recettes) très prisé des personnes aisées.


Modes de déplacement

La région est traversée par de nombreuses routes pavées reliant toutes les villes et villages. S’y déplacer est donc très aisé à pied, à cheval, en charrette ou encore en roulotte. Les déplacements dans tout le nord de la région sont aussi possibles par bateau fluvial à bas coût. Il est également possible d’embarquer dans un navire de haute-mer à la Capitale pour gagner n’importe quel port du continent en quelques jours de trajet.

Économie

L’Albunae est globalement une région prospère mais les richesses y sont principalement concentrées dans le nord, le long de l’Austre, et à l’est. Les principales villes de la région sont Bayens, Estellaz et surtout la Sublime Capitale, plus grande cité du continent.

L’agriculture est largement pratiquée en grands domaines généralement sous le contrôle de nobles. On y produit des céréales, des légumes, des fruits mais aussi le raisin dont l’on tire les grands vins albunois, tout particulièrement dans les environs de Pendil et de Camintot. L’élevage y est important et varié, pratiqué dans toute la région. L’exploitation forestière est surtout pratiquée dans le sud-ouest de la région et le nord-est. La pêche se pratique sur la côte à l’ouest et le long des fleuves dans le nord. L’exploitation minière se pratique surtout dans le sud près du massif de la Rocavèrde mais des mines et carrières de faible importance existent un peu partout dans la région.

L’artisanat et l’industrie sont très développés dans la région et des artisans peuvent être trouvés un peu partout. Les grands centres de productions sont situés à la Capitale (en tout genre), Estellaz (construction de navires fluviaux, bijouteries, boiseries et verres), Banneran (cuirs et papeterie) et Montrenais (forges). Camintot est également connue pour sa poterie.

La région est également un important point de passage commercial. La Capitale constitue le coeur des routes commerciales navales et fluviales du continent et Estellaz constitue un point central du commerce des Grands Fleuves par sa position stratégique au croisement entre la Studena et l’Austre. Le commerce est une importante activité dans tout le nord de la région, et à Bayens où passe l’essentiel du commerce terrestre entre l’Albunae, le Roment et Galdyr.

Population

La région est majoritairement peuplée de Capitalins mais abrite également d’importantes minorités en tout genre à la Capitale, métropole très cosmopolite. Des provinciaux (en majorité des Galdyris et des Romentins) sont également présents un peu partout dans le sud et l’est.

Situation qadjaride

La diaspora qadjaride de culture honarmide est très présente en Albunae. Leurs foires qadjarides sont un phénomène courant et la région est au coeur du réseau commercial qadjaride. Les qadjarides y sont largement un fait accepté et la cohabitation avec les Albunois se déroule sans heurts. De nombreux petits clans en roulotte peuvent ainsi être croisés sur les nombreuses routes de la région. Les clans sédentaires sont par contre surtout un fait dans les villes.

Villes et villages

L’Albunae est très peuplée et abrite une grande quantité de villages et bourgs. Les villes y sont cependant concentrées dans la partie nord le long de l’Austre et de la Studena où se trouvent les ports fluviaux connectant la région aux Grands Fleuves et le gros de l’activité.

La Capitale et sa périphérie

La Sublime Capitale

La Sublime Capitale est une immense métropole installée au nord-est de la région à l’embouchure de l’Austre. La cité est la plus peuplée et la plus large du continent. De nombreux faubourgs gravitent autour d’elle. La cité est également associé à Franc-Port dans le sud-ouest de l’Aon.

Périphérie capitalarde

Les faubourgs de la Capitale sont un ensemble de villages et bourgs situés dans la périphérie plus ou moins proche de la Capitale dans la pointe nord-ouest de l’Albunae.

  • Belcant : village agricole connu pour ses fruits, son fromage et son cidre. On y trouve un important monastère.
  • Bourg-en-les-murs : bien que situé au sein de ses murs, le bourg est légalement un faubourg de la Capitale.
  • Fort-Sybille : fort abritant la garnison de la Légion Royale de la Capitale;
  • Merignac : village forestier où sont organisées des chasses. On y récolte aussi du bois, des produits de la forêt et des produits d’apothicaire.
  • Molinet : village producteur de nourriture et possédant de grands moulins mais surtout connu pour sa production de plusieurs vins de bonne qualité.
  • Ness : village minier pauvre.
  • Pontet : bourg en plein essor accessible par barque via le canal Adryan II. On y produit de la nourriture et de la bière.
  • Port-la-chance : port fluvial en amont de la Capitale et important point de passage pour le petit commerce et les voyageurs modestes sur l’Austre.
  • Pré-Aleran : village d’élevage produisant une part non-négligeable de la viande nourrissant la Capitale.
  • Rocaroge: village minier.
  • Salliechet : village de pêcheur sur la côte de la Capitale.
  • Sanhasse : village marécageux connu pour son activité de poterie et sa production de briques.

Villes

  • Banneran : ville moyenne située dans le nord-est d’Albunae. C’est une ville relativement prospère, connue pour son élevage et ses cuirs de bonne qualité. Avant que les esclavagistes ne s’installent à Lauderfelt, c’était la plaque tournante du commerce d’esclave du centre du continent. La ville est réputée dangereuse et déprimante mais aussi malodorante à cause de ses nombreuses tanneries.
  • Bayens : grande ville situé dans le sud-est de la région, c’est l’une des plus prospères villes de la région avec la Capitale et Estellaz. Elle abrite la célèbre Grande Ecole des lois, un héritage de l’ancien Synode des lois. C’est une ville connue pour son excellente gestion, sa propreté et sa sécurité.
  • Camintot : petite ville fortifiée du centre de la région. Camintot est une petite ville qui a pour principale caractéristique d’être à la croisée des plus grandes routes du centre de la région et constitue donc surtout un point de passage.
  • Candre: petite ville située au milieu de grandes forêts du sud-est d’Albunae. Cette ville donna au Royaume la dynastie Valantes à la sortie de l’Interrègne. Le Roi fit beaucoup bâtir dans son ancienne cité d’origine, autrefois limitée à alimenter la Capitale en bois. Elle abrite désormais un palais royal secondaire, les meilleures écuries et chenils d’Albunae et entretient de larges domaines de chasse.
  • Estellaz: grande ville du nord de la région située au croisement de l’Austre et de la Studena ainsi qu’antique capitale du Royaume d’Albunae. Réputée pour son importante autonomie, il s’agit d’un centre important du commerce des Grands Fleuves. C’est un haut-lieu de culture mais aussi d’artisanat avec de grands orfèvres, bijoutiers et joailliers ainsi que des artisans du bois et des chantiers navals.
  • Fauronne: petit port côtier fortifié situé au centre du littoral albunois. Le port fut autrefois un lieu de contrebande mais cette activité fut démantelée en 431. Le port est strictement limité à la pêche depuis.
  • Montrenais: bourg et forteresse installés dans une falaise dans le nord du massif de la Rocavèrde. Connu pour ses importantes forges et mines de fer.
  • Pendil : petite ville du nord de la région située en bordure de l’Austre. Riche et prospère, la ville est réputée être un lieu calme et un lieu de villégiature appréciée de la noblesse. Les paysans locaux y entretiennent une agriculture destinée aux meilleures bourses de la Capitale: vins (dont le fameux chateau-Pendil), fruits et légumes de prime qualité, plantes et herbes de luxe.

Villages

  • Aliron : village situé dans le centre près des grandes forêts du sud-est de la région.
  • Arivier : village agricole de l’ouest construit autour d’un important monastère. Le village est surtout réputé pour ses fraises.
  • Baucande : bourg construit autour de Fort-Blanc dans l’est de la région sur les rives de la Studena près de la frontière avec le Roment. Abrite un petit port fluvial et une abbaye.
  • Errès : bourg du centre à l’ouest de Camintot. Abrite un fort de la Légion Royale. Le lieu a une réputation de bourgade d’ivrognes où l’on peut faire la fête à petit prix.
  • Fauxvelles: village proche de Banneran. Lieu d’origine de la dynastie de Fauxvelles.
  • Leviguier : petit port fluvial situé sur la route entre Estellaz et Pendil.
  • Merrez: bourg fortifié du centre au nord-est de Camintot connu pour ses tissus de chanvre et son houblon.
  • Porlou : village agricole du sud-est, non loin de Bayens.
  • Rugèse: village du sud situé près des ruines de Maguaise.
  • Valésie: village situé à l’ouest de Pendil sur les rives de l’Austre, possède un petit port fluvial et une commanderie.

Autres

  • Ermitage de Montarei: ermitage fondé en 393 sous le patronage du roi Aleran Ier de Valésie dans le massif de la Rocavèrde. Il est connu pour le voeu de silence que les moines qui y résident doivent prêter.
  • Fort-Anne: fort situé dans le sud-ouest près de la frontière avec la région de Galdyr.
  • Fort-Raymond : fort situé dans le sud-est non loin de la frontière entre les régions d’Albunae du Roment et de Galdyr.

Culture

La culture albunoise est au coeur de la culture capitaline mais possède ses propres spécificités entre Albunois de la Capitale et de ses faubourgs, les Albunois d’Estellaz et Bayens considérés comme plus élitistes et chauvins et les Albunois du reste de la région plus traditionalistes et religieux.

Traditions spécifiques

Religion

L’Albunae est une région très largement dominée par le culte d’Arbitrio de rite monachiste. Le monachisme est particulièrement influent dans le nord, le centre et le sud-ouest de la région où les apothis disposent généralement d’une forte influence. Cette influence est bien moindre dans les villes de la Capitale, d’Estellaz et de Bayens.
On peut y trouver des habitants phalangistes mais la Capitale est la seule ville majeure de la région à abriter une abbaye par son statut de cité concordale en plus de Baucande. Certains villages le long de l’Austre et de la Studena possèdent toutefois une commanderie sous autorité de l’abbaye Arbitrio-Capiti à la Capitale.
Les clans qadjarides pratiquent quant à eux le culte qadjaride.

Gastronomie et biens typiques

La gastronomie albunoise est réputée être de bon goût mais se différencie de la gastronomie de la Capitale.

Boissons

  • Château-Pendil: bien que type de Pendil, le Château-Pendil est un grand cru aisé à trouver au sein de la Capitale grâce aux marchands du district de Pendil. C’est aussi le vin officiel de la cour du Palais Royal.
  • Côtes-du-Ran: vin rouge de bonne qualité produit dans le nord-est de la région et surtout vendu à Estellaz et Banneran.
  • Liqueur de châtaigne: alcool produit à base d’eau de vie et de châtaignes. Boisson typique du sud-est et de Candre.
  • Pontelaise: bière brune très amère produite dans le faubourg de Pontet.
  • Reposée de Camintot: bière blonde brassée à Camintot. Réputée très rafraîchissante, elle est devenue proverbiale parmi les voyageurs albunois comme la bière à boire lors d’une étape à Camintot.
  • Vins de Molinet: le faubourg de Molinet produit quantité de vins assez réputés à la Capitale. Issus de différents domaines, ils forment le vin de table courant de la haute classe moyenne. Le plus célèbre et le “Domaine des moines de Molinet”, un vin rouge subtil.

Plats

  • Bajanaque : soupe préparée en faisant bouillir longuement des châtaignes séchées. C’est un plat de Nivose qui peut être agrémenté de légumes selon les disponibilités.
  • Chabrot: plat typique de la campagne albunoise (et galdyri), le chabrot est une tradition consistant en mélangeant un fond de soupe ou de potage avec plus ou moins de vin rouge et d’avaler le mélange à grandes goulées. On parle alors de “faire chabrot”. La tradition très répandue dans la campagne est honnie par la noblesse.
  • Coq au vin: plat préparant en faisant mijoter un coq ou un poulet dans un mélange d’oignons, d’aile, de lardons, de vin rouge, d’herbes, de carottes et de champignons. C’est un plat typique de la région.
  • Pain d’épice d’Estellaz: gâteau au miel aromatisé à la farine de seigle et relevée aux épices du pâtissier.
  • Riquette: plat d’haricots blancs mijotés avec un assortiment de viandes ou de légumes selon les disponibilités. C’est un plat bourratif typique des plus petites tavernes de la cité. Les ingrédients étant le plus souvent non-identifié, il est courant que des viandes et légumes très bas de gammes soient employés.
  • Royet: petit pain rond et plat. Il porte son nom pour coûter traditionnellement une Roye.
  • Soupe à l’oignon: bouillon d’oignons généralement agrémenté de lard, de feuilles de sauge et mangé avec du pain.

Produits

  • Beau-Quentin: fromage crèmeux et relevé aux herbes, le Beau-Quentin est un fromage de monastère produit dans le faubourg de Belcant.
  • Charcuterie de Merignac : jambon, saucisson et pâté de Merignac sont très réputés. Les jambons et saucissons sont fumés.
  • Charcuterie candroise : Candre est connu pour ses terrains de chasse et si la noblesse s’en réserve une large part, le peuple peut faire commerce de quelques prises, notamment dans d’autres forêts du sud-est. C’est ainsi que de nombreuses délicatesses se sont développés en usant de venaisons: viande de cerf, paté de faisan, jambon de sanglier, etc.
  • Herbes pendiloises: les herbes pendiloises sont une variété d’herbes fines cultivées dans la région de Pendil. Elles y sont séchées et mélangées selon une recette séculaire jalousement gardées par quelques familles locales. C’est une épice fort recherchée et peu chère en comparaison d’autres épices plus exotiques.
  • Truffes de Merignac et de Candre: chaque année, entre novembre et février, les forêts du sud-est s’activent à la recherche de la truffe, ce champignon si apprécié des gourmets. Les truffes des régions de Merignac et de Candre sont particulièrement célèbres, les premières au sein de la Capitale et les autres dans le reste de la région.

Trivia