Lampekastro

De Wiki'speria
Aller à : navigation, rechercher
Lampekastro
Administration
Région Medeva
Nations Principauté de la Ribada
État libre de Mesigios
Gentilé Lampekastrain(e)
Camerlingue Demetria Galanos
Religion Monachisme
Édifices
Religieux Monastère de l’Adaar doré
Fortification(s) Enceinte complète
Port(s) *Port Princier
Démographie
Population totale 11 000
Présence qadjaride Clan Yfain


Lampekastro est une ville du nord-ouest de Medeva, ainsi que la capitale et principale ville de la petite Principauté de la Ribada.

La ville

Lampekastro est une ville fortifiée, construite sur la côte, autour d’un promontoire rocheux, sur lequel se trouvent les quartiers du Palais du Prince et de la Chaussée de Guillaume. Ce promontoire, et les falaises qui y mènent, dominent deux baies abritant chacune un port : au nord, la Kolpovorra abrite le Port Princier, et au sud, la Kolponotou abrite le Port Blanc. La partie nord-est de la cité, incluant le quartier des Galdyris, le monastère, le Fanaria, le Levantalofos et le quartier caroggian, sont tous situés sur des collines. La partie sud de la ville, la plus basse, est divisée en deux par le fleuve Omore, lequel traverse le quartier de l’Agoretonia, et se divise en deux défluents, qui se jettent dans la Kolponotou au niveau du Port Blanc, formant l’île de l’amiral sur son delta. Enfin, le quartier des Thorikions occupe l’extrême-sud de la ville.

Port Princier

Le Port Princier occupe la baie du nord de la ville, la Kolpovorra. Il est entouré par le quartier galdyri au nord-est, le monastère de l’Adaar doré à l’est, et la chaussée de Guillaume au sud, qui le surplombe.
Le Port Princier est un port réservé aux navires battant pavillon de la Principauté de la Ribada et aux invités de marque, et est donc moins actif que le Port Blanc. Le quartier du Port en lui-même abrite divers entrepôts et un chantier naval.
Le Port Princier est patrouillé par la Garde Princière et est donc relativement sûr.

Quartier Galdyri

Le quartier galdyri est un quartier situé dans le nord de la ville. Il est entouré au nord par les murs de la ville et la Porte de Galdyr, par le quartier vellabriais à l’est, par le monastère de l’Adaar doré au sud-est, et par le Port Princier au sud-ouest.
Le quartier Galdyri est un quartier populaire assez calme. On y trouve divers entrepôts, étables, écuries et auberges, pour les marchands et voyageurs venus de Galdyr. La plupart des habitants y sont également originaires de Galdyr. Le quartier est connu pour abriter des bouchers et boulangers.
Le quartier galdyri est peu sûr pendant la nuit et faiblement patrouillé par la garde.

Monastère de l’Adaar doré

Le Monastère de l’Adaar doré est un quartier situé dans le nord de la ville. Il est entouré au nord-ouest par le quartier galdyri, au nord-est par le quartier vellabriais, par le Levantalofos au sud-est, par la chaussée de Guillaume au sud-ouest, et par le Port Princier à l’ouest.
Le Monastère de l’Adaar doré est un vaste ensemble de bâtiments, parmi lesquels la Maison Bien-Arbitré. Le monastère est assez richement décoré et meublé. On peut y trouver une large bibliothèque et une salle de prière très réputée pour sa beauté. Le monastère abrite également un certain nombre de serviteurs laïques, qui séjournent au sein du monastère et participent à la vie quotidienne sans pour autant entamer leur noviciat.

Quartier vellabriais

Le quartier vellabriais est un petit quartier situé au nord de la ville. Il est entouré au nord par le mur de la ville, à l’ouest par le quartier des Galdyris, par le monastère au sud-ouest, et par le Levantalofos au sud-est.
Le quartier vellabriais est le quartier traditionnel de résidence de tous les Lampekastrains originaires de la Vellabria. On y trouve notamment des Tenençons, des Delariens, des Garildiens et des Caroggians. C’est un quartier d’artisans et de petits artistes. Contrairement aux grandes villes, où les quartiers caroggians sont souvent les quartiers des banques, le quartier vellabriais n’en abrite aucune, et les habitants éprouvent un certains mépris pour les riches caroggians, qui vivent dans les beaux quartiers sans se mélanger à eux.
Le quartier vellabriais est périodiquement patrouillé par la garde. Il n’est ni particulièrement sûr, ni excessivement mal famé.

Levantalofos ou “Levanta”

Le Levantalofos est un large quartier de l’est de la ville. Il est entouré au nord par le quartier vellabriais, par le monastère au nord-ouest, par la chaussée de Guillaume à l’ouest, par le Fanaria au sud-ouest, par l’Agoretonia au sud, et par les murs de la ville à l’est. Le quartier donne sur l’extérieur de la cité par la Porte Haute.
Le Levantalofos, signifiant littéralement la Colline de Lavande en mesigue, est souvent simplement appelé le “Levanta”. Le quartier abrite des résidences d’habitants de la classe moyenne, ainsi que de nombreuses boutiques, échoppes, tavernes et officines. C’est là que réside le Clan Yfain. Le quartier comprend aussi le tribunal de la ville et la principale caserne de la Garde Princière.
Le Levanta est généralement assez propre, agréable et sûr. Le quartier abrite notamment plusieurs points verts, décorés de lavande.

Agoretonia

L’Agoretonia occupe le sud-est de la cité. Il est entouré à l’est et au sud par les murs de la ville, par le quartier des Thorikions au sud-ouest, par le port-blanc et l’île de l’amiral à l’ouest, et par le Fanaria et le Levantalofos au nord. Il est divisé en deux parties inégales par le fleuve Omore : la rive nord, plus petite, et la rive sud, bien plus vaste.
L’Agoretonia (une forme contractée de “quartier des marches” en mesigue) est un large quartier populaire, dans lequel vit une grande partie de la population de Lampekastro. On y trouve des ateliers, de petites boutiques, ainsi qu’une maison de charité. L’immense majorité de la population y est d’origine mesigue mais on y trouve aussi les rares familles eyjarskas arrivées là au travers du commerce maritime.
L’Agoretonia est patrouillée par les vigiles et la garde princière. Le quartier est sûr, mais peut être très sale par endroits.

Quartier des Thorikions

Le quartier des Thorikions est situé au sud de la ville et donne sur l’extérieur de la cité, par la porte des boeufs. Il est entouré au nord-ouest par le Port Blanc et au nord-est par l’Agoretonia.
Le quartier des Thorikions est un quartier principalement commercial. On y trouve des entrepôts, des étables, écuries, auberges et tavernes pour les marchands venus par la route du reste de Medeva. C’est aussi un lieu de travail et d’habitation pour de nombreux nouveaux habitants, dont une majorité de personnes originaires de Thorikos.
Le quartier est principalement gardé dans ses rues principales par la garde princière. Les ruelles sont parfois un peu mal famées.

Fanaria ou Quartier des lumières

Le Fanaria se situe au centre de la ville, entouré au nord par la chaussée de Guillaume, par le Levantalofos à l’est, par la rive nord de l’Agoretonia au sud, et par le Port-Blanc et la Kolponotou en contre-bas de la falaise.
Le Fanaria, signifiant “Quartier des lumières” en mesigue, est un quartier résidentiel très riche, dans lequel se trouvent l’essentiel des manoirs de nobles étrangers, des auberges de grand luxe, les résidences des ambassadeurs d’autres états, ainsi que quelques banques. On peut aussi y trouver certains salons fréquentés par de riches résidents étrangers.
Le quartier du Fanaria est fortement patrouillé par la garde princière, mais aussi par les gardes privées des différents résidents. C’est un quartier très calme et agréable.

Chaussée de Guillaume

La Chaussée de Guillaume occupe le centre de Lampekastro, reliant le Palais du Prince au monastère de l’Adaar doré, au Levantalofos et au Fanaria. Le quartier surplombe les deux ports, et certains escaliers, bien qu’ils soient assez escarpés, permettent de se déplacer d’un port à l’autre.
La Chaussée de Guillaume est un quartier où vivent les plus riches Lampekastrains et où se trouvent les boutiques et établissements les plus huppés, dont les plus notables bénéficient du titre de fournisseurs du Prince. Depuis l’indépendance de Mesigios, on y trouve également un bâtiment où séjournent des représentants et officiers de Nicodème Makrolettis, affectés à la Principauté de la Ribada.
La Chaussée de Guillaume est un quartier très sûr et très richement décoré.

Palais du Prince

Le Palais du Prince est situé sur un promontoire rocheux à l’ouest de la ville, et constitue la point occidentale de la ville. Il domine les baies Kolpovorra et Kolponotou. Il n’est accessible que par la chaussée de Guillaume, à l’est.
Le Palais du Prince est un vaste domaine, composé du palais, de jardins et de diverses dépendances, installées sur l’ancien château de Lampekastro. A la pointe de la falaise se situe le phare de Lampekastro, un magnifique édifice qui aide les navires à arriver dans le Port Princier ou le Port Blanc.
Le Palais du Prince est toujours très bien gardé, et n’est accessible sur autorisation que lors des séances de doléance auprès du Prince, ou lors des festivités princières.

Port Blanc

Le Port Blanc est un vaste port, occupant la baie du sud de Lampekastro, la Kolponotou, et séparé en deux par l’île de l’amiral. Il est entouré au nord par la chaussée de Guillaume, seulement accessible par des escaliers assez escarpés, par le Fanaria, inaccessible, au nord-est, par l’Agoretonia à l’est, et par le quartier des Thorikions au sud.
Le Port Blanc est le port libre de la cité, mais il est soumis à d’importants droits de douane et d’amarrage. Le port est très actif. On peut y trouver de nombreux logements de pêcheurs, des entrepôts, des ergastules, des auberges, tavernes et maisons closes destinées aux marins, ainsi que divers autres services portuaires.
Le Port Blanc est assez patrouillé par la Garde Princière et est donc relativement sûr. Il est cependant moins propre et moins bien tenu que le Port Princier. Durant les périodes chaudes, il est connu pour fortement empester.

Île de l’amiral

L’île de l’amiral constitue un petit quartier sur une île formée par la division en delta du fleuve Omore, qui se jette dans la Kolponotou. L’île est entourée, au nord comme au sud, par le Port Blanc, et à l’est par l’Agoretonia.
L’île de l’amiral fait partie du Port Blanc. On y trouve les principaux bâtiments officiels du port, comme la capitainerie, la prison des marins, mais aussi un petit dispensaire et une caserne de la Garde Princière.
Le quartier est fortement patrouillé par la Garde Princière.

Politique locale

En théorie, le pouvoir de la cité appartient entièrement au Prince de la Ribada, actuellement Elias Guillaumin. Cependant, les princes délèguent la majorité de leurs fonctions au Camerlingue de Lampekastro, actuellement Demetria Galanos. Autour d’elle se trouve un collège d’échevins, les officiels du palais et un conseil de la ville, élu par la population présente là depuis plus de trois générations. Leurs pouvoirs sont cependant assez limités.

Sécurité locale

Fortifications

Lampekastro est entouré par un mur d’enceinte, en briques, très épais et entrecoupé de plusieurs tours de garde. On peut trouver trois entrées : la porte de Galdyr au nord, la porte haute à l’est et la porte des boeufs au sud.

Gardiens de la paix et garnison

La paix est assurée par la Garde Princière de la Ribada, assistée de quelques miliciens, lors des grands évènements, et de vigiles, qui sont chargés d’éteindre les incendies. La garde possède des garnisons, dans chaque tour et fortins de portes, ainsi que dans ses casernes, dans le Levantalofos et le palais du Prince.

Pègre locale

La criminalité à Lampekastro est assez faible. Les vols et cambriolages y constituent le principal danger, mais diverses petites bandes sont également actives dans les quartiers des Galdyris, des Thorikions et du Port Blanc. Ce dernier est aussi parfois agité par des marins de passage, buvant trop en taverne, ou causant des problèmes avec la population locale. Des bagarres ont parfois lieu dans l’Agoretonia, entre des amateurs de l’équipe des Verts et de celle des Bleus, à l’arène de la ville. Enfin, il est très courant que des soirées trop arrosées dégénèrent et nécessitent l’intervention de la garde.

Économie locale

Lampekastro est une ville très prospère, pour sa taille.

Lampekastro abrite un grand nombre de pêcheurs, qui pêchent sur les plages et dans les eaux proches des ports. Cependant, certains navires pratiquent la pêche en haute mer, sous la protection de navires ribadans ou capitalins. A l’extérieur de la ville, on peut également trouver de nombreuses fermes et vignobles, qui alimentent la ville en nourriture, et où l’on produit divers produits, notamment du vin. Plus loin de la ville, on peut trouver des domaines forestiers, qui sont exploités pour alimenter la ville en bois.

Lampekastro est le coeur de la vie économique de la Principauté de la Ribada et héberge de nombreux artisans. Beaucoup d’entre eux sont souvent originaires de Galdyr et de Medeva. La ville abrite ainsi une variété d’artisans comme des verriers, des forgerons, des bijoutiers, des papetiers et des couturiers.On y trouve également des alchimistes et le siège de la célèbre guilde des artificiers, qui y produit ses feux d’artifice.

Lampekastro est un port commercial actif, mais secondaire par rapport à Iona ou Indubal. Les commerçants locaux exportent ainsi leurs produits par des navires locaux vers ces deux villes, ou les acheminent par les terres.
Malgré cela, la ville accueille plusieurs succursales de banques caroggiannes ainsi que divers financiers indépendants. Ceux-ci sont surtout présents à cause du grand nombre de riches voyageurs, lesquels se rendent en villégiature dans la tranquille et romantique Lampekastro.

Lampekastro possède un large nombre d’établissements de divertissements. L’Arène de la ville est ainsi l’une des rares du sud du continent en activité. Outre les habituelles tavernes, on y pratique beaucoup les jeux d’argents et diverses animations. La ville abrite de nombreux artistes en tout genre.

Marchés

  • Marché aux poissons : marché organisé chaque lundi sur les quais du Port Blanc. C’est un marché principalement dédié à la vente de produits de la pêche locale, mais certains vendeurs y vendent aussi différents autres articles, généralement des invendus de marchandises à des prix cassés.
  • Marché medevan : parfois appelé marché mesigue (tout particulièrement depuis l’indépendance de Mesigios), le marché medevan est un marché qui se tient chaque premier dimanche du mois, sur les places des quartiers de l’Agoretonia et du quartier des Thorikions. C’est un marché généraliste, où se vendent les produits issus des villages et villes de Medeva.
  • Marché galdyri : le marché galdyri se tient le troisième dimanche du mois sur les places du quartier des Galdyris. C’est un marché généraliste de petite taille, où se vendent les produits issus des villages et villes du sud-ouest de Galdyr, et plus rarement du reste de la région.
  • Foire princière : la foire princière est une grande foire, organisée pour l’anniversaire de l’arrivée de Guillaume II le Bon à Lampekastro. Cette foire est à la fois une fête et une semaine de marché, durant la première semaine de juillet. Elle se compose à la fois de marchands venus de Medeva, de Galdyr, d’Albunae et de la Vellabria, et d’une foire qadjaride. C’est un évènement très apprécié.

Commerces

Hôtellerie

  • Hospice des Medevans : situé dans l’Agoretonia, l’hospice constitue une maison d’accueil temporaire pour les Mesigues, arrivant sans le sou à Lampekastro. Financé par le Prince et le monastère, ainsi que par divers mécènes, l’Hospice a étendu ses activités et sert plus généralement à venir en aide aux Lampekastrains récents. Il a connu une très forte activité durant la Campagne de Medeva, pendant laquelle il a aidé de nombreux réfugiés.
  • Hospice des Galdyris : situé dans le quartier des Galdyris, l’Hospice des Galdyris sert à accueillir les miséreux arrivant de Galdyr.
  • Hospice des Adaarions : situé dans le quartier du Levantalofos, l’hospice des Adaarions fut construit en 459, à l’occasion de la visite du Sovitelija Armand Fradon. Son rôle d’origine est d’accueillir les Adaarions de passage dans la ville de Lampekastro, mais par la suite, il est devenu un hospice pour les miséreux et réfugiés, liés à la charité du monastère sans intervention princière.
  • Maison des Bien-Arbitrés : la Maison des Bien-Arbitrés est une grande bâtisse du monastère de l’Adaar Doré, qui a pour rôle de fournir le logis, le couvert et la blanchisserie aux jeunes gens célibataires, de familles lampekastraines démunies. Fondée sous le Prince Allistère Guillaumin en 389, la Maison avait pour but de permettre aux jeunes gens célibataires de vivre décemment, sans être perturbés par les moeurs “dissolues” des nombreux voyageurs venant en villégiature à Lampekastro. Des moines et serviteurs laïques, payés par le Prince, organisent l’intendance du lieu. La vie y est ainsi rythmée par la prière et des activités communes morales. En 461, la Maison faillit être fermée, à cause de l’affaire des “moines bien-aimés”, un petit groupe de moines et moniales qui profitaient de la discrétion du lieu pour accumuler les conquêtes amoureuses parmi les pensionnaires. Des lettrés y enseignent, et certains souhaitent transformer le bâtiment en une école, voire une université capitaline.

Groupes/organisations commerciales

Cette liste est non-exhaustive :

  • Guilde des Artificiers : Lampekastro abrite le siège de la célèbre guilde, dans la rive nord du quartier d’Agoretonia.
  • Guilde des peintres de Lampekastro : petite guilde locale influente, spécialisée dans des peintures décoratives et des portraits. L’actuelle camerlingue, Demetria Galanos, en est une membre et bienfaitrice.
  • Équipe des Bleus : équipe de gladiateurs travaillant dans l’arène de la ville. Traditionnellement l’équipe soutenue par le Prince et par la rive nord du quartier d’Agoretonia.
  • Équipe des Verts : équipe de gladiateurs travaillant dans l’arène de la ville. Traditionnellement l’équipe soutenue par les habitants de la rive sud du quartier d’Agoretonia.

Société locale

La société de Lampekastro est un mélange entre les sociétés capitaline, caroggianne, mesigue et galdyri.

Riches étrangers

Lampekastro est connue comme une ville commerciale, un bon lieu de retraite, et une cité de villégiature particulièrement prestigieuse et confortable. Ainsi, beaucoup de riches étrangers, issus des différents États arbitrés, viennent s’y retirer. Il s’agit surtout d’artistes, de nobles (et autres rangs de l’élite) et d’intellectuels. Ils vivent principalement dans le quartier du Fanaria.
Lampekastro possède une vie mondaine très active, grâce à ces habitants.

Gens du Prince

Les “gens du Prince” constituent un ensemble de citoyens lampekastrains, qui sont entrés sous la protection du Prince de la Ribada. Il s’agit d’un groupe hétéroclite d’amis, de réfugiés, de protégés, d’artisans et d’artistes. Ces gens du Prince bénéficient d’une protection particulière, de logements garantis, ainsi que d’une possible pension, offerte de la fortune personnelle du prince, s'ils traversent une mauvaise passe. Les gens du Prince sont cependant rarement des individus riches. Ce groupe est traditionnellement ardemment favorable au Prince.

Citoyens lampekastrains

Les citoyens lampekastrains sont l’ensemble des habitants vivant depuis plusieurs générations à Lampekastro. La majorité bénéficie d’un train de vie correct, la misère dans la ville étant plutôt limitée aux étrangers. Les Lampekastrains occupent une grande variété de métiers et sont aussi les seuls à pouvoir intégrer la Garde princière de la Ribada.

Nouveaux Lampekastrains

Lampekastro est une ville qui reçoit un afflux constant de nouveaux habitants. Il s’agit aussi bien de réfugiés, fuyant les troubles occasionnels dans les régions de Medeva et de Galdyr, que d’artisans, d’artistes et d’intellectuels, émigrant de ces mêmes régions vers Lampekastro pour bénéficier de plus d’opportunités, voire même d’anciens mercenaires, venant se faire gladiateurs dans l’arène locale. Dans leur majorité, ces nouveaux arrivants sont d’origine modeste.
D’une manière générale, ces “nouveaux lampekastrains”, comme on les appelle, sont bien accueillis, et bénéficient d’aide pour s’installer et s’intégrer à la société lampelastraine, notamment grâce aux hospices des Medevans et des Galdyris. Les relations avec les citoyens locaux sont généralement calmes, bien qu’il existe parfois un certain mépris parmi les citoyens lampekastrains, envers ces nouveaux arrivants et tout ce qui est fait en leur faveur.
Bien que la plupart de ceux qui possèdent des talents ou compétences parviennent généralement à prospérer à Lampekastro, certains se trouvent forcés à simplement travailler en tant que main d’oeuvre peu coûteuse, et à devoir se passer de l’aide des autorités princières et religieuses. Certains finissent ainsi par émigrer ailleurs, devenir marins ou rejoindre une bande.

Marins

Lampekastro abrite une large quantité de marins. Certains sont des Lampekastrains, mais beaucoup sont originaires d’autres régions côtières, et font partie d’un navire privé ou d’un navire de passage. Les marins ont une mauvaise réputation à Lampekastro et sont considérés comme des fauteurs de troubles. En dehors des ports de la ville, ils sont souvent harcelés par la garde, qui les soupçonne de chercher les problèmes.

Situation qadjaride

Les Qadjarides sont acceptés dans la ville et bénéficient même d’une représentation au sein du conseil des échevins de la ville. Un petit clan sédentaire chorikave, le Clan Yfain, est présent dans le quartier du Levantalofos. D’autres clans nomades sont également parfois de passage.

Culture locale

La culture lampekastraine constitue un unique mélange des cultures du Royaume Central et de Mesigios. Les Lampekastrains, même d’origine capitaline, choisissent ainsi presque toujours des formes capitalinisées de prénoms mesigues. Beaucoup de traditions mesigues et capitalines sont également suivies.

Traditions locales

  • Fête du prince : la fête du prince est une fête publique, célébrant le couronnement du Prince de la Ribada, actuellement le 12 octobre pour le couronnement d’Elias Guillaumin. La fête se déroule en trois endroits. Le monastère réalise à la fois une prière, une Oppi adressée au prince et une Juhla dédiée au précédent prince. Le palais princier organise un grand bal, où toutes les personnalités de la ville, et une petite sélection d’habitants, sont invitées. Enfin, des bals populaires sont organisés dans les quartiers populaires, et des plats et vins y sont offerts par la trésorerie princière.
  • Foire princière : la foire princière est une grande foire, organisée pour l’anniversaire de l’arrivée de Guillaume II le Bon à Lampekastro. Cette foire est à la fois une fête et une semaine de marché, durant la première semaine de juillet. Elle se compose de marchands venus de Medeva, de Galdyr, d’Albunae et de la Vellabria, et d’une foire qadjaride. C’est un évènement très apprécié.

Monuments

Lampekastro abrite de très nombreux monuments de différentes tailles et genres.

Gastronomie locale

La cuisine de Lampekastro est un mélange entre la cuisine mesigue et la cuisine capitaline, avec de légères influences caroggiannes.

Boissons

  • Château-Lampekastro : vin rouge très coûteux, produit dans les vignobles privés du Prince de la Ribada.

Plats

  • Plousentoni lampekastrain : pâte feuilletée, fourrée à la pâte de fruits secs. Bien que d’apparence simple, le plousentoni est un dessert composé de feuilles de pâte phyllo, superposées et séparées par de fines couches de pâte aux fruits secs. La préparation est alors cuite et trempée dans le miel. Le Plousentoni lampekastrain se compose exclusivement de pâte d’amandes.

Autres produits

Religion locale

Lampekastro est une ville suivant le culte d’Arbitrio de rite monachiste. L’apothi actuel de la ville est Barnabé Lorge. La religion est fortement soutenue par les autorités, et les établissements religieux sont ainsi assez riches. Les étrangers de passage pratiquent différents cultes, même si la majorité est arbitrée, et généralement monachiste. Le culte qadjaride est également présent dans la ville, au sein du Clan Yfain et des divers dygars locaux.

Établissements/institutions religieux

  • Monastère de l’Adaar Doré : situé dans le quartier du même nom, le monastère est un vaste édifice très riche. Il abrite la Maison des Biens-Arbitrés.
  • Maison de charité de l’Agoretonia.
  • Maison des Biens-Arbitrés : voir section hôtellerie.

Esperiens originaire de la ville de Lampekastro

Anciens Esperiens originaires de la ville de Lampekastro

PNJ liés à la ville de Lampekastro

PNJ résidents

Extension:DynamicPageList (DPL), version 3.3.2: AVERTISSEMENT : Mauvais paramètre '$0' : 'category'! Utilisation de la valeur par défaut : 'Ville_Origine:<Ville d'origine>'. Aide : $0= $3.


Extension:DynamicPageList (DPL), version 3.3.2: AVERTISSEMENT : Mauvais paramètre '$0' : 'category'! Utilisation de la valeur par défaut : 'Région_Origine:<Région d'origine>'. Aide : $0= $3.


Extension:DynamicPageList (DPL), version 3.3.2: AVERTISSEMENT : Mauvais paramètre '$0' : 'category'! Utilisation de la valeur par défaut : 'Nation_Origine:<Nation d'origine>'. Aide : $0= $3.

PNJ originaire de Lampekastro

Extension:DynamicPageList (DPL), version 3.3.2: AVERTISSEMENT : Mauvais paramètre '$0' : 'category'! Utilisation de la valeur par défaut : 'Ville_Résidence:<Ville de résidence>'. Aide : $0= $3.


Extension:DynamicPageList (DPL), version 3.3.2: AVERTISSEMENT : Mauvais paramètre '$0' : 'category'! Utilisation de la valeur par défaut : 'Région_Origine:<Région d'origine>'. Aide : $0= $3.


Extension:DynamicPageList (DPL), version 3.3.2: AVERTISSEMENT : Mauvais paramètre '$0' : 'category'! Utilisation de la valeur par défaut : 'Nation_Origine:<Nation d'origine>'. Aide : $0= $3.