[Correspondance] Tristrianne Tanguy - Ansa Tanguy

Les récits d'Esperia et de l'Ancien Monde. Venez partager vos histoires les plus épiques !
Règles du forum
Bienvenue dans cette nouvelle section "Documents RP" !

Vous êtes priez de prendre connaissance des Règles et de les respecter !
Répondre
Avatar du membre
Tristrianne
Messages : 3869
Compte Minecraft : Tristrianne

Message par Tristrianne » lun. 11 janv. 2016 10:56

Hors RolePlay :

Expéditeur : Tristrianne Tanguy
Envoyé de : La Sublime Capitale
Envoyé le : 11 janvier 516

Hors RolePlay :

Destinataire : Ansa Tanguy
Destination : Breithe
Type de voyage : Pigeon

Hors RolePlay :

Ecriture liée, penchée vers la droite. Lettres à queue fantaisistes. Peu appliquée. Traits à la plume.

Hors RolePlay :

Papier commun à lettre, épais, enroulé, accompagné d'une petite note.

RolePlay :

A l'attention d'Ansa Tanguy, à la ferme Cassanos, au sud de Breithe.

Contenu caché [Afficher]

Ma chère Ansa,

Je t'écris depuis la Capitale sur le retour pour te rassurer que je tiens encore sur mes deux jambes. J'ai réussi à faire le voyage de l'allée jusqu'à Esperia et je suis restée deux semaines. Esperia tient encore debout. Aaron n'est plus roi à ce qu'il semble. Désormais, il parait que c'est une reine bienveillante qui s'assure de la populace. Je n'ai pas fait de rencontre directe avec elle cependant. Concernant le monastère, il n'y a qu'un seul aumônier monachiste, mais qui est très compétent. Je glorifie son courage à pouvoir supporter sa lourde charge à écouter les fidèles. Du côté de la phallange, toujours indiscrète et inutile. Je n'ai pas vu d'autres changements notable si ce n'est que la disparition du camp Vaahva et la "destruction" du Sans-Fond. En ayant vu cela, j'ai été outrée : ils ont osé bâtir une tranchée de ce trou jusqu'à la mer pour l'inonder ! Cela m'a beaucoup attristé de voir cette insalubre mare de toile et de bois. Je n'ai pas d'autres mots à t'écrire pour expliquer cette blessure et j'aurais adoré te le dire en face. Mais apparemment, cela semble être l'oeuvre d'un Capitalard. Cela ne m'étonne pas de la part de ces belliqueux assoiffés de sang. Enfin, passons de cela.

J'ai également pu revoir ton ami Silnoë. Nous avons discuté ensembles et il te salue très fort. Il a un projet très ambitieux pour Esperia. Je lui souhaite mes meilleurs encouragements et j'ai fait partager également les tiennes. Concernant Solypso, il doit faire profil bas, je ne l'ai plus revu. Au sujet d'Achayre... j'ai perdu toute confiance en lui. Je plains la pauvre Aldracha qui a dû subir les faits, mais néanmoins, elle a trouvé quelqu'un de mieux.
Concernant Fio... c'était l'émotion. Si tu avais vu le regard qu'elle m'a fait en me voyant ! Elle m'a accueillie pendant ces deux semaines et j'en ai profité pour prendre de ses nouvelles et m'occuper de la maison. Apparemment, ce n'est pas la joie pour elle. En un seul mot : solitude. Elle n'a personne pour gérer la Roseraie, elle doit payer les impôts à elle seule et trouver de quoi manger. Elle n'avait même pas de bois pour la Nivôse. Mais heureusement qu'il y a encore des gens qui acceptent de lui offrir l'aumône. Il faut être insensible pour ne pas refuser d'aider encore une enfant. Elle a aussi un autre soucis : un problème d'éducation et d'ambition. Elle n'a aucune orientation dans son avenir, et craint de devenir adulte. Elle n'a pas encore trouvé de correspondant pour lui enseigner un métier.

Maintenant, lis bien ce qui suit, je t'en prie. Je vais rester sur Esperia le temps qu'elle soit digne de pouvoir vivre seule et sans difficultés. Je ne peux pas la laisser seule dans cette situation. Je t'ai déjà expliqué ce qui nous attachait ensemble et j'espère que tu puisses encore comprendre cela. Tu sais aussi comment Esperia peut être cruelle et la gamine ne connait presque rien du continent.
Je suis vraiment navrée de devoir vous laisser. Avertis le reste de la famille également de la nouvelle, et priez pour moi que je réussisse. J'espère que vous ne m'en voudrez pas. Si vous souhaitez m'écrire, ce sera à l'adresse de la Roseraie. Je reprends le bateau le lendemain où j'écris cette lettre.

Toi et notre fille me manquerez beaucoup. Je vous embrasse très fort et je vous promets que je reviendrai en vie et avec de l'or en retour également. Utilise mes économies pour ce qui puisse être bon pour la ferme et la famille. Écris-moi le plus souvent possible, utilise même le verso de mes lettres s'il le faut.

Je vous aime beaucoup, votre tulikärpänen, Tristrianne

Hors RolePlay :

Pour ceux qui s'étonnent encore de la présence de cette lettre, celle-ci a été écrite depuis le continent vers le continent. En aucun cas cela concerne la poste d'Esperia.
Image
~~ Feel the magic ! ~~

Contenu caché [Afficher]

Image
Image
Image

Répondre