Archipel des Esperies

De Wiki'speria.
(Redirigé depuis Société)
Aller à : Navigation, rechercher
Hors RolePlay :

Ces informations vous sont présentées à titre HRP et ne sont pas connues de votre personnage avant son arrivée à Esperia. Tout ces renseignements devront être pris en rp si votre personnage est amené à les connaitre un jour.

RolePlay :

Border2px.png

Sommaire

Géographie & Nature

Territoire

Faune

Flore

Cité-état d'Esperia

Histoire

Cliquez sur la frise pour en savoir plus

Pour en savoir plus sur l’histoire de l’archipel des Esperies, n’hésitez pas à vous rendre à l'Académie afin de consulter les ouvrages sur le sujet

Une grande partie des ouvrages historiques peuvent être consultés en RP par vos personnages, à vous de les trouver !

Organisation politique

Ancien Sénat Esperien

Economie

Grille Esper d’Or.png
La monnaie d'Esperia se nomme l'esper. C'est un élément incontournable de la ville, raison de vivre pour certains ou simple monnaie d'échange, l'esper est aussi un symbole fort de la ville car il est forgé à partir de l'or de la Mine d'Or sacrée, réputé pour être un des ors les plus purs du monde.

Vous pouvez consulter le taux de change de l'esper, pour plus de précision sur la monnaie. Ces pièces sont la base mais également le cœur de l'économie du système Esperien auquel les insulaires participent activement grâce à leur métier.

Si vous voulez plus d'informations sur l'économie du serveur, n'hésitez pas à lire la page Economie (HRP).

Guildes

Les guildes sont des regroupements d'Esperiens liés par une activité économique similaire ou complémentaire. Une guilde peut acheter des esclaves au même titre qu'une famille, pour autant que cet esclave ait un métier utile à la guilde. Consultez le Code Bill Moscaw pour en savoir plus sur les Guildes.

Société

Rangs sociaux

Vente d’esclaves dans le quartier de Rivelame

Esperia est une jeune ville dont les habitants sont originaires de l’Ancien Monde. Ne souhaitant pas remettre en question un ordre établi depuis des lustres, la société espérienne est structurée de la même manière que celle de certaines villes que les Espériens ont côtoyées.

Les esclaves sont la pierre angulaire de cette société nouvelle. Étrangers en cette terre d’Esperia, tombés en disgrâce dans l’Ancien Monde, ils sont maintenant de simples objets vendus pour une poignée de pièces. Les esclaves, principale force de travail d’Esperia, sont utilisés pour de nombreuses tâches, allant de passer le balai à construire, le tout dans le respect de leurs maîtres et des hommes et femmes libres de la cité. Un esclave ne peut être acheté que par une famille, une guilde, ou une organisation gouvernementale (Garde, Monastère)

Les étrangers ne sont pas si différents des esclaves, à part qu’ils n’ont pas de chaînes et qu’ils ne doivent pas obéissance à un maître. Il s’agit de ces hommes et ces femmes qui sont venus sur le nouveau monde de leur plein gré, et qui sont généralement en attente de faire reconnaître leur identité par le pouvoir en place. L’étranger n’a aucun droit civique et n’a pas le droit d’accéder à la propriété de biens immobiliers.

L’habitant est la base de la société “développée” d’Esperia. Être habitant, c’est avoir dépassé l’état d’esclave ou d’étranger, notamment par l’achat ou la location d’une parcelle ou par la reconnaissance des Espériens. L’habitant est mieux considéré dans la société espérienne,c’est la base de l’échelle sociale. L’habitant a plus de facilités pour travailler avec un Espérien, notamment dans sa boutique ou pour lui.

Le citoyen est un Espérien qui souhaite s’impliquer en politique. En effet, la citoyenneté a pour principal avantage le fait de pouvoir participer à la vie politique, bénéficier de nombreux droits économiques ou plus simplement de recevoir le respect des classes inférieures.

Enfin, au sommet de la pyramide sociale se tiennent les Nobles et les Chevaliers. Personnes les plus respectées dans la Cité, ces personnes ont acquis leurs lettres de noblesse grâce à la fortune qu’ils ont amassée ou au respect qu’ils ont suscité. Les nobles peuvent pratiquer la politique et sont les plus légitimes pour occuper les hautes fonctions. Les chevaliers sont des militaires anoblis par le pouvoir pour des hauts actes militaires ; ils ont un certain poids politique et peuvent travailler avec la Garde pour certaines affaires. N’hésitez pas à consulter le Volumen royaliste pour en savoir plus sur les rangs sociaux ou la création de familles.

Les Familles

Poignée.png

Les familles Esperienne sont des regroupements de personnes ayant des intérêts communs à Esperia. Certaines familles sont créées par des groupes d’amis, d’autres par des groupes de commerçants souhaitant persévérer dans leurs relations en se donnant plus de poids, notamment politique. Les familles ont pour privilège principal de pouvoir acheter les esclaves lors des ventes afin d'en faire profiter à plus de monde possible et d’avoir une meilleure prise sur eux.

Culture

Jeux

Bâtiments

Quartiers

Centrés autour de la place centrale de la ville, les trois quartiers d'Esperia ont chacun un style architectural qui leur est propre.
Les trois quartiers d'Esperia sont:

Deux autres quartiers au statut un peu différent existent, le Sans Fond et le Campement.

Cuisine

Bouffe.gif

Esperia est une plaque tournante pour les cultures. Les spécialités culinaires ne sont pas en reste de cette particularité géographique. Ainsi, les saisons tempérés de l'Ile permettent à quasiment tout les plats de l'Ancien Monde d'être refait dans les tavernes de la cité. Ne soyez donc pas surpris de voir la fameuse morue au jus de raisins caroggiane, accompagnée de la bière noire huratelonne, et de terminer sur une sucrerie comme le koilstkä adaarion. Mais au-delà de cet apport du vieux contient, Esperia possède également ses propres plats, ses propres recettes. Croisement de plats régionaux, ou parfois simplement issues de l'imaginaire des taverniers, nul doute que la Cité n'est pas une petite escale pour les grands gourmets.

Liste des recettes et des alcools :

Sciences

Grue medievale 1691.jpg

Battis sur les fondements pittoresques d'un campement de colons, Esperia a su rattraper son retard dans les sciences et la technologie. Les apothicaires de l'archipel, confrontés à la dureté de la vie de l'Ile, ne cessent d'approfondir leurs recherches faisant de nombreuses découvertes, tant au niveau des remèdes que dans les méthodes. Mais les Ingénieurs ne sont pas en reste. De nombreux d’entre eux ont su faire preuve d'ingéniosité pour rendre le travail de leurs compatriotes plus faciles.

La progression de ces domaines peut être aisément visible à l'Académie, où fleurissent de nombreux ouvrages des nouvelles avancées et connaissances en tout genre.

Éducation

  • A Esperia, il est possible de changer de métier ou d’apprendre de nouvelles choses pour le plaisir en passant par l’Académie.

Arts & Loisirs

Les multiples cultures présentes à Esperia font de celle-ci un pôle très actif et vivant d’arts et de culture. De nombreux écrivains, peintres ou grand architectes ont foulé l’île, certains y laissant une marque indélébile.

Outils personnels
Espaces de noms
Variantes
Actions
Navigation
Nouveaux joueurs
Outils