Concordat de Roskilde

De Wiki'speria
Aller à : navigation, rechercher

Le statut de cet écrit est public. Cela signifie qu'il est accessible à tout le monde mais que votre personnage doit en avoir l'avoir vu ou lu en RP pour que vous puissiez consulter cette page. Dans le cas contraire il s'agit de méta.

Cet écrit a été rédigé par un auteur inconnu et se trouve sur l'Ancien Monde.

Le Concordat de Roskilde fut un traité signé entre l'Ordre phalangiste et le Monastère adaarion en l'an 347 du calendrier impérial. Il mit fin à la longue opposition entre les deux grands courants religieux et marqua l'unification du Culte d'Arbitrio.

Concordat de Roskilde

Border2px.png

Sous l'œil et parfaitement impartial jugement de l'Arbitrio, nous, la société des croyants, proclamons solennellement que nous ne formons qu'une communauté unique et condamnons la guerre des frères et sœurs de foi comme l'ultime et plus malarbitré des actes que l'homme est en mesure de commettre.
Ainsi, nous nous engageons en cette cité de Roskilde à nous soumettre à la bonne loi que nous proclamons ici:
Premièrement, le Monastère de Golvandaar et l'Abbaye d'Odense se proclament désormais inébranlables alliés et amis dans l'unité de la Foi en l'Arbitrio et toute sa diversité. De ce fait, aucune assemblée des sages de nos deux institutions ne pourra se rassembler sans un très excellent représentant de son alliée et sœur.
Deuxièmement, en dehors de la Capitale, de cette cité de Roskilde et de quelques autres cités que la société des sages réunis jugera digne de ce privilège, aucune cité ne pourra porter à la fois drapeau phalangiste et drapeau monachiste. Dès lors, tout croyant et tout moine pourra trouver refuge et respectueux accueil dans toute abbaye et tout monastère portant l'insigne de l'Arbitrio uni. Le même respect sera attendu de lui en retour.
Troisièmement, Roskilde deviendra siège d'une institution nouvelle: un Tribunal d'Arbitrio. Il aura pour prime raison d'être la préservation de la Paix, de la dignité de l'âme, de la bonté de la société des croyants et de l'immaculé honneur d'Arbitrio. Ce Tribunal sera composé de deux instances.
La Première sera nommée Tribunal des croyants et jugera de toute affaire de conflit entre croyants. Ses juges se répartiront en trois personnes: un ancien abbus, un ancien apotti et un éminent croyant. La Seconde sera nommée Tribunal de la Foi et jugera de toute affaire de doctrine de notre Foi alliée. Ses juges se répartiront en six personnes: deux hommes de Foi nommés par Odense et Golvandaar, un ancien abbus, un ancien apothi et deux très excellents croyants.
Quatrièmement, chaque année en cette date du premier samedi de Thermidor de l'année, la société des sages se réunira en la cité de Roskilde pour y conférer de toute affaire de la Foi et fêter la Paix de la Société des croyants.
Cinquièmement, la société des croyants se déclare libre des empires, des royaumes, des cités et de toutes les autorités de l'homme, n'étant la chose de nul et la chose de tous, mais respectera les lois des peuples dans les limites des Interdits de la Foi.

Ce qui a été dit, nous jurons de le respecter à tout jamais sur nos âmes et nous soumettons au Grand Jugement de l'Arbitrio.»