HRP:Bac à sable2 : Différence entre versions

De Wiki'speria
Aller à : navigation, rechercher
m (c/c + adaptation/mise en page)
(début des modifications)
 
Ligne 5 : Ligne 5 :
  
  
Dans l'univers médiéval d'Esperia, le seul endroit où l'on peut acheter des documents est la librairie, ce qui fait du métier de libraire un métier vraiment à part. Véritable pivot en ce qui concerne la création de livres et de manuscrits, une ressource rare à l'époque, le libraire doit aussi s'occuper de fournir la population en matériel d'écriture, en fusain et en retranscription. Ce guide du libraire va vous permettre de comprendre comment marche ce métier, qui nécessite quelques précisions indispensables pour le RP.
+
{{Ecrit}}
 +
<div align="justify">
 +
<center>'''[[Métier:Libraire|Fiche du métier libraire]]'''</center>
 +
<br/>
 +
<br/>
 +
Véritable pivot en ce qui concerne la création de livres et de manuscrits, une ressource rare à l'époque médiévale, le papetier/libraire s'occupe de fournir la population en matériel d'écriture, en fusain et en retranscription. Ce guide du [[libraire]] va vous permettre de comprendre comment marche ce métier, qui nécessite quelques précisions indispensables pour le RP.
  
=[[Fichier:Grille_Bourse_en_Cuir.png|32px]]  Matériel=
+
<br/>
 
 
*[[Fichier:Grille_Plume.png|25px]] '''La plume''' banale est la plume de mouette. Vous pouvez cependant commercer avec les chasseurs pour leur acheter des plumes colorées qu'ils auront trouvées. Les mines se taillent avec un couteau.
 
Généralement, plus la plume est belle, plus on s'applique sur la mine et plus la mine est appliquée, plus elle dure longtemps.
 
 
 
*[[Fichier:Grille Charbon de Bois.png|25px]] '''Le fusain''' est lui aussi taillé par le libraire. On trouve le charbon de bois chez un artisan du bois, en général.
 
 
 
*[[Fichier:Grille_Bâton.png|25px]] '''Le crayon à papier''' est une invention qui date de l'antiquité. Il n'est pas exclus de savoir en fabriquer à Esperia à condition d'être doué et d'avoir la recette.
 
 
 
=[[Fichier:Grille_Pierre_(Gabarit).png|32px]]  Lieu de travail=
 
 
 
==[[Fichier:Grille_Bouton.png |32px]]  Imprimerie==
 
'''[A REVOIR]'''
 
Pour imprimer, il faut : un document à imprimer et une presse. Ce dernier élément ne se trouve que dans les librairies où à l'école. Le temps d'impression est assez standard : comptez 2 minutes par page de livre éditable (un livre éditable de 25 pages remplie mettra donc 50 minutes à être imprimé). Faites une demande MJ pour dédoubler le manuscrit imprimé.
 
Au niveau des matériaux à fournir, comptez une poche d'encre pour 20 pages écrites plus le support fourni.
 
 
 
=[[Fichier:Grille_Panneau_HRP.png|32px]]  Mécanisme RP=
 
 
 
Au XXIème siècle, bon nombre de supports ont été inventés, et ce pour beaucoup de cas de figures spécifiques (agenda, carnet de note, post-it, cahier à spirale, petit classeur etc...). Au moyen âge cependant, les manuscrits étaient peu nombreux et regroupés en deux catégories : les feuilles et les livres
 
 
 
==[[Fichier:Grille_Bouton.png |32px]]  Feuille==
 
 
 
Il s'agit de supports non rattachés à une couverture. On distingue trois types de feuilles :
 
 
 
*[[Fichier:Grille Papier.png|25px]] '''Le papier simple''' : le produit bon marché par excellence. Peu cher et bien pratique pour tout type de notes ou missives banales. Il est fabriqué à partir de canne à papier (ou canne à sucre).
 
 
 
*[[Fichier:Grille Papier.png|25px]] '''Les parchemins''' : le papier le plus résistant à l'époque, utilisé pour les contrats ou les longues distances en général. Il est fabriqué à partir de cuir uniquement.
 
 
 
*[[Fichier:Grille Papier.png|25px]] '''Le papier vélin''' : le papier de luxe, utilisé en général pour des permis importants, des traités ou juste comme signe de richesse. Il est fabriqué à partir de cuir de bébé vache.
 
  
 +
= Présentation des produits =
 +
<br/>
 +
Au XXIème siècle, bon nombre de supports ont été inventés, et ce pour beaucoup de cas de figures spécifiques (agenda, carnet de note, post-it, cahier à spirale, petit classeur etc...). Au moyen âge cependant, les manuscrits étaient peu nombreux et regroupés en deux catégories :
 +
<br/>
 +
<br/>
 +
<blockquote>
 +
==Catégorie I : Les feuilles [[Fichier:Grille Papier.png|32px]]==
 +
'''Il s'agit de supports non rattachés à une couverture. On distingue trois types de feuilles :'''
 +
<br/><br/>
 +
* '''Papier simple :''' le produit bon marché par excellence. Peu cher et bien pratique pour tout type de notes ou missives banales. Il est fabriqué à partir de canne à papier (ou canne à sucre), de sciure de bois ou encore de chanvre. <br/><br/>
 +
* '''Les parchemins :''' le papier le plus résistant à l'époque, utilisé pour les contrats ou les longues distances en général. Il est fabriqué à partir de cuir uniquement.<br/><br/>
 +
* '''Vélin :''' le papier de luxe, utilisé en général pour des permis importants, des traités ou juste comme signe de richesse. Il est fabriqué à partir de la peau d'un jeune veau. <br/><br/>
 +
</blockquote>
 +
<br/>
 
<blockquote>
 
<blockquote>
'''La page HRP'''
 
 
Prenez la deuxième page de l'item éditable et inscrivez-y la description HRP. Cette page concerne la catégorie des feuilles comme celle des livres ! Elle permet de décrire la qualité des pages du documents.  Voici les descriptions classiques :
 
  
*[Papier simple] [Fragile, blanc comme neige]
+
==Catégorie II : Les livres [[Fichier:Grille Livre.png|32px]]==
 
+
'''Les livres sont des regroupements de feuilles liées à une couverture. Les modèles basiques sont :'''
*[Parchemin] [Robuste, jaune sur les bord]
+
<br/><br/>
 
+
* '''Le journal :''' un produit de très bonne qualité, plus petit qu'un cahier, avec une couverture plus épaisse, possédant une attache. Souvent utilisé par les personnes qui bougent beaucoup. Les pages sont généralement de bonne facture.<br/><br/>
*[Vélin] [Très fragile, sans grain, soyeux et lisse. Doux au toucher]
+
* '''Le livre :''' plus compact qu'un cahier et plus résistant, c'est le meilleurs support pour inclure un récit, des chants, une pièce de théâtres ou des connaissances scientifiques. Il est fait pour durer dans le temps.<br/><br/>
 +
* '''L'encyclopédie :''' encore plus gros que le livre, l'encyclopédie est un ouvrage généralement utilisé pour les grands recueils scientifiques ou livres de comptes de grandes échoppes.<br/><br/>
 +
* '''Le traité :''' un peu plus grand qu'un livre, c'est un objet de luxe avec une couverture généralement bien travaillée et des pages de qualités. Il n'a pas vraiment de but spécifique, c'est un ouvrage de riche.<br/><br/>
 +
* '''Le grimoire :''' fait pour résister au temps, c'est un monstre par rapport aux autres manuscrits. Très grand et épais, décoré suivant les envies de son propriétaire, il est utilisé principalement pour recueillir des savoir-faire importants ou faire office de livre de comptes pour une ville.<br/><br/>
 
</blockquote>
 
</blockquote>
 
+
<br/>
==[[Fichier:Grille_Bouton.png|32px]]  Livre==
+
Le libraire veillera à s’adapter aux besoins du client pour lui vendre le bon ouvrage.
 
+
<br/>
Les livres sont des regroupements de feuilles liées à une couverture. Les modèles basiques sont :
+
Il n'est pas impossible d'améliorer un livre en lui fournissant des pages ou une couverture de bonne facture. Il n'est pas impossible non plus de baisser la qualité des matières premières au risque de faire un manuscrit plus rentable mais moins efficace. Travaillez avec un [[tanneur]], un [[horticulteur]], un [[couturier]] ou même un [[joaillier]] pour fabriquer des manuscrits uniques ! La créativité ne pourra que vous être bénéfique.
 
+
<br/>
*[[Fichier:Grille_Livre.png|25px]] '''Le cahier simple''' : bon marché et généralement peu cher, c'est le support le plus utilisé (cahier des comptes, cours, inventaire, répertoire). La couverture, comme les pages, sont d'une qualité passable.
+
<br/>
 
+
= Décrire les supports =
*[[Fichier:Grille_Livre.png|25px]] '''Le journal''' : un produit de très bonne qualité, plus petit qu'un cahier, avec une couverture plus épaisse, possédant une attache. Souvent utilisé par les personnes qui bougent beaucoup. Les pages sont généralement de bonne facture.
+
<br/>
 
+
Nous entrons dans une partie délicate du métier. Esperia offre deux supports éditables en jeu : le [[Livre et Plume|livre et la plume]] (ou ''Book and Quill''), et l’affiche.
*[[Fichier:Grille_Livre.png|25px]] '''Le livre''' : plus compact qu'un cahier et plus résistant, c'est le meilleurs support pour inclure un récit, des chants, une pièce de théâtres ou des connaissances scientifiques. Il est fait pour durer dans le temps.
+
Pour différencier un journal d’un grimoire, nous allons utiliser la deuxième page du livre éditable pour y inclure ce qu'on appellera une '''''Description HRP'''''. Ensuite, il sera aussi possible d’utiliser les commande /item desc et /item name. Voici quelques idées de descriptions possibles :
 
+
<br/>
*[[Fichier:Grille_Livre.png|25px]] '''L'encyclopédie''' : encore plus gros que le livre, l'encyclopédie est un ouvrage généralement utilisé pour les grands recueils scientifiques ou livres de comptes de grandes échoppes.
+
<br/>
 
 
*[[Fichier:Grille_Livre.png|25px]] '''Le traité''' : un peu plus grand qu'un livre, c'est un objet de luxe avec une couverture généralement bien travaillée et des pages de qualités. Il n'a pas vraiment de but spécifique, c'est un ouvrage de riche.
 
 
 
*[[Fichier:Grille_Livre.png|25px]] '''Le grimoire''' : fait pour résister au temps, c'est un monstre par rapport aux autres manuscrits. Très grand et épais, décoré suivant les envies de son propriétaire, il est utilisé principalement pour recueillir des savoir-faire importants ou faire office de livre de comptes pour une ville.
 
 
 
 
<blockquote>
 
<blockquote>
<center>
+
== Le /item name ==
Nous entrons dans une partie délicate du métier. Minecraft n'offre qu'un seul support éditable en jeu : le livre et la plume (ou Book and Quill). Pour différencier le papier simple du parchemin ou le parchemin du grimoire, nous allons utiliser la deuxième page du livre éditable pour y inclure ce qu'on appellera une Description HRP ainsi que la commande /item name. Voici les descriptions possibles :</center></blockquote>
+
Cette commande va nous permettre de donner un autre nom au livre. Il suffit de faire /item desc + [nom]. Si l’item est renomé “carnet”, le livre et plume changera alors d’apparence pour avoir une couverture brune.
 +
</blockquote>
 
<blockquote>
 
<blockquote>
'''/item name'''
+
== Le /item desc  ==
 
+
Cette commande va nous permettre de décrire l'apparence du livre. Il suffit de faire /item desc + [description].  
Cette commande va nous permettre de décrire l'apparence du livre. Il suffit de faire /item name [description]. Voici les descriptions standards :
+
Voici les descriptions standards :
 
+
<br/><br/>
*'''Cahier''' : couverture brune, peu épaisse et grossière, format 28x20.
+
* ‘’’Papier simple, marronâtre, de qualité moyenne.<br/><br/>
*'''Journal''' : couverture noire, épaisse avec une attache, format 22x18.
+
* '''Parchemin robuste, craquelé sur les bord de qualité moyenne. <br/><br/>
*'''Livre''' : couverture noire, épaisse, format 28x20.
+
* '''Vélin très fragile, sans grain, soyeux et lisse. Doux au toucher. Qualité moyenne. <br/><br/>
*'''Encyclopédie''' : couverture brune, épaisse et travaillée, format 32x22
+
* '''Journal,''' couverture en cuir, épaisse avec une attache, format 22x18. Qualité moyenne. <br/><br/>
*'''Traité''' : couverture brune, fine et décorée,format 28x20
+
* '''Livre,''' couverture en cuir, épaisse, format 28x20. Qualité moyenne. <br/><br/>
*'''Grimoire''' : couverture brune, épaisse et décorée, format 32x22
+
* '''Encyclopédie,''' couverture brune, épaisse et travaillée, format 32x22.<br/><br/>
 
+
* '''Traité,''' couverture brune, fine et décorée,format 28x20.<br/><br/>
Le /item name ne concerne pas la catégorie des feuilles.
+
* '''Grimoire,''' couverture brune, épaisse et décorée, format 32x22.<br/>
 
</blockquote>
 
</blockquote>
 
 
<blockquote>
 
<blockquote>
'''La page HRP'''
+
== La page HRP ==
 
+
Elle permet de décrire la qualité des pages du documents. Prenez la deuxième page de l'item éditable et inscrivez-y la description HRP. Voici les descriptions standards :
Prenez la deuxième page de l'item éditable et inscrivez-y la description HRP. Cette page concerne la catégorie des feuilles comme celle des livres ! Elle permet de décrire la qualité des pages du documents.  Voici les descriptions classiques :
+
<br/><br/>
 
+
* '''[Journal]''' [Page de bonne facture] <br/><br/>
*[Cahier] [Page de qualité moyenne]
+
* '''[Livre]''' [Page de qualité moyenne] <br/><br/>
 
+
* '''[Encyclopédie]''' [Page de bonne facture]<br/><br/>
*[Journal] [Page de bonne facture]
+
* '''[Traité]''' [Page de très bonne facture]<br/><br/>
 
+
* '''[Grimoire]''' [Page de bonne facture] <br/>
*[Livre] [Page de qualité moyenne]
+
Vous pouvez y ajouter une description plus précise comme [Pages couleur blanc cassé, légèrement gaufrées.] ou encore [Pages brunâtres et fragiles, mauvaise qualité.]
 
 
*[Encyclopédie] [Page de bonne facture]
 
 
 
*[Traité] [Page de très bonne facture]
 
 
 
*[Grimoire] [Page de bonne facture]
 
 
</blockquote>
 
</blockquote>
 +
<br/>
 +
Vous pouvez changer quelque peu la description si vous avez apporté des modifications au manuscrit.<br/>
 +
<br/>
 +
= Le craft =
 +
== Les ressources ==
 +
<br/>
 +
Fabriquer un livre ou une feuille de papier demande des ressources.
 +
Voici la suite de crafts à réaliser pour créer de la pâte à papier, la transformer en papier mouillé, puis en papier habituel, et enfin en faire (ou non) un livre éditable :
 +
(WIP IMAGE)
 +
<br/>
 +
== La qualité ==
 +
'''Les pages''' sont classées en quatre niveaux de qualité. Pour augmenter la qualité d'un papier, il faut utiliser plus de ressources. Ici, les calculs sont simples : il faut augmenter de deux la quantité de matières premières pour avoir une qualité supérieure. Ainsi, il faudra 80 pages pour un grimoire avec des pages de très bonne facture (vu qu'initialement, ses pages sont de bonne facture et qu'il en faut 40 pour sa création). Inversement, si on le dote de pages de qualité moyenne, il n'en faudra que 20.
 +
Il est possible de faire des pages de qualité médiocre mais attention ! Ces pages sont fines, se déchirent facilement et sont souvent incomplètes.
 +
<br/>
 +
* Page médiocre
 +
* Page de qualité moyenne
 +
* Page de bonne facture
 +
* Page de très bonne facture
 +
<br/>
 +
On peut augmenter la qualité du papier simple grâce à cette technique.
 +
<br/>
 +
Le cuir de qualité se trouve chez quelqu'un qui travaille le cuir.
 +
<br/>
  
Vous pouvez changer quelque peu la description si vous avez apporté des modifications au manuscrit.
+
== La fabrication ==
 
+
<br/>
'''Un livre sans deuxième page HRP est une erreur RP, contactez immédiatement un MJ si vous en trouvez un.'''
 
 
 
==[[Fichier:Grille_Bouton.png |32px]]  Qualité==
 
 
 
Les pages sont classées en quatre niveaux de qualité. Pour augmenter la qualité d'un papier, il faut utiliser plus de ressources. Ici, les calculs sont simples : il faut augmenter de deux la quantité de matières premières pour avoir une qualité supérieure. Ainsi, il faudra 80 pages pour un grimoire avec des pages de très bonne facture (vu qu'initialement, ses pages sont de bonne facture et qu'il en faut 40 pour sa création). Inversement, si on le dote de pages de qualité moyenne, il n'en faudra que 20. Il est possible de faire des pages de qualité médiocre mais attention, ces pages sont fines, se déchirent facilement et sont souvent incomplètes.
 
 
 
*Page médiocre
 
*Page de qualité moyenne
 
*Page de bonne facture
 
*Page de très bonne facture
 
 
 
==[[Fichier:Grille_Bouton.png |32px]]  Fabrication==
 
 
 
 
Vous avez réuni toutes les ressources et décidé quelle qualité vous allez produire ? Parfait ! Le plus dur est fait et il ne manque plus qu'une étape avant la vente : le craft.
 
Vous avez réuni toutes les ressources et décidé quelle qualité vous allez produire ? Parfait ! Le plus dur est fait et il ne manque plus qu'une étape avant la vente : le craft.
En effet, pour avoir un livre éditable (le support minecraft de tous les documents) il suffit de mettre une feuille de papier et un cuir dans un atelier classique. Vous veillerez à détruire les ressources en trop selon votre produit.
+
<br/>
 +
En effet, pour avoir un livre éditable (le support minecraft de tous les documents) le craft ne demande pas beaucoup de feuilles. Cependant, vous veillerez à détruire les ressources en trop selon votre produit.
 +
<br><br>
 +
'''Attention, bien que le craft soit simplifié, il est formellement interdit d'abuser de cette simplicité pour produire à moindre frais les ouvrages ! Tout abus sera sévèrement réprimandé !'''<br>
 +
<br>
 +
Exemple :
  
'''Attention, bien que le craft soit simplifié, il est formellement interdit d'abuser de cette simplicité pour produire à moindre frais les ouvrages et feuilles ci-dessus ! Tout abus sera sévèrement réprimandé !'''
+
Fabrication d'un grimoire.<br>
 
+
En se référant au guide (voir ci-dessus), on sait qu'un grimoire est fait à partir 40 papiers pour une qualité normale.<br>
Il vous reste à mettre la description et le /name de l'ouvrage en question.  
+
Vous allez donc commencer par suivre les différents crafts, en comptant bien qu’il faut du temps pour que la pâte prenne (1 semaine) et pour que le papier sèche (2 à 5 jours selon la saison).<br>
 +
Les autres ressources devront être jetées au feu ou dans un endroit peu fréquenté où elles pourront disparaître sans risque.
 +
<br><br>
 +
Il vous reste à mettre la description, le /item name et le /item desc de l'ouvrage en question.
 +
<br/>
 +
<br/>
  
 +
=== La fabrication détaillée en Rp ===
 +
<blockquote>Nous préférons préciser que les durées et les étapes sont adaptées au jeu, à savoir qu'il faut plusieurs mois pour avoir une feuille de papier et qu'il faudrait des infrastructures très volumineuses pour un réalisme sans faille. Nous essayons donc de proposer un compromis acceptable, tout en restant aussi simple que possible. Libre à tous de vous renseigner et de pousser encore davantage le RP si cela vous intéresse.</blockquote>
 
Vous avez votre matière première et les infrastructures nécessaires à la fabrication de votre papier, voici maintenant les différentes étapes que l'on peut détailler et le temps estimé pour chacune d'elles.
 
Vous avez votre matière première et les infrastructures nécessaires à la fabrication de votre papier, voici maintenant les différentes étapes que l'on peut détailler et le temps estimé pour chacune d'elles.
 +
<br/>
 +
'''La coupe :'''<br/>
 +
Il s'agit de la découpe de la matière première, quelle qu'elle soit, pour directement passer à la seconde étape. Cela dure quelques heures.<br/><br/>
 +
'''Le pourrissage et le raffinage :'''<br/>
 +
La matière première est mise dans des cuves d'eau où elle pourrit et est régulièrement remuée (plusieurs fois par jours), afin de former à terme une pâte, à laquelle on rajoute de la colle d'os, qui permet une bonne imprégnation de l'encre au papier final. Le processus dure trois à quatre journées entières.<br/><br/>
 +
'''Le levage de la feuille, l'introduction de la couleur et le couchage :'''<br/>
 +
La pâte est diluée dans une nouvelle cuve, dans laquelle on peut introduire les colorants afin de fabriquer, en finalité, du papier de couleur. Pour la levée, une dose de pâte est prélevée dans cette cuve à l'aide d'un tamis. Avec un mouvement d'ébranlement, on répartit la quantité de pâte de façon égale sur toute la surface du tamis.<br/>
 +
Après l'égouttage de la feuille durant le levage, on dispose celle-ci sur une planche de bois. Cela s'appelle le couchage. On forme ensuite une pile de feuilles plus ou moins grande, entre lesquelles on intercale un feutre de laine, afin que les feuilles, encore humides, ne collent pas entre elles. Tout ceci peut durer une demie journée, suivant la quantité de feuilles produite.<br/><br/>
 +
'''La presse :'''<br/>
 +
Notre pile précédente est apportée sous la presse, que l'on active afin d'éliminer progressivement l'eau des feuilles, et de leur donner une cohésion. Il faut souvent s'y prendre à plusieurs fois, l'action durant ainsi une bonne journée.<br/><br/>
 +
'''Le découchage et le séchage :'''<br/>
 +
Une fois pressées et assez solides pour pouvoir être manipulées, les feuilles sont décollées du feutre, ce qu'on appelle le découchage.<br/>
 +
Le séchage est simple : on pose simplement les feuilles à cheval sur des cordes tirées. Le séchage se fait à l'air libre, ce qui est essentiel pour qu'il se fasse de manière homogène. Cela dure approximativement 4 à 5 jours.<br/><br/>
 +
'''Conclusion :'''<br/>
 +
Le temps total consacré à la fabrication de feuilles de papier peut être estimé à une semaine et demi.
  
 +
= Derniers détails =
 +
<br/>
 +
'''L'imprimerie :'''
  
*[[Fichier:Grille_Cisailles.png|25px]] '''La coupe'''
+
Pour imprimer, il faut : un document à imprimer et une presse. Ce dernier élément ne se trouve que dans les librairies où à l'école. Le temps d'impression est assez standard : comptez 2 minutes par page de livre éditable (un livre éditable de 25 pages remplie mettra donc 50 minutes à être imprimé). Faites une demande MJ pour dédoubler le manuscrit imprimé.<br/>
 
+
Au niveau des matériaux à fournir, comptez une poche d'encre pour 20 pages écrites plus le support fourni.<br/>
Il s'agit de la découpe de la matière première, quelle qu'elle soit, pour directement passer à la seconde étape. Cela dure quelques heures.
+
<br/>
 
+
'''Les [[plumes]], fusains et crayons :'''
*[[Fichier:Grille_Marbre.png|25px]] '''Le pourrissage et le raffinage'''
 
 
 
La matière première est mise dans des cuves d'eau elle pourrit et est régulièrement remuée (plusieurs fois par jours), afin de former à terme une pâte, à laquelle on rajoute de la colle d'os, qui permet une bonne imprégnation de l'encre au papier final. Le processus dure trois à quatre journées entières.
 
 
 
*[[Fichier:Grille_Papier.png|25px]] '''Le levage de la feuille, l'introduction de la couleur et le couchage'''
 
 
 
La pâte est diluée dans une nouvelle cuve, dans laquelle on peut introduire les colorants afin de fabriquer, en finalité, du papier de couleur. Pour la levée, une dose de pâte est prélevée dans cette cuve à l'aide d'un tamis. Avec un mouvement d'ébranlement, on répartit la quantité de pâte de façon égale sur toute la surface du tamis.
 
Après l'égouttage de la feuille durant le levage, on dispose celle-ci sur une planche de bois. Cela s'appelle le couchage. On forme ensuite une pile de feuilles plus ou moins grande, entre lesquelles on intercale un feutre de laine, afin que les feuilles, encore humides, ne collent pas entre elles. Tout ceci peut durer une demie journée, suivant la quantité de feuilles produite.
 
 
 
*[[Fichier:Grille_Piston.png|25px]] '''La presse'''
 
 
 
Notre pile précédente est apportée sous la presse, que l'on active afin d'éliminer progressivement l'eau des feuilles, et de leur donner une cohésion. Il faut souvent s'y prendre à plusieurs fois, l'action durant ainsi une bonne journée.
 
 
 
*[[Fichier:Grille_Plaque_de_Pression_Lourde.png|25px]] '''Le découchage et le séchage'''
 
  
Une fois pressées et assez solides pour pouvoir être manipulées, les feuilles sont décollées du feutre, ce qu'on appelle le découchage.
+
La [[plume]] banale est la plume de mouette. Vous pouvez cependant commercer avec les chasseurs pour leur acheter des plumes colorées qu'ils auront trouvées. Les mines se taillent avec un couteau. <br>Généralement, plus la plume est belle, plus on s'applique sur la mine et plus la mine est appliquée, plus elle dure longtemps.<br/>
Le séchage est simple : on pose simplement les feuilles à cheval sur des cordes tirées. Le séchage se fait à l'air libre, ce qui est essentiel pour qu'il se fasse de manière homogène. Cela dure approximativement 4 à 5 jours.
+
Le fusain est lui aussi taillé par le libraire. On trouve le charbon de bois chez un artisan du bois, en général.<br/>
 +
Le crayon à papier est une invention qui date de l'antiquité. Il n'est pas exclus de savoir en fabriquer à Esperia à condition d'être doué et d'avoir la recette.
 +
<br/>
 +
<br/>
  
*[[Fichier:Grille_Carte.png|25px]] '''Conclusion'''
+
=Se constituer une collection [[Fichier:Grille Bibliothèque.png|32px]]=
 
+
<br/>
Le temps total consacré à la fabrication de feuilles de papier peut être estimé à une semaine et demi.
+
Lorsque vous lancez votre librairie, à moins d’avoir reçu la collection de votre prédécesseur, vous partez d’une table rase. C’est à dire que vous devez donc vous constituer un catalogue de livres à vendre. Vous ne pouvez pas revendre des livres déjà existants d’un claquement de doigt. Il vous faudra vous en procurer un exemplaire que vous pourrez commencer à recopier ensuite.<br/><br/>
 
+
Le moins scrupuleux aura recours au vol ou à un malhonnête emprunt, mais le bon [[libraire]] achètera un exemplaire existant ou établira un petit contrat avec les écrivains ou les propriétaires. De plus, le [[libraire]] peut écrire ses propres livres ou éditer des livres en démarchant des écrivains reconnus ou potentiels. Il peut aussi démarcher le gouvernement pour obtenir le droit de faire ses publications officielles ou user de mille autres méthodes.<br/><br/>
 
+
Il faudra évidemment faire attention à votre réputation, car si vous cherchez à avoir un large catalogue à tout prix, la qualité s’en ressentira peut-être. Faites donc bien attention et souvenez-vous que le support que vous utilisez pour vendre vos ouvrages (des [[Livre Écrit|books and quill remplis]], donc) importera! Vous pouvez baisser vos coûts de production en ne vendant que des livres mais certains nobles pourraient préférer l’idée d’avoir une bibliothèque pleine de grimoires richement décorés.
N'oubliez pas de cerner les besoins du client pour lui vendre le bon ouvrage !
+
<br/>
Il n'est pas impossible d'améliorer un livre en lui fournissant des pages ou une couverture de bonne facture. Il n'est pas impossible non plus de baisser la qualité des matières premières au risque de faire un manuscrit plus rentable mais moins efficace. Travaillez avec un tanneur, un horticulteur, un couturier ou même un joaillier pour fabriquer des manuscrits uniques ! La créativité est de mise dans notre métier !
+
<br/>
 
 
==[[Fichier:Grille_Bouton.png |32px]] Avoir une collection à vendre==
 
 
 
Lorsque vous lancez votre librairie, à moins d’avoir reçu la collection de votre prédécesseur, vous partez d’une table rase. C’est à dire que vous devez donc vous constituer un catalogue de livres à vendre. Vous ne pouvez pas revendre des livres déjà existants d’un claquement de doigt. Il vous faudra vous en procurer un exemplaire que vous pourrez commencer à recopier ensuite.
 
 
 
Le moins scrupuleux aura recours au vol ou à un malhonnête emprunt, mais le bon libraire achètera un exemplaire existant ou établira un petit contrat avec les écrivains ou les propriétaires. De plus, le libraire peut écrire ses propres livres ou éditer des livres en démarchant des écrivains reconnus ou potentiels. Il peut aussi démarcher le gouvernement pour obtenir le droit de faire ses publications officielles ou user de mille autres méthodes.
 
 
 
Il faudra évidemment faire attention à votre réputation, car si vous cherchez à avoir un large catalogue à tout prix, la qualité s’en ressentira peut-être. Faites donc bien attention et souvenez-vous que le support que vous utilisez pour vendre vos ouvrages (des books and quill remplis, donc) importera! Vous pouvez baisser vos coûts de production en ne vendant que des livres mais certains nobles pourraient préférer l’idée d’avoir une bibliothèque pleine de grimoires richement décorés.  
 
  
 
=[[Fichier:Grille_Caisse.png|32px]]  Rangement & Conservation=
 
=[[Fichier:Grille_Caisse.png|32px]]  Rangement & Conservation=
Ligne 173 : Ligne 174 :
 
=Liens utiles=
 
=Liens utiles=
 
</div>
 
</div>
 +
 +
[[Category:Arts & Loisirs]]
 +
[[Category:Guides des Scientifiques]]
 +
[[Catégorie:Guides]]

Version actuelle datée du 9 juin 2019 à 21:51


[Ecriture en cours]


Fiche du métier libraire



Véritable pivot en ce qui concerne la création de livres et de manuscrits, une ressource rare à l'époque médiévale, le papetier/libraire s'occupe de fournir la population en matériel d'écriture, en fusain et en retranscription. Ce guide du libraire va vous permettre de comprendre comment marche ce métier, qui nécessite quelques précisions indispensables pour le RP.


Présentation des produits


Au XXIème siècle, bon nombre de supports ont été inventés, et ce pour beaucoup de cas de figures spécifiques (agenda, carnet de note, post-it, cahier à spirale, petit classeur etc...). Au moyen âge cependant, les manuscrits étaient peu nombreux et regroupés en deux catégories :

Catégorie I : Les feuilles Grille Papier.png

Il s'agit de supports non rattachés à une couverture. On distingue trois types de feuilles :

  • Papier simple : le produit bon marché par excellence. Peu cher et bien pratique pour tout type de notes ou missives banales. Il est fabriqué à partir de canne à papier (ou canne à sucre), de sciure de bois ou encore de chanvre.

  • Les parchemins : le papier le plus résistant à l'époque, utilisé pour les contrats ou les longues distances en général. Il est fabriqué à partir de cuir uniquement.

  • Vélin : le papier de luxe, utilisé en général pour des permis importants, des traités ou juste comme signe de richesse. Il est fabriqué à partir de la peau d'un jeune veau.


Catégorie II : Les livres Grille Livre.png

Les livres sont des regroupements de feuilles liées à une couverture. Les modèles basiques sont :

  • Le journal : un produit de très bonne qualité, plus petit qu'un cahier, avec une couverture plus épaisse, possédant une attache. Souvent utilisé par les personnes qui bougent beaucoup. Les pages sont généralement de bonne facture.

  • Le livre : plus compact qu'un cahier et plus résistant, c'est le meilleurs support pour inclure un récit, des chants, une pièce de théâtres ou des connaissances scientifiques. Il est fait pour durer dans le temps.

  • L'encyclopédie : encore plus gros que le livre, l'encyclopédie est un ouvrage généralement utilisé pour les grands recueils scientifiques ou livres de comptes de grandes échoppes.

  • Le traité : un peu plus grand qu'un livre, c'est un objet de luxe avec une couverture généralement bien travaillée et des pages de qualités. Il n'a pas vraiment de but spécifique, c'est un ouvrage de riche.

  • Le grimoire : fait pour résister au temps, c'est un monstre par rapport aux autres manuscrits. Très grand et épais, décoré suivant les envies de son propriétaire, il est utilisé principalement pour recueillir des savoir-faire importants ou faire office de livre de comptes pour une ville.


Le libraire veillera à s’adapter aux besoins du client pour lui vendre le bon ouvrage.
Il n'est pas impossible d'améliorer un livre en lui fournissant des pages ou une couverture de bonne facture. Il n'est pas impossible non plus de baisser la qualité des matières premières au risque de faire un manuscrit plus rentable mais moins efficace. Travaillez avec un tanneur, un horticulteur, un couturier ou même un joaillier pour fabriquer des manuscrits uniques ! La créativité ne pourra que vous être bénéfique.

Décrire les supports


Nous entrons dans une partie délicate du métier. Esperia offre deux supports éditables en jeu : le livre et la plume (ou Book and Quill), et l’affiche. Pour différencier un journal d’un grimoire, nous allons utiliser la deuxième page du livre éditable pour y inclure ce qu'on appellera une Description HRP. Ensuite, il sera aussi possible d’utiliser les commande /item desc et /item name. Voici quelques idées de descriptions possibles :

Le /item name

Cette commande va nous permettre de donner un autre nom au livre. Il suffit de faire /item desc + [nom]. Si l’item est renomé “carnet”, le livre et plume changera alors d’apparence pour avoir une couverture brune.

Le /item desc

Cette commande va nous permettre de décrire l'apparence du livre. Il suffit de faire /item desc + [description]. Voici les descriptions standards :

  • ‘’’Papier simple, marronâtre, de qualité moyenne.

  • Parchemin robuste, craquelé sur les bord de qualité moyenne.

  • Vélin très fragile, sans grain, soyeux et lisse. Doux au toucher. Qualité moyenne.

  • Journal, couverture en cuir, épaisse avec une attache, format 22x18. Qualité moyenne.

  • Livre, couverture en cuir, épaisse, format 28x20. Qualité moyenne.

  • Encyclopédie, couverture brune, épaisse et travaillée, format 32x22.

  • Traité, couverture brune, fine et décorée,format 28x20.

  • Grimoire, couverture brune, épaisse et décorée, format 32x22.

La page HRP

Elle permet de décrire la qualité des pages du documents. Prenez la deuxième page de l'item éditable et inscrivez-y la description HRP. Voici les descriptions standards :

  • [Journal] [Page de bonne facture]

  • [Livre] [Page de qualité moyenne]

  • [Encyclopédie] [Page de bonne facture]

  • [Traité] [Page de très bonne facture]

  • [Grimoire] [Page de bonne facture]

Vous pouvez y ajouter une description plus précise comme [Pages couleur blanc cassé, légèrement gaufrées.] ou encore [Pages brunâtres et fragiles, mauvaise qualité.]


Vous pouvez changer quelque peu la description si vous avez apporté des modifications au manuscrit.

Le craft

Les ressources


Fabriquer un livre ou une feuille de papier demande des ressources. Voici la suite de crafts à réaliser pour créer de la pâte à papier, la transformer en papier mouillé, puis en papier habituel, et enfin en faire (ou non) un livre éditable : (WIP IMAGE)

La qualité

Les pages sont classées en quatre niveaux de qualité. Pour augmenter la qualité d'un papier, il faut utiliser plus de ressources. Ici, les calculs sont simples : il faut augmenter de deux la quantité de matières premières pour avoir une qualité supérieure. Ainsi, il faudra 80 pages pour un grimoire avec des pages de très bonne facture (vu qu'initialement, ses pages sont de bonne facture et qu'il en faut 40 pour sa création). Inversement, si on le dote de pages de qualité moyenne, il n'en faudra que 20. Il est possible de faire des pages de qualité médiocre mais attention ! Ces pages sont fines, se déchirent facilement et sont souvent incomplètes.

  • Page médiocre
  • Page de qualité moyenne
  • Page de bonne facture
  • Page de très bonne facture


On peut augmenter la qualité du papier simple grâce à cette technique.
Le cuir de qualité se trouve chez quelqu'un qui travaille le cuir.

La fabrication


Vous avez réuni toutes les ressources et décidé quelle qualité vous allez produire ? Parfait ! Le plus dur est fait et il ne manque plus qu'une étape avant la vente : le craft.
En effet, pour avoir un livre éditable (le support minecraft de tous les documents) le craft ne demande pas beaucoup de feuilles. Cependant, vous veillerez à détruire les ressources en trop selon votre produit.

Attention, bien que le craft soit simplifié, il est formellement interdit d'abuser de cette simplicité pour produire à moindre frais les ouvrages ! Tout abus sera sévèrement réprimandé !

Exemple :

Fabrication d'un grimoire.
En se référant au guide (voir ci-dessus), on sait qu'un grimoire est fait à partir 40 papiers pour une qualité normale.
Vous allez donc commencer par suivre les différents crafts, en comptant bien qu’il faut du temps pour que la pâte prenne (1 semaine) et pour que le papier sèche (2 à 5 jours selon la saison).
Les autres ressources devront être jetées au feu ou dans un endroit peu fréquenté où elles pourront disparaître sans risque.

Il vous reste à mettre la description, le /item name et le /item desc de l'ouvrage en question.

La fabrication détaillée en Rp

Nous préférons préciser que les durées et les étapes sont adaptées au jeu, à savoir qu'il faut plusieurs mois pour avoir une feuille de papier et qu'il faudrait des infrastructures très volumineuses pour un réalisme sans faille. Nous essayons donc de proposer un compromis acceptable, tout en restant aussi simple que possible. Libre à tous de vous renseigner et de pousser encore davantage le RP si cela vous intéresse.

Vous avez votre matière première et les infrastructures nécessaires à la fabrication de votre papier, voici maintenant les différentes étapes que l'on peut détailler et le temps estimé pour chacune d'elles.
La coupe :
Il s'agit de la découpe de la matière première, quelle qu'elle soit, pour directement passer à la seconde étape. Cela dure quelques heures.

Le pourrissage et le raffinage :
La matière première est mise dans des cuves d'eau où elle pourrit et est régulièrement remuée (plusieurs fois par jours), afin de former à terme une pâte, à laquelle on rajoute de la colle d'os, qui permet une bonne imprégnation de l'encre au papier final. Le processus dure trois à quatre journées entières.

Le levage de la feuille, l'introduction de la couleur et le couchage :
La pâte est diluée dans une nouvelle cuve, dans laquelle on peut introduire les colorants afin de fabriquer, en finalité, du papier de couleur. Pour la levée, une dose de pâte est prélevée dans cette cuve à l'aide d'un tamis. Avec un mouvement d'ébranlement, on répartit la quantité de pâte de façon égale sur toute la surface du tamis.
Après l'égouttage de la feuille durant le levage, on dispose celle-ci sur une planche de bois. Cela s'appelle le couchage. On forme ensuite une pile de feuilles plus ou moins grande, entre lesquelles on intercale un feutre de laine, afin que les feuilles, encore humides, ne collent pas entre elles. Tout ceci peut durer une demie journée, suivant la quantité de feuilles produite.

La presse :
Notre pile précédente est apportée sous la presse, que l'on active afin d'éliminer progressivement l'eau des feuilles, et de leur donner une cohésion. Il faut souvent s'y prendre à plusieurs fois, l'action durant ainsi une bonne journée.

Le découchage et le séchage :
Une fois pressées et assez solides pour pouvoir être manipulées, les feuilles sont décollées du feutre, ce qu'on appelle le découchage.
Le séchage est simple : on pose simplement les feuilles à cheval sur des cordes tirées. Le séchage se fait à l'air libre, ce qui est essentiel pour qu'il se fasse de manière homogène. Cela dure approximativement 4 à 5 jours.

Conclusion :
Le temps total consacré à la fabrication de feuilles de papier peut être estimé à une semaine et demi.

Derniers détails


L'imprimerie :

Pour imprimer, il faut : un document à imprimer et une presse. Ce dernier élément ne se trouve que dans les librairies où à l'école. Le temps d'impression est assez standard : comptez 2 minutes par page de livre éditable (un livre éditable de 25 pages remplie mettra donc 50 minutes à être imprimé). Faites une demande MJ pour dédoubler le manuscrit imprimé.
Au niveau des matériaux à fournir, comptez une poche d'encre pour 20 pages écrites plus le support fourni.

Les plumes, fusains et crayons :

La plume banale est la plume de mouette. Vous pouvez cependant commercer avec les chasseurs pour leur acheter des plumes colorées qu'ils auront trouvées. Les mines se taillent avec un couteau.
Généralement, plus la plume est belle, plus on s'applique sur la mine et plus la mine est appliquée, plus elle dure longtemps.
Le fusain est lui aussi taillé par le libraire. On trouve le charbon de bois chez un artisan du bois, en général.
Le crayon à papier est une invention qui date de l'antiquité. Il n'est pas exclus de savoir en fabriquer à Esperia à condition d'être doué et d'avoir la recette.

Se constituer une collection Grille Bibliothèque.png


Lorsque vous lancez votre librairie, à moins d’avoir reçu la collection de votre prédécesseur, vous partez d’une table rase. C’est à dire que vous devez donc vous constituer un catalogue de livres à vendre. Vous ne pouvez pas revendre des livres déjà existants d’un claquement de doigt. Il vous faudra vous en procurer un exemplaire que vous pourrez commencer à recopier ensuite.

Le moins scrupuleux aura recours au vol ou à un malhonnête emprunt, mais le bon libraire achètera un exemplaire existant ou établira un petit contrat avec les écrivains ou les propriétaires. De plus, le libraire peut écrire ses propres livres ou éditer des livres en démarchant des écrivains reconnus ou potentiels. Il peut aussi démarcher le gouvernement pour obtenir le droit de faire ses publications officielles ou user de mille autres méthodes.

Il faudra évidemment faire attention à votre réputation, car si vous cherchez à avoir un large catalogue à tout prix, la qualité s’en ressentira peut-être. Faites donc bien attention et souvenez-vous que le support que vous utilisez pour vendre vos ouvrages (des books and quill remplis, donc) importera! Vous pouvez baisser vos coûts de production en ne vendant que des livres mais certains nobles pourraient préférer l’idée d’avoir une bibliothèque pleine de grimoires richement décorés.

Grille Caisse.png Rangement & Conservation

EpervieOr1.png Fournisseurs & Clients

Grille Grillage.png Quotas & Restrictions

Grille Plan de Travail.png Objets liés

 


Grille Livre Écrit.png Libraires actuels

Liens utiles