Utilisateur:Leon : Différence entre versions

De Wiki'speria
Aller à : navigation, rechercher
 
Ligne 22 : Ligne 22 :
 
|Pseudo=  
 
|Pseudo=  
 
|Nom_IRL= Louis  
 
|Nom_IRL= Louis  
|Age_IRL= }}
+
|Age_IRL=  
 +
|Personnage_Absent= Oui
 +
}}
  
  

Version actuelle datée du 21 mai 2020 à 21:21



Vous consultez la fiche d'un personnage absent d'Esperia.


Leon Butschtrana

Informations RP
Nom Leon Butschtranamail-icon.png
Sexe Homme
Année de naissance 489
Rang Esclave
Esclave de
Métier
Métier Tailleur de pierres
Compléments Verrier
Langue
Sculpture sur pierre
Origines
Ville d'origine Burlow
Région d'origine Steiertal
Nation d'origine Grande Huratelon
Informations HRP
Login Minecraft Mimlet
Prénom IRL Louis



Informations supplémentaires

  • Âge : 30 ans
  • Religion : Phalangisme
  • Langues : Capitalin, hura + adaarion (populaire)
  • Déménagement : Déménagement à Silens en 491

Description

Physique

Leon est un homme de taille moyenne faisant 1m71cm et pèse 68kg. Il possède le teint assez bronzé comme tous les Silensiens, dû au soleil frappant en Thermidor. Ses cheveux sont bruns et bouclés. Il a un visage plutôt fermé avec des yeux marrons en forme d'amande. Il lui arrive pour la plupart de l'année de porter une barbe taillée grossièrement, par feignantise de devoir se raser quotidiennement. Leon n'est pas vraiment musclé mais possède la musculature nécessaire pour faire deux fois le tour de Silens en courant. Néanmoins, ses bras sont particulièrement musclés dus à de nombreuses années de travaux manuels. Sa voix perçante et claire lui permettent de se faire facilement entendre.


Morale

Grâce à une éducation religieuse forte, Leon a un grand respect envers l’autorité. La politesse est donc un principe naturel chez lui. Cependant, il lui arrive facilement d’être grincheux s’il est fatigué, auquel cas la politesse ne serait qu’une simple règle qu’il serait forcé d’appliquer. Les nombreux clients qu’il a pu rencontrer dans jeunesse lui ont permis de ne pas avoir peur d’autrui et d’être assez sociable. Son métier l’oblige, Leon remplit son travail avec minutie et précision. Sa persévérance professionnelle fait de lui un homme connu dans son métier. Grâce à la sculpture de pierre, Leon a un esprit créatif, ce qui est apprécié par ses clients. Il fera tout pour faire plaisir à ses supérieurs et n’hésitera à s’y reprendre à deux fois si le travail n’est pas parfait. En revanche, si son travail déplaît à ses supérieurs, Leon sera facilement susceptible, il le sait et essaye de travailler dessus. Par ailleurs, malgré ses deux années passées en tant que milicien, Leon est assez lâche et peureux, et préférera rester dans l’ombre plutôt que d’intervenir si un souci se présente devant lui. D’un caractère docile, il n’est pas du tout du genre à remettre en cause les ordres, quand bien même ceux-ci ne soient pas très corrects. Il préfère donc être spectateur que prendre part à une protestation d’une quelconque forme et accepter les événements qui balancent sa vie. Bien évidemment, malgré son côté passif, Leon ne se laissera pas forcément faire et se défendra du mieux qu’il puisse s’il est victime d’actes malhonnêtes.

Capacités

Grille Marteau de Guerre en Fer.png Tailleur de pierre

Leon a suivi une formation de tailleur de pierre à Silens à partir de 514


Grille Pierre Sculptée.png Art - Sculpture sur pierre

En parallèle de son métier de tailleur de pierre, Leon s'est trouvée une passion en la sculpture, lui permettant de laisser libre court à sa créativité


Grille Fiole.png Verrier

Leon a commencé à suivre une formation de verrier mais l'a arrêtée pour devenir tailleur de pierre. Malgré cela, il possède des connaissances lui permettant de manipuler le verre


EmbNAdaarion.png Langue

Des cours d'adaarion pendant plusieurs années, ainsi que de la pratique, lui ont permis d'acquérir un bon niveau en adaarion populaire. Leon peut donc très aisément parler au quotidien avec des Adaarions

Histoire

18 août 489 : Naissance de Leon Butschtrana dans le village de Burlow dans l’Ouest de Steiertal.


Février 491 : Fuite de Leon et de ses parents à Silens dans le Sud-Ouest de la région suite à des nouvelles racontant que les troupes de Morin Folten sont en train de marcher vers de Burlow. En juillet 491, la ville est en très grande partie détruite.


Mars 491 : Installation de Leon et de sa famille non loin du port commercial. Son père, anciennement tavernier à Burlow, utilise leurs dernières économies pour payer la construction d’une taverne dans le quartier Nord-Ouest de Silens, à ce moment-là en pleine croissance.


495-497 : Apprentissage de la lecture et de l’écriture et du comptage avec sa mère. Elle s’occupe du relevé des ventes de la taverne, ce qui lui permet d’avoir un apprentissage basique relativement correct des deux domaines.


504-507 : Apprentissage d’une langue étrangère : l’adaarion (populaire). Habitant à côté du quartier principalement peuplé par une communauté d'Adaarions phalangistes ayant fuit il y a longtemps la nation Adaarionne par peur et voyant en Leon une personne manuelle, son père engage un client habituel de la taverne, qui plus est Adaarion, pour lui apprendre la langue. Le quartier des Adaarions est composé d'artisans, son père y voit donc un intérêt économique pour le futur de son fils. Au départ, Leon n'apprécie pas tellement cette langue, la trouvant difficile à apprendre. Cependant, il pratique la langue 6 heures par semaine, ce qui lui permet d'acquérir un bon niveau. L’homme lui apprendra la langue orale et Leon finira par la pratiquer aisément.


507-509 : Étant le seul enfant et donc l’aîné de sa famille, Leon servira à l’âge de 18 ans dans la Milice hura. Période de calme, Leon n’ira pas en guerre. Il apprendra tout de même à manier la lance, bien qu’il soit maladroit. Ses deux années de service ne serviront qu’à patrouiller, récolter les taxes ou bien calmer des conflits mineurs.


510 : De retour dans la vie civile, le père de Leon l’envoie chercher du travail. Etant plutôt manuel, son père lui conseille (entendez ici le force à) d’aller voir un client habituel, le verrier Olaf Hork, un Adaarion, qui recherche un jeune apprenti pour faire face à la demande croissante de verre pour les habitations tout juste construites. Le verrier ne parlant pas très bien l'hura ou le capitalin, le dialogue entre les hommes se fait en adaarion. Leon n'a pas vraiment eu l'occasion de pratiquer cette langue durant ses deux ans de service, ce qui complique les échanges. Cependant, il récupérera vite son niveau et améliorera finalement sa pratique de la langue.


513 : Leon qui appréciait le métier au début, se voit de plus en plus attiré par l’atelier d’un tailleur de pierre renommé à quelques pas du verrier.


514 : Suite à quelques discussions et négociations avec le tailleur de pierre, Leon finit par travailler pour lui. Les choses ne se déroulent pas comme il le pensait. Durant cette année, il ne touche pas vraiment à la pierre, mais fait des tâches autres tel que le balayage ou l’approvisionnement en pierre. Il ne désespère pas.


515 : Après avoir prouvé sa motivation auprès du tailleur de pierre, Leon se voit accorder de plus en plus de tâches manuelles liées à la pierre. Cela commence par des tâches grossières telle que la découpe de blocs de pierre.


515-518 : Leon suit une réellement formation de tailleur de pierre. En parallèle, il s'intéresse à une autre forme de manipulation de la pierre : la sculpture sur pierre. Alors que le tailleur de pierre ne crée que des éléments architecturaux à but utilitaire, la sculpture lui permet d'être bien plus inventif. Leon découvre chez lui une créativité qu'il n'avait jamais vue. Son maître reconnaît son talent et donne à côté de sa formation de tailleur de pierre des commandes pour des particuliers. Il réalise des sculptures simples telles que des animaux domestiques ou des éléments de la nature mais réalise en 518 un monument pour la ville de Silens. Ce sera sa plus belle fierté.


Août 518 : Silens connait un thermidor particulièrement chaud et sec. Peu de temps avant l’anniversaire de Leon, un incendie naturel se déclenche dans le quartier Nord-Ouest de la ville dévastant une dizaine de bâtiments dont des habitations et quelques magasins. L’incendie fait peu de victimes. La taverne de ses parents n’échappe pas au lot. Heureusement, ses parents n’en sont pas victimes.


Fin 518 : La vie est compliquée. Leon donne le peu de kurices qu’il gagne grâce à son apprentissage à ses parents mais cela reste trop peu. Des envies immorales lui viennent en tête bien que mal vues par sa religion. Il se bat coûte que coûte pour récupérer la vie d’antan.


Avril 519 : Il effectue son premier vol : une bourse de kurice.


24 novembre 519 : Leon voit plus grand, il espère gagner une bonne somme d’argent en volant en pleine nuit une cargaison de Château-Pendil. Il se fait malheureusement attraper par la garde et est jugé 10 jours plus tard à Launderfelt, principale ville de la région. Il est jugé coupable et est condamné en tant qu’esclave légal auprès d’un maître esclavagiste pour les 5 prochaines années.


Décembre 519 : Son maître n’étant pas un homme d’honneur et ne cherchant qu’à s’enrichir, il vend illégalement Leon à bon prix. Il mettra en scène la mort du tailleur de pierre pour justifier sa disparition. Par la suite, son nouveau maître embarque Leon et d’autres esclaves à bord d’un navire navigant tout droit vers Espéria…