Clan du lapin

De Wiki'speria
Aller à : navigation, rechercher

Le clan du Lapin est un clan asentani de la diaspora Qadjaride.

Territoire

Le clan ne possède pas de territoire. Il transite depuis quelques années sur un chemin commercial assez traditionnel des Asentanis, passant du Bogen à la Maasydan et ensuite aux Marches.

Histoire

Le Clan du Lapin est né il y a tout au plus une cinquantaine d'années, dans les environs des années 474. Sa fondatrice est une jeune femme rêveuse du nomadisme et qui se perdait souvent à rêvasser dans les rues du Golvandaar. Originellement, du Clan de Lahin, la jeune fille quitta la capitale Adaarionne dans l’idéal d’assouvir ce rêve. Mais pas sans autant renié ce qu’elle est. L’accompagnant, son mari, ses enfants et quelques autres rêveurs furent les pionniers du clan qui fut nommé “Clan du Lapin” en raison d’une méconnaissance de la fondatrice qui pensait que les lapins blancs des neiges étaient des grands voyageurs capables de se rendre partout.

Au fil du temps, le clan prospéra jusqu’à accueillir de nouveaux membres, que ça soit par naissance ou nouveau venu extérieur au clan. L’esprit initial demeurait, et le clan agrandissait petit à petit sa zone d’exploration et les services qu’il proposait. L’un des objectifs de la fondatrice, en dehors de son rêve, était une dette personnelle qu’elle s'était imposée. Une dette envers son clan natal, le Clan de Lahin. Elle désirait rembourser matériellement la perte des membres qu’elle leur avait fait subir en s’en allant avec autant de personnes.

Une dette qui finit par être considérée remplit au fil des années à tel point que toute querelle au sujet des départs avait disparu. Les deux clans entretenaient des relations amicales durables.

À son apothéose, le Clan du Lapin compta 256 membres. Nombres qu’ils ne dépassèrent jamais pour se stabiliser dans les environs de 198. Le clan se déplaçait entre la Maasydan, le nord du Bogen, Les Marches et la Kivie. Un espace assez grand en accord avec les rêves de voyage, bien qu’au final, ils se trouvaient le plus souvent dans la Maasydan et la Kivie. Les Marches et le Bogen étant plus anecdotique.

Bien évidemment le clan n’aire pas ci et là sans danger. Très souvent, il est confronté à divers dangers que ce soit au niveau géographique, climatique, humain, animal ou encore par la maladie, comme la peste de la Maasydan et du Kinemaar qui toucha le clan en 509 et coûta la vie d’un petit nombre du Lapin.

Malgré tout, le clan s’en remit et parvint à éviter les plus gros drames. C’est surtout en 512 qu’il fut fortement touché alors qu’il se rendait en Kivie, surpris par l’insertion Vaahva dans la région.

Le clan eut beaucoup de mal à s’en remettre, amputé ainsi de facilement la moitié de ses membres qui y perdirent la vie ou disparurent, enlevé par les opposants. La situation demeura au plus bas pendant plusieurs années.

En 514, le clan put reprendre la route de nouveau et quitter la Kivie alors que la guerre des marches touchait à sa fin, confus. Il n’est pas peu dire que l’avis sur la suite à prendre divisait beaucoup les Qadjarides, partager entre l’envie de retrouver une vie plus sécurisée, celui de retrouver les phrals et tarnos disparu et celui d’un “retour aux sources” en désirant se greffer au clan de Lahin.

Finalement, c’est une route de voyage plus classique pour les Asentanis qui fut décidée. La Kivie fut abandonnée et le clan se contenta de voyager entre Les Marches, la Maasydan et le Bogen, ne s’éloignant qu’assez peu des frontières.

Le clan passa le reste des années actuelles à cicatriser la plaie que lui avait causé les derniers événements sans accroc majeur, adoptant une nouvelle politique encore plus prudente, presque paranoïaque, durant les premières années. Aux environs de 520, ils décidèrent qu’ils en faisaient trop sur la question de sécurité et se relâchèrent un peu sur la question.

Situation actuelle

Le clan cicatrise toujours ses pertes ayant été importantes, se faisant plutôt petit.

Taille

Le clan a actuellement 84 membres.

Politique

Le clan ne s’intéresse pas à la politique Kharedji.

T'rin

Le T’rin est constitué assez basiquement sur des bases traditionnelles. Néanmoins, du fait des relations propres du clan, de ses itinéraires de voyages et ses activités, l’un des critères les plus importants que doit avoir chacun des membres du T’rin est leur aise dans les relations avec les Kharedjis.

Économie et activités

Le clan vivait avant tout de l’élevage d’animaux canins pouvant aider dans certaines tâches, comme la garde, la bergerie, etc. Le clan profite de ses grands itinéraires pour exporter les produits rares dans certaines régions et moins dans d’autres. À présent, il offre surtout beaucoup de ses services les foires Qadjaride, que ça soit comme conteur, ou sorcier Qadjaride. Assez ironiquement le clan s’est aussi mis à l’élevage de lapins.

Culture

Le clan du Lapin est de culture Asentanis. Chacun des membres sait parler la langue Adaarionne à un degré plus ou moins variable, mais tout de même suffisant. Le clan à l’habitude de procéder à une bénédiction des voyages à la manière des monachistes quand il passe par le Golvandaar. Une sorte de rappel des origines.

Religion

Le clan suit le culte Qadjaride dans une forme relativement arbitrée propre aux Asentanis. Son origine venant du clan de Lahin, il partage beaucoup de points communs sur la question bien que plus modérés.

Relations

Le clan préserve des relations amicales avec le clan de Lahin dont il est issu originellement. Bien que celles-ci n’ont pas toujours été sans inimitié au départ.

Réputation

Le clan du Lapin possède une réputation plutôt basique pour un clan Qadjaride, bien que celle-ci se limite surtout à la Maasydan et à la Kivie. Dans cette dernière région, il était relativement apprécié pour l’aide qu’il apporte avec l’importation.

Trivia

Proposé et rédigé par Anaïs Ameil.
N'hésitez pas à aller la contacter pour toutes informations -> Création de personnage possible.

Membres notables

Membres actuels

Anaïs Ameil