Golvandaar

De Wiki'speria
Aller à : navigation, rechercher
Golvandaar
Administration
Région Maasydan
Nation Nation Adaarionne
Gentilé Golvandaari(e)
Johtaja Tuure Omys
Religion Monachisme
Édifices
Religieux Apothi Kaarina Ordaani
Fortification(s) Multiples murailles de pierre, tours et Fort Ulric
Démographie
Population totale 200 000
Présence qadjaride Clan de Lahin


Golvandaar est la capitale de la Nation Adaarionne et le siège du Monastère Adaarion. Historiquement, la cité fut fondée en l’an -20 par Alistaar lui-même sur les ruines de l’ancienne capitale de l’Empire Suuri et son histoire est intimement liée à la naissance du monachisme et de l’unification adaarionne. Elle est aussi devenue depuis près de deux siècles le centre de l’érudition continentale.

Sommaire

La ville

Golvandaar est une grande cité installée sur un plateau entre trois montagnes et un gouffre, ne laissant aucun passage libre. Vue de loin, la cité ressemble à une grand escalier de par ses quartiers construits sur de grandes terrasses datant pour certaines de l’ère suuri. La cité en elle-même se divise en cinq grandes parties: les domaines de l’ouest appartenant au Monastère Adaarion, la Voie Sacrée traversant la cité du sud au nord sur une longue pente, le Haut-Golvandaar et le Bas-Golvandaar et enfin sa partie est composée par les quartiers du Kiltakyla. La cité est également entourée de faubourgs au sud, au nord et à l’est. Enfin, elle se situe au pied du Mont Adaar dont les coteaux sont occupées par un riche quartier et le célèbre Observatoire du Mont Adaar.

Domaines de l’ouest

Les domaines de l’ouest constituent une partie séparée de Golvandaar par la Voie Sacrée et des murailles fermant le domaine.

Grand monastère de Golvandaar ou “Sovitellaan Maailmakeskus”

Le grand monastère de Golvandaar ou selon son nom officiel rarement traduit en capitalin le Sovitellaan Maailmakeskus (le centre du monde arbitré) se situe au centre d’un gigantesque domaine incluant Castel-Roc au nord et les bâtiments de l’Oppikaupunki au sud. On y trouve également deux dispensaires accessibles aux plus aisés et aux pèlerins ou grâce à la charité des moines.

Voir article détaillé.

Castel-Roc

Castel-Roc constitue le dernier vestige de l’ancienne citadelle qui fut la capitale de l’Empire Suuri. Cette forteresse partiellement rénovée occupe le nord du domaine du monastère de Golvandaar.
Castel-Roc est essentiellement le lieu des archives et des grandes bibliothèques du domaine ainsi que le trésor adaarion. Le domaine abrite quant à lui l’ancien siège de l’assemblée urbaine de Golvandaar, la crypte des religieux et le lieu de réunion du kaikkikokous.

Voir article détaillé.

Quartier des érudits ou “quartier de l’Oppikaupunki”

Le quartier de l’Oppikaupunki jouxte le sud du domaine du monastère de Golvandaar et tout son complexe académique. Il est entièrement fermé par une muraille.
Ce quartier extrêmement vibrant constitue une enclave de liberté qui contraste fortement avec le reste de Golvandaar et constitue une véritable ville dans la ville.

Voir article détaillé.

Voie sacrée ou “Tapapyha”

La voie sacrée est une grande rue traversant Golvandaar et divisant la cité en deux entre les Domaines de l’ouest et le reste de la cité à l’est. La voie est en pente, montant vers le nord et est entrecoupée de trois grandes terrasses. Ses flancs se composent de petits quartiers s’articulant vers la voie sacrée et les rues reliant celle-ci aux autres quartiers de Golvandaar.
En dehors des trois grandes terrasses, les bâtiments de la voie sacrée se composent principalement d’auberges de toutes qualités, d’habitations huppées de notables hyvas, de riches kokelas et de grandes familles étrangères résidant à Golvandaar, des écuries ainsi que de quelques boutiques de service destinées aux étrangers de passage dont des services postaux.

Terrasse des pèlerins

La Terrasse des pèlerins se situe en contrebas de la Voie Sacrée et constitue la porte d’entrée de Golvandaar.
La large place est fortement décorée de nombreuses statues de personnalités religieuses et tout particulièrement d’Alistaar et de ses compagnons. Une estrade permanente permet à des moines d’accueillir les pèlerins et de les aider à se diriger vers le monastère ou d’autres lieux importants de la cité. On peut y trouver des guides mais aussi des services de litières pour se déplacer dans la cité.

Terrasse de l’empereur

La terrasse de l’empereur se situe au centre de la Voie Sacrée et constitue un immense carrefour de la cité, permettant d’accéder aux grandes rues des quartiers de l’est
Cette terrasse est principalement un lieu de passage de la cité mais abrite au nord-est le palais de justice de la cité, un bâtiment imposant et luxueux.
La terrasse de l’empereur fut construite et nommée ainsi dans les années qui suivirent la conversion de l’empereur de l’Empire Central en 195 et accueillit une résidence de visite impériale qui occupa le nord-est de la place. La résidence fut de moins en moins utilisée jusqu’à être complètement abandonnée au cours de l’Interrègne de 328 à 332. Sybilles I Valantes vendit le bâtiment au Monastère Adaarion qui le convertit dans son rôle actuel de tribunal. Le sol de la place fut autrefois pavé de façon à reproduire l’emblème capitaline mais a aujourd’hui disparu.
La partie ouest abrite deux bâtiments de chaque côté de la rue menant au grand monastère de Golvandaar. Ces bâtiments abritent les bureaux du johtaja de Golvandaar (actuellement Tuure Omys) ainsi que de ses fonctionnaires.

Terrasse des sydanites

La terrasse des sydanites se situe dans le tronçon nord de la Voie Sacrée et constitue l’entrée du Levatta.
La terrasse des sydanites abrite la plus grande place commerciale de tout Golvandaar. Le marché qui s’y tient permet de trouver toute forme de marchandises venues de la nation adaarionne ou d’ailleurs. La terrasse abrite également plusieurs établissements abritant des commerces et échoppes de luxe tels que la vente d’épices, de soieries ou de très grands vins.

Quartiers du Haut-Golvandaar

Les quartiers du Haut-Golvandaar occupent le nord de la cité. Ils jouxtent à l’ouest la Voie Sacrée, au sud les quartiers du Bas-Golvandaar, les Coteaux du Mont Adaar au nord-est et à l’est.
Le Haut-Golvandaar constitue l’une des parties les plus riches de la cité mais en-deçà du quartier des érudits et des Coteaux du Mont Adaar.

Le Levatta

Le Levatta (“repos” en adaarion) est le quartier le plus au nord de la cité au bout de la Voie sacrée et jouxtant le reste du Haut-Golvandaar.
Le Levatta est un quartier principalement dédié aux marchands. On y trouve de très nombreux entrepôts, des écuries, des auberges réservées aux marchands ainsi que des corporations marchandes golvandaaris. Ces corporations marchandes financent de petits ateliers d’artisans fournissant tous les services nécessaires à l’entretien et à la réparation du matériel de marchands: tannerie, menuiserie, ferronnerie ou cordonnerie.
Le Levatta abrite également l’entrée de service du domaine du grand monastère de Golvandaar.

Orjuus ou La Servitude

L’Orjuus constitue la partie sud du Haut-Golandaar et la jonction entre la Voie Sacrée et les quartiers du Kiltikyva. Installé sur une terrasse, il surplombe au sud le Kellareissa et jouxte au nord le quartier laaksotti et l’Alttalo.
L’Orjuus ou “la Servitude” est le quartier des esclavagistes. Il abrite le marché aux esclaves de Golvandaar ainsi que ses ergastules. Il profite notamment de sa proximité avec le palais de justice de la terrasse de l’empereur. Le quartier abrite également une caserne de la garde de la cité et sa prison. Le lieu est de sinistre réputation mais constitue un lieu de passage très fréquenté à cause de son emplacement.

District de la monnaie

Le district de la monnaie est un petit quartier situé au centre du Haut-Golvandaar. Il jouxte au nord le Levatta, le quartier laaksotti à l’ouest, l’Alkatto au sud et les Coteaux du Mont Adaar à l’est.
Le district de la monnaie porte son nom en raison de l’installation de l’hôtel des monnaies de Golvandaar. Le Monastère Adaarion y fit aussi installer le siège du Monopole de l’Or ainsi que la première caserne de la Garde Bourgeoise. La présence de ces institutions attira dans les siècles qui suivirent la corporation kulta qui y installa ses ateliers mais aussi diverses kassale appartenant à des notables hyvas mais aussi des succursales de banques caroggiannes. Enfin, on y trouve divers bâtiments appartenant à l’ambassade caroggianne située dans le quartier de l’Oppikaupunki mais qui sont installés là pour faciliter les affaires. Le district est ainsi de loin l’un des quartiers les plus surveillés de Golvandaar.

Quartier laaksotti

Le quartier laaksotti se situe à l’ouest du Haut-Golvandaar. Il jouxte au nord le Levatta, le district de la monnaie au nord-est, l’Alttalo au sud et à l’est et la Voie Sacrée à l’ouest.
Le quartier des laaksottis est un quartier où vivent traditionnellement des familles moyennes ou aisées originaires d’autres cités de la nation adaarionne. Les plus nombreux sont les laaksottis, d’où son nom mais on y trouve des représentants de toutes les grandes cités adaarionnes. C’est aussi le quartier central du commerce du grain et des autres denrées alimentaires venues notamment du Laaksot. Dans la plupart des cas toutefois, ce commerce se fait en gros tandis que les marchandises sont entreposées dans le Levatta. Le quartier est connu pour abriter les meilleures maisons de bain et thermes de la cité. On peut également y trouver le Grand Mausolée d’Alistaar.

Alttalo

L’Alttalo occupe le sud-est et l’est du Haut-Golvandaar. Il jouxte au nord le district de la monnaie, les quartiers du Kiltikaly à l’est, l’Orjuus au sud, la voie sacrée à l’ouest et le quartier laaksotti au nord-ouest.
L’Alttalo constitue la plus grande partie du Haut-Golvandaar et aussi sa plus ancienne. Son nom vient d’une contraction en adaarion des “maisons à autels”. Ce fut là que s’installèrent les nouvelles familles golvandaari après l’Unification adaarionne. Aujourd’hui, l’Alttalo abrite de nombreuses familles issues des rangs des kokelas mais aussi d’ainarillis et d’étrangers. On y trouve également certaines corporations très spécialisés comme les libraires, les juristes, les luthiers, les pétissiers, les scribes, les apothicaires, les soigneurs de la corporation médicastre et les architectes. La corporation des architectes y possède son siège, un bâtiment imposant et fraîchement rénové depuis le bras de fer. Enfin, l’Alttalo accueille en son centre la place de la Grande Nurmi et sa grande fresque (voir section monuments). Dans sa partie nord, on peut trouver le Grand Mausolée des Compagnons.

Quartiers du Bas-Golvandaar

Le Bas-Golvandaar occupe le sud de la cité et jouxte à l’ouest la Voie Sacrée. Le Bas-Golvandaar est une cuvette située sous le plateau abritant le reste de la cité mais dominant un gouffre au sud.
Le Bas-Golvandaar est connu pour être la partie la plus pauvre de la cité.

Fort-Ulric

Fort-Ulric protège la porte sud de Golvandaar. Il garde le contrebas de la Voie Sacrée et jouxte à l’ouest le quartier d’Oppikaupunki et à l’est la Ranta.
Fort-Ulric est un petit fort abritant le gros de la garde de Golvandaar et sa prison. Dans ses caves, on peut trouver quelques cages adaarionnes. Ses défenses, conçues à l’origine par les ingénieurs des rajavartis, sont remarquables mais seulement protégée par un petit nombre d’hommes et sous-équipée, ce qui rend Fort-Ulric bien moins impressionnant que les forts en usage.

Kellareissa

Le Kellareissa ou “les caves” constitue la partie nord du Bas-Golvandaar et se situe dans une cuvette. Elle jouxte au sud le Muallakoti et la voie sacrée à l’ouest. Elle est dominée par les terrasses du Haut-Golvandaar et du Kiltakyla.
Le Kellareissa est le quartier le plus pauvre de Golvandaar. C’est là que vivent une majeure partie des isolés ainsi que de petits groupes de kultistis. Son nom vient du fait que bon nombre d’habitations y sont troglodytiques ou basés dans les caves des bâtiments les plus importants du quartier. On y trouve deux maisons de charité très actives ainsi que les principales entrées des égouts de Golvandaar, offrant du travail à de nombreux habitants membres de la Corporation des égoutiers.

Muallakoti

Le Muallakoti occupe le centre du Bas-Golvandaar. Il jouxte la Ranta au sud, le Kellareissa au nord et la voie sacrée à l’ouest.
Le Muallakoti est un quartier né du nombre croissant de pèlerins après la conversion de l’Empire Central au monachisme. Parmi les nombreux pèlerins, certains ne pouvaient pas s’offrir le séjour dans une des auberges de la voie sacrée. Le Muallakoti devint ainsi un campement pour les pèlerins plus pauvres. Au fil du temps, divers pèlerins sont restés à Golvandaar et s’y sont établis, faisant parfois venir leurs familles. De ces familles est né le quartier actuel où l’on trouve de nombreux adaarions dont les origines viennent de tout le continent. En outre, le quartier accueillit le clan qadjaride de Lahin, un clan asentani qui s’y installa.

Aujourd’hui, le Muallakoti est un quartier modeste mais très vivant. Il possède sa propre maison de charité, un lieu imposant qui pourrait être considéré comme un petit monastère. Le lieu est connu pour abriter des moines linguistes capable de venir en aide aux pèlerins et compte plusieurs moines issus du Clan de Lahin. La grande place du Muallakoti abrite également fréquemment une foire qadjaride et constitue un lieu importante du réseau commercial qadjaride.

Ranta

La Ranta ou “la falaise” occupe la partie sud du Bas-Golvandaar et se compose d’une longue rue dominant la falaise du sud de Golvandaar. Elle jouxte au nord le Muallakoti et Fort-Ulric à l’ouest. Elle est surplombée à l’est par le district des tisserands.
La Ranta est principalement occupée par des commerces et maisons abritant les activités aux limites de la légalité adaarionnes. C’est là que l’on peut trouver les prêteurs sur gage, les usuriers, les juristes spécialisés dans la défense des activités répréhensibles mais aussi divers artisans qui y échappent aux pressions des corporations adaarionnes du Kiltakyla. C’est aussi de la Ranta qu’opère la Face Cachée. La criminalité y est donc assez importante et on peut y trouver des tavernes, des maisons de bains et de massages offrant des services de jeu, de prostitution et d’autres éléments illégaux. Cependant, contrairement à ce qui se passe dans le quartier des érudits, la garde effectue de fréquentes descentes dans la Ranta. Les établissements illégaux sont ainsi fréquemment fermés et de nouveaux suivent ailleurs dans la Ranta dans les mois qui suivent.
La Ranta possède aussi une histoire particulièrement sinistre. Il arrive que lorsque des émeutes agitent Golvandaar, des malheureux y soient emmenés par la foule pour être jetés dans le vide. Il arrive aussi parfois que des mises à mort soient prononcés dans les tribunaux de Golvandaar par projection depuis la Ranta.

Quartiers du Kiltakyla

Le Kiltakyla (la cité des corporations en adaarion) occupe tout l’est de Golvandaar et constitue à lui seul près d’un tiers de la cité.
Le Kiltakyla est organisé en districts nommés d’après les activités des plus importantes corporations locales. Cependant, plusieurs corporations possèdent des membres qui vivent ou travaillent dans d’autres districts voisins ou même parfois dans une autre partie de la ville. Ce sont autant des quartiers résidentiels que de travail. La majorité des habitants sont des membres de l’une ou l’autre corporation mais on y trouve également des résidents non-membre d’une corporation.
Le Kiltakyla est organisé autour du markkinat, une grande place ovale traversée par une grande chaussée permettant d’aller de la Voie Sacrée jusqu’à la porte des maçons. Dans l’ordre en commençant par l’ouest et en remontant vers le nord: le Vatsa (district alimentaire) traversé par la chaussée menant à la Voie Sacrée, le Hulloki (district des bois), le Taistella (district des ingénieurs), le district des forges, la porte des maçons, le district de la Pierre, le Kori (district des vanniers) et le Lippumetsa (district des tisserands).

Markkinat de Golvandaar

Le Markkinat se situe à l’est du Vatsa et permet d’accéder à tous les autres districts du Kiltakyla. Il se termine à l’est par une chaussée permettant d’accéder à la porte des maçons.
Le Markkinat est une grande place ovale. Son contour est composée d’une large rue pavée de façon à faciliter le passage des charrettes et chargement à destination des différents districts. Sa partie centrale est décorée de multiples mosaïques représentant les différents métiers représentés à Golvandaar. En son centre trône un imposant pilier arbitré. Cinq fontaines publiques et des sorbiers ornent à intervalle réguliers la limite entre la partie centrale et la rue.
Le Markkinat accueille la grande foire des corporations chaque année mais est un lieu de vie pour les habitants du Kiltakyla toute l’année. Les résidents s’y rencontrent, y organisent leurs fêtes et y jouent (enfants comme personnes plus âgées jouant aux dés, cartes ou jeux de plateau). En outre, c’est un lieu privilégié d’activité politique pour les corporations qui y organisent des rassemblements de leurs membres. A de rares occasions, le Markkinat est parfois choisi comme lieu de rassemblement en plein air de l’Assemblée de Golvandaar. Enfin, on peut souvent y trouver des moines se rendant disponible à l’écoute ou en train de prêcher.
Le Markkinat de Golvandaar fut la première place de ce type à naître et le mot de Markkinat, terme populaire pour désigner les grandes places publiques adaarionnes, vient de lui.

Vatsa ou district alimentaire

Le Vatsa occupe la partie occidentale du Kiltakyla. Situé en partie sur une terrasse, il domine l’est du Kellareissa et jouxte à l’ouest l’Oorjus, l’Alttaro au nord et les autres quartiers de corporations à l’est.
Le district alimentaire, surnommé district du Vatsa (le ventre en adaarion) ou simplement le Vatsa, abrite un grand nombre de corporations rassemblant les bouchers, les boulangers, les pâtissiers, les brasseurs et les autres vendeurs de nourriture. C’est un grand quartier fortement actif du fait que les cuisiniers et habitants viennent s’y fournir en denrées alimentaires. Très bruyant et odorant le jour, il reste éveillé la nuit au cours de laquelle les livreurs effectuent leur travail tandis que les apprentis et esclaves effectuent les travaux les plus dures en vue du lendemain.

Hulloki ou districts des bois

l’Hulloki se situe au nord-ouest du Kiltakyla. Il jouxte le Markkinat au sud, le Vatsa au sud-ouest et le district des forges à l’est. Il est dominé par l’Alttalo au nord et le district de la monnaie au nord-est Le district des bois, surnommé Hulloki (littéralement la bûche folle), est dédié aux corporations dont le métier est le travail du bois: charpentiers, tonneliers, ébénistes, menuisiers, tourneurs sur bois, scieurs de long et sculpteurs sur bois. Il se divise en deux parties. Sa partie occidentale abrite principalement les ateliers des corporations d’artisans de précision comme les ébénistes, les fabricants de meuble et sculpteurs plus artistiques. C’est là que se trouve le gros des résidences du district. La partie orientale, elle, abrite les grands ateliers du travail de masse où les menuisiers et charpentiers effectuent du travail lourd. Cette partie est souvent bien plus sale mais a des rues plus larges pour accommoder le transport de leurs produits.
Le nom du district vient d’une tradition locale née d’une compétition mensuelle à laquelle les corporations locales se prêtent. Chacune charge l’un de ses membres de tailler une bûche de la façon la plus rocambolesque possible et de façon à générer un feu intéressant à regarder. La bûche est exposée une fois finie sur la devanture de l’atelier qui l’a créé. A la fin du mois, les bûches sont brûlées sur le Markkinat. Celui ou celle dont la bûche a brûlé de la façon la plus folle se voit offrir à boire pour le mois qui suit de la part des autres artisans.

Taistella ou district des ingénieurs

La Taistella se situe au nord du Kiltakyla. Surplombé au nord par le district de la monnaie, il jouxte le district des bois à l’ouest, le district des forges à l’est et le Markkinat au sud.
Le district des ingénieurs, surnommé la Taistella (littéralement la bagarre), est dédié aux corporations d’ingénieur et à leurs grands ateliers. En outre, on y trouve le grand atelier des ingénieurs de la communauté érudite de Golvandaar où des ingénieurs du continent et leurs étudiants expérimentent des machineries nouvelles. Le lieu fut choisi à cause de sa proximité des districts des bois et des forges leur fournissant les matériaux nécessaires.
L’origine du surnom est discutée. Pour certaines, il provient des disputes qui arrivent fréquemment entre ingénieurs érudits et ingénieurs de corporation. Pour d’autres, il provient de la grande taverne populaire située à l’entrée du quartier en bordure du markkinat appelée la Taistella et où des bagarres surviennent souvent.

District des forges

Le district des forges occupe la partie nord-est de la cité et du Kiltakyla. Il jouxte le district des ingénieurs à l’ouest et le Markkinat au sud-ouest. Au sud, il est séparé du district de la Pierre par la grande chaussée. A l’est, le district est protégé par les murailles de la cité. Au nord se trouve le Mont Adaar et le quartier des Coteaux mais ceux-ci sont trop éloignés pour être vraiment visible depuis le district des forges.
Le district des forges accueille les forges en tout genre de Golvandaar ainsi que les corporations locales de verriers. Pour l’essentiel, ce sont de grands ateliers disposant d’importantes installations et alimentées en eau par d’impressionnants systèmes d’aqueducs et de citernes. Toutefois, les rues donnant immédiatement sur le Markkinat sont occupées par de plus petits ateliers où travaillent les forgerons de précision comme les serruriers, les armuriers et les artisans d’art ainsi que des verriers artistiques. Le quartier est très inhospitalier à cause de son bruit constant, des vapeurs issues du travail des métaux et d’une chaleur parfois étouffante à proximité des ateliers. Seuls y vivent les artisans locaux et les plus pauvres artisans d’autres parties du Kiltakyla.

District de la Pierre

Le district de la Pierre occupe le sud-ouest de Golvandaar et du Kiltakyla. Il jouxte à l’ouest le Kori, le Markkinat au nord-ouest et le district des forges de l’autre côté de la chaussée au nord. Sa partie sud et est sont bordées par des murailles.
Le district de la Pierre est un grand quartier abritant bon nombre de bâtiments impressionnants dépassant de loin la prospérité que l’on pourrait attendre de corporations de travailleurs de la pierre et qui reflètent l’importance politique de la corporation de la Pierre au sein de Golvandaar. Le quartier accueille ainsi les grands ateliers des corporations de maçons, de tailleurs de pierre, de sculpteurs, de mosaïstes, d’ardoisiers et d’autres petits métiers plus spécialisés. Sa partie sud est surtout occupée par des rues de résidences et d’ateliers mais sa partie nord possède deux grands bâtiments donnant sur le Markkinat et qui servent de façade du quartier: le siège de la Corporation de la Pierre et le Palais de la Charité.
Le Siège de la Corporation de la Pierre est un large et haut bâtiment. Sa façade élégante est parsemée de grandes vitres colorées et entourées par des statues reprenant chaque métier lié au travail de la pierre. De nombreuses fioritures sont présentes, notamment de petites fresques décorées de feuilles d’or et reprenant les noms des grands maîtres ou des bienfaiteurs de la Corporation. Son entrée est protégée par un parvis. L’intérieur de la corporation est cependant principalement composée de grands halls où ont lieu les réunions des membres, les négociations politiques impliquant la Corporation et les fêtes. Ses étages abritent les bureaux des responsables et de la trésorerie. Ce n’est un secret pour personne que les membres de la Corporation de la Pierre travaillant directement dans ce bâtiment n’ont plus rien à voir avec les travailleurs et sont avant tout des politiciens.
Le Palais de la Charité est une autre anomalie. A l’origine, il s’agissait d’une simple maison de charité pour les travailleurs du Kiltakyla mais au fil des siècles, elle a subi de très nombreuses modifications par la Corporation de la Pierre afin de faire étalage de son influence et par le Monastère Adaarion, souvent pour fournir du travail aux corporations locales dans le cadre d’un accord politique. Ainsi, la petite maison de charité est aujourd’hui devenue un bâtiment imposant disposant d’une luxueuse façade ornementée et abritant une grande salle de prière, une bibliothèque fournie, des salles de classe ainsi qu’un très important dispensaire. Le bâtiment abrite un grand nombre de moines et l’appellation de maison de charité a été abandonné au profit du surnom de “palais de la Charité” afin d’éviter de reconnaître un second monastère à Golvandaar. Il n’en reste pas moins que le Palais est devenu le centre de la vie religieuse du Kiltakyla et un important lieu de soin. Cette dernière caractéristique est souvent considérée comme un problème en cas d’épidémie.

Kori ou district des vanniers

Le Kori est un petit quartier se situant dans une cuvette en contrebas de la colline des tisserands située à l’ouest. Sa partie sud présente des murailles et tours ainsi qu’une petite porte peu utilisée. Il jouxte le markkinat au nord et le district de la Pierre à l’est.
Le district des vanniers est surnommé le Kori (littéralement le panier) à cause de son organisation autour d’une place ronde et de ses rues formant des cercles concentriques. Contrairement aux autres district, le terme de Kori est toujours utilisé. On y trouve les ateliers des corporations des vanniers mais aussi de cordeliers, de quelques herboristes et de ciriers. Plus largement, on y trouve beaucoup de petits artisans au métier original et réunis en minuscules corporations de quelques membres seulement. On le considère comme le quartier le plus calme mais aussi comme particulièrement agréable à visiter. On y trouve en effet plusieurs jardins de plantes odorantes pour la fabrication de bougies parfumées et les boutiques de ces fameuses bougies tendent à laisser une bonne odeur dans ses rues. Le Kori accueille enfin plusieurs maisons de bains très abordables destinées aux travailleurs du Kiltakyla. Comme le Lippumetsa voisin, le Kori abrite plusieurs maisons de non-travailleurs de corporation.

Lippumetsa ou district des tisserands

Le Lippumetsa se situe sur une colline au sud-ouest du Kiltakyla. Il surplombe la Ranta à l’ouest, la Vatsa au nord, le Marrkinat au nord-ouest et le Kori à l’est. Sa partie sud domine partiellement un gouffre mais contrairement à la Ranta, le Lippumetsa est entouré par une muraille et des tours.
Le district des tisserands, surnommé le Lippumetsa (littéralement la forêt de drapeaux) à cause de la tradition des corporations locales d’afficher des drapeaux à leurs couleurs. C’est un large quartier abritant les ateliers de corporations de tisserands, de bottiers, de couturiers, de merciers, de chapeliers, de cordonniers, de tailleurs, de blanchisseurs, de teinturiers, de fourreurs, de maroquiniers et de bourreliers. Il est souvent considéré comme un lieu de vie agréable et c’est de loin le district du Kiltakyla qui abrite le plus de résidences de non-travailleurs de corporations.

Coteaux du Mont Adaar

Les Coteaux du Mont Adaar se situent au nord-est de Golvandaar. Ils suivent le contour du Mont Adaar en pente douce. Les coteaux surplombent les quartiers de Kiltikyva et leur seul accès se situe dans le district de la monnaie.
Les Coteaux du Mont Adaar constituent une partie bien particulière de la cité, constituant le seul point de passage permettant d’accéder aux chemins montant jusqu’à l’Observatoire du Mont Adaar et la Porte du Mont Adaar et ensuite de poursuivre le chemin sacré jusqu’à son sommet où Alistaar reçut sa vision d’Arbitrio. Le chemin est très fréquenté par des pèlerins mais rare sont ceux à oser tenter l’ascension du Mont et encore plus rares sont ceux à survivre.
Les Coteaux en eux-même sont la partie inférieure de ce chemin qui jouxte la cité de Golvandaar. Ce quartier couvre les deux côtés de la route qui devient progressivement chemin de montagne. On y trouve les résidences des plus riches familles de notables hyvas ainsi que de quelques familles nobles du continent installées à Golvandaar par piété. Le Monastère Adaarion y possède également l’imposante “Porte du Mont Adaar”, un lieu de retraite religieuse réservé à ses religieux chargés de la surveillance du Mont Adaar, aux pèlerins et des astronomes de la cité mais faisant également office de maison de charité. On y trouve également quelques salles de réception et de spectacle très huppées. Ce quartier est donc le centre de la vie mondaine des élites de Golvandaar.
A la limite entre le district de la monnaie et les Coteaux se trouve le siège de l’Assemblée urbaine de Golvandaar construit en 237 en remplacement de l’ancienne assemblée qui se situait dans le domaine de Castel-Roc.

Egouts de Golvandaar

Les égouts de Golvandaar courent sous l’ensemble de la cité de Golvandaar. Ils furent creusés lors du développement de la cité après l’unification adaarionne et l’expansion du monachisme. Larges et solides, ils permettent d’accommoder aussi bien les déchets de la cité que les eaux de pluie lors des saisons les plus humides. Dans les siècles qui suivirent, les égouts furent progressivement connectés à différentes sources afin d’alimenter des fontaines publiques et des bâtiments dans toute la cité. Leur entretien est principalement assuré par la Corporation de la Pierre qui se charge de l’entretien de sa maçonnerie et par la petite Corporation des égoutiers qui se charge de tout le reste du travail ingrat. Les eaux sont évacuées dans le gouffre sous la Ranta.

Leur mauvais état au cours des dernières décennies furent l’une des causes du Bras de fer de Golvandaar entre 486 et 489.

Faubourgs de Golvandaar

Golvandaar possède de multiples faubourgs que l’on peut distinguer en trois parties.

Les faubourgs du sud sont principalement des relais le long de la route menant à Maailmanovi mais aussi quelques villages de paysans qui alimentent Golvandaar en nourriture. Ils sont très fréquentés et comptent souvent une population non-négligeable de capitalins et de butenais. On y trouve également certains villages plus huppés tels que Vieraankoti, un lieu de retraite connu pour les plus riches golvandaaris.

Les faubourgs de l’est sont principalement des villages miniers tels que Rotkosyva. Ce sont des lieux rudes et sous le contrôle des corporations adaarionnes de Golvandaar qui les exploitent.

Les faubourgs du nord sont principalement des villages de montagnards vivant de l’élevage au profit de Golvandaar et des relais pour pèlerins et marchands adaarions. Le plus important de ces faubourgs est Barnaali, un centre minier mineur et le siège de la Garde Montagnarde de la Maasydan. Un autre faubourg majeur est Korkemaa qui abrite l’immense cimetière ancestrale de la cité et où les golvandaaris enterrent leurs morts.

Politique locale

Golvandaar possède sa propre assemblée selon les principes du régime adaarion. Cette assemblée est particulièrement influente et fut historiquement dominé par les moines sous l’influence soit du Sovitelija, soit de l’apothi de Golvandaar et les corporations locales sous l’influence de la Corporation de la Pierre. Les notables hyvas n’y ont qu’une importance mineure bien qu’elle a augmenté depuis l’émergence de la fraternité Meparvat. Le johtaja local a de particulier qu’il est choisi par le Sovitelija et confirmé par l’assemblée plutôt que directement choisie par elle. En outre, le johtaja démissionne automatiquement lorsqu’un nouveau Sovitelija est élu.
Les actuels johtaja et apothi de Golvandaar sont respectivement Tuure “Ovi” (ou “la porte”) Omys et Kaarina Ordaani. Le premier est un personnage discret mais qui a inspiré par ses manies un personnage de comédie qui l’a élevé au rang de mascotte de la ville. La seconde a de lointaines origines communes avec la dynastie capitaline Ordain et de ce fait a inspiré de nombreuses rumeurs quant à ses opinions politiques au sujet du Royaume Central bien qu’elle se soit toujours abstenue de commenter la politique étrangère.

La vie politique de Golvandaar se centre principalement sur les enjeux politiques de la nation adaarionne mais aussi et surtout du Monastère Adaarion. Toutefois, plusieurs enjeux locaux jouent un rôle important dans la politique locale mais affectent aussi la politique religieuse et étatique menée depuis Golvandaar.

Les principaux conflits des années récentes voient trois groupes très actifs: la Corporation de la Pierre qui joue le rôle de meneur des corporations locales (bien que contesté par la Corporation des architectes), la fraternité Meparvat et le mouvement kantaisäiste. Les traditionalistes modérés du Monastère Adaarion, pourtant majoritaire au sein des institutions, ne disposent d’aucun meneur capable de prendre le pas sur les activités de ces autres groupes.

La situation actuelle naquit entre 486 et 489 lors du bras de fer entre la johtaja Noora Kivella et les corporations autour de plusieurs grands projets de la cité. Ces discussions se sont embourbées des années durant tandis que deux corporations, la Corporation de la Pierre et la Corporation des architectes étaient en conflit ouvert de leur côté, parasitant les négociations. Cela favorisa des années plus tard l’arrivée au pouvoir de Jurgen Yvanakivis, membre de Meparvat qui s’annonçait derrière les murs du grand monastère comme l’homme qui briserait les corporations bien qu’il avait auprès du peuple l’image d’un homme de compromis. Il échoua mais commença à remplacer les membres de l’administration par des confrères de son organisation. Cependant, l’un de ces hommes fut le (alors jeune) moine Rhunnio. Le jeune homme, dégoûté par les manigances de son mentor et les rudes négociations avec les corporations de la pierre commença à prêcher une réponse non pas politique au blocage de Golvandaar mais religieuse. Il proposait - sans le dire en ces termes - une vaste réforme de la foi, ce qui énerva profondément les traditionalistes mais divisa Meparvat. L’homme fut exilé à Svarstak où il forma le puissant mouvement kantaisäiste (bien que l’étendu du mouvement soit méconnue de la population).

Les acteurs du conflit n’ont aujourd’hui pas changé et ont tous gagné en puissance (à l’exception de la Corporation de la Pierre qui a perdu énormément de ses soutiens au sein du Monastère). Le conflit a également pourri, les traditionalistes étant de plus en plus insatisfaits de cette situation sur laquelle ils ne semblent plus avoir la moindre emprise. Le Valtuusto est notoirement divisé et des querelles de rues surviennent très souvent.

Groupes locaux

Fraternité Meparvat

Meparvat est une organisation relativement secrète basée à Golvandaar mais active dans l’ensemble des cités majeures de la Nation adaarionne. Fondée il y a quelques décennies, elle dispose aujourd’hui d’une certaine influence. Son objectif est de favoriser l’arrivée aux postes d’importance de bon croyants et d’individus dotés d’une grande compétence. Elle se compose pour l’essentiel de notables hyvas, ce qui en amène certains à considérer qu’il s’agit d’une simple “guilde aristocratique” mais l’organisation prend souvent en exemple certains de ses membres issues des milieux populaires. L’ascension de l’organisation a été consacrée par l’élection de Jurgen Yvanakivis au rang de Sovitelija.

Corporation de la Pierre

Pour la dimension économique, voir la section économie. La Corporation de la Pierre fut l’une des plus anciennes corporations de Golvandaar et a ainsi acquis depuis des siècles le rôle de représentante des autres corporations. Bien plus riche et puissante que ce que ne permettrait en temps normal les revenus de la taille de pierre et de la maçonnerie, la corporation monopolise l’essentiel des sièges des corporations au sein de l’assemblée de la cité. Par ses revenus, la corporation était capable de s’élever au même niveau que les corporations aux activités plus lucratives ou intellectuelles et par son statut et ses membres, elle a pu conserver une image proche des plus pauvres travailleurs des autres corporations.

Son influence était généralement plus ou moins bien vue mais rarement avec une forte hostilité. Cependant, le bras de fer lui fit perdre de nombreux soutiens et les membres politiques de la corporation se sont isolés du reste de Golvandaar et de certaines critiques légitimes. Malgré la disparition de Lars Leskander et de l’influence des architectes, la Corporation de la Pierre ne parvint pas à retrouver son influence et sa popularité d’antan. La corporation a subi de nombreux assauts par d’autres corporations qui refusaient d’être à nouveau inféodées à la Corporation de la Pierre, l’organisation Meparvat mais aussi par le mouvement kantaisäiste qui tente activement de convertir certains de ses membres. En réaction, les maîtres de la corporation se sont fait de plus en plus autoritaires et revendicatifs, ce qui n’a fait qu’encourager les dissensions. Aujourd’hui, l’organisation est, sur le plan politique, en piteux état.

Corporation des architectes

La Corporation des architectes gagna énormément d’influence au sein de l’assemblée urbaine au cours du Bras de fer de Golvandaar et les actions de Lars Leskander. Depuis, la corporation a prospéré sous l’influence de son fils et successeur Motti Leskander et de son second, Frey Hermin. Cependant, après la disparition de Lars, la corporation a progressivement régressé à sa situation originelle: une corporation aisée mais peu influente parmi les travailleurs.

Mouvement kantaisäiste

Le mouvement kantaisäiste est actif au sein de Golvandaar et était largement toléré jusqu’en 512. Il disposait alors de nombreux soutiens, du Valtuusto jusqu’aux petits travailleurs, y compris au sein de groupes que le mouvement critiquait comme la Corporation de la Pierre. En 512, de nombreuses arrestations et exils eurent lieu officiellement sans aucun lien avec l’Incident de Lissenbot. Dans les années suivantes, plusieurs membres disparurent et la garde commença à intervenir pour stopper les prêches publics auxquels s’adonnaient les membres de la secte.

Aujourd’hui, les réunions des membres du mouvement se font de manière secrète et leurs critiques des corporations et du Monastère Adaarion passent par des événements publics soigneusement préparés et s’achevant dès que la garde arrive ainsi que d’autres méthodes comme la diffusion de pamphlets et la réalisation de graffitis. Toutefois, chaque semaine, des membres de cette organisation disparaissent sans laisser de trace, causant un nombre croissant de rumeurs sur le sujet.

Sécurité locale

Fortifications

La cité de Golvandaar est entourée de hautes murailles en pierre de taille avec chemin de ronde et tours de garde à intervalles réguliers, chaque tour étant surmontée d’un fanal et décorée d’une bannière adaarionne. De plus petits murs séparent également certains quartiers, principalement le domaine du Grand Monastère et le *quartier des érudits*. Au sud, toute une partie de la cité est naturellement protégée par une grande falaise donnant sur un gouffre. La partie occidentale de cette falaise est gardée par Fort-Ulric.

Gardiens de la paix

L’ordre est maintenu à Golvandaar par deux forces distinctes. La garde régulière, reconnaissable à son uniforme bleu et gris opère sur l’essentiel de Golvandaar mais n’a aucune autorité sur le quartier des érudits. La Garde Bariolée est celle qui a autorité sur ce quartier mais n’intervient pas en dehors de celui-ci. Le siège de la garde régulière se situe dans Fort-Ulric tandis que celui de la Garde Bariolée se situe dans le quartier des érudits. Les deux répondent devant le johtaja et les autorités du Monastère Adaarion.

Garnison

Golvandaar abrite les casernes de la Garde Bourgeoise et peut compter sur la Garde Montagnarde dont les casernes d’entrainement la garnison locale sont installés dans le faubourg voisin de Barnaali. Le grand monastère de Golvandaar abrite également des moines en armes de la Confrérie Vakooja.

Pègre locale

Golvandaar est une cité où la criminalité est relativement faible. Par contre, il s’y trouve une puissante organisation: la Face Cachée (Kansikansvot en adaarion). Cette bande criminelle utilisant l’oeil droit caché comme signe de reconnaissance est très active dans la contrebande, l’usurerie, le recouvrement de dette, l’organisation de jeux d’argent, la vente de drogue, la fourniture de gros bras et la prostitution. Ce que la population et la majorité de ses membres ignorent, c’est que la Face Cachée est en réalité infiltrée par le Puhtaus. Les agents du Monastère Adaarion tolèrent une certaine activité de la Face Cachée en échange de la garantie de la Face Cachée de leur livrer les ennemis politiques du Monastère, d'aider à la diffusion secrète de propagande adaarionne et de saboter la diffusion de documents subversifs envers le Monastère Adaarion (les pamphlets liés à la politique des nations étrangères étant laissés complètement libres). Parfois, ce contrôle s'étend à certains autres éléments de contrebande en cas de crises, notamment des stupéfiants jugés trop dangereux. En outre, la Face Cachée ne peut tuer qui que ce soit et est forcée à contribuer aux enquêtes pour meurtre et, si un de ses membres est complice et coupable, de s'arranger pour le faire tomber entre les mains de la garde.
Les activités de la Face Cachée sont principalement partagée entre la Ranta et le quartier des érudits.

Économie locale

De par sa grande taille et son importance continentale, Golvandaar ne possède que très peu d’activités agricoles ou assimilées. Toutefois, ces faubourgs pratiquent activement ces activités, notamment minières et d’extraction du granite local très renommé.

L’artisanat et l’industrie sont importants et très diversifiés. On y trouve de nombreux artisans au sein des diverses corporations transformant les matériaux extrait du riche sol de la chaîne adaarionne ou importés en produits de qualité. Grâce à la présence d’Oppikaupunki, il est possible de faire fabriquer à Golvandaar des produits impossibles ou presque à trouver ailleurs. On peut ainsi y trouver des merveilles d'ingénierie à des prix exorbitants. La verrerie de précision est également très développée et produit d’excellentes lunettes d’observation (quoiqu’inadaptées à la navigation de l’avis des caroggians) ainsi que de rudimentaires verres optiques. On y trouve aussi de nombreux écrivains en tout genre, des alchimistes, des apothicaires, des orfèvres et bijoutiers, des forgerons de précision, etc.

Golvandaar abrite de nombreux services en tout genre répartis dans toute la cité. Auberges et tavernes sont très largement disponibles grâce aux pèlerins qui leur permettent de vivre confortablement toute l’année. Les services intellectuels comme les juristes, les soignants, les cartographes et autres sont particulièrement nombreux grâce à la présence de l’Oppikaupunki et du quartier des érudits. Les arts y sont moins développées que dans de grandes villes où le mécénat est important mais on peut trouver de multiples artistes ça et là dans la ville ou réunis en troupe sous la conduite d’ainarillis. Les services bancaires et financiers sont largement disponible au travers de kassales tenus par des notables hyvas ou des banques étrangères souvent tenues par des caroggians qui possèdent une certaine présence dans la cité grâce à la représentation diplomatique de la République au sein de la capitale adaarionne. Dans une moindre mesure, on peut trouver de plus petits banquiers et financiers adaarions ou capitalins mais généralement avec de biens moindre moyens. Les services plus immoraux ou illégaux comme la contrebande, la prostitution, les jeux d’argent ou l’usure sont généralement sous le contrôle de la Face Cachée (voir section pègre).
Le plus important à savoir concernant les services à Golvandaar est que malgré leur disponibilité et une certaine qualité, ils sont souvent très coûteux à cause de la mainmise des corporations adaarionnes. Les alternatives comme les services indépendants de quelques isolés ou du clan qadjaride local sont moins coûteuses mais plus difficiles à trouver (bien que tout un chacun sait qu’il faut chercher dans le Bas-Golvandaar) et moins sûres.

Golvandaar accueille tout au long de l’année une vaste quantité de pèlerins venus du monde entier pour visiter la capitale du monachisme et ses nombreux sites sacrés comme le grand monastère, le Mont Adaar, Castel-Roc, les mausolées, le village de Korkemaa ou la Porte du Mont Adaar. De même, Golvandaar est un passage obligatoire pour les pèlerins arrivés du sud ou des régions des Grands Fleuves qui souhaitent se rendre dans les autres lieux sacrés de la Maasydan et de l’Alkupera. Ces pèlerins font vivre une large quantité d’auberges afin de les loger, blanchir et nourrir et de petits commerces vendant des services de guides, des souvenirs religieux ou du matériel. En outre, on peut trouver de nombreux vieux pèlerins venus passer leurs derniers jours dans la cité sacrée et qui y dépensent souvent des économies d’une vie pour l’explorer et profiter de ses services en marge des activités religieuses. Certains vieux pèlerins à la santé déclinante font également vivre quantité de petits soignants, apothicaires, herboristes et masseurs.

Golvandaar abrite le siège du monopole de l’or et le siège du Monastère Adaarion. Une partie non-négligeable des revenus de ces deux institutions est investi dans la cité pour entretenir ses infrastructures ou ses nombreux monuments et bâtiments publics et religieux.

Golvandaar est un lieu stratégique du commerce continental. Premièrement, il s’agit d’un passage presque obligatoire pour transporter les ressources venant de l’Alkupera et de la Maasydan vers les Grands Fleuves grâce à Maailmanovi plus au sud. En outre, de nombreux marchands issus des contrées du sud se rendent à Golvandaar pour transiter vers l’Alkupera et la Maasydan mais aussi profiter de la population riche de Golvandaar et se fournir en produits locaux. De ce fait, les grands marchés et boutiques golvandaaris permettent de s’approvisionner en tout, ce qui attire les plus petits marchands locaux désireux de trouver des marchandises à revendre dans les localités environnantes.
Ainsi, l’activité commerciale est très importante au sein de la capitaline adaarionne. On y trouve divers types de marchands mais ceux plus en vue appartiennent généralement aux notables hyvas et aux ainarillis. Les plus petits marchands font quant à eux partie de corporations marchandes qui ne disposent pas des mêmes relations.

Marchés

  • La Vatsa: marché permanent alimentaire situé dans le quartier de Vatsa. On peut y trouver toute sorte de denrées alimentaires. C’est le marché le plus fréquenté de Golvandaar.
  • Foire du Kiltakyla: marché bimensuel ayant lieu le premier et troisième samedi du mois. Prenant place sur le grand markkinat, le marché est réservé aux membres des corporations adaarionnes et l’on y vend les productions artisanales de Golvandaar. La foire est également un événement semi-festif et on peut y trouver de nombreux vendeurs de friandise, nourriture ou boissons.
  • Marché aux esclaves de l’Orjuus: marché mensuel situé dans le quartier de l’Orjuus. C’est le marché aux esclaves de Golvandaar durant lequel sont vendus les esclaves de plus grande valeur. En dehors de ce marché, les esclavagistes vendent aussi différents esclaves au sein de leurs ergastules.
  • Marché de la terrasse des sydanites: marché prenant place durant la dernière semaine du mois sur la terrasse des sydanites. Ce marché est organisé par les marchands de Golvandaar. On peut y trouver toute sorte de marchandises importées du reste de la Maasydan mais aussi d’ailleurs.

Commerces

Cette liste n’est pas exhaustive:

Hôtellerie

Cette liste n’est pas exhaustive:

Groupes/organisations commerciales

Golvandaar abrite une pléthore de corporations adaarionnes. Bon nombre d’entre elles sont relativement anonymes, ne constituant pas plus que de petites guildes locales. D’autres ont plus d’influence comme la Corporation de la Pierre.

Cette liste n’est pas exhaustive:

  • Corporation des architectes: située dans le quartier de l’Alttalo au sein du Haut-Golvandaar, la corporation des architectes possède le monopole de la conception de bâtiments, seulement concurrencée parfois par des architectes étrangers et membres de la communauté érudite de Golvandaar. Ces derniers se limitent cependant le plus souvent au quartier de l’Oppikaupunki ou rejoignent la corporation.
  • Corporation de Lahin: située dans le quartier du Muallakoti, cette corporation rassemble en réalité le clan de Lahin et fonctionne selon les règles d’un clan qadjaride plutôt que d’une corporation adaarionne. Ses activités sont principalement des services en tout genre ainsi que de l’artisanat.
  • Corporation de la Pierre: située dans le district de la Pierre au sein du Kiltakyla, la corporation contrôle tout ce qui concerne la maçonnerie et le travail de la pierre à Golvandaar. Elle possède de l’influence au sein des faubourgs de Barnaali et Rotkosyva.
  • Corporation Kulta: située dans le district de la monnaie au sein du Haut-Golvandaar, la corporation Kulta dispose du monopole sur l’orfèvrerie et la bijouterie fabriqués à Golvandaar, seulement concurrencés par des pièces d’importation sur commande. La corporation travaille étroitement avec le Monopole de l’Or.

Société locale

La société golvandaari constitue un exemple frappant de la société adaarionne classique. Malgré cela, son statut implique certaines spécificités.

Classes sociales locales

Pèlerins

Les pèlerins viennent à Golvandaar de tout le continent pour se recueillir devant les sites sacrés de Golvandaar et parfois du reste de la Maasydan. Ces pèlerins sont de toutes les origines et de tous les âges, en groupe ou seul. Ils constituent une partie non-négligeable de la population circulant à Golvandaar. Ils sont principalement présents dans les domaines de l’ouest ou la Voie Sacrée mais se rendent aussi dans les autres parties de la cité pour diverses raisons. Beaucoup montent jusqu’à la Porte du Mont Adaar.
Certains décident parfois de rester à Golvandaar, séduits par la cité, mais d’autres, souvent de vieux pèlerins pauvres, décident d’y rester pour y mourir. Ainsi, l’image d’un pèlerin âgé partageant son temps entre flâneries et prières est quelque chose de très courant au sein de la cité.

Etudiants et érudits du quartier d’Oppikaupunki

Golvandaar abrite un grand nombre d’étudiants et d’érudits membres de la communauté érudite locale. Le groupe est très diversifié et compte des individus des classes aisées de tout le continent arbitré, des moines mais aussi des individus d’origine plus modeste qui sont parvenus à réunir les fonds pour étudier là ou ont reçu l’aide d’un bienfaiteur.
Les étudiants et érudits vivent tous dans le quartier d’Oppikaupunki et se mélangent peu à la population de Golvandaar. Lorsque cela arrive, c’est essentiellement pour des activités scientifiques comme des sorties en montagne pour des expériences ou dans les ateliers académiques du district des forges pour les ingénieurs.

Situation qadjaride

Golvandaar abrite un clan qadjaride sédentaire asentani situé dans le quartier du Muallakoti: le clan de Lahin. Ils y organisent couramment des foires qadjarides urbaines et la maison de charité locale collaborent fréquemment avec eux. Le clan de Lahin est surtout actif dans les services et l’artisanat en tout genre. Il est aussi officiellement enregistré comme une corporation adaarionne bien que le Clan n’ait jamais obtenu de représentant à l’assemblée urbaine de Golvandaar. Il a cependant quelques fois fournis des fonctionnaires et gardes.
En outre, Golvandaar est un important point de passage des asentanis et un point d’échange du réseau commercial qadjaride.

Les qadjarides sont tolérés à Golvandaar d’autant plus facilement que les asentanis pratiquent une forme du culte qadjaride particulièrement proche du monachisme et sont considérés comme arbitrés sauf par certains adeptes du mouvement kantaisäiste. Ils sont ainsi autorisés à pratiquer le Baro Yag à Korkemaa et à se rendre aux offices religieux. En outre, certains qadjarides sont devenus moines et entretiennent souvent encore des liens avec le clan de Lahin qui les considère traditionnellement comme dygars plutôt que nabkars. Ce lien a notamment permis que certains offices religieux monachistes puissent être fait en langue qadjaride par ces moines et réservé aux qadjarides. Certains de ces offices sont parfois accueillis au sein de la salle mineure du grand monastère de Golvandaar. Cette proximité est cependant parfois la source de tensions lorsque des qadjarides non-asentanis qui se considèrent moins comme arbitrés se rendent à Golvandaar.

Culture locale

Golvandaar est généralement considérée comme la quintessence de la culture et du modèle adaarions. A tel point que certains étrangers ayant visité Golvandaar considèrent que toute la nation adaarionne fonctionne de la même façon que Golvandaar et avec la même prospérité, ce qui est lourdement éloigné de la réalité. Certains golvandaaris ont parfois aussi cette vision, généralement allant de paire avec une forme de patriotisme béat considérant Golvandaar comme étant incontestablement la cité la mieux-arbitrée et la plus merveilleuse du monde. Cette image du golvandaari fier jusqu’à l’arrogance et au mépris de sa cité est un stéréotype courant sur le continent ainsi que dans le reste de la nation adaarionne. Nombreux sont les habitants d’autres cités importantes voyant d’un mauvais oeil cette idée golvandaari-centrique de leur pays.
Golvandaar abrite également une culture parallèle bien différente au sein du quartier de l’Oppikaupunki.

  • Bûche folle: coutume du district des bois (voir section dédiée).
  • Grande fête des corporations: chaque année lors du 9 août, les corporations adaarionnes golvandaaris organisent une grande fête populaire dans le grand markkinat. On peut y trouver des activités pour les enfants, des danses, à boire et à manger et de nombreuses animations. La fête est traditionnellement organisée par la Corporation de la Pierre mais fut organisé de 489 à 503 par la Corporation des architectes. De 489 à aujourd’hui, la grande fête fut toujours démesurée au regard de l’argent qui y était investi pour rendre l’événement plus généreux et démontrer la puissance d’abord de la Corporation des architectes et ensuite de la Corporation de la Pierre.
  • Grande Oppi du Jour de l’An: chaque année lors du 1er janvier, le Sovitelija dispense la première Oppi de l’année au sein de la grande salle de la communauté dans le monastère de Golvandaar. Le discours est répété à destination des foules sur la place de Marjaana, la grande salle ne pouvant accueillir tous les fidèles que l’événement attire. Cet événement attire de nombreux étrangers.
  • Jour de la Fondation: le jour de la Fondation commémore la fondation de Golvandaar et a lieu chaque année le 30 mars, constituant donc l’ouverture à Golvandaar de la Fête de l’Unification. Durant cette journée, toute forme de travail est interdit et les gens sont invités à prier, se réunir en famille et fêter Alistaar. A cette occasion, une grande pierre de granite est spécialement taillée pour l’occasion et emmené par un cortège populaire jusqu’au pied de Castel-Roc. L’organisation de la taille de la pierre et de sa procession a toujours été un monopole de la Corporation de la Pierre depuis son apparition et fait partie intégrante du folklore de la corporation. A l’issue de la fête, la pierre est détruite et ses fragments sont donnés aux fidèles ou vendus aux pèlerins par les moines.
  • Procession des morts: le 17 octobre, les golvandaaris commémorent le grand transfert des cimetières vers Korkemaa par un cortège silencieux vers ce village à la tombée de la nuit. Chaque membre de la procession porte une torche ou une bougie. La procession s’achève par un recueillement des fidèles devant les tombes ou la crypte de leur famille. Pendant la journée qui précède la procession, les qadjarides de Golvandaar ont pour tradition d’organiser une grande foire qadjaride dans le quartier de Muallakoti, un événement tout aussi populaire que la procession elle-même. La foire s’achève dès le début de la procession et les qadjarides y participent.

Monuments

  • Ruines de Castel-Roc: voir article détaillé.
  • Grand Mausolée d’Alistaar: situé dans le quartier Laaksotti au sein du Haut-Golvandaar, le grand mausolée d’Alistaar est un large monument principalement visité par les pèlerins et étrangers. Il se compose d’un large bloc de granite accessible par un escalier à chaque face. A son sommet se trouve une petite promenade entourant un bâtiment abritant le caveau d’Alistaar et décoré de bas-reliefs représentant les différents épisodes de la vie de l’Opas. Ce que les pèlerins et étrangers ignorent souvent est que le caveau est vide et que la dépouille d’Alistaar fut transférée à Korkemaa. Le mausolée est resté à Golvandaar à destination des pèlerins et de manière à protéger Korkemaa d’une trop large quantité de pèlerins pour que les golvandaaris puissent y visiter leurs morts en paix.
  • Grand Mausolée des Compagnons: situé dans le quartier de l’Alttalo au sein du Haut-Golvandaar, le grand Mausolée des Compagnons est construit sur le même modèle que le Grand Mausolée d’Alistaar mais le bâtiment abritant leurs caveaux prend la forme d’une large rotonde décorée d’une statue de chaque compagnon lors de son moment de gloire. Le seul compagnon à ne pas y être enterré est Alykas. Il possède toutefois sa place mais son caveau demeure ouvert. Une légende courante veut que le retour de la dépouille d’Alykas à Golvandaar marquera la date où le monachisme dominera le monde.
  • Grand monastère de Golvandaar: le siège de la foi monachiste abrite de nombreux trésors d’architecture et d’histoire golvandaari. Voir article détaillé.
  • Promenade de la Ranta: la promenade de la Ranta est la longue rue longe la falaise qui donne son nom au quartier de la Ranta. Malgré le côté peu recommandable du quartier, c’est un lieu apprécié pour la superbe vue qu’il donne vers les pentes du sud de Golvandaar
  • Fresque des mahtavas: située sur la place de la Grande Nurmi, la fresque des mahtavas est une grande succession de bas-reliefs représentant une foule de grands personnages adaarions. La majorité se compose des différents sovitelijas à l’exception de Synalmak mais compte aussi différents personnages historiques comme Sanna Orsund.
  • Palais de la charité: Le Palais de la charité du district de la Pierre est une maison de charité extrêmement luxueuse à la façade richement décoré.
  • Place de Marjaana: la place de Marjaana est l’entrée du grand monastère de Golvandaar. Voir article détaillé.
  • Terrasses de la Voie Sacrée: les trois terrasses de la Voie Sacrée sont traditionnellement considérés comme de beaux endroits par les étrangers et pèlerins et sont fréquemment noires de monde.
  • Tribunal de Golvandaar: situé sur la terrasse de l’empereur, le tribunal de Golvandaar est un large bâtiment de style capitalin impérial et était à l’origine le palais des empereurs à Golvandaar. C’est un lieu impressionnant construit avec des marbres de Galdyr et de Medeva et décoré de nombreuses statues.

Gastronomie locale

Golvandaar étant une ville relativement cosmopolite, on peut y trouver une grande variété gastronomique, autant dans la diversité des origines des recettes que la qualité (et le prix) des produits.

Boissons

  • Hypocras de Lysandre: vin rouge épicé fabriqué à base de raisin importé de l’Aon et épicé avec un mélange d’épice dont la composition est gardé par les cuisiniers du grand monastère de Golvandaar. Ce vin est très apprécié mais est généralement considéré comme de faible qualité sans ses épices par les connaisseurs. Il fut spécialement créé à la demande de Lysandre Apaget, le premier Sovitelija capitalin. Cet hypocras est principalement consommé par les moines mais de nombreuses bouteilles sont couramment distribuées ou vendues par les maisons de charité à la population lors de la Nivôse avec la réputation d’aider à renforcer son corps face au froid et de “renforcer l’union entre époux”(un euphémisme faisant souvent sourire les étrangers qui entendent parler de cet hypocras).
  • Kiltanne: bière brune fortement alcoolisée et très amer, la kiltanne est brassée dans les brasseries du Kiltakyva à partir d’orge et de houblon importés du Bogen. C’est la principale bière servie dans les tavernes du Kiltakyva est la favorite des travailleurs golvandaaris.

Plats

  • Glace pilée: bien que la glace pilée et agrémenté au sirop ou avec d’autres liquides épicés soit une spécialité adaarionne, les golvandaaris en raffolent d’autant plus que cette délicatesse est plus qu’abordable à Golvandaar. La variété de saveur est très importante avec des boutiques entièrement dédiées à leur fabrication et vente.

Autres produits

Religion locale

Golvandaar est le centre du culte d’Arbitrio de rite monachiste et accueille ses institutions centrales. Cette religion y est donc dominante et il y est très mal vu de ne pas la pratiquer assidûment. On peut également trouver des dissidents membres du mouvement kantaisäiste présent de manière clandestine à Golvandaar. La ville abrite également quelques croyants phalangistes mais ce sont uniquement des marchands, diplomates ou étudiants à Oppikaupunki.
Les seuls croyants d’autres cultes sont les qadjarides locaux, certains esclaves, dignitaires et marchands étrangers ou résidents du quartier des érudits.

Traditions religieuses spécifiques

Les funérailles n’ont pas lieu à Golvandaar même (sauf pour les moines du grand monastère de Golvandaar) mais à Korkemaa, un faubourg de Golvandaar situé non loin au nord de la cité. Site doublement sacré car il était à l’origine le lieu de naissance d’Alistaar, Korkemaa est une large colline entièrement dédié à un cimetière. Un petit village sur le flanc de la colline et un monastère à son sommet sont chargés de son entretien et assurent les rites religieux. Toute funéraille golvandaari commence ainsi par une procession jusque là.

Établissements/institutions religieux

  • Grand Monastère de Golvandaar: plus grand monastère du continent et siège des institutions du Monastère Adaarion. L’apothi local est Kaarina Ordaani.
  • Maisons de charité du Kellareissa: série de maisons de charité installé dans le quartier de Kellareissa. Leur activité est à la fois religieuse et charitable, fournissant repas, aide, écoute et soins aux plus démunis.
  • Mausolée d’Alistaar: situé dans le quartier Laaksotti au sein du Haut-Golvandaar, le grand mausolée d’Alistaar est encore un important lieu de pèlerinage mais n’a plus de caractère sacré car la dépouille d’Alistaar a été déplacée à Korkemaa.
  • Mausolée des Compagnons: situé dans le quartier de l’Alttalo au sein du Haut-Golvandaar, le grand Mausolée des Compagnons est un important lieu de pèlerinage. Voir section monuments.
  • Palais de la Charité: maison de charité démesurée située dans le Kiltakyla au sein du district de la Pierre. Bien que gérée par des moines, le Palais sert largement de façade pour la Corporation de la Pierre. Il offre également des services de dispensaire abordables pour tous les travailleurs de corporations du Kiltakyla.
  • Porte du Mont Adaar: bâtiment situé dans les hauteurs des Coteaux du Mont Adaar à côté de l’Observatoire. La Porte possède une petite salle de prière et les services de base d’une maison de charité à destination des habitants des Coteaux du Mont Adaar mais est avant tout un lieu d’accueil pour les pèlerins désireux de tenter l’ascension du Mont Adaar. Des moines les y mettent en garde face aux risques mais si les pèlerins sont décidés à tenter la dangereuse ascension, ils leur prodiguent conseils et les aident à se mettre en condition. En outre, la Porte offre des possibilités de retraite religieuse.

Habitants

Esperiens originaires de Golvandaar


Anciens Esperiens originaires de Golvandaar

Consulter la liste

PNJ liés à la ville de Golvandaar

PNJ résidents

Extension:DynamicPageList (DPL), version 3.3.2: AVERTISSEMENT : Mauvais paramètre '$0' : 'category'! Utilisation de la valeur par défaut : 'Ville_Origine:<Ville d'origine>'. Aide : $0= $3.


Extension:DynamicPageList (DPL), version 3.3.2: AVERTISSEMENT : Mauvais paramètre '$0' : 'category'! Utilisation de la valeur par défaut : 'Région_Origine:<Région d'origine>'. Aide : $0= $3.


Extension:DynamicPageList (DPL), version 3.3.2: AVERTISSEMENT : Mauvais paramètre '$0' : 'category'! Utilisation de la valeur par défaut : 'Nation_Origine:<Nation d'origine>'. Aide : $0= $3.


PNJ originaire de Golvandaar

Extension:DynamicPageList (DPL), version 3.3.2: AVERTISSEMENT : Mauvais paramètre '$0' : 'category'! Utilisation de la valeur par défaut : 'Ville_Résidence:<Ville de résidence>'. Aide : $0= $3.


Extension:DynamicPageList (DPL), version 3.3.2: AVERTISSEMENT : Mauvais paramètre '$0' : 'category'! Utilisation de la valeur par défaut : 'Région_Origine:<Région d'origine>'. Aide : $0= $3.


Extension:DynamicPageList (DPL), version 3.3.2: AVERTISSEMENT : Mauvais paramètre '$0' : 'category'! Utilisation de la valeur par défaut : 'Nation_Origine:<Nation d'origine>'. Aide : $0= $3.