Les Sermons Oubliés

De Wiki'speria
Aller à : navigation, rechercher
Bibliothèque.png
Texte disponible sur le forum : http://www.esperia-rp.net/forum/viewtopic.php?f=14&t=5707

Les Sermons Oubliés

Border2px.png

La Voie de l'Arbitrio

Il s'agit d'un mode de vie particulier destiné à entrer en contact avec l'Arbitrio par la seule force de sa pensée dans l'espoir d'apprendre auprès de Lui ce que beaucoup de philosophes appellent : « la Vérité ».
Cette doctrine a été éprouvée dans le passé par une petite communauté de moines qui vivaient reclus dans un ermitage perdu dans les montagnes autour de Golvandaar et dont je suis l'unique survivant.
Ainsi j'ose espérer être à même de t'enseigner à toi qui tiens ce livre la Voie qui mène à l'Arbitrio et peut être iras tu au-delà du chemin que j'ai parcouru moi même et dont le destin m'a détourné contre ma volonté.


Le Vœu de Solitude

Parce que ta volonté est l'unique bien dont tu disposes et la seule façon pour toi d’appréhender pleinement la parole de l'Arbitrio il est inutile de t'entourer des autres hommes car leur aide ne te serait d'aucun secours dans ta quête et parce que leurs volontés pourraient te détourner de la Voie que tu suis ou encore entrer en conflit avec la tienne propre.
Toutefois la compagnie d'un animal est tolérable mais déconseillé.

Le Vœu de Silence

Parce que la pensée humaine est comme un bâton de pèlerin pour celui qui voudrait suivre la Voie de l'Arbitrio, la matérialiser en l'exprimant à l'aide de la parole consisterait à la corrompre et à briser le vœu de solitude en la communiquant à autrui.
En outre, celui qui parle trop n'entend plus. Aussi est il préférable de vivre dans le silence absolu afin de mieux cerner les murmures que l'Arbitrio adresse à nous.
Entre le premier cri et le dernier râle il n'y a qu'une suite de mots sans importance. Toutefois le langage des gestes est tolérable mais déconseillé.

Le Vœu de Chasteté

La Voie de l'Arbitrio est étroite et immatérielle. Or les plaisirs de la chair sont matériels : ils brisent notre concentration et nous détournent de notre quête. En cela la luxure est la pire erreur charnelle que puisse commettre celui qui suit la Voie car elle lui procure un plaisir matériel bien dérisoire face à la plénitude spirituelle qu'il doit atteindre en parlant avec l'Arbitrio. En outre, elle détourne celui qui la pratique de sa quête de Vérité.
Pratiquer la luxure lorsqu'on suit la Voie est d'autant plus immorale qu'elle n'est pas un besoin comme boire ou manger et qu'à ses vices vient s'ajouter le fait qu'elle constitue un grave danger pour le vœu de solitude qu'elle peut aisément briser.
Toutefois l'onanisme est tolérable mais déconseillé.


Les Plaisirs de la Chair

Ceux là nous détournent de la Voie mais sont parfois inévitables car ils constituent autant de besoins primordiaux pour le corps. Aussi convient il de les limiter le plus possible. Ne pas se nourrir des mets les plus délicats, ne pas dormir dans des lits trop doux et ne pas boire des nectars qui plaisent à la langue sont des réflexes quotidiens auxquels celui qui suis la Voie devra s'accoutumer.

Les Plaisirs de l'Esprit

Si les plaisirs matériels sont prohibés, les joies immatérielles ne le sont pas car elles ne nous détournent pas de la Voie. Elles peuvent même constituer des outils précieux pour notre quête. Ainsi l'apprentissage par les livres et le plaisir intellectuel permettent de gravir plus efficacement la montagne qui nous sépare de la Vérité. Ainsi le bonheur n'est pas incompatible avec la Voie de l'Arbitrio et j'encourage ceux qui la suivent à la pratique de la résolution des énigmes qui constitue une véritable source de plaisirs.

La Douleur

Si les plaisirs de la chair sont défendus, la douleur est également à bannir car elle nous détourne de la Voie en brisant notre concentration et en nous réduisant à l'état bestiale de l'animal à l'agonie. Ainsi, la douleur est une sensation matérielle qu'il faut fuir et j'ai remarqué que même ceux qui ne suivent pas la Voie l'évitent car ce qui blesse le corps avilie aussi l'esprit.

Les Sens

Celui qui suis la Voie doit fuir les sens car l'Arbitrio ne peut être atteint que par l'esprit que les sens perturbent. Aussi le silence permet-il de se détourner des sons et bien des frères considèrent que la douleur ressentie en se brûlant les yeux avec un cierge constitue un mal pour un bien puisque cette acte protègera pour toujours l'esprit de la vue. Quant au toucher, au goût, et à l'odorat, il est impossible de s'en prémunir, aussi convient il de ne pas les exacerber.

La Domination

Le chemin qui mène à l'Arbitrio est long mais le temps ne devrait pas constituer un problème si celui qui suis la Voie y consacre sa vie entière. Aussi est il défendu de courir après des chimères comme j'ai vue tant d'hommes s'y perdre. L'argent, le pouvoir, et de manière plus générale : la domination, sont des pertes de temps qui nous détournent de notre quête. Tu ne dois pas tenter de dominer autrui ni exercer de pouvoir sur quelqu'un d'autre que sur toi même. C'est une tâche suffisamment ardue que celle de la Voie qu'il serait idiot de s'en détourner pour des mirages d'autant que la domination est un rapport d'homme à homme et donc : une rupture du vœu de solitude.

L’Élévation

Rares sont les cérémonies auxquelles devra participer celui qui suis la Voie mais il en est une que j'apprécie tout particulièrement. La cérémonie de l’Élévation consiste en effet à se servir d'une béquille matérielle qui va nous aider dans notre quête spirituelle. Il s'agit de boire, après chacun des repas pris le dernier jour de l'année, dans un calice de vin rouge dans lequel est diluée la poudre d'un champignon très particulier qui ne pousse qu'au fond des grottes froides, obscures et humides des montagnes situées autour de Golvandaar : le Pedem Arbitrum. Les effets sur l'esprit se font ressentir au bout de quelques secondes et permettent d'atteindre en un instant des degrés de spiritualité qui nécessitent habituellement plusieurs heures de méditation.

Le Chant

Il ne faut pas assimiler le chant à la parole et chanter en chœur ne constitue donc pas une rupture avec le vœu de solitude. Le chant n'est qu'un moyen de communion qui élève l'âme près de l'Arbitrio pendant la durée du chant. Chanter ce n'est pas exprimer une pensée mais tenter de communiquer avec l'Arbitrio et plusieurs voix sont alors nécessaires pour se faire entendre.

La Mort

Ceux qui suivent la Voie considèrent la Mort comme une transition vers le plan céleste où demeure l'Arbitrio dans lequel ceux qui s'en sont montrés dignes en suivant les préceptes de la Voie au cours de leur vie recevront auprès de Lui la Vérité dont rêvent les hommes. Il n'y a aucune cérémonie particulière lors de la mort d'un frère spirituel. Le corps, enveloppe désormais vide de toute conscience, n'est pas conservé.


Par Tartifus