Libre-arbitrage

De Wiki'speria
(Redirigé depuis Libre-Arbitrage)
Aller à : navigation, rechercher

Le Libre-arbitrage est un sous-courant sectaire du culte d'Arbitrio assez méconnu présent dans l'Oligarchie de la République marchande de Caroggia et à quelques rares autres endroits (généralement des relations d'oligarques caroggians) et n'a jamais quitté ce statut ultra-élitaire. A ce jour, aucune personne modeste ne croit en ce sous-courant religieux.

Apparu lors du cinquième siècle à Caroggia, le Libre-Arbitrage se distancie profondément du phalangisme et du monachisme en mettant en avant le libre-arbitre et la libre action avant toute chose. Le Libre-arbitrage réinterprète la vision du monde divisée entre arbitrage et la bestialité. Pour le libre-arbitrage, le monde est moralement divisé entre la liberté et l'instinct, entre le libre-arbitre et l'aliénation. Arbitrio ayant créé la liberté (et non l'Adaar ou la vertu, inventions humaines selon les libre-arbitrés), c'est la liberté qui est à cultiver, le choix libre non lié aux lois humaines ou aux instincts. Disparaissent l'idée d'amélioration de soi, de modération, d'altruisme, de discipline, de moralité, de civisme et bien d'autres valeurs morales.

Si quelques penseurs sincères existent (mais demeurent extrêmement discrets), le libre-arbitrage tel qu'il existe aujourd'hui est cependant davantage caractérisé par une dérive sectaire menée par certains oligarques qui s'organisent en petites confréries de foi de quelques individus. Bien que la dimension spirituelle soit extrêmement forte dans ces confréries, elles sont aussi caractérisées par de nombreuses déviances dont la plus flagrante est un libertinage encouragé.

Le Libre-arbitrage est très mal vu par les autorités religieuses, phalangistes comme monachistes. Les quelques théologiens s'étant intéressé à la question considèrent d'ailleurs que le libre-arbitrage est davantage un bricolage destiné à justifier l'absence de morale qu'autre chose. Beaucoup de religieux contemplent d'ailleurs l'idée d'ordonner le bannissement de ce sous-courant par le Tribunal de Roskilde. Certains vont même jusqu'à qualifier le libre-arbitrage d'avatar du kaaosisme.
Nombreux sont aussi ceux au sein de la République marchande de Caroggia à détester ce courant religieux: nomades dionians, latifundiers, modestes, religieux et même une large part de l'Oligarchie elle-même.