Livre Second : Organisation Sociale, Lois Civiles et Institutions

De Wiki'speria
Aller à : navigation, rechercher

Le statut de cet écrit est public. Cela signifie qu'il est accessible à tout le monde mais que votre personnage doit en avoir l'avoir vu ou lu en RP pour que vous puissiez consulter cette page. Dans le cas contraire il s'agit de méta.

Cet écrit a été rédigé par Docibilis , en collaboration avec Sven, et se trouve sur l'ancienne Esperia, inaccessible pour le moment.

Retour au Livre des Lois Royales

Les rangs civils

Esclave

L’esclave n’a aucun droit politique ou juridique, il possède cependant le droit d’être maintenu en vie. Il a les obligations de servir la famille qui l’a acheté et de courber l’échine.

Habitant

L'habitant dispose du droit d'être chef de famille et donc tribun. Il n'a aucun droit particulier, sinon de vivre comme un Esperien et d’acquérir une résidence. Ce statut n'est valable que pour les personnes vivants à l'intérieur de la cité.

Les habitants peuvent :

  • Acheter des parcelles habitables.
  • Fonder une guilde.
  • Acquérir des esclaves.
  • Fonder une famille.
  • Afficher en ville et être entendu par le gouvernement.
  • Acheter des parcelles commerciales.
  • Bénéficier de la justice Esperienne.
  • Devenir assistant royal.

Citoyen

Le Citoyen du Royaume d’Esperia est en pleine possession de ses droits politiques en Esperia. Il peut briguer n’importe quel poste politique. Deviennent citoyennes toutes les personnes justifiant d’un investissement fort au sein de la cité et présentant une candidature au Conseil des Esperies accompagnée de la somme de 50 espers.

Un Citoyen peut :

  • Posséder plusieurs parcelles habitables dont un manoir.
  • Posséder plusieurs parcelles commerciales.
  • Fonder une famille esperienne.
  • Devenir Magistrat du Magister.
  • Être éligible aux divers postes politiques.
  • Bénéficier de la justice Esperienne.
  • Devenir Intendant de quartier.
  • Acquérir des esclaves.

Emerite

Emerite est le rang le plus haut placé dans le système social Esperien. Il représente l'élite de la ville, et doit se montrer digne de cette dernière. Il bénéficie d’avantages sociaux, politiques, économiques et judiciaires. Les Emerites se réunissent régulièrement au sein du Conseil des Esperies. Pour devenir Emerite, il faut accompagner une lettre de motivation d’accession à ce rang des signatures de deux Emerites et de trois Citoyens de la Cité ainsi que 150 pièces d’or, le tout à déposer au bureau du Chancelier du Magister.

Un Emerite peu :

  • Posséder plusieurs parcelles habitables dont un manoir.
  • Posséder plusieurs parcelles commerciales.
  • Posséder deux parcelles agricole à son nom.
  • Fonder une famille esperienne, une guilde.
  • Être éligible aux différents postes politiques.
  • Bénéficier de la justice Esperienne.
  • Participer au Conseil des Esperies.
  • Porter des dorures.

Chevalier

Le chevalier dispose des mêmes droits que les Emerites, à ceci près que la procédure de nomination diffère. Le Chevalier est adoubé par le Souverain suite à un acte héroïque pour la défense de la cité et reçoit publiquement ses nouveaux privilèges par décret Royale.

La Majorité

La majorité esperienne est fixée à quinze années. Avant cela, l’orphelinat de la cité est par défaut l’organisme prenant en charge les enfants si ceux-ci n’ont aucune filiation avec un adulte présent à Esperia. En dessous de cette majorité on ne peut :

  • Posséder une parcelle habitable à son nom.
  • Posséder une parcelle commerciale à son nom.
  • Posséder une parcelle agricole à son nom.
  • Bénéficier du rang de Patricien et du titre de chevalerie.
  • Fonder de famille esperienne, guilde ou être compté dans les effectifs de ces dernières.
  • Être éligible aux différents postes politique.

Les Familles Esperiennes

Les familles sont des regroupements d’esperiens qui suivent un même objectif ou des mêmes idéaux quels qu’ils soient. Ces familles doivent être enregistrées sur la liste officielle des familles pour disposer des privilèges pouvant y être liés. Cette liste est consultable par tous dans les bureaux du gouvernement. Un esperien ne peut pas appartenir à deux familles différentes en même temps.

Pour créer une famille il faut : Comporter au moins trois habitants d’Esperia. Payer 10 espers d’or au Magistrat du Trésor. Indiquer l’identité du Tribun au Chancelier. Se faire enregistrer au registre des familles auprès du Chancelier.

Droits d’une famille :

Utiliser un étendard pour porter leurs couleurs. Si la famille contient au moins 5 membres libres, le Tribun peut participer au conseil des Esperies.

Le Dispensaire

Toute personne blessée ou malade a le droit de solliciter l’aide des soignants travaillant au dispensaire pour des soins gratuits, peu importe le rang du demandeur.

Statut des soignants

Le gérant du dispensaire est désigné par le Chancelier du Magister en accord avec le Souverain. Les personnes travaillant au dispensaire seront qualifiées de « soignants ». Les soignants sont considérés comme des employés du gouvernement. Un salaire est versé par le gérant du dispensaire, à l’aide des fonds alloués par le Magistrat du Trésor du gouvernement. En cas d’absences répétées d'un soignant ou de fautes graves, le salaire peut être supprimé au bon vouloir du gérant du dispensaire ainsi que sa radiation de l’institution.

Financement du matériel et des salaires

Les salaires des Soignants sont définis par le Magistrat du Trésor sur proposition du Directeur du Dispensaire. Ces derniers sont ensuite versés durant la première semaine de chaque mois par le Magistrat du Trésor au gérant du Dispensaire qui est ensuite en charge de la distribution. Un budget mensuel est également versé pour le matériel de soin. Ce budget est défini sur proposition du Directeur du Dispensaire au Magistrat du Trésor.

Le règlement interne du dispensaire

Ce règlement est édicté et modifié par le gérant du dispensaire qui doit faire ratifier toutes modifications par le Chancelier du Magister. Il se doit de respecter la hiérarchie des normes.

L’Académie

L’académie d'Esperia est gérée par le directeur de celle-ci, désigné par le Chancelier du Magister. L’académie est rattachée au Chancelier du Magister.

La Concorde

La Concorde d'Esperia et la Chancellerie se doivent de respecter le concordat de Roskilde ainsi que les lois suivantes:

La Concorde est un lieu sacré et autonome vis à vis des Lois Esperienne. Elle rédige elle même son règlement intérieur et n’est pas concernée par la hiérarchie des normes. Par conséquent, elle ne peut recevoir aucune taxe venant du gouvernement ni aucune aide financière et devra pour se financer vivre des dons de ses fidèles et des métiers que pratiquent les membres de la Concorde. Comme stipulé dans le concordat de Roskilde, les membres des instances religieuses monachiste ou phalangiste ne sont pas autorisées à intervenir dans la politique de la cité et ce, par n’importe quel moyen. Le Sponsor, le Takaaja ou tout représentant religieux de la Concorde peut offrir ou refuser le droit d’asile. Tant que le bénéficiaire reste dans l’enceinte de la Concorde, celui-ci est protégé des lois Esperiennes mais s’expose à celles ci une fois dehors. En cas de crime grave, la Concorde peut être tenue pour complice. La Justice Religieuse ne peut s’appliquer qu’aux arbitrés en fonction de leur courant religieux. Ainsi, un monachiste ne peut pas être jugé par des phalangistes et inversement.