Utilisateur:Rode912

De Wiki'speria
Aller à : navigation, rechercher



Vous consultez la fiche d'un personnage décédé.

200?ext=.png

Informations RP
Nom Gornermail-icon.png
Sexe Homme
Année de naissance
Rang Esclave
Esclave de la famille
Quartier
Métier
Métier
Compléments
Origines
Ville d'origine Maailmanovi
Région d'origine Les Marches
Nation d'origine Nation Adaarionne
Informations HRP
Login Minecraft rode912
Pseudo Gorner
Prénom IRL Rodolphe
Âge IRL 13

Description

Gorner est un Adaarion mesurant 1 m 85. Il est assez robuste pour son âge. Il a 25 ans et ne possède aucun signes distinctifs, il est parfaitement normal. Il possède un haut blanc ainsi qu'un pantalon blanc si ce n'est plus couleur marron terre.

Compétences

  • Survie: Il saura toujours se débrouiller dans un milieu hostile !
  • Endurance: Grâce à sa carrure robuste, il pourra courir ou trottiner sur de très longues distances !
  • Alphabétisation et calcul: sa mère lui a tout apris !
  • Minutie: Gorner est de nature très minutieuse.
  • Créativité: Gorner est doté d'une très grande imagination !

Talents

  • Vif: Gorner est toujours près a bondir !
  • Observateur: Il repère toujours les moindres détails autour de lui.

Défauts

  • 'Colérique: Gorner a la fâcheuse habitude de vite s'énerver.
  • Nerveux: Il est très souvent stressé.

Intérêts culturels et goûts

Gorner aime surtout la nature, il aime être au grand air !Il adore traîner à la taverne après une dure journée de chasse. Son plat préféré est le rôti à la bière il est parfois capable d'en manger deux au cours d'un seul repas !

Amis déclarés

Ferguson

Ennemis déclarés

Histoire

Gorner est un adaarions âgé de 25 ans,il vient d'arriver dans la ville de Golvandaar qui est la capitale. Il est très minutieux, possède une grande créativité et il est perfectionniste, il se sent dans l'obligation de réussir tous ses plats à la perfection ! Il exerce le métier d'apprenti cuisinier avec son père, il espère en devenir un vrai plus tard! Il a appris a lire et à écrire avec sa mère juste avant qu'elle ne décède. Sa famille n'est pas très religieuse,ils n'ont pas le temps, néanmoins ils pratiquent le culte d'Arbitrio. Avant d'arriver dans la capitale, la famille de Gorner vivait dans la ville de Maailmanovi ou son père exerçait le métier de marchand et ou sa mère restait à la maison pour s'occuper de Gorner. Il n'étaient ni riches ni pauvres mais il ne manquaient de rien. Il n'avaient rien a envier aux autres familles ! Lors du décès de sa femme, le père de Gorner fût pris d'une terrible tristesse et sombra dans une profonde dépression, oubliant alors qu'il avait un fils ! Gorner dût se débrouiller seul durant quelques temps en attendant que son père revienne à la raison.

Partie 1: Enterrement
Aujourd'hui nous sommes au mois de juin, ma mère est morte il y a 6 mois d'une chûte du haut d'un toit. Ce fût une épreuve très difficile pour mon père et moi, surtout pour lui, ils étaient mariés depuis maintenant presque 20 ans, et puis elle est partie, comme ça... Je me rappelle, j'entendais mon père pleurer tous les soirs dans la chambre, il ne prenait plus goût à rien, il ne parlait plus. Il sombra dans une profonde dépression, il ne s'occupait plus de m'apprendre le métier de cuisinier, il restait tous les jours à la maison, ah oui, cette froide maison qui vous fait peur rien qu'en aperçevant la porte d'entrée ! Il m'avait oublié... Etant donné qu'il était le seul cuisinier du restaurant, il fallait trouver un remplaçant !. Et puis le temps a passé, mon père semblait aller de moins en moins bien chaque jours, je ne savais plus quoi faire. A de multiples reprises j'ai du l'empêcher de faire une grosse bêtise. Quelques mois plus tard, pendant que je tournais le dos, il est parti, il s'est pendu. J'étais seul désormais, mon apprentissage du métier de cuisinier n'étant pas achevé, je ne pouvais pas devenir le cuisinier de la ville. Un nouveau cuisinier est arrivé en ville, il s'appelle Walter, nous nous sommes tout de suite très bien entendu. Il continua de m'apprendre le métier, et il me logea chez lui, me considérant comme le fils qu'il n'as jamais eu. Souvent je repense a mes parents, ma mère ne méritait pas de partir comme ça, mon père non plus d'ailleurs. Ils me manquent terriblement...

Partie 2:Un brillant avenir
5 années ont passées, c'est ma dernière semaine avant de devenir cuisinier officiel et de prendre la relève de mon "père". Walter me dit:
"-Aujourd'hui c'est le début de ta dernière semaine en tant qu'apprenti cuisinier, je suis vieux maintenant, je ne peux plus continuer à travailler et la ville a besoin de sang neuf pour préparer leurs plats ! Par conséquent, je vais te laisser travailler seul toute cette semaine, je te surveillerais mais tu devras faire comme si je n'étais pas là, tu ne peux pas me parler ni me demander quoi que ce soit et moi non plus. A la fin de cette semaine je te dirais si oui ou non, tu es capable de devenir cuisinier officiel. Tu peux considérer ça comme une épreuve finale, elle commence à partir d'aujourd'hui !
-Ne t'inquiète pas Walter je serais capable d'assurer ta relève !
-Nous verrons cela !"
Alors je me mis a travailler, le début était difficile sans Walter derrière moi pour me dire quoi faire. Mais je tins le coup. Cette semaine fût longue et je me suis rendu compte que le métier de cuisinier est un métier très éprouvant ! Il faut courir de partout pour préparer les plats, toujours être attentif au moindre détail pouvant gâcher un plat ! Combien de plats j'ai dû rater ! Je ne saurais vous le dire mais même avec cette accumulations de petites gaffes, j'ai su garder les pédales et réparer mes erreurs tout seul, j'en étais assez fier d'ailleurs !
Nous étions désormais samedi, c'était ma dernière journée de test et,étant désormais habitué à travailler seul, les travaux me paraissaient plus facile désormais. Le soir venu, Walter est venu me rejoindre dans ma chambre, nous avons longtemps parlé de ma semaine. Il m'as dit ce qui allait ce qui n'allait pas. Au bout d'un moment il dit:
"-Mon cher Gorner, je t'ai observé tout au long de cette semaine et ce matin je suis allé à la mairie, j'au vu le maire, je lui ai parlé de tes talents, je lui ai expliqué que tu était un élève irréprochable.
-Et????!!!!
-Et j'ai l'honneur de te remettre ce certificat signé de la main du maire, certifiant que tu est officiellement déclaré cuisinier de la ville de Golvandaar !
-C'est génial! Je... Je... Je ne sais vraiment pas quoi dire,toutes ces années d'apprentissage ont finis par payer !
-Tu commence ta première véritable journée seul Lundi !

Partie 3: L'enlèvement
2 autres années passèrent et je commençais à m'ennuyer de ma solitude pour tout vous dire. La routine de la vie avait envahie mon quotidien, je ne prenais plus ce plaisir fou à préparer des gâteaux, entendre les satisfactions des clients, et surtout, Walter me manquait terriblement. Je me disais souvent: "Pourquoi il n'arrive rien d'intéressant dans ma vie ?". Mon dieu, je regrette encore ces paroles à l'heure qu'il est. Vous vous demandez surement pourquoi ? Et bien je vais vous expliquer. J'allais au travail un beau matin du mois d'août. Je commençais ma journée, j'accueillais mes premiers clients de la semaine, je préparais des plats, je mettais les couverts en place , bref, je faisais ma journée. A la fin de la journée, un dernier client arriva, il était grand, vêtue de noir avec un chapeau. Il s'adressa a moi:
"-Où est le cuisinier ?
-Devant vous !
-Vous êtes monsieur Word ?
-C'est exact !"
Avant que je n'est pu faire quoi que ce soit, il prit la fuite. Je me dis que cela ne devais pas être important, mais je me trompais !
Le jour commença à décliner et je me mis en route pour rentrer. Comme tous les soirs je vais pour m'assoupir un moment au bord des ruines de Castel-Roc. Je commençais à m'endormir lorsque un bruit retint mon attention. C'était un genre de craquement comme une branche qui se casse. Je me suis retourné et je reçus un phénoménal coup de poing dans la tempe droite. Je perdis connaissance sur le coup ! Je me suis réveillé dans une cale, enchaîné et à moitié nu. Il y avait 3 hommes avec moi. Je me suis difficilement relevé puis j'ai demandé à l'un d'eux paniqué:
"-Ou sommes -nous ?!"Il me répondit:
"Mon ami, comme nous tu as été capturé, et tu vogue désormais vers Esperia !"