Adamantia Rivale

De Wiki'speria
Aller à : navigation, rechercher
Informations
Nom Adamantia Rivale
Sexe Femme
Naissance 256
Décès 300
Famille
Famille de naissance Rivale
Père Dandelio Rivale
Mère Carmina
Conjoint Sergio Bécreador
Enfants Sergio Rivale
Tribiani Rivale
Luciano Rivale
Ludmilla Rivale
Tamara Rivale
Fonction & Croyance
Rang Aristocrate
Fonctions Maîtresse en titre du Terrenarque
Gardienne du Répertoire des Familles
Religion Monachisme
Origines
Ville d'origine Caroggia
Région d'origine Vellabria
Nation d'origine Terrenarchia


Adamantia Rivale fut la maîtresse de Guerau Tyranni et la sauveuse de la conjuration de la colline de Tribiani.

Biographie

Adamantia était la fille d’une servante du Tyrannicali et d’un garde de Caroggia. Certains récits tendent cependant à la présenter comme descendant d’une famille de marchands capitalins appelés Rivalier mais cette thèse est rejetée par l’histoire caroggianne. Elle fut éduquée avec quelques favoris de la cour du Terrenarque et fut remarquée en 272 par Guerau Tyranni. Il la prit comme maîtresse et celle-ci devint rapidement sa favorite.

En 277, lors de la conjuration de la colline de Tribiani, elle trahit Guerau lorsqu’il emprunta un passage secret menant à sa chambre dans le palais des maîtresses. Promettant de le cacher, elle alla trouver les conjurés pour les envoyer capturer le Terrenarque avant que la garde ne puisse s’organiser et écraser la conjuration. Elle fut remerciée et honorée pour son acte et sa famille fut reconnue comme aristocrate et conféré la protection et gestion du nouveau Répertoire des Familles.

Après la conjuration, elle épousa un homme de bonne réputation de Caroggia et fonda une famille. Elle tint avec dignité son rôle de gardienne du Répertoire des Familles.

Sépulture

Elle repose dans un mausolée de la colline d’Orange à Caroggia. Le mausolée est un monument connu de la cité.

Héritage

Sans son intervention, il est possible que la Terrenarchia liure ne soit jamais survenue. Son rôle historique fut donc majeur et elle fut la fondatrice du Répertoire des Familles et de la famille Rivale telle qu’on la connaît aujourd’hui.

Réputation historique

Adamantia Rivale est une figure adulée de l’histoire caroggianne. On tend à considérer que son statut de maîtresse de Guerau Tyranni fut forcé et qu’elle était sa victime. Il est mal vu de suggérer qu’elle ait pu être une opportuniste ayant tourné le dos à son amant pour se sauver elle-même mais la thèse a déjà été soulevée dans des ouvrages étrangers à la Vellabria.
Le Monastère Adaarion et l’Ordre Phalangiste sont notoirement mal à l’aise lorsqu’il s’agit d’évoquer Adamantia tant l’un et l’autre réprouvent la sexualité hors-mariage. Lorsqu’elle est présentée de façon positive, les religieux tendent ainsi à fortement grossir le trait et à faire de Guerau Tyranni un véritable monstre qui la retenait prisonnière et souligner qu’une fois mariée, elle fut une femme exemplaire. Usuellement, les historiens religieux préfèrent minimiser autant que possible son rôle et à se focaliser sur les conjurés, ce qui constitue l’inverse de l’approche des caroggians sur cet épisode historique.

Apparence dans les arts et récits

Adamantia est représentée comme une femme de grande taille et svelte avec une cascade de très longs cheveux noirs bouclés. Elle est toujours représentée comme une femme de grande beauté et d’une grande dignité. Les détails de son physique tendent à varier selon les canons de beauté du moment, notamment sur son tour de taille, sa poitrine et les traits de son visage.

Trivia