D'Arbitrio et de la Vie

De Wiki'speria
Aller à : navigation, rechercher
Bibliothèque.png


Introduction

Ce texte est un court essai sur Arbitrio, c'est une vision objective, veuillez le lire en connaissance de cause.

L'auteur

Suite à une longue éducation monastique Thorak Dreamer a eu un différent avec ses enseignants quant à l'étude des statistiques et la scientification d'Arbitrio. Sans pour autant perdre sa foi, il faut comprendre qu'il ne voit pas Arbitrio comme l'objet d'une religion, mais comme un fait scientifique à étudier et à quantifier.

Veuillez excuser la difficulté de lecture de ce texte, son auteur a quelques particularité stylistiques...

L'Article

D'Arbitrio et de la Vie

Border2px.png


Sans me vouloir théoricien religieux, ni-même expert en la matière, je me permet, suite à une éducation monastique à la Capitale, de vous résumer en quelques points ce que je comprends d'Arbitrio.

Premièrement, je tiens à clore le débat sur la présence physique d'Arbitrio. Alors que tous s'accordent sur sa représentation, et que de nombreuses personnes disent avoir vu Arbitrio, il est largement accepté qu'on ne pourra jamais prouver l’existence d'une forme physique présente et palpable. Personnellement, je suis enclin à penser que la représentation qu'on donne à Arbitrio est due au fait que sa manifestation est universelle et que cette constance immuable génère dans nos mémoires un schéma perceptible. En quelques sortes, Arbitrio est facilement représentable de la même manière qu'on comprend facilement une statistique constante.

Quand aux manifestations d'Arbitrio, il faut d'abord se poser une question simple : Qu'est-ce qui nous différencie des bêtes, oiseaux et autres animaux ? C'est en répondant à cette question qu'on explique Arbitrio. Pour simplifier l'explication, les chercheurs, prêtres et autres moines ont inventé le concept de libre arbitre. D’emblée, je tient à noter qu'Arbitrio n'est pas le libre arbitre et le libre arbitre n'est pas Arbitrio, mais les deux sont extrêmement proches. Le libre arbitre serait donc notre capacité à être conscients de notre corps, de "nous" (généralement attribué à la capacité à penser la notion de soi) et de nos actes.

On détermine alors qu'Arbitrio est présent dès que nous pensons, que nous prenons des décisions, que nous faisons marcher notre libre arbitre. Les Moines qui m'ont éduqués stipulaient que c'est Arbitrio qui nous a offert ceci et qu'il peut nous retirer ce droit à tous moment, nous remettre au stade animal, comme on l'a vu avec la déchéance de la Capitale qui nous a poussé à venir en Esperia.

Personnellement, je ne sais pas si Arbitrio nous retirerait notre libre arbitre. Je pense que statistiquement, il est bien plus probable qu'il ne nous le donne que lorsque nos actes sont nécessaires, qu'ils soient bons ou mauvais. Ainsi, c'est en calculant la probabilité qu'un acte soit nécessaire, qu'il soit donc guidé par notre libre arbitre, que l'on agit convenablement.

Ainsi je refuse qu'on m'impose une volonté dite "d'Arbitrio", je préfère bien me fier à lui en faisant ce qui semble correspondre à mes calculs.

Pour conclure, je vous demanderai de bien comprendre que nous devons honorer Arbitrio d'une toute autre manière que l'adoration et la soumission: c'est en cherchant l'épanouissement, en utilisant notre libre arbitre, que nous lui faisons grâce. Nul besoin de dogme, ni de règles, une personne dévouée à Arbitrio devrait avant tout transmettre ce message à ceux qui en ont besoin.

Thorak Dreamer d'Hersatz,

Trivia

  • Ce texte écrit bien avant la réforme du background correspondrait à une vision d'Arbitrio selon le Libre-Arbitrage et illustre même très bien la logique de ce courant religieux.