Utilisateur:Haspiik

De Wiki'speria
Aller à : navigation, rechercher


Vous consultez la fiche d'un personnage décédé.

Haspiik

Informations RP
Nom Haspiikmail-icon.png
Sexe Homme
Année de naissance
Rang Habitant
Famille
Métier
Métier Apothicaire
Compléments
Origines
Nation d'origine Lig Ocolide
Informations HRP
Login Minecraft Haspiik
Pseudo Haspiik
Prénom IRL Edoardo
Âge IRL 14 ans



Haspiik

Description

Haspiik est né à Lig Ocolide en l'an 487. Passionné de science et d'alchimie depuis sa plus jeune enfance, il y consacre sa vie entre autre qu'à l'étude des plantes et au soins.

Son père était un Ecumeur, combattant et robuste qui mourut lorsqu'Haspiik avait 13 ans. Sa mère était une scientifique Lig Ocolidienne, qui étudiait à Golvandaar et qui éduqua Haspiik durant son enfance puis elle l'abandonna le lendemain de la mort de son père. de son père.

Haspiik est plutôt mince et peu bronzé. Ses cheveux sont long et bruns et ses yeux verts. Son hygiène laisse à désirer. Ses sont habits crasseux, dont sa toge noire qu'il porte tout le temps, ses mitaines blanches et ses tongs en paille.

Haspiik a un caractère très particulier, il est étrange et fait souvent peur car peu parfois se montrer sadique. Il est malhonnête et corrompu mais cache très bien son jeu. Il suit les rites et préceptes Ouandaï.


Compétences

Connaissance de la flore et scientifiques

Lorsqu'il n'était qu'un enfant, Haspiik lisait de nombreux livres que sa mère lui ramenait de Golvandaar. Grâce à ces lectures il en apprenait plus sur la flore et l'alchimie.

Alchimie

En tant que médecin, à Lig Ocolide. Haspiik s’entraînait et apprenait à utiliser ses liquides et ses plantes afin de créer de superbes potions.

Alphabétisation et calcul

Dès son enfance, Haspiik fut éduqué par sa mère, grâce à laquelle il appris à lire, à écrire et même à compter.

Agilité

Forcé par son père à combattre, il devînt rapidement agile lorsqu'il utilisait ses dagues. Puis lors de sa carrière parmi les Écumeurs, Il put se montrer très agile combattant, il esquivait les coup de ses adversaires, sautait de partout, mais ses coups n’étaient pas très puissants. Malheureusement, à force de rester à Esperia, Haspiik n'avait plus l'occasion de se battre comme avant, et il perdit peu à peu son agilité.

Minutieux

A force de soigner sans cesse les Ecumeurs blessés, Haspiik devînt minutieux lors de ses opérations.

Créativité

Les couleurs d'Esperia, les nouvelles personnes, les nouvelles cultures... Toutes ses choses qu'Haspiik n'avait jamais vu auparavant, lui donnaient de l'inspiration, une inspiration encore inconnue pour lui. Haspiik devenait de plus en plus créatif, pendant que les jours passaient à Esperia.

Qualités

Haspiik est une personne cultivée, qui sait lire et écrire, il peut se montrer quelques fois aimable. Maître alchimiste, il se débrouille aussi en tant que soignant et peut se montrer très créatif et imaginatif. Il est éloquent et fin stratège, sa sagesse impressionne de nombreuses personnes mais son étrange comportement en éloigne d'autres.

Défauts

Souvent fou et têtu, il croît tout connaître. Son aspect physique et son hygiène laisse à désirer. Il semble venir d'un autre monde et personne ne peut le comprendre totalement. il est corrompu et malhonnête mais il cache très bien son jeu.

Intérêts culturels et goûts

Haspiik n'est pas croyant. Il est juste fou et semble suivre des préceptes et des rites précis. Mais tout ça n'est que supposition.

Textes Ecrits

Expérience Alchimiques

Histoire

Lig Ocolide

Avant son arrivée en tant qu'esclave, Haspiik vivait à Lig Ocolide. Éduqué par sa mère qui lui appri à lire, à écrire... il devînt passionné par les sciences et l'alchimie. Son père lui était Écumeur, et le forçait souvent à s'entraîner aux dagues, malgré son désintérêt envers ces armes brutales. Haspiik le méprisait, mais en revanche, il adorait sa mère qui lui avait tout appris. Lors de son enfance, son comportement était tout à fait normal, il n'éprouvait aucune haine envers personne et il était très bien élevé. Jusqu'à l'âge de 13 ans, quand son père mourut lors d'un pillage et sa mère la veille de cette terrible nouvelle, l'abandonna en Lig Ocolide, lui laissant seulement un repas chaud, quelques livres et outils d'alchimie.

Depuis ce jour, Haspiik devînt de plus en plus étrange. Il s'intéressa à la violence, au sang... Les jours passaient et son comportement évoluait au fil du temps. Puis il devînt soignant parmi les Écumeurs. Il s'habitua aux blessures, aux techniques de soins, à l'alchimie. Lors de ses soins, il se montrait souvent sadique et sans pitié en faisant volontairement mal aux blessés avant de les soigner. Grâce à son nouveau rôle, il put aussi améliorer son agilité lors de l'utilisation de ses dagues pendant les combats.

Puis un jour, suite à une potion mal préparée... il tua le Capitaine du navire, qui avait été blessé et qui mourut quelques jours après avoir bu la potion d'Haspiik. Suite à cet évènement, Haspiik fut exilé de Lig Ocolide et envoyé à Esperia en tant qu'esclave.

Voyage vers Esperia

Aucune information sur son voyage vers Esperia.

Esperia

Dès son arrivée à Esperia, Haspiik fût vendu à Eliadorina. Celle-ci était très aimable et serviable, lui fit découvrir la maison où Haspiik allait loger pendant sa période en tant qu'esclave et lui offrit même de nouveaux vêtements. Il se créa rapidement des embrouilles à Esperia, ayant du mal à s'habituer à son nouveau rang et devant s'intégrer dans une si grande ville. Rapidement, grâce à l'aide de sa maîtresse, il dégota un poste de soignant au Dispensaire où il rencontra Audrey qui en était la Directrice Adjointe. Il rencontra plusieurs personnes qui suscitèrent son attention, comme Zuzu qui lui donna quelques conseils et qui lui présenta le sans-fond, endroit qu'il trouva magnifique, ou même Tyren, le garde qui semblait le comprendre parfaitement contrairement aux autres habitants qui eux trouvaient Haspiik étrange voir même fou. Haspiik trouvait des embrouilles sans arrêt, il se mettait souvent dans des situations assez délicates. Petit à petit, il commença à s'intégrer, fît de nouvelles rencontres... Puis il commença à vendre ses potions sans licence ou d'autres substances pour gagner quelques espers.

...

Le temps passait... Haspiik affranchit par Marcus Loinvoyant, était maintenant habitant d'Esperia. Ceci ne changea pas grand-chose à son comportement... ou plutôt l'empira. Il commença à fréquenter les nouveaux esclaves, et les incitant à la haine et à la violence envers le monde. Ce comportement et cette soif de sang et de chaos lui causèrent de sérieux souci lorsqu'un jour, pendant qu'il soignait un patient au Dispensaire, qui s'était fait agressé, Haspiik l'incita à se venger en le droguant et en lui rappelant de tristes souvenirs. Cet homme réussis tout de même à rester impartial, face au comportement de son soignant et l'enferma dans une cellule du Dispensaire.

Haspiik fut alors victime de nombreuses accusations dont il n'était pas vraiment coupable.

...

Il fut emprisonné, châtié et condamné à une très lourde amende. Il resta de nombreux jours à méditer en cellule, ce qui e lui déplaisait pas. Une fois libéré, il continua à fréquenter certains esclaves ayant, comme lui, les mêmes passions pour le sang et la mort. Après avoir perdu sa maison, il s'installa alors au Sans-fond, endroit qu'il avait souvent fréquenté lors de sa période d'esclave et qu'il trouvait particulièrement accueillant.

Les esclaves à son service répandaient la haine et le chaos en Esperia sous ses ordres. Puis Haspiik, toujours recherché par la garde, n'ayant pas payé son amende, fut découvert et de nouveau enfermé. Il réussit malgré tout à s'échapper, mais très peu de temps après, par son manque de précaution, fut repris facilement. De nouveau libéré et son amende augmentée, plusieurs faits importants changèrent rapidement le mode de vie d'Haspiik : Lorsqu'il retourna au Sans-fond, un certain Sheolh, qui dirigeait maintenant le lieu, l'engagea en tant qu'unique soignant du nouveau quartier et lui fournit un Centre de soin à lui seul.

...

Haspiik fût exécuté en place publique, sur un bûcher. Ce fut selon lui, le vrai début.