Utilisateur:Mariano Tempesta

De Wiki'speria
Aller à : navigation, rechercher


Vous consultez la fiche d'un personnage décédé.


200.png

Informations RP
Nom Mariano Tempestamail-icon.png
Sexe Homme
Année de naissance 497
Rang Esclave
Esclave de Morgane Corvo
Métier
Métier Mineur
Compléments Survie
Sculpture sur pierre
Origines
Région d'origine Alcontes
Nation d'origine République Marchande de Caroggia
Informations HRP
Login Minecraft Muhan_NongGu
Pseudo Muhan
Prénom IRL Basile
Âge IRL 17
Rôle Groupe Wiki



Description

RolePlay :

Border2px.png

Description Physique

Mariano est un homme de taille moyenne, mesurant 1m73 et pesant 67 kilogrammes. Son physique fin mais musclé font de lui un très bon mineur, capable de travailler durement pendant de longues heures. En revanche, il n'est pas habile en combat à main nue, ni en combat armé, ne sachant manier que la pioche et ayant pour seul ennemi la nature, pouvant faire écrouler sa cavité sur lui.

Ses cheveux courts sont plaqués en arrière de manière à ne pas retomber dans ses yeux. Ils sont de couleur noire, noire comme le charbon qu'il collecte. Ses yeux marron vif d'espoir et son regard scrutateur combinés à son expérience dans la mine lui permettent de repérer avec un peu plus de facilité que le mineur inexpérimenté les minerais à récolter.

Son visage triangulaire porte la marque d'une cicatrice sur son front, résultat d'une chute sur un caillou dans une galerie peu éclairée. Il ne possède pas de pilosité faciale.


Description Morale

Mariano est une personne très timide, provenant d'un petit village isolé, il n'a pas eu l'occasion de beaucoup discuter avec des enfants de son âge. Ceci fait qu'il a du mal à s'ouvrir vers les autres. Mais une fois outre sa coquille en acier, se révèle un jeune adolescent dans l'esprit, qui ne cherche qu'à récupérer ses années perdues.

Il est quelqu'un de très assidu à sa tâche. Il ne prendra que très peu de repos tant que celle-ci n'est pas acquittée. Sa nature un peu simple fait qu'il est facile d'abuser de son caractère afin de lui faire faire des tâches ingrates.

Mariano possède un vocabulaire très vulgaire et familier. Ceci est aussi dû à son manque d'éducation formelle. Sa mère fut la seule à lui apprendre les rudimentaires du Capitalin, écrit et parlé.

Il possède un fort tempérament, pouvant être pris par de gros éclats de colère spontanés qui se caractérise par de la violence verbale ou physique.

Il ne supporte pas qu'on fasse référence à sa famille, qui est décédée. Sa voix est souvent nostalgique et fébrile à chaque fois que le sujet est abordé.

Choix

RolePlay :

Border2px.png
  • Mineur: Mariano s'initia au métier de mineur à partir de 17 ans, lors de sa résidence d’un an dans un village minier.
  • Premier complément: Survie : A l'âge de 15 ans, Mariano s'aventure loin de son village, allant de villes en villages, ne restant rarement au même endroit plusieurs jours. Cette vie de nomade lui appris à survivre seul dans la nature.
  • Art: Sculpture sur pierre: Mariano apprend à faire de la sculpture au jeune âge de 17 ans, en hommage à sa défunte mère.

Caractère

RolePlay :

Border2px.png

Qualités

  • Fort physiquement, Mariano est capable de travailler plusieurs heures d'affilés sans baisse signifiante de régime.
  • Assidu, il met un point d'honneur à accomplir toute tâche qu'on lui confie.
  • Malgré son jeûne âge, Mariano tient très bien l’alcool, un peu trop bien par moments.

Défauts

  • Très timide et un peu simple, il est assez facile de forcer Mariano à faire des tâches ingrates et pénibles
  • Mariano peut être pris dans des excès de colère qui sont dangereux à la fois pour lui et pour les autres. Dans cet état, Mariano n’hésite pas à faire usage de violence verbale ou physique.
  • Toute question sur sa famille ou son passé le rendent émotionnel, ce qui se caractérise par une voix tremblante et des larmes.

Histoire

RolePlay :

Border2px.png

Mon voyage à commencé il y a quelques années maintenant. Je me souviens de mon arrivée en Esperia comme si c'était hier. Si vous le voulez bien, asseyez-vous et laissez moi conter mon histoire.

En ce jour, 9 Décembre 519, commence mon voyage en direction de Fort-Lointain. Ce lieu, dont je ne sais presque rien était souvent mentionné par mon ancien maître. La seule information que je possède de ce lieu est que ce lieu est un lieu de passage obligatoire vers Esperia.

A bord du bateau se trouve une bonne vingtaine d'esclaves enchaînés dont je fais partie. Je vis d'abord une femme au cheveux blonds comme l'or, son visage marqué par les coups qu'elle à surement reçus. Puis un homme qui si je me fit aux rides sur son visage possède une cinquantaine d'années, ses yeux fatigués et remplis de désespoir me firent douter de nos chances d'arriver en Fort-Lointain. Je vis ainsi une multitude de visage, toutes avec leurs propres histoires et leurs propres expériences.

Je vois au travers d'un trou, le soleil s'effacer à l'horizon derrière de gros nuages noirs. Le bateau se met à tanguer. Je sens mon estomac se nouer, mes oreilles siffler et ma tête vriller. Je regarde autour de moi et je vois un jeune garçon, 16 ans tout au plus en train de vider son estomac peu rempli. Je me retrouve à faire de même quelques instant plus tard. Le bateau se met à tanguer encore plus fort, j'entends certains prier pour leur survie et leur jugement des âmes. Je sens ma tête cogner contre une barre en métal puis le noir.

La tempête passe, les esclavagistes descendent nous voir afin de constater les dégâts. Je récupère mes esprits quand l'un d'entre eux me jeta de l'eau à la figure pour s'assurer que j'étais encore en vie. A mon réveil, je prends le temps d'observer notre pont. Le sol de notre pont est couvert de bile et de gerbe. Je regarde autour de moi et je vois un vieil homme de plus de soixante ans, écroulé au sol. Il avait cogné sa tête contre une barre en métal comme moi, mais lui n'a pas eu cette chance.

La trappe menant sur le pont principal étant toujours ouverte, je contemplait le ciel nocturne maintenant dégagé. En observant la lune, je savais que le reste du voyage se déroulerait sans accro. Le premier croissant de lune brillant dans le ciel étoilé.

Le lendemain, à l'aube, j'entendis la vigie crier de tous ses poumons: "Terre en vue!!!" Le visage de la quasi totalité de l'équipage et des esclaves sembla s'éclairer instantanément après avoir entendu cette nouvelle. Enfin, après plusieurs jours de navigation périlleuses, nous arrivions à destination.

On nous fit débarquer et on nous mena vers nos nouvelles cellules. J'entendis un homme, dont je n'apprendrais le nom que bien plus tard, Frangule conclure notre vente.

Les jours qui suivent fut une véritable torture, à la fois physique et psychologique. Beaucoup succombèrent suite à cette torture. D'autres se sont laissés mourir, abandonnant tout espoir d'arriver un jour sur Esperia. Ceux qui n'avaient pas encore abandonnés regardaient pendant que d'autres partirent pour le continent, ce qui brisa encore plus les esprits de ceux qui restaient dans les cachots de ce fort isolé.

Moi même, je commençais à perdre tout espoir de rejoindre le continent. Et ce jusqu'au jour ou, pensant à tout abandonner, l'un des esclavagistes vint vers ma cellule est me mena vers un nouveau bateau. Direction Esperia.

Et c'est ainsi que mon histoire débuta, mais il se fait tard. Je vous raconterais la suite un autre jour. Utilisateur:Mariano Tempesta/RP