Chaînes d'Ocolide

De Wiki'speria
Aller à : navigation, rechercher

Les feux de Jable

En 517, diverses compagnies marchandes caroggiannes importent et exportent en masse, avec majoritaire celle de Arno li Volti, qui applique la politique du “poisson d’or”. Les Caroggians achètent des poissons une fortune pour faire entrer de l’argent à Gastaphedes pour financer la production et le renforcement de la ville. La même année, Lamaille entre en négociation avec les compagnies pour des accords marchands. La République aide ainsi Lamaille à acquérir des navires de plus grande ampleur par des accords secrets, cela pour sécuriser et dominer les mers contre les écumeurs. Cette affaire, nommée “la vente du Meluzzio” déclenche une crise politique la même année à Caroggia.

En octobre 517, Jable s’organise pour lutter contre l’hégémonie Caroggianne dans un archipel qui n’est pas censé être le leur. Des combats maritimes font rage, de façon fourbe, pour piller et couler les navires des compagnies. Début 518, la réponse arrive avec des combats acharnés entre la compagnie Di Volti, ses alliés de Lamaille et de Gastaphedes, contre Jable. En février 518, un siège est mis en place contre la ville qui finit par brûler en partie et perdre toute sa flotte. Une telle opération militaire menée par Di Volti est remontée jusqu’aux oligarques qui s’inquiètent de l'impact diplomatique et des conflits qu’engagent ces riches à leur propre compte.

La fracture de l’oligarchie

En avril 518, fort de ses succès, Arno li Volti demande à devenir oligarque, ce qui divise considérablement l’oligarchie. Une partie a cédé à l’argent de ces bourgeois pour obtenir leur soutien, de l’autre côté, les plus conservateurs ne veulent pas de ces “nouveaux faux-aristocrates” dans leur rang. Le vote approchant, plusieurs troubles se font sentir à Caroggia et les regards se tournent vers Vasco li Amarrès. Ce dernier, coincé et contraint à choisir, abandonne l’ancienne oligarchie pour se ranger du côté des Compagnies qui, à ce moment, possède une influence et un pouvoir majeur. Arno li Volti devient alors oligarque en mars 518 et la réponse sur Amarrès ne se fait pas attendre, puisqu’il subira une tentative d’assassinat dans son propre palais.

Alfonso di Retchi est premier suspect puisqu’il est depuis toujours, un conservateur acharné et déjà très fâché contre Amarrès, de part son manque de prise de position et son laxisme envers les compagnies. Il est arrêté en juin 518, puis relâché par manque de preuve. Son renvoi est inévitable et il est alors remplacé par Scensti Moreno.

Durant toute l’année 518, plusieurs bourgeois des compagnies arrivent à obtenir un siège dans l’oligarchie jusqu’à voir sur l’échiquier politique, deux parties, celui des conservateurs et celui des nouveaux riches. Pendant tout ce temps, les conservateurs gardent l’avantage dans les décisions, mais c’est à partir de 519 que la balance s’inverse.