Maison de Charité Monachiste

De Wiki'speria
Aller à : navigation, rechercher
Maison de Charité Monachiste
Informations RP
Nom Maison de Charité Monachiste
Quartier Îlot
Activité Lieu de culte Monachiste
État Ouvert
Parcelle Gouvernement
Architecte Lucaa Pyhäsydän
Propriétaire Gouvernement



ATTENTION. Cette page est désuète. Elle reflète une structure passée au sein de la ville. Découvrez la nouvelle en rp.

La Maison de Charité Bonne Espérance est la maison de charité d'Espéria. Elle est située au plein cœur de l’îlot. Cette bâtisse imposante sert le monachisme local et est réputé pour apporter de l'aide aux voyageurs et aux nouveaux arrivants. Elle le point d'ancrage de nombreux moines monachistes.


Plan du monastère

Les plans originaux de la maison de charité ont été dessinés par l'architecte Cassien Sulka. En Août 520, le moine Elijah entreprend une rénovation approfondie de l'intérieure. C'est en Mars 521 qu'une rénovation d'ampleur par Lucaa Pyhäsydän et le Bourgmestre Louvoy lui donne sa prestance actuelle.

Salle des prières

Une grande pièce accessible au public. Elle jouit d'un éclairage naturel. Exposée aux lointains vents marins, la pièce est vivable aussi bien sous les neiges de Nivose qu'en pleine canicule. L’acoustique est bien étudiée et il y a suffisamment de place pour une vingtaine de fidèles.

Le Jardin

Le jardin de la maison de charité est partagé avec le Dispensaire d'Esperia. C'est un petit coin de verdure entouré de murs. On y cultive des plantes médicinales, des aromates et des plantes d'ornementation.

Les cellules des moines

En terme de cellules, les religieux peuvent compter sur deux dortoirs : un pour les novices et un pour les moines. Les dortoirs ont plusieurs lits, des rangements ainsi qu'une zone de toilette.

L’hôtellerie

Une chambre chauffée est entretenue afin de recevoir les voyageurs et les invités de la maison de charité.

La cave et le cellier

La grande cave de la maison charité est le centre alimentaire de l'établissement. On y retrouve un peu de tout et les moines prennent bien garde à ne pas manquer d'alcool !

Le clocher

Une grosse cloche qui porte au loin.

Atelier de travail, d'étude et de prière

Au sein de la maison de charité, il existe des salles de prière ou de retraite religieuse. Les moines peuvent également travailler à la conception de boisson, de fromage, d'étude de plan et d'écriture.

Bureau de l'ennen

Le bureau de l'ennen est un petit bureau ouvert dont la vue donne sur les différents cellules de la maison de charité.

Les ouvrages


Histoire

Fondation

L'histoire du lieu de culte monachiste est faite de rebondissements et d'intrigues. Les religieux venant et partant du village, les œuvres s’effritent et disparaissent avec le temps.

A la base, les lieux étaient prévus pour accueillir un monastère. Rapidement l'ambition fut réduite pour en faire une maison de charité. Le registre religieux retient la date du 18 Novembre 519 pour la fondation de la maison de charité par le moine Rubens.

Séparation du monachisme et du phalangisme

La maison de charité a toujours eu une structure confuse. Il s'y officiait aussi bien le culte phalangiste que le culte monachiste. A la mort du moine Rubens, les religieux se sont entendus pour réorganiser les religions arbitrées. La conclusion du synode fut la séparation du lieu de culte phalangiste et monachiste. Le premier s'organisera dans une missio puis une commanderie dans la région portuaire du bourg. Le second continue de siéger en tant que maison de charité au plein centre de l’îlot.

De triviale à officielle

Peu à peu la maison de charité est devenue une institution bien installée au sein du village d'Esperia. Elle est connue par les autorités religieuses de Monterralier. De plus, sa situation est régularisée par la présence d'un moine qui dispose du droit d'organiser officiellement le culte monachiste au sein du village.


Organisation

L'ennen

L'ennen est le moine-administrateur de la maison de charité. Bien qu'il ne soit pas une autorité religieuse, il représente, aux yeux du droit Esperien, la foi monachiste du village. Les charges de l'ennen sont de garantir la continuité de la foi monachiste au sein d'Esperia, d'offrir un cadre de vie acceptable pour les religieux monachistes, de maintenir le lieu de culte en bon état et disponible pour les fidèles.

L'ennen est le dépositaire de la propriété de la bâtisse dont les murs sont la possession du Gouvernement. Cependant, il dispose que d'un caractère d'usufruit. Il ne peut vendre, céder ou altérer la nature de la maison de charité.

La fonction d'ennen est au porteur. Le titre s'échoie par succession ou nomination/démission. Il ne porte pas de broche, ni de symbole spéciale. Il a juste en sa possession le sceau de cire officiel de la maison de charité.

Les moines titulaires

Les moines titulaires regroupent l'ensemble des moines monachistes vivant au sein de la maison de charité et qui organisent le culte. Les moines titulaires ont le droit d'organiser les rites et les prières au sein de la maison de charité. Tout moine acclimaté à la vie au sein du village (au bout d'un ou deux mois) devient moines titulaires sur simple demande ou avis de l'ennen.

Les moines de passage et moines libres

Les moines de passage et moines libres sont les statuts accordés aux religieux récemment débarqués ou au sein d'Esperia ou attaché à une mission diplomatique. Ces religieux ont le droit d'être logés et nourris au sein de la maison de charité. En revanche, ils ne peuvent pas organiser le culte sans l'autorisation et la surveillance de l'ennen ou d'un moine titulaire.

Leur droit à l'hospitalité peut être révoqué si ils occasionnent des troubles. Les moines libres peuvent quitter la maison de charité de bon espérance pour fonder leur propre projet religieux.

Les novices

La maison de charité de Bonne Espérance est capable d'organiser la formation des futurs moines. Les novices doivent vivre au sein du lieu de culte et suivre les enseignements. A la fin de leur parcours, l'Ennen officialise leur statut de moine aussi bien localement qu'au niveau du Monastère Adaarion.

Les Serviteurs Laïcs

Les croyants apportant une assistance soutenue aux religieux sont les serviteurs laïcs. Leur contribution peut prendre plusieurs formes : matérielle , intellectuelle et même spirituelle. Certains serviteurs laics peuvent devenir des lainatis. En principe, ils ne logent pas au sein de la maison de charité mais du dépannage peut être offert.

Les esclaves

Il arrive parfois que la maison de charité dispose d'esclaves. Ces derniers vivent dans l'Ergastule d'Esperia.

Les moines phalangistes

Les moines phalangistes peuvent obtenir les services de l’hôtellerie de la maison de charité. Ils y seront logés et nourris. Cependant, ils ne peuvent aucunement organiser leur foi au sein du lieu de culte monachiste. Ils sont invités à se rendre dans les installations phalangistes. Les praes ne sont pas autorisés à entrer en arme au sein de la maison de charité.


Droit religieux

Fonctionnement de la communauté

Lorsqu'il y a présence de plusieurs moines titulaires, les décisions sont prises par règle de collégialité au sein de la maison de charité. Tous les moines sont égaux entre eux. En cas d'absence de compromis, l'ennen tranche la question.

Règle de nomination de l'Ennen

La fonction d'ennen n'est en rien un rôle d'autorité religieuse. Ainsi ce rôle purement administratif n'est pas soumis à élection ou à une temporalité de mandat . L'ennen demeure en charge jusqu'à démission, incapacité ou départ du moine administrateur. Le successeur est soit désigné par l'ennen sortant soit nommé de fait (seul moine), soit nommé par la communauté. L'ennen en charge est en droit de déléguer une partie ou la totalité de ses capacités auprès d'un moine titulaire

Doctrines spécifiques

Le bûcher funéraire

En tant que rite funéraire, le bûcher est considéré comme méthode valide et applicable par les religieux de la Bonne Esperance.

Armement des religieux

Les religieux monachistes du bourg peuvent entreprendre des entraînements et s'équiper dans l'objectif de défendre Esperia contre les raids et les menaces non-arbitrés extérieures au bourg.

Mariage dispar , concubinage , mariage civil, divorce et annulation du mariage

En cas de mariage mixte, il convient aux époux de trouver et proposer leur compromis pour l'organisation du rite.

La maison de charité reconnait les actes de mariage civil émit par les autorités du village.

La maison de charité ne s'occupe pas des affaires de concubinage et n'applique aucun concept de la bâtardise.

Aucun cas de divorce ne sera religieusement accepté.

Un conjoint peut faire valoir l'annulation du mariage en cas de stérilité du couple et refus d'adoption, abandon de la foi arbitré par le conjoint, mise en esclavage, tentative de meurtre, grave trouble familiaux, abandon du rôle de conjoint, ...

Les rites actifs au sein de la maison de charité - liste non exhaustive

Ecoute, conseil, assistance alimentaire et matériel de première ligne, bénédiction de la maison, bénédiction du chantier, bénédiction des navires, bénédictions des voyages, bénédiction aux condamnés, bonace, célébration des défunts, cercle de Mielikki, conversion , initiation religieuse & noviciat, office des funérailles, retraite religieuse, mariage, Réminiscence, bénédiction des champs, Dyspistia, bénédiction des responsables(capitaine,régent,chef d'entreprise,...), conjuration des fantômes et mauvais esprits, étude d'arbitrage des actes , rite de méditation, rite de purification, création de talismans et augures des constellations.

Nous sommes ouverts à toutes les formes de rite. A l'avenir, la maison de charité a bon espoir d'également proposer des pèlerinages à Monterralier.


Anciens religieux de la maison de charité

  • Tiitus
  • Rubens †
  • Aamos
  • Gonstand
  • Guillaume
  • Elijah