Seigneur d'Huratelon

De Wiki'speria
(Redirigé depuis Seigneur d’Huratelon)
Aller à : navigation, rechercher
Le Seigneur d’Huratelon ou “Panhura” est le dirigeant suprême de la Grande Huratelon. L’actuel seigneur est Ferdik Huraslava.

Nom

Le terme correct du dirigeant hura est controversé parmi les historiens et linguistes.

Le terme officiellement reconnu en hura est “Panhura”, un terme hautement significatif. En capitalin, le terme est traduit sous la forme de Seigneur d’Huratelon, Seigneur hura et Seigneur de la Grande Huratelon. Le mot seigneur fut choisi pour ne pas offenser le Royaume Central dont les élites maintenaient l’idée qu’il ne pouvait y avoir qu’un seul roi. Certains érudits considèrent qu’une forme plus correcte serait “roi des huras et de la Grande Huratelon”. Cependant, le terme de Seigneur d’Huratelon s’est imposé, principalement parce qu’il offrait une légitimité supplémentaire aux Huraslava, grafs d’Huratelon, dans leur combat contre les Bassel au quatrième siècle.

Pouvoirs

Le Seigneur d’Huratelon est un titre se combinant avec celui de Graf (traditionnellement le grafat d’Huratelon). Le Seigneur possède donc légalement tous les pouvoirs normaux d’un graf.
En outre, en tant que Seigneur, il possède les pouvoirs suivants:

  • La tutelle de l’Ordre de la Chevalerie Hura.
  • La tutelle de l’Ordre Phalangiste.
  • La gestion de toutes les affaires extérieures de la Grande Huratelon et sa représentation.
  • Le pouvoir de choisir les nouveaux grafs en cas d’absence d’héritier légal ou de révocation de titre et donc d’anoblissement.
  • Le pouvoir de révoquer, avec le haut-conseil, le titre de graf.
  • Le droit de recommandation d’un sprave, notamment utiliser pour établir.
  • Le droit d’ingérence dans les affaires grafales en cas de crise mais avec l’accord du haut-conseil.
  • Le droit de justice entre les grafs et le droit d’offrir un ultime recours aux affaires jugées au niveau des grafs.
  • Le droit de collecter un impôt sur tout le pays.

Mort et succession

Le titre de Seigneur d’Huratelon se transmet par primogéniture cognatique. Ainsi, la ligne de succession est celle du premier enfant du Seigneur en place, suivi de ses enfants. Ensuite viennent le deuxième enfant du Seigneur en place et tous ses enfants. Et ainsi de suite.

La ligne actuelle est la suivante:

En cas d’absence totale d’héritiers, le haut-conseil assisté du Prime-Abbus sont compétents pour élire le fondateur d’une nouvelle dynastie. Cette règle fut cependant contournée à deux reprises pour établir la dynastie Bassel en 334 et en 348 pour restaurer la dynastie Huraslava.

Vie et famille

La famille seigneurale vit dans la capitale de son choix. Cependant, il est traditionnel que cette capitale soit Huratelon et que le siège seigneurale soit Château Nohovecy. C’est un lieu relativement austère et n’a pas l’opulence du Palais Royal de la Capitale ou du Tyrannicali à Caroggia mais dispose néanmoins d’un certain prestige.
En tant que tel, les membres de la famille n’ont pas de privilèges légaux et n’ont donc que le pouvoir qui leur est légalement conféré par les autorités huras. Cependant, dans les faits, les membres de la dynastie seigneurale dispose d’une forte marge de manoeuvre et d’influence.

Liste des dynasties

Première dynastie Huraslava

La première dynastie Huraslava fut instaurée à l’indépendance de la Grande Huratelon. Ce fut une période d’énormes bouleversements mais fut aussi considérée comme un court âge d’or qui fut coupé dans son élan.

Dynastie Bassel

La dynastie Bassel vit le déplacement de la capitale de la Grande Huratelon à Anelbruck. Ce fut une période trouble au cours de laquelle la Grande Huratelon fut largement sous influence du Royaume Central mais aussi plongée en plein dans la querelle des trois familles.

  • Albain Bassel: 334 - 337
  • Jonas Bassel: 337 - 348

Seconde dynastie Huraslava

La restauration des Huraslava vit le retour à Huratelon de la capitale hura. L’histoire de cette dynastie fut complexe mais vit surtout la lente fin de la querelle des trois familles et la difficile centralisation du pays qui n’est pas achevée à ce jour.

  • Petra Huraslava: 348 - 363
  • Milan Huraslava: 363 - 377
  • Teodor Huraslava: 377 - 391
  • Tonka Huraslava: 391 - 402
  • Valeri Huraslava: 402 - 420
  • Zora Huraslava: 420 - 437, considérée symboliquement comme ayant mis fin à la querelle des trois familles et aidé à restaurer l’autonomie de l’Ordre Phalangiste.
  • Wladisla Huraslava: 437 - 445
  • Alzbeta Huraslava: 445 - 465
  • Maxmilian Huraslava: 465 - 467. Mort assassiné.
  • Ferdik Huraslava : 467 - en fonction