Joris Préverien : Différence entre versions

De Wiki'speria
Aller à : navigation, rechercher
m (relecture)
(signalisation BG)
 
Ligne 42 : Ligne 42 :
 
|Couleur= #87E990
 
|Couleur= #87E990
 
}}
 
}}
 +
 +
 +
<blockquote>  '''Cette page est en cours de refonte background '''  </blockquote>
 +
 
<div align="justify">
 
<div align="justify">
  

Version actuelle datée du 28 juillet 2020 à 07:33

Informations
Nom Joris Preverien
Sexe Homme
Décès 232
Fonction & Croyance
Fonctions Ex Prime-Abbus
Père spirituel du préverienisme
Religion Phalangiste
Origines
Ville d'origine Birthout
Région d'origine Bogen
Nation d'origine Canatanais


Cette page est en cours de refonte background


A l'origine du courant préverieniste, Joris Préverien fut l'une des figures emblématiques de la religion Phalangiste, une figure que cette dernière aimerait oublier.


Un Homme au passé obscur...

Peu de choses sont connues sur Joris Préverien avant sa nomination en tant que Prime-Abbus de l'Ordre phalangiste. Il accéda à cette position en l'an 227, suite à l’assassinat de Lothaire l'Orphelin, le Prime-Abbus précédant Joris. Il réunit le conseil des sages phalangistes et y annonça qu'il prendrait la direction de l'Abbaye.

...assoiffé de pouvoir

Il fit immédiatement condamner à mort un ambassadeur adaarion, accusé d'avoir empoisonné Lothaire. Suite à sa prise de pouvoir, il fit mettre au secret nombres de sages un tant soit peu modéré ou pacifique – principalement de vieux fidèles de Lothaire et de Tancred - que pouvait compter le conseil. Ainsi que Reybeaud, qui jouera un rôle très important dans le futur de Joris Préverien.


Il réforma le conseil des sages, le recomposant d'hommes belliqueux ou de proches de Joris Preverien, prêts à le suivre jusqu'au bout. En à peine une semaine, Joris ordonna à ses abbayes du Gyllendal de lever ses troupes et d'en expulser les monastères. Ceci fut le début du massacre de Gyllendal.


La lente chute de Joris Préverien

En 228, afin de lutter contre l'invasion du Puhtaus de Synalmak, Joris a du lever ses moines-guerriers et mener une véritable campagne militaire contre le Puhtaus. Ils remportent les premières batailles, mais Synalmak fit renforcer le Puhtaus en Huratelon par des mercenaires et, selon les rumeurs, des nordiques en échange de promesses de riches pillages. Ceci amena en 229 à la bataille du village d'Ingbern durant laquelle une force phalangiste fut taillée en pièce par le Puhtaus et ses mercenaires.

Joris ayant déplacé ses forces dans le Nord d’Huratelon et le Gyllendal, Odense se retrouva sans défense. Ce qui permit à ses ennemis de pénétrer dans le Steiertal sans difficulté. Cette nouvelle fut le début de la fin pour Joris Préverien, car apeuré de voir son adversaire si peu facile à abattre malgré l'entrainement de ses propres moines-guerriers. Il relâcha Reybeaud en lui donnant mission de convaincre l'empereur de constater la vilenie du Monastère et de rallier la vraie foi.

En 230, sous les conseils de Reybeaud et de la veuve impériale, l'empereur prit parti pour Golvandaar et envoya des troupes mater les phalangistes en campagne. Plusieurs batailles eurent lieu au cours desquelles les phalangistes et chevaliers opposèrent une résistance rude, infligeant des pertes énormes à l'armée impériale. Cependant, la loi du nombre s'imposa et l'armée du Joris diminuait chaque mois davantage.


Le siège d'Odense et l’exécution de Joris Préverien

En janvier 231, l'armée impériale entama le siège d'Odense elle-même. Reybeaud tenta, dans l'espoir de sauver de la destruction l'Abbaye à laquelle il avait dédié sa vie, d'offrir un ultimatum à Preverien : qu'il se rende, qu'il libère les sages et Odense serait épargnée. Mais Joris, faisant parti de ces hommes pour qui mourir sur le champ de bataille était déjà une victoire, refusa. Ainsi, sur ce refus de se rendre, le siège d'Odense commença, ce dernier durera plusieurs mois, le restant de l'armée de Préverien, assistés par de nombreux vétérans endurcis de la Zaraga, parvenant à repousser les premiers assauts de l'armée impériale.

En Août 231, Odense tomba, les derniers moines-guerriers au service de Préveriens furent tous massacrés et Joris fut capturé à l'intérieur de l'abbaye.

Joris Préverien fut jugé et pendu pour ses actes de félonie et fut enterré au Rokraaen selon de nombreuses rumeurs, mais ces dernières ne furent jamais vérifiées.


L'héritage de Joris Préverien dans la religion phalangiste

Joris Préverien laissa derrière lui une poignée de partisans, en quête de vengeance contre le Monastère Adaarion. Le mouvement de ces derniers partisans de Joris Préverien et de ses idéaux se nomment les préverienistes, ce mouvement politique est considéré comme une secte kaaosiste par le monastère. Les membres de ce mouvement sont donc pourchassés et persécutés par le monastère.

Le préverienisme connu son apogée en 238, lorsque Herluin Vervaand un jeune abbus, organisa l'Insurrection de Laggenau, une petite ville dans l'Est d'Huratelon. Haranguant les foules, il dénonça la faiblesse d'Odense et décida que la vengeance de Joris Preverien commençait ce jour-là. Malheureusement pour lui, sa rébellion tourna court et il fut exclu de la communauté des croyants phalangistes.