Magenetas

De Wiki'speria
Aller à : navigation, rechercher

Les magenetas sont au centre du culte des images.

Concept

Une mageneta revêt deux idées: celle d’une entité intermédiaire entre Arbitrio et l’être humain et celle d’un objet représentant cette entité.

La mageneta en tant que entité surnaturelle

La mageneta est une entité intermédiaire entre Arbitrio et l’être humain. Son principal rôle est d’intercéder auprès d’Arbitrio au cours du Jugement des âmes en fonction de la relation qu’a le croyant iconodoule avec la mageneta en question.

A l’origine, les seules magenetas qui existaient étaient des allégories d’éléments de la foi continentale mais avec le temps, des magenetas ont été inventées au sein de l’archipel ocolidien et sont entrés dans le folklore comme une forme d’esprit magique. Beaucoup de magenetas nouvellement créés ressemblent davantage à des créatures ou des personnages semi-divins.

La mageneta en tant que objet

Types d’objets

En tant qu’objet, les magenetas sont extrêmement variés. Globalement, toute forme de représentation (sculpture, tissage, dessin, etc) et toute forme de matériau peut être utilisée pour une mageneta. Le style utilisé est également très varié. Il est ainsi rare que deux magenetas soient identiques. Les styles varient ainsi fortement d’une région à une autre mais aussi d’une époque à l’autre.

Un élément fondamental est que de telles représentations doivent être faites par un artisan iconodoule pour qu’elles disposent d’un statut mystique et religieux.

Cas du tatouage

Bien que n’étant pas la norme, certains se font tatouer une mageneta par un tatoueur iconodoule. La chose est cependant rare en dehors des manarades. La dévotion religieuse envers la mageneta choisie est alors supposée plus forte encore que dans le cas d’un image objet. Au sein de Lig Ocolide, les tatoués de ce type sont souvent considérés comme un peu fous et inquiétants.
Se tatouer plus d’une mageneta est toutefois refusé par les artisans iconodoules.

Fabrication

La fabrication d’une mageneta par un artisan iconodoule est avant tout une activité artistique qui consiste à reproduire une interprétation d’un personnage imaginaire. Chaque mageneta doit ainsi avoir quelques caractéristiques permettant d’identifier le personnage sans erreur.

Entretien

Une mageneta doit être entretenue avec le plus grand soin.

Entreposage

L’entreposage d’une mageneta varie. Généralement, elle est installée dans un autel prévu à cet effet mais peut aussi être encadrée, accrochée au mur ou déposée au milieu d’autres objets. Globalement, l’idée est toujours qu’une mageneta se traite avec respect.

Il existe également une forme de rouleau de cuir (matériau considéré comme précieux sur l’archipel ocolidien dans lequel on peut glisser une ou plusieurs mageneta. Certains appellent ce rouleau de cuir une périptose (un terme medevan signifiant un écrin).

Liste des personnages de magenetas

  • Agada : Agada est une mageneta aux origines inconnues. Elle est représentée comme une femme les mains protégeant ses yeux du soleil et regardant au loin. Dans les récits, elle fait figure de guide, amenant les gens perdus à bon port. Elle est une figure favorite des marins en tout genre.

  • Banse : Banse est une mageneta de Banson. Il est représenté comme un homme fort à l'air particulièrement digne et possédant souvent une épée et une bourse. Il est ainsi supposé jouer à la fois un rôle de gardien et un rôle de justicier. Dans les récits, il est le gardien de la parole donnée, s'assurant que chacun paye ses dettes.

  • Biran : Biran est une mageneta représentant les kantorri et l'appel à la prière. Biran est représenté comme un petit personnage à l'air jovial et en train de chanter ou de jouer d'un instrument. Des représentations récentes le montrent avec une petite cloche et un maillet. Biran a pris la place dans le foklore ocolidien de celui qui apporte la joie et la prospérité. Les récits lui ont cependant aussi donné le rôle de joueur de tours aux grincheux et à ceux qui l'ignorent, leur faisant des farces ou les suivant en braillant ou en faisant du bruit.

  • Charès: Charès est une mageneta représentant Théocharès mais la plupart des croyants ne connaissent pas ce dernier et ne voient donc Charès que comme une représentation d’un professeur. Charès est un personnage incarnant l’apprentissage dans toutes ses formes et l’éducation bienveillante mais aussi la compréhension. Il est représenté comme un vieil homme à la barbe blanche et à l’air digne de confiance mais gindé.

  • Confre : Confre est une mageneta représentant la paix et les trêves. Il est représenté souvent comme un individu portant un grand sac et un maillet. Confre joue ainsi deux rôles dans les récits. Premièrement, il prend les armes qu'il range dans son sac et frappe les mains de ceux qui ne les donnent pas avec son maillet. Son second rôle est d'être le gardien des lieux neutres et de paix. Avec le temps, il est aussi devenu le protecteur de la maison et de la propriété (son maillet devenant la représentation d'une clôture plantée) mais aussi le garant des bagarres « sans armes » et une figure de punition.

  • Crège : Crège est une mageneta aux origines inconnues. Il est représenté comme une créature à l'apparence humaine mais dotée d'énormes mains aux longs doigts crochus et dotés d'un vêtement aux larges poches. Crège, contrairement à la plupart des magenetas, est une figure plutôt néfaste. C'est un voleur à l'éternelle avidité qui s'empare des richesses des morts. Dans le folklore ocolidien, il est possible de l'acheter pour avoir sa protection contre les voleurs mais aussi comme favorisant la chance des voleurs qui lui paient un tribut. Il est ainsi devenu une représentation simultanément des écumeurs et criminels d'un côté et des nantis de l'autre.

  • Doule : Doule est une mageneta aux origines inconnues. Doule est représenté comme une figure, homme aux femmes, aux mains liées. Doule incarne globalement l'esclavage et l'obéissance. Dans les récits, il est le bon serviteur.

  • Emmi : Emmi est une mageneta d'Hemminki. Elle est représentée comme une femme à l'air digne, en train de discutant la main levée et un livre à la main. Emmi incarne dans les récits la négociatrice et la réconciliatrice mais aussi la gardienne de l'unité. Elle constitue aussi une figure plus classique de l'érudition par rapport à Raga.

  • Iedine : Iedine est une mageneta aux origines méconnue. Elle est représentée comme une femme athlétique en mouvement, les cheveux en arc de cercle, le visage crispé et armée, selon les versions, d'une lance ou d'un harpon. Son image peut être accompagnée par une représentation d'une bête ou d'un monstre (terrestre ou marin) mis à mort. Iedine représente globalement la chasse mais aussi et surtout la lutte contre tout ce qui monstrueux et sauvage.

  • Limu : Limu : Limu est une mageneta représentant les rites funéraires. Limu est représenté portant une pelle (ou autre outil permettant de creuser) et de la lumière (une torche, une bougie, une lanterne ou même un astre) mais le reste de sa représentation varie. Les récits de Limu sont souvent des histoires d'épouvante. Limu est ainsi dans le folklore ocolidien et manarade la seule créature capable de lutter contre les morts. Ses récits sont donc des histoires dans lesquelles elle abat des fantômes, des goules et autres monstres mort-vivants. Il est dit aussi qu'elle poursuit les meurtriers dont les victimes n'ont pas eu de funérailles, provoque des incendies autour d'eux et les enterre vivants dans leur sommeil après les avoir tourmentés.

  • Listère : Listère est une mageneta d'Allistère. Listère incarne une forme de perfection physique et morale et avait une place de chef de la famille dans les récits ocolidiens. Cependant, la mageneta est souvent considérée comme se limitant à une incarnation de la beauté. Plus une mageneta de Listère est récente, plus elle le représentera comme un bel homme (certaines représentations représentent même Listère comme une femme). Son mageneta est devenue symbole d'amour (souvent physique) et de bonne santé.

  • Machte : Machte est une mageneta incarnant le travail. Machte est représenté comme une petit individu un peu grassouillet, à l'air fier et portant une amulette dans un matériau précieux. Dans les récits, il incarne toujours l'artisan parfait, celui qui maîtrise son art et qui rend service contre paiement. Bien évidemment, il est devenu l'emblème des commodes.

  • Maikala : Maikala est une mageneta d’origine manarade. Elle est représentée comme un petit personnage doté d’une crinière de cheveux imposante, souvent plus volumineuse que le personnage en lui-même. Elle incarne la vivacité d’esprit, la profusion des idées et la passion mise dans une activité. Dans les récits, c’est un personnage de changement et de bouleversement.

  • Mialle : Mialle est une mageneta aux origines relativement méconnue. Elle est représentée comme une femme ou une créature d'apparence féminine entourant quelque chose : un bébé, une femme enceinte ou une représentation variable d'une famille. Mialle représente la protection des proches.

  • Mone : Mone est représenté comme un moine en bure brune, homme ou femme, et au visage généralement bienveillant. Mone est une figure protectrice supposée représentée la conscience. Mone est ainsi supposé jouer le rôle de confident. Il apparaîtrait également dans les rêves pour réconforter et protéger contre les cauchemars. Dans les récits, le personnage de Mone est généralement là pour offrir des conseils.

  • Nefta : Nefta est une mageneta d'origine manarade. Il est représenté comme une créature vaguement humaine enserrant un pilier ou une colonne. Nefta représente ainsi la stabilité mais aussi l'assurance et une forme de protection contre les calamités. Dans les récits, Nefta a un rôle de sacrifice, renonçant à ses souhaits pour se consacrer au groupe. Nefta est particulièrement populaire comme grigri ou bas-relief pour assurer la solidité des édifices et des mâts de navire.

  • Raga : Raga est une mageneta d'origine manarade. Il est représenté comme une créature vaguement humaine ressemblant à un(e) vieillard(e) au corps entièrement séché et à la longue chevelure et barbe. C'est un personnage incarnant le savoir mais aussi la fragilité, la vérité et le respect dû aux aînés. Raga a pour rôle dans les récits d'enseigner aux humains un savoir même s’il leur nuit. Raga est la représentation favorite des érudits manarades.

  • Sima : Sima est une mageneta d'origine manarade. Elle est représentée comme une créature à forme humaine, souvent agenouillée, mais dont les principales caractéristiques sont une paire d'yeux immense et exorbités et une absence de bouche. Sima incarne le témoin parfait et indiscutable, la vérité qui éclate et l'inutilité de mentir. Les récits la décrivent comme née d'une larme d'Arbitrio ou comme tombée de la lune.

  • Talatos: Talatos est une mageneta aux origines inconnues. Il est représenté comme un homme dans un grand manteau à capuchon et aux mains entrelacées d’algues. Il incarne la mer mais aussi la mort et les calamités naturelles. Talatos représente dans les récits la force indomptable et inévitable face à laquelle les humains sont impuissants et sans défense.

  • Tanque : Tanque est une mageneta qui représenterait Tancred. Tanque est représenté comme un personnage à l'air sévère et le doigt levé devant lui (soit devant son torse, soit devant sa bouche). Il représente la discipline et le respect des promesses mais aussi le silence.

  • Tierne : Tierne est une mageneta de la charité. Tierne est représentée comme une femme d'apparence musculaire et forte. A l'origine, les récits de Tierne la décrivait comme une mageneta qui visitait les pauvres et leur apportait du réconfort. Cependant, avec le temps, le folklore ocolidien lui a donné le rôle des services rendus, de l'affection et des tâches faites en silence. Ainsi, elle repêche ou récupère les dépouilles de ceux qui sont morts accidentellement ou qui ont été tués sans sépulture et tient les calamités à l'écart. Elle aide aussi les malheureux à trouver le sommeil.

  • Tile et Tone : Tile et Tone sont une mageneta aux origines inconnues mais relativement récente. Tile et Tone sont soit une créature humaine à deux tête ou deux créatures semblables mais opposées se tournant le dos. Leur signification est vague et les iconodoules les fabriquent souvent plus à la demande que par religiosité. Les croyants débattent souvent de leur signification : le choix, la vérité, l'ambiguité, les frères ennemis, l'ignorance, le hasard, l'opposition entre le compromis et l'inflexibilité, etc. Tile et Tone sont cependant adorés dans le folklore ocolidien et manarade comme un symbole de chance et ils sont très courant dans les tavernes et maisons de jeu mais aussi en mer.