Kiivas

De Wiki'speria
Aller à : navigation, rechercher
Kiivas
Nation Royaume d’Eyjarfolk
Gentilé Kiivasien(ne)
Villes
 


Politique

L’île de Kiivas constitue le centre du Royaume d’Eyjarfolk et abrite sa capitale : Vindurskjoll. La région compte deux autres villes disposant d’une charte eyjarska : Kvarsvard et Munkenskog.

Traditionnellement, les Kiivasiens sont plutôt favorables au pouvoir royal et les représentants des godars et villes tendent à soutenir le roi au sein du Landsrad. En outre, les monastères kiivasiens possèdent une forte influence au sein des différentes villages et villes (Vindurskjoll exceptée). Toutefois, les apothis locaux défendent avant tout les intérêts de leur communauté et sont assez indépendants du Monastère Adaarion.
Globalement, Kiivas est une région politiquement stable.

Le nord-est de Kiivas abrite quelques villages de Vaahvas ayant traversé la Lugnaroa au cours de la dernière veturstrid. Bien qu’ils aient fait serment d’allégeance à la reine Joanna II Saeljon et ont été autorisé à s’installer sur la côte nord-est de l’île, ces villages vivent en relative isolation.

Évènements récents

L’île a été ravagée par l’éruption du Stormun, causant deux années de famine, d’importants dégâts, de nombreux morts et la fuite de centaines de réfugiés vers le continent.

Sécurité

Kiivas est traditionnellement une région plutôt sûre où les routes sont patrouillés par les kungsmanns. Malheureusement, l’éruption du Stormun et l’instabilité causée par le long sommeil du roi ont plongé de nombreux habitants dans la misère. Beaucoup se sont ainsi tournés vers le banditisme. Ces bandits ont pu prospérer du fait que les kungsmanns ont du réduire le nombre de leurs patrouilles en raison de l’affaire des trois Vanimirs.

Géographie et climat

La grande île de Kiivas occupe un espace entre les mers de la Lugnaroa au nord, la Kalafiskur au sud et la mer Gnaego à l’ouest. Elle se situe entre Saari Mytteja à l’ouest, les îles Sodrarna au sud et la côte de l’Evigt Kylma à l’est.

L’île de Kiivas a un important relief avec en son centre le volcan de Stormun et un petit massif montagneux dans sa partie sud appelé le Kongurfjoll. Le nord de l’île se compose principalement de champs basaltiques dans lesquelles s’écoulent la lave du volcan local ainsi que des champs de fumerolles. Autour de cette partie inhospitalière de l’île, Kiivas se compose principalement de collines, de forêts et dans sa partie sud de champs, plaines et pâturages. L’île abrite enfin de nombreux geysers et sources d’eau chaude.

Le climat de Kiivas est particulier. La partie nord est froide tout au long de l’année avec des périodes de gel intense durant la Nivôse. Les côtes ouest et sud sont toutefois plus clémentes avec des Nivôses froides et humides et des saisons chaudes plus tempérées. La rupture entre ces deux climats peut sembler particulièrement brutale pour le visiteur non-averti, les différences entre le sud-ouest et le nord-est de l’île étant importante.

L’île est périodiquement affectée par de petites éruptions volcaniques et des tremblements de terre et plus rarement par de graves éruptions du Stormun.

Lieux d’intérêts

  • Champs basaltiques : le nord de l’île abrite plusieurs plaines entièrement composée de roche basaltique. Ces plaines entièrement noires constituent un paysage bien connu et étrange de Kiivas.
  • Mausolées de Gottnunnas : Kiivas abrite quatre des mausolées dédiés aux Gottnunnas. Ces lieux de pèlerinages sont le mausolée de Kiia et Flore à Vindurskjoll, de Leena à Nejrost et de Sinnika à Munkenskog.
  • Volcan de Stormun : le volcan de Stormun est un large volcan actif depuis des siècles situé au centre de Kiivas. Ses éruptions sont généralement limitées et ne causent que de rares dégâts, surtout dues aux tremblements de terre.

Ressources naturelles

Sol

  • Alun : de petits gisements d’alun sont présents un peu partout dans la région.
  • Argent : les montagnes du Kongurfjoll abritent plusieurs gisements d’argent principalement près du village de Konungdorp.
  • Etain : les montagnes du centre de l’île et du Kongurfjoll abritent plusieurs gisements d’étain.
  • Fer : du fer est présent en quantité dans les montagnes du centre de Kiivas, notamment près du volcan Stormun, ce qui rend difficile son exploitation.
  • Pierres volcaniques : le sol du centre et du nord de l’île abritent de larges quantités de roches volcaniques, tout particulièrement du basalte.
  • Tourmaline : la tourmaline est une pierre précieuse qu’on peut trouver en abondant gisements dans les montagnes du Kongurfjoll.

Faune

Liste mise en travaux pour amélioration le 31/03


Flore

  • Pin eyjarska : le pin eyjarska est une forme de sapin qui produit la résine dont on extrait la résine Harts.

Liste mise en travaux pour amélioration le 31/03


Modes de déplacement

Kiivas abrite plusieurs routes dans sa moitié sud, reliant les villes et villages de Kvarsvard à l’ouest à Sistamn et Vindurskjoll à l’est et au sud. Ces routes pavés permettent des déplacements aisés à pied, en charrette, en mulet ou à cheval. Dans le nord, les routes sont en terre battue et sont plus difficiles à emprunter.

D’une manière générale, les Kiivasiens utilisent souvent le bâteau pour se déplacer d’un port à l’autre et ensuite finir leur trajet par la voie terrestre.

Économie

Kiivas est la région généralement la plus prospère du Royaume d’Eyjarfolk mais demeure une région relativement pauvre comparé au continent.

Une des principales activités de la région est la pêche près des côtes ou en haute mer, principalement de saumon, hareng, truite et morue. Les habitants récoltent du sel marin en grandes quantités sur les côtes. En dehors de la pêche traditionnelle, la chasse à la baleine dont sont tirés viande, huile, cuir et le rare ambre gris est pratiquée avec Kvarsvard et Vindurskjoll comme centre de cette activité. L’élevage est surtout pratiqué dans le sud où sont élevés bovins, moutons, chèvres, volaille, lapins et chevaux mais des moutons et chèvres sont également élevés dans le nord moins hospitalier. L’agriculture est surtout pratiquée dans le sud où sont cultivés du blé noir et des légumes, même si les quantités produites sont insuffisantes pour nourrir l’île. L’exploitation forestière est une importante activité kiivasienne mais généralement contrôlée par les monastères selon les règles du Skogsratten. Le centre de l’île abrite des mines de fer et d’étain et des carrières de basalte mais les deux activité sont dangereuses et peu rentables à cause des tremblements de terre et des éruptions de vapeur ou de gazs. L’île compte cependant de riches gisements d’alun, notamment dans le sud, qui sont très exploités ainsi que des gisements de tourmaline. Quelques mines d’argents sont également présentes dans le sud autour de Vindurskjoll. La chasse et l’apiculture sont pratiqués à l’intérieur des terres.

L’artisanat au sein de Kiivas est surtout concentré dans le sud ou dans les monastères. Les principales formes d’artisanat local sont le travail du bois, du cuir, de la fourrure et de la laine. Kiivas est le centre du travail des textiles et des teintures du Royaume d’Eyjarfolk. Vindurskjoll abrite également quelques orfèvres de renom spécialisés dans le travail de l’argent. On y trouve également de nombreux artisans spécialisés dans la confection de fromages, de viandes et poissons séchés ou d’alcools comme l’hydromel ou la bière. L’île abrite plusieurs forgerons principalement situés dans les ports de l’île. Les monastères kiivasiens sont les principaux producteurs de papier et parchemin de tout le royaume.

Le commerce sur Kiivas consiste principalement en l’exportation de nourriture, d’alun, de tourmalines et des produits de l’artisanat local et en l’importation de ce qui n’est pas produit localement. Les ports kiivasiens sont un point de passage pour le commerce avec les côtes des Maahvitts mais aussi un point de départ pour la piraterie bien que traditionnellement, le roi eyjarska n’interdise la piraterie frappant les navires arbitrés commerçant avec Uuroggia ou Rosanhamn.
Les villes côtières et les monastères abritent la plupart des gens éduqués et les fournisseurs de service, tout particulièrement au sein de la capitale : Vindurskjoll.

Population

Kiivas est une région relativement homogène, majoritairement peuplée par des Eyjarskas. De petites minorités d’étrangers existent aussi dans les ports. Parmi ceux-ci, les principaux étrangers sont des esclaves et affranchis Vaahvas mais aussi des oberorbaras et marchands libres ayant émigré là.

Le nord-est de Kiivas abrite également une population de Vaahvas ayant émigré depuis l’Evigt Kylma au cours de la dernière veturstrid.

Urbanisation

Kiivas est relativement urbanisée mais la plupart des villes et villages se situent dans le sud de l’île. Le centre de l’île est habitée mais abrite surtout des villages et monastères.

Villes

  • Kvarsvard : petite ville portuaire de l’ouest de la région. Kvarsvard est le second port kiivasien et le centre kiivasien du commerce d’esclave et de la piraterie eyjarska.
  • Munkenskog : petite ville du sud de Kiivas. Munkenskog abrite l’un des plus importants monastères du Royaume d’Eyjarfolk et très connue pour ses forêts et ses artisans du bois.
  • Vindurskjoll : capitale eyjarska et grande ville du sud de la région. Vindurskjoll est située sur la côte au coeur des montagnes de Kongurfjoll.

Villages

  • Aindale : village agricole et faubourg de Vindurskjoll. Installé au sein d’une large vallée, ses champs et pâturages fournissent de la nourriture pour la capitale.
  • Berdalur : village côtier et faubourg de Vindurskjoll. On y trouve des mines d’étain. Les environs du village sont très boisés et fournissent une part non-négligeable du bois et du charbon de bois de la ville.
  • Falleghaeth : petit village agricole situé dans l’ouest de l’île. Connu pour sa fabrication de bière.
  • Forresten : petit port du sud de Kiivas. Principalement dédié à la pêche, Forresten est très liée à Munkenskog dont elle est parfois considérée comme un faubourg.
  • Glanberg : village et faubourg de Vindurskjoll. C’est là que se trouvent les principales mines de tourmaline. Les habitants y pratiquent aussi de l’agriculture à destination de la ville.
  • Harkletur : village côtier et faubourg de Vindurskjoll. On y trouve une importante mine d’alun mais le village est surtout connu pour son élevage et sa pêche.
  • Konungdorp : village et faubourg de Vindurskjoll. Le village abrite les mines royales d’argent et des vergers.
  • Nejrost : village du nord-est de Kiivas. Nejrost est surtout connu pour son ancien monastère. Il s’agit du chef-lieu de l’est de la région.
  • Sistamn : petit port de l’est de Kiivas, Sistamn est un port de pêche qui se transforme en point de départ de la piraterie eyjarska en Thermidor.
  • Svartsten : village du nord de Kiivas. Situé près de la côte au sein des champs basaltiques, Svartsen est surtout connue pour ses carrières de basalte.

Autres

Culture

La culture kiivasienne est globalement représentative de la culture eyjarska à la différence près que ses habitants sont particulièrement royalistes. Le nord-est abrite une communauté Vaahvas ayant ses propres particularités.

Traditions spécifiques

Gastronomie et biens typiques

Boissons

  • Bière de Falleghaeth

Plats

Produits

Religion

Les Kiivasiens pratiquent le culte d’Arbitrio de rite monachiste. Les monastères y sont nombreux et possèdent une certaine influence. La doctrine locale laisse une large place aux traditions religieuses eyjarskas.

L’île compte quatre lieux de pèlerinages basés autour des mausolées de Gottnunnas. Il s’agit des mausolées de Kiia et Flore à Vindurskjoll, de Leena à Nejrost et de Sinnika à Munkenskog.

Trivia

  • Kiivas était l'une des premières régions nommées mais jusqu'en 2018, sa page se limitait à une ligne de description.