Synode

De Wiki'speria
(Redirigé depuis Synodes)
Aller à : navigation, rechercher

Les Synodes étaient une institution impériale aujourd'hui disparue.

Objectifs et fonctionnement

Ces institutions se construisaient avec l'accord de l'empereur et le patronage de familles nobles. L'objectif de ces synodes étaient de favoriser le développement des activités choisies et l'établissement de règles communes.

Si, dans l'idée, les synodes peuvent rappeler les corporations adaarionnes, ils ne cherchaient pas à encadrer l'activité économique. Le véritable but des synodes était de répandre la culture impériale tout en centralisant le savoir et les talents pour le bénéfice de l'Empire. Ils étaient parmi les meilleurs agents de l'impérialisation du continent.

Grands succès des synodes

  • La destruction de nombreuses langues et dialectes provinciaux et la diffusion du capitalin comme langue véhiculaire continentale.
  • Uniformisation des alphabets.
  • Uniformisation de la méthode mathématique et diffusion des chiffres albunois.
  • Premières cartographies maritimes fiables (à l’exception de l’Empire qadjaride).
  • Découverte d’une forme primitive de l’acier et du miroir ainsi que diverses autres inventions.
  • Grandes avancées artistiques et scientifiques : système de mesure métrique.
  • Uniformisation de la pratique de l'esclavage.
  • Création des tout premiers relais de pigeons-voyageur.

Disparition

Malgré leurs grands succès et leur prestige, les synodes furent victime de leur propre arrogance. Les sièges des synodes devenaient chaque année plus luxueux et le train de vie des maîtres synodiste devint un véritable gouffre financier. Dans le même temps, la rigueur intellectuelle et l'esprit de découverte avaient lentement disparu des Synodes, lesquels décourageaient les jeunes talents et les idées nouvelles au lieu de les promouvoir. La fuite des cerveaux commença ainsi lentement au profit de Golvandaar, Caroggia ou Odense.

De nombreux synodes furent progressivement fermés et les bâtiments vendus ou offerts aux favoris de l'Empereur pour compenser les dettes. L'Interrègne et la dissolution de l'Empire Central fut le coup de grâce et tous les Synodes furent abolis par les Rois, désireux de simplifier le nouveau Royaume.

Synodes célèbres

  • Synode du savoir : synode dédié aux savoirs techniques. Ce fut le plus riche et le plus puissant de tous les synodes. Il fut extrêmement actif et garantit durant toute son existence à l’Empire Central une grande avancée technique. Sur le tard, le synode chuta dans les querelles d’intellectuels qui s’interdisaient mutuellement l’utilisation de leurs travaux ou de travaux antérieurs dans une perpétuelle guerre de crédit. Durant cette période de déclin, les dirigeants du synode organisèrent de nombreuses compilations de savoir, très complètes au demeurant, afin de maintenir les apparences. L’immobilisme total atteint par le synode du savoir, l’incendie des bibliothèques du synode durant l’Interrègne et le vol de documents orchestrés par Caïn Beloeil en 329 furent déterminant dans le choix royal de mettre fin aux synodes. Situé à la Capitale, le synode a subi divers incendies avant d’être finalement détruit. On y trouve désormais un petit quartier où vivent de nombreux fabricant de paniers.
  • Synode des servitudes : synode à la sinistre réputation dédié à l’esclavage. Le Synode organisa longtemps le commerce des esclaves et le réglementa. Il demeura en activité bien après la chute des synodes mais les esclavagistes finirent par se distancier du Royaume Central. Le synode aujourd’hui à l’abandon et en ruine est situé à Banneran.
  • Synode des langues : synode dédié à l’étude des langues, à la standardisation et à la promotion du capitalin. Il fut l’un des plus actifs de tous les synodes. Le prestigieux synode de Larrelier devint le palais des De Larrelier, une prestigieuse famille noble.
  • Synode des lettres et philosophie : synode dédié aux arts de l’écrit et de la pensée humaine. Bien qu’ayant abrité de nombreux penseurs ayant façonné la pensée philosophique du continent, il a rapidement périclité. Situé à la Capitale, ils ont été reconvertis en laboratoire et le batiment, magnifique, n’est plus que l’ombre de lui-même.
  • Synode des lois : synode dédié à l’étude des lois. Le Synode fut à l’origine extrêmement actif avec la création des premières lois codifiées de l’Empire Central avant de rapidement péricliter avec la bureaucratisation de l’Empire et la montée en puissance de l’Ordonnance. Situé à Bayens, elle fut transformée en université de droit et devint la célèbre Grande Ecole des lois.
  • Synode de Julyan : synode militaire construit afin d'étudier les stratégies et tactiques humaines pour améliorer l'efficacité des légions. Les enseignements militaires de ce synode sont encore utilisés aujourd’hui. Il se situait à la Capitale. Elle sert toujours d’école militaire pour officiers nobles.
  • Synode des savoirs septentrionaux : synode colonial entièrement dédié à l’étude de la civilisation nordique. Le synode fut cependant principalement actif dans le perfectionnement de techniques visant à la subjugation culturelle. Ses membres furent notoirement parmi les pires organisateurs d’exaction à l’encontre des zaragans de souche. Le synode situé à Septentrion fut rasé par les nordiques lors de l’abandon de la ville par les impériaux.