Kinemaar

De Wiki'speria
Aller à : navigation, rechercher

Kinemaar.jpg

Kinemaar
Nation Tribus Vaahvas
Gentilé Kinemaer
Villes
 


Politique

Le Kinemaar est l’une des régions du Nord et est relativement respectée pour les richesses naturelles qu’elles offrent au reste du Nord ainsi que pour leur hospitalité. Les clans qui y sont installés incarnent généralement une ligne très traditionaliste au sein du Liitto Vahvan et sont notoirement hostiles à Uuroggia et aux émissaires de la République Marchande de Caroggia qui s’installent au sein de l’assemblée traditionnelle clanique. Globalement, les kinemaers sont parfaitement acquis à la paix et ne prônent la violence avec le Royaume Central que pour se défendre. Du reste, trop éloignés, ils participent rarement à ces guerres.

Les clans et tribus kinemaers fonctionnent la plupart de temps via des conseils rassemblant le ou la doyen(ne) du clan, le chef de la principale famille, le ou la prêtre(sse). Cependant, il n’est pas rare de voir les familles locales s’effacer pour laisser place à une gestion par les doyens et prêtres. Un dirigeant jeune est chose très rare dans le Kinemaar.

Événements passés

Cette région prospère et paisible a tout de même traversé des décennies noires et sanglantes, où guerre, siège et traitrise semaient la discorde entre les différentes tribus.

En l'an 300, plus d'une centaine de tribus pouvaient être comptées sur le territoire, chacune avec des traditions et des dialectes sensiblement différent. L'Oykor demeurait toutefois une coutume commune comme celle des règles de guerre.

C'est l'action de Kedrik le fourbe, chef de la tribu d'Aelin, qui fit assassiner son gendre issu d'une autre tribu qui déclencha une guerre de plusieurs années. Des massacres furent perpétués, au sein des populations innocentes, dans les tribus alliées et l'Oykor avait été souillé. Un siège finit par faire tomber Aelin, qui fut récupéré peu après suite à stratégie sans honneur de Kedrick Vaanur.

La prospérité fut rétablie jusqu'en 400 où un peste ravagea le sud de la région. La maladie amena l'instabilité et des tensions entre les tribus manquant d'unité se faisaient ressentir. Pour apaiser celles-ci un mariage fut arrangé entre deux grandes tribus de la régions, les Vaanur et les Drokker. Mais les années passèrent, des adultères furent commis, une assignation et la guerre éclatait de nouveau sur les terre de Kinemaar.

La paix fut obtenue au prix d'un massacre dans la tribu Drokker et le Temple des Sept fit revenir les traditions de l'Oykoreus afin d'assurer la pérennité du peuple. En 450, les plus grandes tribus s'étaient accordées à la paix et seuls des duels pouvaient être vu pour régler les rares conflits entre tribus.

Géographie et climat

Le Kinemaar est une des quatre grandes régions nordiques, située principalement à l’est, c’est une terre relativement à l’abri des vents et des blizzards présents dans les autres régions proches. Le climat de sa partie proche de la Raakavann est cependant plus rude et aucune forêt n’y pousse, le terrain est donc constitué de petits végétaux très résistants, et qui s’étendent peu. Cette partie est séparée du reste du Kinemaar par les deux branches principales de l’Hyytelö et de l’Evigt Kylma par les monts Landamæris. Sa partie sud, jouxtant l'Harigkullen, la Maasydan et l'Edella, est une grande forêt de conifère sans fin, aux pieds des montagnes, parsemée de ruisseaux rejoignant le grand fleuve nordique et de quelques lacs d’origine glaciaire. Cette région n’est pas très peuplée, mais il existe cependant une ville de taille moyenne, Aelin, qui est en quelque sorte un havre de paix glacé du fait qu’il est difficile de traverser la forêt, et que l'intérêt de le faire est limité.

Lieux d’intérêts

Ressources

La région offre une profusion d’excellent bois de conifères ainsi que de nombreux gisements de charbon et d’ambre d’excellente qualité. Le poisson d’eau douce et le gibier garantissent l’alimentation. On trouve également quelques cultures dans certaines plaines mais le sol n’est guère fertile.

Sol

  • Ambre du Kinemaar (de son nom véritable: tai elävä) : une gemme que l’on trouve principalement dans les forêts du sud-ouest de la région. Elle se taille très facilement et se caractérise par une couleur jaune foncé très prononcée. C’est l’une des plus emblématiques de la région.

Faune

Liste mise en travaux pour amélioration le 31/03


Flore

  • Verhiäen: cônifère relativement courant dans le Nord, il a pour caractéristique qu’il ressemble dans sa forme à un feuillu avec ses branches rassemblées en son sommet en “boule”. Son fruit, très sec et non comestible, a cependant un intérêt. Son noyau peut être desséché, réduit en poudre, mélangé avec de l’huile (les huiles de noix donnant de meilleurs résultats) et purifié pour former une pâte. Cette pâte est très colorante et produit une belle couleur d’un vert sombre. Inodore et insipide, elle a une caractéristique: elle endort les papilles gustatives ressentant l’amer et active celle de l’acidité et dans une moindre mesure du sucré.

Liste mise en travaux pour amélioration le 31/03


Economie

Le Kinemaar est relativement prospère mais n’exploite guère ses richesses. Les produits y sont de qualités et généralement simplement troqués contre des produits du reste du Nord que le Kinemaar ne possède pas. On y commerce parfois mais uniquement en cas de disette ou de besoins particuliers avec les adaarions lors de la Ligne de la Paix et plus rarement avec les Uuroggians. La plupart des locaux sont des artisans, des chasseurs, des paysans, des pêcheurs ou des mineurs de surface.

Le commerce est globalement peu développé dans le Kinemaar et la monnaie que les kinemaers utilisent en train est composée d’éclats d’ambre ou de cuivre que l’on échange aux poids contre les biens.

Population

Les habitants du Kinemaar se nomment les Kinemaers sans forme féminine. La population est dans son immense majorité nordique. On trouve cependant des adaarions dans le Sud et à Aelin. Ceux-ci se font cependant très discrets et s’assimilent aux nordiques, sauf sur le point du culte d’Arbitrio qui se pratique dans le secret au sein de leur communauté. Les Kinemaers ont un tempérament calme, doux, sympathique et bon vivant. Cependant, la population est plutôt xénophobe mais principalement au sens où ils détestent que les étrangers mettent en avant leurs différences. Si une certaine tolérance est offerte vis-à-vis des étrangers locaux qui viennent d’arriver, ceux qui ne s’assimilent pas sont très fortement discriminés. En dehors de cela, l’hospitalité kinemaer est tout à fait renommée. Ils apprécient le calme de leur forêt et de leurs rivières. C’est une population qui n’aspire pas aux combats physiques mais plutôt à une vie douce. Les quelques clans guerriers et sociétés de guerriers existant dans la région s’orientent d’ailleurs principalement vers les techniques de chasse ou la domination des instincts. Ils apprécient l’harmonie avec la nature.

Villes et villages

L’urbanisation et la population sont assez faibles. On ne trouve que quelques villages de bois. Aelin, dans le sud, constitue la seule agglomération d’importance.

  • Aelin: “capitale” de la région, c’est une petite ville relativement tranquille où il fait bon vivre. Elle est très colorée grâce à une tradition locale d’utilisation d’essences de bois coloré ou de teinture à bois, ce qui fait que toute la ville est un assemblage de maisons de bois de diverses couleurs. Les clans y sont tous traditionalistes mais peu violents.

Culture

Gastronomie

Religion

Le culte des septs déesses est le seul culte reconnu dans la région. C’est une part importante de la vie des Nordiques de cette région et, chose unique dans le Nord, on y trouve des Adaarions convertis à ce culte bien qu’une large part d’entre eux pratiquent toujours leur culte d’Arbitrio dans le secret absolu. On ne trouve ni commanderie, ni abbaye, ni monastère, ni maison de charité. Les institutions religieuses étrangères sont absentes de la région.