Vahnamaa

De Wiki'speria
Aller à : navigation, rechercher

Vahnamaa.jpg

Vahnamaa
Nation Tribus Vaahvas
Gentilé Vahnamaate
Villes
 


Politique

Le Vahnamaa est l’une des régions les plus importantes du Nord mais est paradoxalement la moins unifiée : séparée en trois “zones” : Uuroggia sous contrôle caroggian et ses environs, le Vahnamaa traditionnel et les frontières montagneuses avec la nation adaarionne. Malgré cette cohabitation entre ces différents peuples, la guerre se fait rare, les conflits sont généralement réglés par des négociations et dans le pire des cas, ils sont réglés par des duels.

Dans la région d’Uuroggia sous autorité de la République Marchande, tout le pouvoir est concentré entre les mains des prêteurs caroggians et des garantiers de commerce. Ces derniers rassemblent principalement des chefs de clans locaux mais aussi des chefs de la pègre, des nordiques fatigués de certains “archaïsmes” nordiques (honneur, solidarité clanique, etc) sans pour autant se convertir aux lois et principes du Sud. Au sein du Litto Vahvan, les quelques clans uuroggians vivant encore indépendants défendent généralement des idéaux pro-caroggians au sein de l’assemblée, provoquant souvent l’ire des Kylmates.

Dans la région proche des frontières adaarionnes, de nombreux clans se sont convertis au culte d’Arbitrio et aux idéaux adaarions. Ils pratiquent une théocratie assez forte et placent les moines présents dans leurs villages sur un piédestal, appliquant béatement et à la lettre les prescrits adaarions. L’apogée de cette soumission volontaire est Uuvandaar, une tentative nordique de réunir certains villages pour former une ville à l’adaarionne pour contrebalancer Uuroggia, sans succès. Les clans adaarions n’ont même pas le droit de parole au sein du Liito Vahvan et sont la risée du Nord entier.

Dans le Vahnamaa nordique, toute la politique est dominée par des clans traditionnalistes, principalement des clans de cavaliers nomades vivant dans les landes et les steppes pendant les périodes chaudes et gagnant les villes lors des Nivôses. Les vahnamaates défendent souvent le consensus au sein du Liito Vahvan et sont souvent la meilleure garantie que les assemblées ne tournent pas à la bagarre généralisée. Au sein des clans nomades, c’est généralement celui qui démontre être le meilleur logisticien et le meilleur cavalier qui prend la tête de ces grands groupes de cavaliers, s’entourant des meilleurs dans chaque domaine : éclaireurs, chasseurs, négociants. Dans les villes, la vie s’organise généralement autour d’un ou deux clans sédentaires qui laissent le pouvoir à des gestionnaires, se soumettant souvent à des décisions prises avec les chefs des clans cavaliers.

Evenements passés

Il est aujourd'hui difficile de l'imaginer mais dans les années 250, le Vahnamaa a connu une vague de meurtre perpétuer sur les voyageurs fraichement devenu Vahavaas et les marchands. Ce n'est que grace à la représsion capitaline qui empila des monts de cadvres nordiens que l'ordre fut rétablis dans la campagne plusieurs années après.

Géographie et climat

Le Vahnamaa a pour frontières l’Hyytelö au nord, le Kinemaar à l’est et au sud la Zaraga, l'Alkupera, la Maasydan et l'Harigkullen. Le Vahnamaa est coupé entre deux climats. Cette grande région nordique possède du côté oriental des steppes à perte de vue, c’est un territoire très pauvre en flore. Le territoire est principalement empli de grandes herbes et de petits buissons capable de résister aux gels périodiques. C’est un territoire ou quelques races de chevaux se sont développés, et les habitants locaux ont su les domestiquer pour pouvoir se déplacer à travers l’immensité de la plaine.

L’ouest du Vahnamaa est également pauvre en arbre, mais son climat est plus temperé et plus venteux en raison de sa proximité avec l’océan qui ramène un peu de la chaleur du Sud. C’est la région la plus peuplé des trois grandes régions du nord. Les terres sont également très pauvre, et c’est pourquoi tous les villages de cette région sont tournés vers la mer.

Lieux d’intérêts

Le Foyer de Krelm Temple qui fut battit à partir de -181, juste après l'indépendance de Krelm de l'Empire Suuri. Il est le plus vieux lieu de culte des Sept encore utilisé. Les temps rudes et les conflits empêchant la construction d'un Temple à découvert, les Vaavhas bâtirent ce dernier en creusant dans la montagne, dans une crevasse au Sud de la Cité à l’abri des vents. Ce temple fonctionne comme tout les autres temples des Maahvitts, et n'a aujourd'hui d’exceptionnel que son architecture qui est une merveille pour l'époque et le lieu où il se trouve.

Ressources

Grille Charbon.png Sol

Le sol vahnamaate possède divers ressources comme du charbon, du fer et divers métaux.

Faune

  • Loup des landes : un type de loup n’existant que dans le Vahnamaa. Il s’agit d’une race particulièrement vicieuse en raison de sa très ancienne adaptation aux landes. Le loup des landes possède en effet des pattes très développées et est capable de creuser de véritables tanières dans le sol froid des landes. Capable d’économiser ses forces et ses réserves très longtemps, il est également capable de s’enterrer à demi et de se dissimuler jusqu’à ce qu’une proie passe, ce qui en fait un très redoutable ennemi des chevaux et des cavaliers vahnamaates. Contrairement à certains loups du sud, le loup des landes est capable de digérer certaines plantes et s’alimentent souvent d’oignons ou de pommes de terre sauvages. Sa chasse est très pratiquée et plusieurs tribus de cavaliers vahnamaates utilisent cette chasse comme entrée dans l’âge adulte de leurs jeunes.

Liste mise en travaux pour amélioration le 31/03


Flore

Liste mise en travaux pour amélioration le 31/03


Grille Esper de Fer.pngEconomie

La riche côte offre du poisson, des crustacés et de l’huile de baleine aux Uuroggians. la région est riche de son commerce et possède en abondance tout ce dont le Nord est riche et en quantités limitées des marchandises venues du Sud. C’est une zone prospère.

La steppe du Vahnamaa offre d’excellents chevaux qui font la fierté des nomades. Les sédentaires disposent de quelques mines et de divers élevages mais l’économie vahnamaate fonctionne principalement via le commerce entre nordiques, la récolte de produits des steppes et l’artisanat traditionnel.

Dans les clans adaarions, l’économie est similaire à celle du Vahnamaa nordique mais est minée par des corporations artificielles et corrompues. Les festivals de la Ligne de la Paix offrent cependant divers produits Adaarions d’excellente qualité à de très bons prix.

Population

Les habitants du Vahnamaa sont appelés les Vahnamaates. La population est homogène partout sauf à Uuroggia où l’on trouve beaucoup de Caroggians.

Dans la région D’Uuroggia, les Caroggians qui y vivent sont des personnages pragmatiques, méfiants, mélancoliques et avares, considérant souvent que la région est ingrate avec eux. De leur côté, les nordiques y sont violents, expéditifs et adeptes de techniques radicales pour les nordiques (la rumeur veut que si vous dites à un nordique uuroggian qu’un fournisseur est en retard, il vous amènera sa tête farcie avec ses entrailles en rigolant).

Dans la région pro-Adaarions, les Nordiques sont des personnages très béats, joviaux et persuadés que la nation adaarionne est un Paradis sur Terre. La vie peut y être dur à cause d’un manque cruel d’idées et à des applications strictes de principes adaarions inadaptés à la vie nordique et à la culture nordique qui demeure présente.

Dans le Vahnamaa lui-même, les Nordiques des clans cavaliers et sédentaires sont des personnages robustes (masculines même dans le cas des femmes), dotés d’un fort esprit pratique, bons vivants, fiers, satisfaits de ce qu’ils ont et travailleurs. Les clans cavaliers ont un très fort esprit de camaraderie et une attitude souvent originale tandis que les sédentaires préfèrent une vie bien ordonnée mais se déchainent durant les périodes qu’ils réservent à du joyeux désordre. On s’y estime beaucoup sur ses mérites et sa bonne compagnie mais très peu sur le reste.

Villes et villages

En dehors d’Uuroggia et d’Uuvandaar, l’urbanisation vahnamaate est très faible, on trouve peu de villages et peu de villes en dehors de Krelm. Ces cités sont cependant très larges, offrant d’excellentes infrastructures pour les cavaliers et vide la plupart de l’année mais se remplissent plusieurs fois par années des tribus nomades de cavaliers nordiques. A ces moment-là, les cités du Vahnamaa sont extrêmement actives.

  • Uuroggia : ville construite autour d’un comptoir commercial, Uuroggia est une ville à deux réalités : le centre conçu sur un modèle urbanistique typique du Sud mais inadapté aux grands froids protégé par des murs d’un coté et de l’autre, une forêt humaine de masures, batiments en bois et autres bouges dans lesquels s’entassent les Nordiques séduits par la vie libre des Caroggians. C’est une ville prospère mais où il fait peu bon vivre.
  • Krelm : Krelm est la plus grande cité vahnamaate et l’une des plus anciennes du Nord. Elle possède de vastes murailles entourant de grands bâtiments communautaires, beaux mais rustiques, et de grands espaces en terre battue et des voieries adaptées aux chevaux. Vide la plupart de l’année, elle devient une véritable fourmillière d’activité lors de la Nivôse lorsque les clans cavaliers s’y rassemblent.
  • Uuvandaar : bâti autour d’un monastère de bois, Uuvandaar est un grand village plus qu’une ville. Tout y est une copie souvent peu inspirée de choses vu chez les Adaarions : reproduction de l’architecture en pierre de Golvandaar avec des bases pierreuses et des étages en bois par manque de ressources, monuments laids, etc. Il s’agit de la “capitale” des Nordiques adaarionisés et l’on n’y trouve au final que très peu d’Adaarions, ceux-ci n’étant plus aussi colonisateurs que par le passé.

Culture

  • La vie urbaine en Nivôse : contrairement à l’ensemble du continent où la Nivôse est une période de faible activité, dans le Vahnamaa, les périodes froides sont l’occasion d’une vie accrue au sein des villes qui accueillent les clans de cavaliers nomades pour la saison avec toutes leurs ressources récoltées pendant le reste de la saison. Ces Nivôses se transforment souvent en véritables festivals avec des brazeros et des tentes multicolores à chaque coin de rue, toute la ville bourdonnant de musiques, de chants, de bruits, de senteurs et de couleurs. Une cité vahnamaate, surtout en soirée, lors de ces périodes est un ravissement, sachant que les étrangers y sont généralement fort bienvenus, surtout lorsqu’ils portent des marchandises.

Gastronomie

[Section à développer, vous pouvez présenter vos suggestions au Groupe Octopus Validation]

Religion

Le Vahnamaa est l’une des régions les plus contrastées du Nord, rassemblant plusieurs cultes.

A Uuroggia et dans ses environs, le culte d’Arbitrio et le Culte des Sept Déesses sont pratiqués ensemble et la vieille doctrine nordique de l’Arbitrio-panthéon semble ressurgir, notamment encouragés par quelques habiles religieux. Le Libre-Arbitrage est assez important parmi les colons nantis et plait à certains nordiques même si leur compréhension du fond de cette pensée est tout à fait imparfaite et simpliste.

Dans le Sud, à la frontière adaarionne et dans ses environs, on trouve des clans convertis au culte d’Arbitrio de rite adaarion. On y trouve de petits monastères, les seuls dans le Nord avec celui d'Uuroggia.

Dans le reste du Vahnamaa, le Culte des Sept Déesses est majoritaire. On ne trouve ni commanderie, ni abbaye, ni monastère, ni maison de charité. Les institutions religieuses étrangères sont absentes de la région.