Utilisateur:Solypso

De Wiki'speria
Aller à : navigation, rechercher
Solypso3.jpg

"Je ne réfléchis pas sur le sens du monde, je lui en donne.
Les obstacles sont nombreux, les dilemnes ardus... Mais jamais je n'abandonne.
Ce n'est pas le sommet de la montagne qui compte, c'est le chemin à parcourir.
Peu importe si je dois recommencer, les miens sont là pour me soutenir."

Arbitrio va observer



Vous consultez la fiche d'un personnage reparti dans l'ancien monde.

Solypso Alducci

Informations RP
Nom Solypso Alduccimail-icon.png
Sexe Homme
Année de naissance
Rang Noble
Famille Portendar
Quartier
Métier
Métier Cuisinier
Compléments
Origines
Nation d'origine République Marchande de Caroggia
Informations HRP
Login Minecraft Solypso
Pseudo Solypso
Âge IRL 24
Informations Diverses
Losing is Fun

Solypso est quelqu'un qui sait toujours ce qu'il fait. Rarement pris au dépourvu, c'est un maître de l'improvisation et des idées sur le tas. Ayant vécu dedans toute sa vie sur des rebondissements, il a un don pour entrapercevoir des solutions aussi soudaines que farfelues et utiliser des méthodes orthodoxes pour se sortir du pétrin. Il sait récupérer les erreurs qu'il peut faire avec une pugnacité qui lui est propre, capable de se relever changé ou non pour continuer la voie qu'il se trace.

C'est un homme qui arrive à s'adapter dans la faune sociale. Parfois discret, parfois voyant, il agit instinctivement selon son environnement et l'humeur des autres. Il change d'intonation comme de chemise sans qu'il le remarque parfois, s'adaptant à la personne qui se trouve en face. Toutefois, tout le monde remarquera qu'il n'appartient ni à la noblesse, ni au bas peuple, étant trop franc mais pas assez bourru pour faire l'illusion.

Ce qu'on remarque en premier lieu si on s'attarde sur Solypso sont ses yeux brulant d'un éclat enflammé trahissant l'intense rage qui l'habite. Coulant en lui comme du métal en fusion, elle transpire parfois par tous les spores de sa peau quand il est sous pression, pourtant capable de garder un sang froid extraordinaire dans ces situations. On remarquera assez vite que cette puissante flamme ne le consume pas, l'aidant plutôt à le pousser vers l'avant et ne jamais lui faire abandonner son trajet.

Avide de violence et grand amateur de baston, il acceptera souvent une bonne castagne même s'il est sûr de perdre. Troquant son sang froid pour une tête brulée quand il ne se sent pas en danger de mort, il se jetera à corps perdu dans une mêlée s'il doit aider quelqu'un... ou tout simplement s'éclater et se faire éclater. Solypso est un grand provocateur qui aime taquiner ceux qui l'entourent, faisant bouillir son coeur ardent qui réclame sa dose d'adrénaline.

Forte tête et autonome de coeur, Solypso peut être un bon soldat comme il peut être un bon général, pouvant obéir sans difficulté à un supérieur comme donner des ordres à ceux qui le suivent. Cependant, il aura toujours son avis sur une situation et agira selon son bon vouloir. Loyal quand on le captive, il est capable d'être un atout à ceux qui savent l'exploiter... ou un formidable danger si vous perdez son estime.

Égoiste et solitaire, il a du mal à travailler avec des gens qu'il considère comme égaux à lui. Patienter l'autre le fait soupirer et il préfèrera tout faire de lui même. Exigeant envers les autres mais assez paresseux envers lui même, il reporte parfois des choses à faire à plus tard... jusqu'à l'oubli. Avoir la confiance et l'attention du Conteur est aussi un tour de force, lui qui est légèrement paranoïaque sur les bords.

Protecteur envers les siens, il n'hésitera pas à régler les problèmes entourant ses proches en allant droit au but. Expéditif au possible, il cogne souvent les tables du poing, élève fréquemment la voix et ne supporte pas qu'on le contredise lorsqu'il a les rênes. Il aidera autant que possible ceux qu'il veut voir saufs, mais grondera sur celui qui oserait trop compter sur lui, jusqu'à le laisser se débrouiller s'il s'engage dans une voie qu'il voit comme néfaste.

Vous aurez beaucoup de mal à vous faire détester de Solypso. Il accorde communément peu d'importance sentimentale aux personnes à cause d'un passé l'ayant fait voir le pire de l'humanité. Selon lui, la vie ne vaut pas la peine d'être vécue pour haïr les petits détails qui ne le concerne pas directement puisqu'il y a des choses bien plus intenses auquel dédier sa hargne. Gare cependant, s'il est capable d'un recul extraordinaire, il n'est pas laxiste pour autant : si quelqu'un le cherche un peu trop, il s'occupe de lui comme il le mériterait.

C'est un excellent orateur. Comptant beaucoup sur la parole qu'il se sert comme arme et comme bouclier. Il sait construire des discours qui marquent et qui encouragent, sussurrer des mots qui rassurent aux hésitants et semer l'effroi et le doute chez les personnes qu'il souhaite dominer. Connaissant la subtilité des mots, il n'hésite pas à les utiliser pour retourner les situations à son avantage.

Il aime :

Parler et écouter
L'intensité et l'action
Les enfants
Le sang froid et le recul
Le mysticisme et le surnaturel
Les cheminées
Les situations désespérées

Il déteste :
Stagner
La haine immodérée
Les personnes craintives
La mauvaise foi
Le gâchis
La politesse exagérée
Les situations désespérées


Description physique

C'est un homme âgé de 34 ans mesurant 1m76. Il a un corps assez lisse et maigre malgré des yeux de vétéran brillant d'un éclat vivant et intelligent, toujours vifs. Il a une gesture ferme et précise et se tient souvent droit face à quelqu'un. Il a un corps sec, avec des muscles qui peinent à se développer. La nourriture à profusion et ses déplacements intensifs à travers la ville l'aident à garder la forme, mais on le verra plus souvent posé contre le plan de travail du Chat Noir que de faire de l'exercice qui lui feraient pourtant du bien.

On le verra souvent mettre un objet à sa bouche pour le machouiller, le plus souvent une pipe qui ne semble avoir jamais servi. Il s'agit d'un tic dont il est pleinement conscient et ne cherche pas à lutter contre ça. S'essuyer le visage et souffler du nez lui sont également fréquents.

Auteur : Aldric

Aptitudes

Choix 1 : Cuisinier

Choix 2 : Education

Possessions

ArmureSoly.png




Une armure en cuir clouté de belle qualité, fabriquée par Luna à partir de cuir de fauvomastodonte. Résistante tout en restant léger, elle est confortable à porter. Elle a perdu un peu de sa superbe avec le temps, l'aspect plus terne. Achetée aux enchères.



ManteauBrigandSoly.png




Un manteau de cuir rigide, bien tanné et bien bourré de laine. C'est une tenue brute et pratique, avec de nombreuses poches extérieures et intérieures. L'aspect fait penser à celle d'un riche brigand. Copie de la tenue qu'il avait à Caroggia. Cadeau de Luna.



ManteauClasseSoly.png




Un manteau de cuir souple, qui se plie facilement, de riche facture. C'est une tenue qui inspire une subtile élégance avec des petits détails attirant l'oeil, sans que ça ne tombe grossièrement dans l'ostentatoire. Reçu en cadeau en échange d'une faveur.



TenueMariageSoly.png




Une tenue en soie, de belle facture mais fragile et peu réchauffante. D'apparence noble, elle est faite pour les réunions distinguées. Elle est apparue lors du mariage de Solypso et Luna, peut être reviendra t-elle un jour lors d'une cérémonie ?



EpeeNoth.png
Fer-Ardent, une lame longue brulée en acier. Noire et lugubre, possédant de fines gravures, c'est une épée d'excellente qualité qui ne vient pas d'Esperia. Butin de guerre offert par un ancien Portendar désormais parti.

Autour du personnage

Auteur : Luna

Citations

"L'histoire est un fardeau pour les ambitieux désirant y entrer. Le passé doit servir de leçon, mais il est trop souvent considéré comme une référence." - 06/11/514

"Tout ce qui fut perdu a maintenant été récupéré" - 19/11/514

"Les chemins les plus empruntés sont ceux les plus usés et prévisibles. Couper à travers la forêt permet de trouver de nouvelles voies et de surprendre les tiens... Si tu ne te perds pas en route." - 28/11/514

"L'amour d'un siècle est si facilement oubliable, il suffit d'une minute de haine." - 12/12/514

"Tout n'est que subterfuge. Les vérités sont fausses, les faits sont biasés, les paroles sont trompeuses. Seul le concret et le vécu personnel te permet d'avoir un avis légitime. Autrement, tu n'es qu'une victime de l'information, balloté par les mots qu'on veuille bien te dire." - 10/01/515

"Une Règle, c'est une réaction X face à une action Y. Je cogne, tu cognes. Ca parait légitime comme ça, même normal, mais ce n'est pas la solution. Briser la règle est ce qui permet de sortir d'un cercle vicieux qui amène à la mort, mais il est difficile de le faire car on s'expose à se faire entuber. Et ça arrive souvent." - 25/01/515

"Laissez-les se baiser, comme le disait Cormac Longfore." - 18/05/515

Relations

L'amitié est précieuse, qu'elle soit intéressée ou non, qu'elle soit durable ou non.



Aamos Nkönen

Aamos Nkönen : 

Le rêve est ton meilleur atout.

Auteur : Luna

Ma belle louve et le trésor d'une vie : mon fils, Thialgo



Traya

Traya : 

Inséparable



Zelkiar Halmenor

Zelkiar Halmenor : 

Fierté fraternelle



Tahnya Enemÿs

Tahnya Enemÿs : 

Sirène



Gervald

Gervald : 

Ambitieux inexpérimenté



Achayre Adjutor

Achayre Adjutor et 


Aldracha Sydän

Aldracha Sydän : 

Tranquilité



Anya

Anya : 

Narcissisme

Auteur : Luna

Aamos, un ami depuis mes débuts, talentueux et motivé. Tes yeux si ardents cachent pourtant une âme qui a besoin d'être rassurée.



Lucie d'Arsonval Cadirissa

Lucie d'Arsonval Cadirissa : 

Sage sur la montagne froide



Kirsten

Kirsten : 

Dévouement



Aaron

Aaron : 

Némésis

Je prendrai soin de ton monde

Auteur : Djafar ou Dimitri

Tristrianne, notre relation était ce que tu me considérais : une pétale bicolore.



Sharane

Sharane : 

Grandiose matronne



Cain Keryah

Cain Keryah : 

Je suis désolé.



Kalie Keryah

Kalie Keryah : 

Pardonne moi pour ton père.



Tristrianne Tanguy

Tristrianne Tanguy : 

Tendresse et affection



Lars

Lars : 

Brasier



Luna

Luna : 

Ma Louve

Auteur : Djafar ou Dimitri

Tu es mon Némésis. Le meilleur des ennemis et le pire des amis.
Celui envoyé pour me détruire comme me transcender.
M'évoluer par le conflit, m'apaiser par la discussion.
Je t'ai poursuivi à travers montagnes et océans pour apprendre et affronter.
Diriger ma lame vers ton coeur comme tu diriges la tienne vers le mien.
Nous sommes immortels, nous sommes des brasiers titanesques qui ne tomberont jamais.

Le Conte

Solypso est un débrouillard et réussi à récuperer des atouts lors de ses errances à Esperia. Ils sont par ordre chronologique et se complètent au fur et à mesure du temps qui passe.

Chapitre I : Le Brasier Conquérant

Vendeur de rêve
Un marchand qui n'a rien de concret peut toujours tenter de vendre des histoires. Demandant la charité en échange d'un conte, Solypso arrive à captiver une audience avec des récits et en retirer quelques pièces grâce à des clients satisfaits. Cependant, maintenant qu'il peut exprimer ses talents de marchand avec les diverses échoppes qu'il occupe, moins d'histoires sont racontées. Il trouve petit à petit le temps et l'inspiration pour raconter des histoires au grand public, devant une foule attentive.
Lecteur compulsif
La découverte de l'Académie a été un pain béni pour lui et s'est empressé de dévorer les livres se trouvant dans la bibliothèque. Il ne comprend pas ceux portant sur des sujets scientifiques, mais l'Histoire et la philosophie ont fait briller ses yeux. Il a également découvert les archives du gouvernement qu'il a étudié, caché dans un coin tranquille. Fragments d'un passé qui a sans doute dû être glorieux. Nouvellement acquis, le Volumen est un trésor à ses yeux qui renferme mille secrets.
Gardien du souvenir
Le nom des morts sur les tombes peuvent cacher de belles histoires. Un mentor l'a amené visiter le cimetière d'Esperia et lui a raconté quelques histoires bien utiles... Mais certains personnages ont sombré dans l'oubli, rendant Solypso empreint de mélancolie. Le temps passe et Solypso entend quelques bribes supplémentaires sur la vie des gens disparus. Curiosité morbide ? Plutôt du respect envers ceux qui ont vécu et qui ont échoué. Un rappel permanent que tout le monde est mortel. S'étant débrouillé pour assister à l'enterrement de Louis Lindèn, fondateur de la cité d'Esperia, il a remarqué que peu de personnes étaient là pour l'accompagner dans son dernier voyage. Rien ne demeure ici, pas même les souvenirs.
Architecte improvisé
Difficile de diriger une équipe de démolition quand on ne s'y connait rien en architecture. Quand la souveraine exige que l'estrade soit démontée, il faut le faire. Même si Solypso pense avoir un peu abimé le matériel, la mission fût accomplie sans encombre et ça lui a revalu d'être appelé une nouvelle fois pour un nouveau travail. Sans doute le dernier : il n'est plus esclave désormais.
Infirmier de secours
Une opération difficile ? Solypso a sû se rendre utile parmi les soignants du dispensaire lors du traitement d'un grave malade. S'il n'a pas compris grand chose au processus, il sait mieux comment fonctionne l'établissement public. Ce n'est pas surprenant si on peut le voir vadrouiller entre les lits, les soignants s'étant habitué à sa présence. Il est devenu par la suite auxiliaire, lui ouvrant de nouvelles portes. Coopérant maintenant avec le directeur Aamos pour décider de l'avenir du dispensaire, il a un certain pouvoir décisionnaire dessus.
Ténébreuse Nocturne
Lire des mots est une chose, savoir les placer en est une autre. Captiver l'attention d'une personne avec une seule phrase est un exercice qui devient facile lorsqu'on sait quoi dire, peu importe la pensée derrière. Cela lui a valu de connaitre une bien belle histoire qui sera sans doute écrite un jour et un personnage qui semble plein de surprises.
Cerveau désiré
C'était une simple étude de marché... Si précise que ça a pu impressionner quelqu'un qui a tout de suite désiré le racheter. On souffle que la somme de 10eD a été proposée, à la grande surprise de Solypso. Mais le plus grand étonnement pour lui fut que l'affaire a été refusée. Peu importe, il est retourné auprès de ce potentiel employeur une fois affranchi.
Marchand de tout
Un marchand n'a jamais assez de commerces. S'occupant de plusieurs échoppes dans tous les quartiers, Solypso vend beaucoup de choses grâce à la grande variété de produits à sa disposition, ce qui lui vaut le surnom "Marchand de tout". Besoin de quelque chose ? Il doit sans doute le vendre.
Omniprésent et Omnipotent
"Mais tu es partout !" est une phrase qu'entend souvent Solypso, et il a bien du mal à démentir. Parfois trouvé dans les endroits où l'on s'y attend le moins, l'homme s'arrange pour être là où il faut. Peu de portes lui semblent fermées, mais peut être est-ce parce qu'il passe difficilement inaperçu. Qu'il observe simplement ou qu'il influence l'évènement, son regard et ses mots n'ont jamais l'air d'être de trop.
Croyant lucratif
C'est un fervent croyant, peu diront le contraire. Solypso fréquente régulièrement le monastère, que ce soit pour prier ou pour discuter avec la seigneur apothi. Ayant obtenu le titre de Grand Argentier au sein de l'établissement spirituel, il a la charge d'assurer l'avenir financier de la Foi aux côtés de son responsable.
Conteur d'une Histoire
Portendar, la famille créée par Solypso pour rassembler ceux qui croient en un avenir meilleur quelqu'en soit les obstacles. Le Conteur espère bien diriger ces personnes pétries d'un moral fort vers un objectif lumineux. Jusqu'où iront-ils ? Il entend bien écrire cette histoire.
Chercheur d'équilibre
Après avoir reçu une royauté temporaire de trois jours suite à une crise de la reine, Solypso avait bien tenté d'en avoir un peu plus. Formant des relations et des alliances, tout s'est écroulé après avoir surestimé bien des choses. Prudent dans le Chat Noir, tout ne fut que subterfuges et bonnes figures. Il apprit très tôt que même calmées, les tensions perdureront.

Chapitre II : La Royauté des Cendres

Avec et Contre le Monde
La peur provoque les plus vives réactions. Dangereux, Solypso se retrouve bien malgré lui contre une ville qui veut le voir disparaitre. Conscient que nul allié ne peut être trouvé en dehors des Portendars, il choisi de s'engouffrer dans le monde de ses ennemis pour y trouver une autre vision du monde. Abandonnant toutes ses leçons apprises dans l'ancien monde, il réapprend en ne partant de rien. Son plus grand défi sera d'arriver à concilier les deux camps. Il y a malheureusement échoué lors d'une tentative de prise de pouvoir de l'Ouest auquel les ligs ont participé, détruisant durablement l'équipage. Solypso a quand même regagné ce qu'il cherchait : un cap de vie. Il leur est reconnaissant malgré sa profonde déception et aurait voulu rembourser sa dette, mais la mort les a tous frappé un par un au fil du temps.
Un Territoire Vivant
Le Chat Noir, taverne surplombant la place d'Esperia. Solypso en prend soin, on le voit souvent à son comptoir, ses yeux surveillant les clients et sa langue s'agitant pour les occuper. Content d'être tenancier, le Conteur met du coeur à son travail et ne semble jamais fatigué, tirant son énergie du chaos que provoquent les bastons et les cris qui emplissent les lieux d'activités. Venir au Chat, c'est forcément s'attendre à plonger dans un monde éloigné de la tranquilité. Il n'impose qu'une règle : ne pas le faire chier. Et on ne le fait pas chier. Rarement, du moins.
Une Transformation Nécessaire
Profitant d'une période de calme pour se ressourcer, Solypso s'est mis en cause, cherchant à s'adapter à la ville et à ses habitants et se trouver une nouvelle voie après une vie dédiée à ne compter que sur soi même à Carrogia. Esperia est une ville étrange où le Conteur a pu voir une facette optimiste de l'humanité et faire parler un peu plus son coeur plutot que son cerveau. Sa femme Luna et son amie Sharane lui ont permis de se décontracter et à voir les choses d'un regard moins pragmatique.
Le Monde Noir
La vie n'est pas rose. Solypso le sait bien, ayant grandi dans la misère. Il connait le crime, par nécessité ou par cupidité. Mais il n'est pas dans le besoin et le Chat lui rapporte bien ce qu'il faut... Mais le Conteur sait bien qu'il est une personne qui attire les regards et que ça lui sera néfaste tôt ou tard, autant essayer de garder un contrôle sur ce bordel donc. Quand l'armée essaye de se ramasser, mieux vaut donc encadrer les choses afin d'éviter les abus, même s'il s'agit d'une chose aussi noire que le crime organisé.
Le Monde Blanc
La loi du plus fort est toujours la meilleure, mais ce n'est pas toujours vrai. Certaines personnes ont le coeur sur la main et cherchent à bien faire. Solypso se sent à l'aise avec ce genre d'individus, calme et serein avec ceux qui ne tenteront pas de le baiser. Il est très protecteur envers eux, incarné parfaitement par le Roi Svengal Ladirus. Le sachant inexpérimenté dans la gestion, mais désireux de garder la paix, Solypso l'a aidé avec ferveur pendant un bon moment... Mais les choses ne sont jamais simple. Solypso a la facheuse tendance à avoir une vision bien spéciale des choses et à régler les situations à sa manière. Trop de heurts avec le gouvernement l'ont poussé à prendre ses distances petit à petit et à devenir moins dépendant d'eux.
Le Roi des Cendres
Les habitants d'une ville, même si aussi petite qu'Esperia, a toujours besoin de quelque chose. Parlant à beaucoup de gens grâce à son travail de comptoir, il est petit à petit devenu une sorte de Grand Intendant venant recueillir les avis des autres. Les files d'attentes étaient nombreuses au Chat, les gens souhaitant voir Solypso pour faire affaire ou simplement parler de la situation dans l'espoir d'arranger les choses. Petits soucis ou grands projets, le Conteur prêtait son oreille et donnait des conseils, jusqu'à apporter son aide ou au contraire arrêter des projets si ceux ci s'avéraient trop agressifs. Il savait bien que ce pouvoir non-officiel était toléré par le fait qu'il n'était une menace pour personne. Solypso restait fiable et tenait ses engagements, que ce soit envers le gouvernement et ceux qui voulaient s'opposer à leurs décisions. Faire coexister deux mondes était ardu, mais il semblait bien y arriver, assurant une certaine stabilité.
La Vague Destructrice
La foi qu'avait Solypso envers le gouvernement s'éteignait. Après une erreur de trop à ses yeux, Solypso décida de se retirer pour de bon des affaires du gouvernement et de cesser d'apporter son soutien à celui ci, préférant se concentrer sur ses propres soucis. La période fut malvenue puisque des mouvements contestatoires naissaient : Traya fut accusée de haute trahison en voulant démissionner, forçant Solypso à rejoindre la rébellion pour l'en sortir de là. Le résultat le laisse mitigé, pas perdant, mais pas gagnant non plus.

Chapitre III : L'Etendard Brûlant

Un Lourd Fardeau
Le voilà Grand Intendant après une rébellion réussie. Mais il n'en est pas heureux. Voir ceux en qui il a cru se faire frapper comme des misérables sans qu'il ne puisse rien faire l'a brisé. Il se sent responsable de leur sort et sent la culpabilité le ronger de jours en jours. Son poste l'ôte de la tranquilité de la couronne des cendres pour un truc plus officiel, mais plus entravé et surtout plus exposé. Il sait qu'il n'est pas maître à bord, mais se sent obligé d'y rester pour tenter d'arranger une situation tendue : Espéria est divisée en petits états communautaires aux exigeances différentes, certaines plus agressives que d'autres. Le Conteur a toujours été le spécialiste des situations désespérées, mais en est-il sûr de toujours s'en sortir ?
Des Positions Retranchées
Esperia est divisé en petits territoires pas forcément amicaux. L'armée semble inefficace et trop peu nombreuse pour tenir la cohésion face aux milices privées et bien équipées. Se faire submerger et tuer par une troupe en folie parait bien facile, il est temps pour le Conteur de jouer selon les règles. Retranché au Chat Noir entouré d'une milice de guerriers désireux de s'unir pour s'en sortir, Solypso espère que la situation s'apaisera avant que les armes ne soient sorties. Mais les choses ne sont jamais aussi simples, pas vrai ?