Vanda Saeljon

De Wiki'speria
Aller à : navigation, rechercher
Informations
Nom Vanda Saeljon
Sexe Femme
Naissance 21 juin 488
Famille
Famille de naissance Saeljon
Père Ottar Saeljon
Mère Ethel Eljarson
Fonction & Croyance
Rang Famille royale
Fonctions Régente
Viguier de Vindurskjoll
Faction Monarchie d’Eyjarfolk
Religion Monachisme
Origines
Ville de Résidence Vindurskjoll
Ville d'origine Vindurskjoll
Région d'origine Kiivas
Nation d'origine Royaume d’Eyjarfolk


Vanda Saeljon est l’héritière du trône du Royaume d’Eyjarfolk et la régente de celui-ci.

Biographie

Vanda Saeljon naît en 488. Bien qu’un heureux évènement fêté au sein de la cour, le mariage de ses parents bat presque immédiatement de l’aile. Bien qu’il n’y ait pas annulation du mariage, les conflits publics entre ses parents provoquent divers scandales et forcent ceux-ci à placer Vanda entre les mains d’une nourrice.

L’enfance de Vanda Saeljon est solitaire, son père étant fréquemment absent et sa mère menant une vie recluse. Bien que proche de ses cousins Saelin et Karolina, elle vit mal leur mort de maladie en 496 et 499. Elle est principalement éduqué par sa grand-mère. Celle-ci l’envoie notamment en 500 à Rosanhamn pour y recevoir une éducation loin de la cour. Il se dit à l’époque que sa grand-mère souhaite la voir devenir une érudite et une ambassadrice du Royaume plutôt que de suivre l’exemple de ses parents.

En 501, le bouleversement de la succession royale fait d’elle l’héritière présomptive du Royaume. Cependant, elle poursuit son éducation à Rosanhamn et part étudier à Uuroggia entre 506 et 510, ne revenant que rarement à Vindurskjoll.

En 511, elle revient s’installer à la cour de Vinduskjoll. Elle y joue un rôle discret au sein du Landsrad et participe à la gestion des finances royales. En 512, elle se voit confier le rôle largement cérémoniel de viguier de Vindurskjoll.

Après l’éruption du Stormun et la perte de conscience de son père, Vanda est désignée comme régente du Royaume. Elle se fait assister du valdmann Baldur Lidid et du viguier de Rosanhamn Agatha Brigge. Sa régence est particulièrement agitée. Dès le début de celle-ci, elle doit oeuvrer avec les viguiers et godars pour réparer les dégâts de l’éruption. L’affaire des trois Vanimirs la force à traiter une crise diplomatique et l’opposition intérieure de nombreux Hetjurs et proéminents Sjorovares dont Burkni Ros qui devient son principal opposant. Enfin, elle subit une tentative de coup d’état appelée la crise des treize jours par des opposants convaincus de l’existence d’un vaste complot étranger pour empoisonner son père.

Malgré les difficultés, Vanda est parvenue à éviter une guerre ouverte ou un effondrement du Royaume bien que des sceptiques attribuent ses succès à Baldur Lidid ou Agatha Brigge.

Rôle actuel

Vanda Saeljon assure la régence du Royaume depuis le palais royal de Vindurskjoll. Elle y est ouvertement courtisé par un grand nombre de prétendants issus d’un peu partout : des célibataires eyjarskas issus de diverses puissantes familles, des nobles étrangers (notamment des Capitalins en disgrâce depuis la guerre de succession capitaline), des notables d’Uuroggia, de puissants Zarègues ou des héritiers de puissants clans vaahvas.

Relations

Discrète, Vanda n’a pas développé de grandes alliances politiques avant le début de sa régence. Toutefois, son éducation l’a amené à nouer des liens avec divers érudits, marchands et Foringjars de Rosanhamn ainsi que divers habitants d’Uuroggia.

Depuis le début de sa régence, Vanda jouit du soutien de plusieurs personnalités âgées qui soutenaient sa grand-mère et qui tendent à considérer Vanda comme une héritière plus digne que son père Ottar. Elle est également fortement soutenue à Rosanhamn et sur Kiivas. Elle est par contre peu appréciée parmi les Hetjurs et dans les villes bénéficiant de la piraterie eyjarska.

Sur le plan diplomatique, elle est encore largement méconnue mais a reconnu Thybauld de Fauxvelles comme roi du Royaume Central.

Réputation

Autrefois assez méconnue au sein du Royaume, Vanda Saeljon a émergé comme une régente réformatrice et favorable à un pouvoir royal fort. Elle ne fait cependant pas l’unanimité et sa régence fait l’objet de nombreuses rumeurs.

Parmi certains mystiques arbitrés persuadés de la sacralité de sa grand-mère Joanna II Saeljon, Vanda est surnommée “Vor” et considérée comme un don bénie de celle-ci.

Rumeurs

Les rumeurs qui circulent au sujet de Vanda tournent autour de trois thèmes : son futur mariage, la question de son pouvoir personnel et son potentiel rôle dans le mal qui afflige son père.

La question de savoir qui pourrait épouser Vanda Saeljon occupent de nombreuses conversations. Bien que certains romantiques spéculent sur un mariage d’amour, la plupart des conversations portent sur la question politique de son mariage, le choix de son futur mari pouvant être une indication de sa politique au cours de son règne.

Beaucoup spéculent que Vanda Saeljon n’est qu’une figure et que le véritable pouvoir de la régence réside entre les mains de Baldur Lidid et/ou Agatha Brigge voire même entre les mains de puissants étrangers.

Enfin, certains continuent de penser que Vanda Saeljon conspire contre son père pour le maintenir incapable de régner, voire de chercher à l’assassiner. Ce sont notamment des rumeurs de ce type qui ont mené à la crise des treize jours.

Apparence

Vanda est une femme de taille moyenne et de corpulence mince. Elle a de longs cheveux bruns et des yeux bleu-gris. Elle est généralement considérée comme une femme belle mais froide, souriant peu et parlant peu.
Vanda tend à se vêtir de façon modeste, mélangeant des éléments de la mode eyjarska et uuroggianne. Elle a une aversion notoire pour la bijouterie et ne porte qu’un collier en os de baleine au cou.

Trivia

Précédé par Vanda Saeljon Suivi par
Ottar Saeljon Embeyjarska.png
Régente du Royaume d’Eyjarfolk

3 juin 515 - en fonction

Événement à venir...