Autel familial

De Wiki'speria
Aller à : navigation, rechercher

L’autel familial ou Perhaltarri est un rite monachiste.

Concept

Une fois marié, les époux monachistes sont supposés installer chez eux un autel qui servira à leur culte quotidien. Cet autel représente le caractère sacré de la famille et sert de support aux prières lorsque les membres de la famille sont présents chez eux.

En pratique

L’autel peut être situé sur une petite table ou dans une étagère. Sa forme est libre et il en existe de nombreuses variantes. En son sein, on peut trouver divers types d’objets et décorations pouvant être en bois, en tissu, en métal ou en pierre:

  • Le “lien” ou Linkki.
  • Un emblème du Monastère adaarion.
  • Les figurines: supports de prière représentant les membres de la famille et divers symboles.
  • Les bougies de prière: bougies allumées lors de la prière afin de marquer la solennité du moment. Ces bougies sont généralement parfumées.
  • Les “branches”: petites planchettes de bois sur lesquelles sont gravés le nom d’une personne proche de la famille, vivante ou décédée, et pour laquelle les membres de la famille ont

Lien

Le lien (ou Linkki) est un objet lié au monastère le plus proche. Cet objet varie selon les monastères locaux et sert à représenter l’allégeance du croyant à une communauté de croyant.

Figurines

Les figurines traditionnelles représentent:

  • Les parents des époux s’ils sont vivants.
  • Les membres de la famille: parents et enfants.
  • Une figurine d’Allistère et, facultativement, un ou plusieurs de ses compagnons.
  • Une figurine représentant un moine. Il est possible d’en installer plusieurs ou de les faire faire à l’image de moines locaux ayant aidé la famille ou ayant le soutien de la famille.
  • Une représentation des animaux de compagnie avec une main sur leur tête, symbole qu’ils sont arbitrés.

Figurines liées à des traditions locales

Cette liste est non-exhaustive.

  • Caganer: le caganer est une figurine typique de la Vellabria et représentant un individu en train de déféquer. Il est caché quelque part dans l’autel. C’est un symbole de prospérité et de bonne santé. Il est rigoureusement interdit dans les grandes villes et surtout à Caroggia. Les latifundiers y ont cependant recours.
  • Sovitelija: le sovitelija actuel est une figurine très courante au sein de la Nation adaarionne. La représenter de façon avantageuse ou enlaidie permet généralement de connaître l’opinion de la famille (ou plutôt du fabriquant) vis-à-vis du pouvoir en place à Golvandaar.
  • Mageneta: certains croyants du culte des images dont la famille était originellement monachiste maintiennent parfois la tradition de l'autel familial et y installent des magenetas. Certains croyants monachistes de ports ayant des contacts avec les ocolidiens installent parfois de tels objets sans pour autant adhérer au culte des images. Cette pratique rare n'est cependant pas cautionnée par le Monastère Adaarion.
  • Emblème politique: certains patriotes incluent parfois un quelconque symbole d'allégeance politique tel que l'emblème de la cité ou de l'état dans lequel ils vivent, voire un petit portrait d'un dirigeant admiré.

Autres éléments non-officiels

  • Arrangement floral: pour les adeptes du langage des fleurs hura, il est fréquent d’installer un tel arrangement comme décoration au sein de l’autel.
  • Pot-pourri: chez les monachistes de la Grande Huratelon, il est traditionnel de réaliser un pot-pourri et de l’installer.
  • Talismans canatanais: tradition spécifique du Canatan, l’autel familial est le lieu privilégié de rangement de leurs talismans religieux.