Guevrac

De Wiki'speria
Aller à : navigation, rechercher
Hors RolePlay :

Les sections marquées de * sont encore en travail, la patience est de mise !

Guevrac
Administration
Région Galdyr
Nation Royaume Central
Édifices
Démographie
Population totale 39 000


Guevrac est la capitale historique du Galdyr. Elle existe depuis bien avant l’Empire Central et l’Empire Qadjaride. Elle fut, en des temps antiques, la capitale d’un royaume établi en Galdyr. Depuis cette époque, cependant, la ville fut détruite de nombreuses fois et n’est aujourd’hui qu’une ville de taille moyenne, sans grand prestige. Elle est le siège actuel des fonctionnaires du Royaume Central et profite donc tout de même des avantages (et inconvénients) qui suivent ce statut.

Le "seigneur" Eugène Bélénos y règne sans partage mais y jouit d'une forte popularité après avoir réussi à y faire chuter la criminalité.

La ville

Guevrac fut une grande ville prospère à l’époque où elle était la capitale du Royaume de Galdyr. Son passé lointain a laissé de nombreuses ruines dans la ville et dans ses faubourgs.

Le centre de la ville est situé au plus haut point de la région. Sur le sommet de la colline se tient le château du seigneur de Guevrac : Eugène Bélénos. Le fort à connu ses heures de gloire il y a bien des siècles. Actuellement il ne reste du château que le bâtiment principal, le donjon et une partie des remparts. Les autres fortifications sont soit peu ou pas entretenues soit en ruines.

Quartiers

La cour du château, entourée d’anciennes fortifications, est constituée de trois quartiers :

  • Un quartier proche du fort où vivent les fonctionnaires du royaume et leur servants. Ce quartier est peu fréquenté par les gens de Guevrac. En effet, ces derniers les appellent “les gratte-papiers” pour des raisons évidentes. Elle est le siège actuel des fonctionnaires du Royaume Central et profite donc tout de même des avantages (et inconvénients) qui suivent ce statut. Le quartier est très entretenu en raison de son importance.
  • La taille importante de Guevrac oblige le seigneur de la ville à entretenir une petite armée. C’est pourquoi on trouve un quartier constitué des baraquements des soldats, d’une forge imposante pour entretenir armes et armures et d’une écurie.
  • La basse-cour de la ville comprend tous les quartiers qui ne sont pas situés à l’intérieur des remparts secondaires du château. Ces quartiers regroupent la majeure partie de la population, ils entourent la cour du château et ils sont situés au pied de la colline sur laquelle sont posés les hauts-quartiers. Ils sont constitués d’habitations construites dans une une logique typique de la ville, c’est à dire aucune ; de commerces regroupés en général autour d’une même “rue commerçante” et de grandes places utilisées pour le marché ou pour les fêtes.
  • Un quartier d’habitations qui regroupe une population aisée sans être bourgeoise. Les habitations sont généralement très anciennes, en pierre et entretenues. Elles sont un vestige du passé glorieux de la ville.
  • Il y a un autre quartier d’habitations à proximité du premier, mais celui-ci regroupe une population beaucoup plus pauvre de la ville. On distingue ce quartier par ses maisons en bois et en torchis. On dénombre régulièrement de nombreux incendies chaque thermidor; conséquence de l’étroitesse des rues et de la proximité des maisons. Le seigneur de Guevrac a, pour protéger la population, fait construire de nombreuses fontaines qui lui ont valu le surnom de quartier des fontaines.

Politique locale

Groupes locaux*

Pègre locale

La pègre à énormément décliné depuis que le seigneur Eugène Bélénos est au pouvoir. En effet celui-ci s’est évertué à l’éliminer. C’est une des principales raisons pour laquelle le seigneur de Guevrac est si populaire auprès de la population. Il n’y a pas de pègre importante à Guevrac. En effet, la criminalité est faible et se résume à quelques petit larcins ou quelques magouilles sans importance.

Économie locale

Bien qu’il existe de nombreux artisans dans la ville, la principale activité économique de Guevrac est agricole. On trouve aux alentours de la ville des coteaux viticoles sur les collines environnantes, de nombreuses parcelles agricoles et des pâturages.
La ville est le principal lieu d’échange des produits de la terre. Des marchands y organisent le commerce vers Cossaverdos, Marmorenca et Méridion.
Les échanges de produits se font généralement avec les villes les plus proches comme : Méridion. Bien qu’il existe de nombreux artisans dans la ville, la principale activité économique de Guevrac est agricole. On trouve aux alentours de la ville des coteaux viticoles sur les collines environnantes. La foire annuelle de Guevrac tient une place importante dans son économie.

Marchés*

Commerces*

Hôtellerie

Les hébergements les plus courants sont les auberges, en effet celles-ci sont très nombreuses, généralement liées avec les tavernes pour accueillir les nombreux voyageurs qui viennent chaque année pour la foire. Les établissements religieux accueillent régulièrement les voyageurs les plus démunis.

Groupes/organisations commerciales*

Société locale*

La noblesse de Guevrac*

La populace

La plupart des habitants de Guevrac sont pauvres. Ils vivent simplement de leur métier ou de leur commerce. Quelques marchands ont fait prospérer leur commerce et ont un niveau de vie plus élevé que le reste des habitants, cependant ils restent rares. La pauvreté des habitants à fait naître dans la ville une entraide commune. Les Guevraquois sont des gens généreux qui n’hésiteront pas à aider un ami, un autre habitant, un inconnu en l’accueillant chez eux et en lui offrant le gîte et le couvert. Les habitants continuent traditionnellement de cuisiner une part en plus lors du dîner qu’ils laissent sur le rebord extérieur de leur fenêtre à l’intention des plus démunis.

Culture locale

Monuments*

Gastronomie locale*

Boissons

Plats

Produits

Religion locale

Le monachisme est le culte le plus présent à Guevrac. Les monastères de Guevrac sont par ailleurs dans un état de délabrement avancé. De ce fait, les mariages sont souvent célébrés en thermidor et à l’extérieur pour éviter une population trop importante dans des bâtiments qui risquent de s’effondrer. Néanmoins les habitants de Guevrac sont généralement très attachés à leur culte et souvent très croyants.

Par ailleurs, les autres courant religieux sont assez mal vus, comme le phalangisme par exemple, souvent attribué par les habitants de Guevrac comme un courant religieux pour les énervés, les colériques et les “excités du bulbe”.

Établissements/institutions religieux*

Habitants

Esperiens originaires de Guevrac

 


Anciens Esperiens originaires de Guevrac


PNJ liés à Guevrac

PNJ résidents à Guevrac

 


PNJ originaires de Guevrac

 


Trivia*