Utilisateur:Bill

De Wiki'speria
Aller à : navigation, rechercher

RolePlay :

Border2px.png
Hors RolePlay :

Ce personnage est Canonisé. Il fait donc parti intégrante du Background avec les PNJs qui lui sont lié. (Voir Fiche de la Canonisation de Bill Moscaw)



Vous consultez la fiche d'un personnage reparti dans l'ancien monde.

Bill Moscaw

Informations RP
Nom Bill Moscawmail-icon.png
Sexe Homme
Année de naissance
Rang Noble
Famille Aurÿm
Quartier Adobe
Métier
Métier Cuisinier
Compléments
Origines
Ville d'origine Iona
Région d'origine Galdyr
Nation d'origine République Marchande de Caroggia
Informations HRP
Login Minecraft Devilson73
Pseudo Bill
Prénom IRL Camille
Âge IRL 20


Bill Moscaw

Apparence Physique

BillDessin.jpg
  • Nom : Moscaw
  • Prénom : Bill
  • Famille :
  • Âge : 38 Ans
  • Taille : 1m79
  • Poids : 80kg kilos
  • Nation : République Marchande de Caroggia
  • Ville d'origine : Iona
  • Religion : Phalangiste contemplatif
  • Rang Social : Noble
  • Parti Politique : Royaliste
  • Rang Politique : Ancien Souverain d'Esperia

Bill est un homme de carrure assez musclé. Même si il n'est pas "imposant". Avec 1m79 et 80kg il sait tout de même s'imposer. Il est souvent mal coiffé, en bataille. La barbe mal rasée, mais lui donnant un air plus sauvage, que crasseux.
Il a souvent un petit sourire aux lèvres quand on lui parle et arbore un regard toujours très profond. Souvent très élégant, laissant agir son charme, il est plus séduisant que repoussant. Mais son charme réside plus souvent dans ses paroles que dans son physique.


Petits détails

  • Il possède quatre cicatrices assez voyantes quand elles sont à découvert puisqu'elles viennent de blessures qui n'ont pas été traitées sur le moment.
    • Une sous l'épaule gauche, au niveau de la clavicule. (Blessure de flèche)
    • Une sous le mollet droit. (Blessure de flèche)
    • Une longue cicatrice est présente en en haut de sa hanche droite. Elle va de ses abdominaux à son dos. (Blessure d'épée)
    • Une le long de l'epaule droite (Coupure profonde de Dague)

Portrait Psychologique

Croyance

Phalangiste comme son père, il pratique cependant peu. Voir pas du tout. Sa tumultueuse enfance et les multiples intempéries de la vie ayant rendu assez néfastes sa vision de l'Arbitrio. Il en veut surtout à Ann Ovlaggenau, l'Abbus de Iona qu'il considère comme incompétente et folle. Il pense que son esprit est trop éloigné de ce qui se passe en Marvalat pour pouvoir comprendre ce qui s'y passe.


Sa mentalité

Il sait se débrouiller dans n'importe qu'elle situation. Très polyvalent, c'est un véritable stratège. Très protecteur avec ce qu'il possède, il n'est pas facile à faire céder, que cela soit pour ses biens, ses proches, ou ses idées.Il est de ceux qui pensent faut parfois user de moyen peu orthodoxe pour réussir.

De nature très calme, et posé, il semble la plus part du temps en perpétuelle réflexion. Il prend le temps d'analyser chaque éléments avant d'agir. Sa mémoire et ses capacités de réflexion en font un adversaire redoutable dans tous ce qui toucherait de prêt ou de loin à la stratégie.

Aptitudes


  • Grille Livre et Plume.pngAlphabétisation et calcul,
Bill n'a jamais eut d'enseignement pour manier une arme.

il a apprit lui même les bases des calculs quand il a commencé à amasser des fortes sommes d'argents. Il devient cependant de plus en plus doué dans ce domaine effectuant de nombreuses taches administratives et en travaillant ardemment au Consulat. Son talent d'orateur se ressent également dans ses écrits.


  • Agilité.png Escalade.

Enfant il parcourait les rues et les toits de Marvalat sans se soucier du danger et du vide. Il est capable de se déplacer habilement dans des terrains plutôt inhabituels.



Séparateur.png



Divers

Regard Bill.jpg

Ses qualités

  • Orateur

Malgré sa voix un peu grave, Bill est un excellent orateur. Il sait manier les mots, et prend garde à toujours bien les peser avant de les employer. De plus en plus habitué à la foule, il sait sélectionner les tournures de phrases à employer selon la situation.

  • Sociabilité

Les Amis des mes ennemis sont mes Amis. Étrange devise, qui n'est pourtant pas vide de sens. Bill sait qu'un large réseau d'information, vaut tout l'or d'un galion d'Indubal. Il est de plus en plus tourné vers les habitants. Cherchant tout simplement à discuter de tout et de rien. Sa famille et son mariage l'ayant rendu moins "manipulateur" pour devenir plus franc.

Bill est très solitaire.
  • Rusé

Bill est un renard. C'est un stratège Hors pair très dur à duper. Il cherchera toujours à prévoir des plans de secours, ou à mesurer l'impact de chacune de ses décisions pour prendre la meilleure possible.

  • Calme

Difficile de lui faire perdre réellement son sang-froid. Si il gueule c'est qu'il ne considère pas la situation comme sérieuse. Devant des éléments problématiques, il garde son calme pour mieux réfléchir. L'agitation le rendant beaucoup réfléchit.

Ses défauts


  • Parler de lui

Il c'est découvert il y a peu ce défaut. Certes il saura parler de son vécu, et donner son opinion sur tout. Cependant si vous cherchez a savoir ce qu'il ressent, ce qu'il croit, ou ce qu'il aimerait. Il y a de grandes chances qu'aucunes réponses ne s'offrent a vous.

Intérêts culturels et goûts


Les joies d'une taverne, et d'une bonne chopine.
  • Bill est un bon vivant et adore boire et chanter, encore plus si les deux sont fait en même temps. Il a le goût du bon vin comme du mauvais. Il porte un intérêt très profond à la politique même si il n'a pas la même vision de celle ci que le commun des mortels.

Cet intérêt pour la politique est de plus en plus important pour lui. Sa volonté d'implication dans la cité d'Espria et très grande, même si il sait qu'il doit museler ses ambitions.

  • Il adore être seul, tout comme il ne peut se passer de certaines présences.
  • Il est en quête de nombreux savoir et est très curieux.
  • Adore jouer au Dénas, un jeu de Iona, très courant. Il aime faire quelques parties entre amis.

Rumeur

  • Descendrait de la famille de Marchand d'étoffe de Caroggia, les Mosciali.
  • Serait Semi-Qadjaride
  • Il se vanterait d'être capable de boire trois bouteilles de Rhum sans les vomir
  • Ne prierait que les jours d'Orages
  • Certains Ionien l’appelleraient le "Boucher"
  • Il serait "prince" d'une archipel au bout du monde
Séparateur.png

Histoire

Adieu Iona

Musique d'ambiance : http://www.youtube.com/watch?v=ZSW3skkVKEE

Le départ de Iona.

Le vent qui soufflait ce jour là, était étrangement léger. Pas brusque, pas fort, ni même bruyant. Non un vent léger qui caressait les jambes, frôlait les oreilles, et faisait virevolter les cheveux dans tout les sens. En particulier ceux d'un homme debout sur les quais. Le regard plongé dans les rues, les hauteurs, les recoins de toutes l’île qui se dressait devant lui. Comme si, de ses yeux il peignait le tableau de ce qu'il voyait dans son esprit. Comme si il savait qu'il ne reverrait jamais rien de tout cela, et que ses yeux avait le pouvoir d'accaparer ce qu'ils voyaient. Alors il regardait tout. Le moindre recoin, la moindre fissure, le moindre bruit. Comme si ses prunelles absorbaient la moindre chose, le moindre objet, et qu'il désirait tout emporter. Alors il regardait tout. Il sentait tout. Il écoutait tout.


Ô le bruit aussi semblait déjà le rendre nostalgique. Il ferma les yeux un instant pour se rappeler du brouhaha qui l'avait bercé depuis son enfance. Comme pour graver une mélodie qu'il pourrait réciter quand l'envie lui prendrait à l’intérieur de lui même. Il n'avait jamais pensé aimer cet endroit. Mais il n'avait jamais souhaité le quitter. Comme un adolescent cherchant toujours à s’émanciper et à critiquer son foyer. Mais qui au final se réjouie du confort que celui ci lui procure. Cette île, aussi seul qu'il avait pu être. Cette île était comme sa mère, celle qui l'aurait vu faire ses premiers pas, celle qui aurait entendu ses premiers cries. Une mère qui l'a toujours épargnée des divers sorts que les divinités mirent sur sa route.


Le vent devenait plus fort. Comme si sa mère posait une main dans son dos. Un geste pur lui dire "va ne t'en fait pas mon fils". L'homme machinalement se toucha le poignet comme si il espérait qu'elle l’empêche de partir. Comme si il voulait pour la première fois de sa vie que quelqu'un le prenne dans ses bras, le rassure, lui dise que tout irait bien. Lui dire qu'on était fière de ce qu'il était. De ce qu'il allait devenir.


Ses yeux s’humidifiaient au fur et à mesure que ses pensés se dirigeaient vers l'idée d'un non retour. Lui qui n'était attaché à rien, s’apercevait de l'amour incroyable qu'il pouvait finalement ressentir pour cette île. De énorme attachement qu'un homme vide, comme il se décrivait, pouvait ressentir. Ses yeux baignaient dans les larmes qui floutaient sa vue le rendant encore plus émotif qu'il l'était déjà. Les larmes coulaient comme la peinture en trop d'un tableau, comme l'eau des vagues qui vient se poser sur les fenêtres. Il n'était pas le monstre qu'il pensait être, il s'avait qu'il était capable d'aimer quelque chose. Un tourbillon d'émotion de joie et de tristesse se brouillaient dans sa poitrine. Il essuyait ses larmes de ses manches l'air heureux. Heureux du trésor qu'il venait de découvrir au plus profond de lui même.


Il monta sur le bateau avec les autres esclaves, un sourire arborait son visage. Il ne se retourna qu'une fois au large. Pour regarder une dernière fois son foyer, son passé, sa vie, sa mère.


Séparateur.png
Hors RolePlay :

A partir d'ici, vous risquez d'être META que des événements. Si vous n'êtes pas capable de dissocier ce que vous savez RP et HRP je vous déconseille de poursuivre.

Esclave de ce nouveau Monde

Bill arriva en tant qu'Esclave à Esperia.
Bill fut perturbé par son arrivée ne sachant pas réellement à qui il appartenait. Partagé entre le monastère et la famille Aubéclat, il comprit vite qu'il devait se tourner vers cette dernière. Tharaën, le tribun familial fut pour lui un véritable mentor. Bill, qui n'avait jamais eu de chef, ou de personne à suivre trouvait en cette personne le guide idéal pour son futur en tant qu'Esperien.

Il mit aussitôt ses nombreux talents à sa disposition. Vol, Espionnage, Recrutement, Logistique pour certaines manœuvres. Il se démarqua vite des autres esclaves et ne dut jamais verser un seul Esper pour sa dette. Quand la Nivose Rouge frappa la ville. Bill fut prit de crainte pour sa famille et commença à se protéger en créant sa propre planque, et bureau. D'ici, à l'aide de Jibius, il commença à organiser un groupe d'esclave, de manière à pouvoir agir en groupe. Il s'impliqua également en libérant Davos de sa prison, de façon à briser les mensonges du gouvernement. Une fois la Nivose Rouge passée, il craignait que ce geste lui coûterait la vie.

Une fois les tensions apaisées, Bill ramena 3 Trésors à la famille pour les remercier de la bienveillance qu'elle lui apportait. Il offrit le casque de Sheolh que celui-ci lui avait lancé peu avant sa mort. Un énorme bloc de Lapis sortie des profondeurs de l'eau, et un coffre entier de l'or Maudit du Monastère. Il compléta également les cadeaux par deux armures en or.

Ceux-ci prouvant son entière Dévotion, Bill fut affranchit, et intégré dans la famille Aubéclat.


Séparateur.png

Une liberté acquise

Devenu enfin un homme libre.

Une fois libre, Bill se positionna comme le Bras Droit de Tharaën. Protecteur de la famille, il balaya nombre d’embûche sur sa route, et devint un vrai diplomate Familiale. Puis il se rapprocha peu à peu d'une esclave avec qui il aimait se balader. Pépi Linel. Cette femme évoquait des sentiments encore méconnus jusqu'à lors par Bill. Il laissa les choses faire et décida de se tourner vers la Politique de la cité. Il rédigea la réforme "Moscaw", modifiant les institutions de la ville, pour espérer donner plus de parole au peuple.
La réforme fut acceptée par les Politiciens et le Peuple. Bill n'avait qu'à attendre pour son application.

Dans cette attente, l'amour pour Pépi Linel commença à grandir, énormément... Et une fois qu'il sut la réciprocité de celui-ci, il exauça le rêve de Pépi, en lui offrant un magnifique Mariage.
Il dut déjouer cependant par la suite, une tentative de trahison du père de cette derrière, envers Aubéclat. Le décevant profondément sur beaucoup de monde. Ainsi, il considéra que son rêve de faire chuter les murs entres les familles, était vain.
Il devint alors plus direct mais plus calme à la fois. Il mena deux campagnes pour le Consulat de Thémis Lunargent. Mais au final, à la suite d'un accord, la deuxième fut annulé.

Mais dans cette accord, Bill obtenu sa citoyenneté, et également l'un des consulats les plus puissant de la ville. Il était à présent, Consul de l'Economie.


Séparateur.png

Un renouveau

Bill fut nommé Consul de l'Economie.

Le Consulat de l'Economie lui alla comme un gant. Cela revenait au même que gérer de nombreuses affaires privées. Il suffisait juste d'être plus à l'écoute. Il n'eut aucun mal à redresser au plus haut les caisses de l'Etat, cependant, il continuait à douter du système auquel il prenait part. Le Haut Conseil était partial. Les informations et les applications des nouvelles règles étaient laborieuses. Lui qui avait cru en une chambre Citoyenne voyait chaque jour de nouveau problème à son instauration. Une salle ne pouvait pas Unir Esperia. Un autre système devait être appliqué, et pour Unir des hommes, la meilleure solution reste un chef. Durzann était celui qui pouvait incarner cet objectif. Ils décidèrent de fédérer les meneurs de groupes Royalistes, et les pleins pouvoirs furent à Durzann.

Bill savait ce qu'il risquait. Bien qu'il craignait pour sa famille, et pour sa femme. Elle qui attend tellement d'un Enfant. Une autre mission à laquelle Bill se devait de répondre. Si il voulait perpétuer son nom dans les âges.

Une descendance, et une Royauté. Large programme auquel il devait répondre.


Séparateur.png

L’avènement de l'Aube D'Or

Une Royauté bancale.

Ils avaient réussi. Ils étaient parvenu à fédérer les familles Aubéclat, Vonarii, Dreher et Skÿrn autour de Durzann. La Garde et la Chevalerie suivrait la Royauté. Le grand soir, toutes les forces possibles se joignirent aux divers représentants. Une véritable armée protégeait les membres de la Convention Seigneurial. Après une longue discussion, tous signèrent. Durzann était devenu, le premier Seigneur d'Esperia. Rapidement des groupes cherchèrent à le tuer sans même comprendre le nouveau système. Bill se devait de rédiger le Livre des Lois, mais les divers attaques firent de lui un Commandeur Royal, plutôt qu'un Grand Intendant. Bill fit face à la foule pour essayer de convaincre la population de la décadence de l'ancien régime. Quand ce fut le tour de Durzann, celui-ci perdit l'épreuve du Peuple. Il renonça, Après que la garde abandonna de soutenir la Royauté.

Les Institutions Politiques d'Esperia s'écroulèrent. L'Aube d'Or se finit. Durzann fut assassiné le jour suivant.

Bill n'abandonna pas l'étendard qu'il parvint un instant à hisser au sommet d'Esperia. Les Royalistes commencèrent à se fédérer derrière lui. Avec la Mort de Durzann, il était devenu l'un, si ce n'est pas le principal prétendant au trône d'Esperia. Il décida de se battre pour la Royauté, il arriverait à convaincre le peuple des biens-faits de celle-ci. Même si pour ce combat, il devrait au final, porter la couronne.


Séparateur.png

L’avènement Royal

Vers le trône.

Après mure réflexion. Bill saisie donc l’étendard Royaliste et décida de se poser comme l'un des prétendants au trône si la Royauté était accepté. Il dut pour cela ne porter plus que les couleurs d'Esperia comme symbole de se dont il croyait, même si sa famille lui était cher. Après un long travail il finit le Livre des Lois Royalistes appelé "Volumen". Il fut le seul projet solide proposé au Conseil de Transition. Le Sénat étant écarté, et le Consulat vue comme un système imparfait, la Royauté semblait venir comme un système providentiel, qui pouvait enfin être accepté par chacun.


Mais la mer ne reste jamais calme. Le Sans-Fond, suite à une rixe sur l'un de leur membre. Décida de s'attaquer à l'un des responsables en pleine Place Publique. Les acteurs de celui-ci se réfugièrent au Sans-Fond, et le Siège commença. Les Royalistes c'étaient attribués la gestion du Siège le temps que le Commandeur et l'Apotti négociaient. Bill tenait ses hommes, par peur d'une guerre risquant d’entraîner Esperia tout entière. Mais quand les Drehers mené par le Commandeur Morgann se retournèrent contre Esperia, la Guerre devint inévitable. Les Qadjarides mirent le feu à l'Ilot Aubéclat, la Guerre approchait. Elle était là.


C'est par la Parole que Louis Lindén et Bill parvinrent à convaincre les Drehers d'abandonner Morgann le Félon. Les Qadjarides en sous-nombre renoncèrent le soir même au Combat, quand Jaleed fut tué en duel par Thémis Lunargent. Bill commença à comprendre que tout ses hommes devaient se rassembler rapidement pour éviter que le Sans-Fond s'en prenne à d'autres personnes. Ceux-ci fuirent la Ville avec des criminels recherchés. Bill rétablit et pris le commandement de l'Egide d'Argent, un ancien ordre de soldat volontaire de la première Guerre Civile. Ceux-ci traquèrent les Qadjarides, et c'est par la négociation est un coup de force que Bill parvint à obtenir leur réédition totale.


Suite à ceci Bill obtenu beaucoup plus de soutient qu'il n'en attendant pour son désir d’accès à la fonction suprême. C'est en travaillant avec Luka Lindén qu'il comptait enfin offrir à Esperia le gouvernement qu'elle attendait. Une fois le Conseil restreint réunit, celui-ci qui qui représentait toute la cité d'Esperia débattu sur les dernières modifications à apporter à la Royauté. C'est après avoir décidé de ceci que Bill se proposa comme nouveau dirigeant d'Esperia secondé par Luka Lindén. A sa surprise, c'est à l'Unanimité du Conseil, qu'il devint Souverain d'Esperia.


Séparateur.png

Souverain d'Esperia

Une couronne en guise de couvre-chef, et une montagne de travail en guise de lit. Voilà ce qu'il s'annonçait. Mais Bill était à l'apogée de son pouvoir. Il s'imposa comme le seul Royaliste ayant assez d'influence pour pour les unir. La guerre des mots d'Aubeclat et Loysto allait enfin se terminer, lui et Luka symbolisant l’avènement des deux familles mais cette fois main dans la main. Les premières réformes ne tardèrent pas. Remettre la Justice en place, perfectionner la Pointe d'Or, encourager la Garde à se remettre d'aplomb. Les alliés ne manquaient pas, et les Républicains comprirent rapidement que le temps était bien à la Monarchie.

Bill continuait à faire de la politique comme il avait pour habitude d'en faire. Il savait jouer avec ses opposants, et continua de faire une priorité des renseignements via la Pointe d'Or. Il arrivait sans mal à déjouer les petits complots. Mais même si son pouvoir et sa reconnaissance commencèrent à s'installer dans l'esprit de chacun, un allié qu'il n'avait pas prévu commença à prendre de l'ampleur. Bill c'était appuyé sur les Phalangistes lors de sa campagne pour une Monarchie à Esperia, garantissant à ceux-ci une aide commune si ils s'entraidaient. Au même moment, Thorgan se fit attraper pour divers crimes, la pression des Nobles et de la Garde pour son exécution furent fortes, mais Bill voulu le laisser en vie. Quelques semaines plus tard, il ne pu s'y résoudre une seconde fois, laissant au cimetière, un nouvel ami.

Bill accepte la Décision du Conseil Restreint.

Au même moment les Phalangistes commencèrent à vouloir une plus grande part du gâteau. Chacune des semaines passées à soutenir le Phalangisme, agrandissait leur pouvoir et affaiblissait le sien. Il ne fallut que quelques mois avant qu'un Apotti Phalangisme tente de prendre le pouvoir. Mais même si Bill ne disposait plus d'autant d'alliés que lors de son investiture, le peuple fit une pression suffisante pour que les Phalangismes baissent les armes.

Cet événement bien qu'une victoire, montrait la baisse de puissance de Bill. Les réformes fonctionnaient, son système fonctionnait, la ville tournait de nouveau. Mais le Roy peut-être renversé. Cette perspective était d'autant plus accentuée qu'Esperia bénéficiait de très peu de soutiens de l'Ancien Monde. Bill entreprit donc de rencontrer les puissants de l'Ancien Monde, autant marchants que nobles, pour garantir à cette Cité des alliés solides. Mais la préparation d'un tel voyage nécessitait beaucoup de travail et d'apprentissage sur l'Ancien Monde, car Bill n'avait jamais voyagé. Le Départ de Pépi et Skatt dans l'Ancien Monde et la retraite de Luka laissa Bill sans soutiens, et au même moment, l'héritière des grandes Familles d'Adobe, la Famille Raev montait en puissance. Le Conseil Restreint fut appelé à siéger. Bill savait ce que signifiait cette réunion.

Après plus de 6 mois sur le trône, Bill accepta la transition de la couronne à Illina de la Maison Raev. Il était cependant déterminé à faire ce voyage pour la Cité, mais ne se mêlerait plus de la Politique Esperienne. Il resterait dans son Manoir à écrire sur le Pouvoir à Esperia, et ne combattrait à présent plus que le temps, et les Républicains évidement.

La retraite

Bill profite de sa retraite politique.

"L'Aube se lève toujours"

"On a besoin de vous sire". Combien de badauds avaient pu frapper à sa porte depuis son abdication ? Si la politique le fascinait, ses yeux étaient tournés ailleurs. Vers les montagnes et la mer qui bordaient tout deux la Cité. Que connaissait-il finalement de ce Royaume ? Que connaissait-il du Monde ? Tant de questions sans réponse. Le nez dans des cartes, dans des récits de cités au delà des océans. Bill rêvait de retrouver ses proches, et de parcourir toutes terres que ses pieds lui permettraient. Des Monts Adaars, des richesses Caroggiannes, des blizzards des Maahvitts, de la foule Capitaline, aux blés Hurateliens.

Sitôt son navire prêt à partir, il le chargea de tout le trésor familiale. L'Or débordait de sa cabine, bijoux, armures, bibelots... Il emporta tout ce qui pouvait lui rappeler sa réussite, pour ne pas oublier ce qu'il devait à cette Cité. Peu d'au revoir firent prononcés, ses amis et sa famille étant déjà loin. Il prévenu la Souveraine qu'il allait parcourir l'Ancien Continent et tisser des liens diplomatiques pour la Cité. Profitant de l'entrevue pour lui glisser quelques conseils sur la politique à mener.

Avant de partir il dut s’acquitter de trouver un homme de confiance dans la Cité, capable de la mener et de le prévenir si chaos devait se produire. Il dévolu cette tâche à Valdteri, l'homme de confiance de sa femme. Promettant de revenir au plus vite si besoin se faisait sentir. Échangeant quelques mots, ainsi que quelques présents, Bill reparti serein. Cet homme... On aurait dit lui juste avant sa prise de pouvoir. Ambitieux, confiant, et pragmatique.

Sur le point de lâcher les amarres, sa servante vint à lui pour un dernier salue. Affirmant sa fidélité et sa gratitude, il ne pu s'empêcher de lui redonner confiance à elle qui semblait désespérée, comme observant l'horizon, apercevant le soleil disparaître, plongeant chacun dans le noir jusqu'à son retour. Les amarres furent lâchés, le bateau fit un tour complet de l'île avant de s'enfoncer vers le large.

Le regard vers le hublot arrière, Bill sortie la Couronne d'Esperia du coffre en ébène qui la protégeait. Il la plaça sur sa tête un instant, ferma les yeux, et s'endormit dans le bruit répété des vagues sur le bois de la coque.

Vers Uuroggia

Sinine2.jpg

Aussi doué qu'Astalmo était pour les bateaux, je dois reconnaitre que le froid du Nord a raison de l'isolation de ma cabine. La Capitaine demande aux marins de secouer la voile 3 fois par jour pour ne pas qu'elle gèle (Incroyable). Les vents sont forts et le paysage est d'un blanc effrayant. La mer grisâtre me ferait presque penser que mes yeux ne sont plus que capable d'observer des nuances de gris.

Quelques jours de mer difficile et la capitaine me hurle "Sire Sire, Uuroggia en vue !". Alors que je n'avais pas bougé de ma cabine durant deux jours durant, me réchauffant comme je pouvais avec la lampe à huile, je découvris sur le pont un paysage pour le moins surprenant. Non seulement le ciel rayonnait d'un plein soleil bien que sa chaleur manquait, la mer était incroyablement claire. Arborant une couleur turquoise qu'on aurait juré ne pouvoir apercevoir que dans les Iles chaudes du Sud.

Je resta penaud à observer le paysage tandis que le bateau s'approchait de la ville qui grossissait minute par minute. Quelques heures plus tard nous manœuvrions dans le Port pour nous amarrer. Je cherchais du regard quel aubécrain était sur les quais à attendre comme ils étaient prévenu que j'arriverais d'ici ces quelques jours. Payant la taxe au capitaine du port, je pu observé dernier lui un grand homme me souriant, emmitouflé dans une peau de bête. J'aurais du me douter que Dreaps serait celui qui m'attendrait.

1er au 9 Septembre de l'An 514

Retour familial

9 au 13 Septembre de l'An 514

La Capiale, où la grande fourmilière

15 au 17 Septembre de l'An 514

Dans les contrées du Royaume Central

17 au 20 Septembre de l'An 514

Un entretien à Roskilde

25 au 27 Septembre de l'An 514

Les terres de la Grande Huratelon

6 au 12 Octobre de l'An 514

Sur la route des montagnes

12 au 16 Octobre de l'An 514

La Cité de Golvandaar

17 au 21 Octobre de l'An 514

Un marché Adaarion

22 Octobre de l'An 514

Nouveau passage par la Capitale

27 au 29 Octobre de l'An 514

Retour sur Iona

1er au 5 Novembre de l'An 514

En mer vers le Sud

6 au 11 Novembre de l'An 514

Escale à Indubal

12 au 14 Novembre de l'An 514

Arrivée à la Cité Marchande

21 au 24 Novembre de l'An 514

Quelques courses à Caroggia

24 au 30 Novembre de l'An 514

Dans les terres Caroggiannes

6 au 10 décembre de l'An 514

On s'éternise à Caroggia

15 au 24 décembre de l'An 514

Départ pour le Nord

26 décembre de l'An 514 au 10 Janvier de l'An 515

Un bref passage à la Capitale

11 au 17 Janvier de l'An 515

Fin du premier Voyage et retour à Uuroggia

28 Janvier de l'An 515

Séparateur.png

Relations

Amis et Ennemis

Bill est impossible a cerner quand à ses sentiments pour ceux qui l'entours. Pour la simple raison qu'il a passé une grande partie de sa vie dans la solitude et avec un seul but, assouvir ses ambitions personnels. Il n'a cependant aucun ennemis. Il considère que seule la rivalité existe et qu'elle est source d'occupation.

Il n'a jamais éprouvé de réel sentiment pour une femme, habitué a les utiliser. Mais semble tout de même très sensible a certains caractère, et un certains penchant pour une couleur de cheveux. De plus il est un peu mal à l'aise face à la douceur de certaines dame d'Esperia. L'opposé de celles de Iona.


Center

Son épouse

Thumb


Pépi Skÿrn Moscaw 

L'énigme de Bill, son plus grand point faible, et également son plus grand point fort. Il ne saurait dire ce qui fait qu'il l'aime, tout comme il trouverait mille raisons d'y répondre. Si il y a bien une personne avec qui Bill n'est pas l'homme manipulateur et calculateur qu'il aime être, c'est avec elle. Elle l'apaise, le repose, lui donne envie de passer son temps à s'évader dans ses pensées la tête sur ses genoux. Cette femme représente beaucoup de chose pour lui et il est réellement prêt à tout pour elle.
Il l'a demandé en mariage dès qu'il a sut que c'était son rêve. Mariage qui a eut lieu le 1/09/513 selon les traditions nordiques. Depuis ils vivent un petit amour qui semble parfait malgré tout ce qui aurait pu les séparer, ils sont restés collés l'un à l'autre.

Le 8/01/14, Skätt leur premier enfant est né. Renforçant encore plus le lien entre Pépi et Bill. Il est très admiratif de son épouse, et de l’énergie qu'elle déploie dans ses différents travaux. Une des craintes de Bill est de lui "faire de l'ombre".


Séparateur.png
Skätt Moscaw

Skätt, son fils. Il représente ce qu'il a de plus cher, et ce qu'il a le mieux réussi dans sa vie. Bill aime son fils comme un fou, quitte à passer pour un papa poule. Il déteste le laisser seul, même si il s'inquiète parfois que des personnes s'en prennent à lui dans la rue. Depuis qu'il est partit il s'en veut un peu de n'avoir passé que de vague moment avec lui...


Mélie Moscaw

Mélie sa fille qui vit dans les Maahvitts. Bill sait qu'elle doit être née mais ne sait rien d'elle, ni même quel nom Pépi a choisit pour elle.


Séparateur.png
Loulou

Loulou, un jeune petit chat acheté par Bill. Il aime se faire les griffes sur le canapé et laisser des poils partout.


Séparateur.png

Ses Écrits

Armoirie.png

Grille Livre.png La Fable du Lion et du Cerf Grille Livre.png

Grille Livre.png Enfant des rues Grille Livre.png

Grille Livre.png Le Volumen des Lois Royalistes Grille Livre.png

Grille Livre.png Tome I - Les Secrets d'Esperia - La Nivôse Rouge Grille Livre.png

Grille Livre.png Tome II - Les Secrets d'Esperia - Dans les yeux de l'Aveugle Grille Livre.png

Grille Livre.png Tome III - Les Secrets d'Esperia - Le Premier Souverain d'Esperia Grille Livre.png

Grille Livre.png Tome IV - Les Secrets d'Esperia - La Guerre du Sans-Fond Grille Livre.png

Grille Livre.png Journal Personnel sur l'Aube d'Or Grille Livre.png

Grille Livre.png Mon frère Chevalier Grille Livre.png

Grille Livre.png Homme de l'Ombre Grille Livre.png

Grille Livre.png Le Droit d'Asile Grille Livre.png

Grille Livre.png Journal de l'Aube d'Or Grille Livre.png

Grille Livre.png Journal : Là Haut Grille Livre.png

Grille Livre.png Les Grands hommes d'Esperia Grille Livre.png

Grille Livre.png Pièce de Théatre : L'Adaar qui voulait marier sa fille Grille Livre.png

Trivia