Utilisateur:Aias Yö : Différence entre versions

De Wiki'speria
Aller à : navigation, rechercher
m (Passage du métier de papetier en connaissance, conformément à la nouvelle règle.)
 
Ligne 19 : Ligne 19 :
 
|Nom_IRL=Alexis
 
|Nom_IRL=Alexis
 
|Age_IRL=20 ans
 
|Age_IRL=20 ans
 +
|Personnage_Absent = Oui
 
|Divers=Nous sommes le {{LOCALDAY}} {{LOCALMONTHNAME}} {{LOCALYEAR}}.<br>Arrivé le 23 mars 2018.<br>Absence du 15/07 au 01/11/18.<hr/>'''Disponibilités :'''<br/> • À partir de 17h30 en semaine.<br/> • Variables pendant les congés.}}
 
|Divers=Nous sommes le {{LOCALDAY}} {{LOCALMONTHNAME}} {{LOCALYEAR}}.<br>Arrivé le 23 mars 2018.<br>Absence du 15/07 au 01/11/18.<hr/>'''Disponibilités :'''<br/> • À partir de 17h30 en semaine.<br/> • Variables pendant les congés.}}
 
</div>
 
</div>

Version actuelle datée du 14 août 2019 à 14:41



Vous consultez la fiche d'un personnage absent d'Esperia.

Aias Yö

Informations RP
Nom Aias Yömail-icon.png
Sexe Homme
Année de naissance 498
Rang Habitant
Famille
Guilde Le Conservatoire
Quartier
Métier
Métier Libraire-papetier
Compléments Survie
Cartographie
Fonction Explorateur
Origines
Ville d'origine Lodaving
Région d'origine Bogen
Nation d'origine Nation Adaarionne
Informations HRP
Login Minecraft DragonOfTheNight
Pseudo Draco Nocte
Prénom IRL Alexis
Âge IRL 20 ans
Informations Diverses
Nous sommes le 24 août 2019.
Arrivé le 23 mars 2018.
Absence du 15/07 au 01/11/18.
Disponibilités :
• À partir de 17h30 en semaine.
• Variables pendant les congés.


Attention !
N'utilisez que les informations que votre personnage connaît !

Espoirseparateur.png
Grille Tableau.png
Identité
Espoirseparateur.png

État Civil

Nom : Rang :Habitant (rescapé) Père :Aarod Yö
Prénom :Aias Religion :Monachisme Mère :Esteri Viola
Naissance :4 juin 498 Nationalité :Adaarion Femme :Aaghie Solen
Âge :20 ans Région :Bogen
Taille :1m73 Ville :Lodaving
Poids :∓66kg Langues :Adaarion, Capitalin

Description physique

Mesurant 1m73 pour environ 66kg, Aias possède une corpulence moyenne. Il ne fait certes pas partie des plus grands, mais pas des plus petits non plus. Dû à ses longues heures de marche et de labeur à l'atelier, sa musculature est assez entretenue, bien que celle-ci ne soit en rien comparable à l'imposante stature d'un guerrier. Malgré un physique avant tout adaarion, on peut distinguer chez lui quelques traits canatanais, provenant certainement d'une ascendance lointaine.
Si, autrefois, sa chevelure de jais était courte, celle-ci est aujourd'hui d'une longueur remarquable ; si bien que, avec le visage plutôt fin dû à son jeune âge, on peut quelques fois le confondre avec une femme (d'autant plus qu'il est, pour le moment et à son désarroi, toujours imberbe). Ses yeux sont d'un marron vif et profond, de quoi être déstabilisant pour quiconque les fixeraient un peu trop. Ainsi, on ne peut pas dire de lui qu'il est laid, bien qu'il ne soit pas particulièrement séduisant. La majorité du temps, Aias, plongé dans ses pensées, aura un air on ne peut plus neutre, voire même sombre. Malgré tout, il offrira toujours volontiers son sourire à quiconque lui semble amical.
Vestimentairement parlant, Aias a pour habitude de porter un haut de lin et un pantalon de jute soigneusement teinté en noir par du charbon, accompagnés de bottes de voyage en cuir. Cet accoutrement, de par sa légèreté, est pratique pour voyager et bouger en général. Quand vient Nivôse, il se pare d'une cape de duvet noire.

Description mentale

Depuis toujours, Aias s'avère être quelqu'un de profondément sincère et discret. Naïf, il accorde assez facilement sa confiance à quiconque se montre amical avec lui, bien que ce trait se soit quelque peu estompé après certains événements. Il déteste les conflits autant que les injustices, et cherche un moyen de les éviter, en y restant à bonne distance ou, plus rarement, en cherchant à les empêcher.
Autre caractère très prononcé chez lui : sa curiosité. Dès son plus jeune âge, il se demandait déjà comment fonctionnait le monde qui l'entoure. Ce trait d'esprit, absent parfois même chez les adultes, ne manquait jamais de donner le sourire à sa mère, une érudite. Son rêve est de devenir à son tour un sage, en passant cependant par un autre chemin que celui de sa génitrice diplômée de l’Oppikaupunki. Cette sagesse et ce savoir, c'est par lui-même qu'il souhaite les acquérir ; en lisant des livres, bien entendu, mais avant tout en expérimentant de lui-même et en explorant des sentiers jusqu'alors inconnus.
Quand il s'agit de religion, Aias se montre relativement indifférent. De par son éducation, il adopta le Monachisme, quoique ce fût plus par respect pour ses parents que par réelle ferveur. Néanmoins, cela ne l'empêche pas de respecter le Culte d'Arbitrio et ses rîtes. Il reste ouvert d'esprit sur ce sujet, et ne juge pas une croyance plus mauvaise qu'une autre. Fait important, il abhorre tout ce qui est de l'ordre du fanatisme et du dogmatisme en horreur.
Enfin, Aias possède une sorte de traumatisme datant de ses 17 ans. En perdant son équilibre lors d'un jeu, il était tombé dans l'eau et avait failli se noyer. C'est la raison pour laquelle il a en horreur le fait de se retrouver en équilibre précaire au-dessus d'un plan d'eau.

Qualités & défauts

  • Curieux : Aias possède une soif de connaissance incroyablement présente, ce qui fait de lui un bon observateur.
  • Tolérant : Accepter et essayer de comprendre la vision d'autrui est un de ses principaux points fort.
  • Respectueux : Quel que soit son interlocuteur, il le considérera toujours avec déférence.
  • Sincère : Il prône la vérité et l'honnêteté car, à ses yeux, c'est la base de la confiance et d'une relation solide.

Séparateur.png

  • Perfectionniste : Aias a une forte tendance a vouloir faire les choses le mieux possible, à tel point qu'il en oublie parfois que le mieux est l'ennemi du bien.

Séparateur.png

  • Naïf : Aias accordera plus ou moins vite sa confiance à quiconque lui paraît sympathique.
  • Rancunier : À l'inverse, il ne pardonnera pas facilement qu'on fasse du mal à ses proches ou à lui-même.
  • Discret : Habituellement effacé, prendre la parole en public, par exemple, ne lui sera pas chose aisée.
  • Absent : La complexité du monde le fait souvent se perdre dans ses pensées.

Chronologie

Sur le continent

An 498

An 503 (5 ans)

  • Aias sait marcher et a parle à peu près correctement. Il a cependant encore beaucoup à apprendre.

An 507 (9 ans)

  • Début de l'enseignement donné par ses parents sur leurs domaines respectifs, à savoir la papeterie et l'érudition. Il apprend alors à manipuler le papier avec précaution et commence la lecture de livres plus compliqués.
  • Avec ses parents arbitrés, il va régulièrement au monastère, bien que ce ne soit pas pour son plaisir.

An 511 (13 ans)

  • Intégration à la Corporation Brunde. Il débute sa formation auprès du Contremaître Jyrki Luukas, qui lui enseigne les rudiments de la création du papier.
  • Mort du Contremaître Luukas, terrassé par la maladie quelques mois plus tard. Aias reprend sa formation avec le Contremaître Akseli.

An 513 (15 ans)

  • Première escapade (clandestine) de Aias en dehors de Lodaving. Sur le chemin, une moniale du monastère proche le reconnaît et le ramène à ses parents, qui n'en sont pas vraiment heureux. C'était pourtant cet avant-goût de l'aventure qui lui donna envie de partir explorer le monde.

An 515 (17 ans)

  • Aias fait une mauvaise chute lors de la Marche des moulins et manque de se noyer. Cet épisode douloureux reste alors ancré dans sa mémoire.

An 517 (19 ans)

  • 9 mai - Aias annonce à ses proches vouloir partir en voyage le jour de ses 19 ans. Il souhaite approfondir ses connaissances sur le monde de manière plus active qu'en lisant des livres.
  • 3 juin - Départ de la Corporation Brunde. Il paye sans problème le tribut de départ après avoir secrètement économisé régulièrement de petites sommes.
  • 4 juin - Départ de Lodaving en direction de Golvandaar. Il emporte avec lui ses affaires favorites, ainsi qu'un sac contenant des rations (notamment de Nakkileipa et de viande salée produite localement) mais également un livre pour pouvoir consigner ses péripéties.
  • 6 juin - Arrivée à Maailmanovi, ville voisine de Lodaving à une petite trentaine de kilomètres. Il y reste quelques jours avant de reprendre sa route.
  • 14 juin - Arrivée à Golvandaar, cité de naissance de sa mère. Il y reste 3-4 mois pour en faire la visite complète et en apprendre plus sur la vie en ville. Pour subvenir à ses besoins, il propose ses services en tant que libraire itinérant.
  • 7 octobre - Arrivée à Vislav, ville voisine de la capitale adaarionne. C'était ici qu'il commença réellement à s'intéresser à la numismatique.
  • 11 octobre - Arrivée à Vanhaovi, à l'architecture si singulière. Il y séjourne une dizaine de jours, le temps d'en apprendre plus sur l'Histoire, notamment à propos de l'Empire Suuri.
  • 28 octobre - Arrivée à Maravona, dans les Monts Adaarions de l'est. Il s'agit de la première véritable ville minière sur son chemin.
  • 7 novembre - Arrivée à Jihnava, après avoir traversé de part en part la Vallée d'Or. Il y côtoie la Ligue d'Or, qui lui explique entre autres le fonctionnement des latoligas et le principe des foires aux grains.
  • 21 novembre - Arrivée à Roskilde, cité mythique où fût signé le concordat éponyme. Là aussi, il suspend sa route quelques mois pour aller s'imprégner de l'atmosphère des différents quartiers, toujours en proposant ses services. Il en profite pour aller voir les différents monuments, notamment la sublime Tour Pristine.

An 518

  • 4 janvier - Arrivée à Breithe, sur le massif canatanais. Il recontre ici une petite communauté d'érudits dans le quartier adaarion, avec laquelle il discute vivement de la première partie de son voyage.
  • 25 janvier - Arrivée à Loghéans, au bord de son Heimild natal. Ce fût après quelques observations et discussions qu'il réalise la complexité du Réseau Commercial Qadjaride. Il porte également attention à ce qui lui semble être les traces d'un conflit plus ou moins récent.
  • 1er février - Arrivée à Andosse, perchée sur son plateau. Sa première impression de l'endroit est plutôt bonne, mais tourne vite en désillusion. Ne trouvant que peu de travail, il repart peu de jours après.
  • 12 février - Arrivée à Fort-Bais, forteresse côtière aonite. Il y voit l'océan pour la première fois de sa vie. À l'instar d'Andosse, il règne ici une atmosphère tendue.
  • 26 février - Après près de deux semaines, il ne trouve toujours pas de travail. Il songe à quitter l'endroit pour un endroit meilleur, mais n'a plus assez de vivres pour voyager et n'a plus que peu d'argent.
  • 4 mars - Alors qu'il est au bord du désespoir, un homme vient le trouver pour lui demander de copier un document. LE bonhomme lui parait louche au premier abord, d'autant que les écrits sur le papier en question ne lui pas compréhensible, bien que possible à recopier. Mais écoutant son estomac, il accepte.
  • 6 mars - Il termine sa retranscription et la livre comme convenu. Celle-ci lui rapporte quelques Royes, de quoi se racheter à manger et partir vers sa prochaine destination.
  • 7 mars - Aias admire une dernière fois l'horizon avant de partir de Fort-Bais. Il s'apprête à partir, mais trois Légionnaires Royaux s'approchent de lui et l'interpellent. On l'accuse d'avoir aidé au vol d'un document ayant joué un rôle crucial lors de la Guerre de Succession Capitaline. Non sans être brusqué, il est emmené au baraquement pour être interrogé.
  • 9 mars - Deux jours d'interrogatoires suivent son arrestation. Il leur dit tout ce qu'il sait. Chanceux, il tombe sur un Capitaine clément qui lui évite l'exécution. Il est finalement vendu comme esclave.
  • Il est pris en main par une esclavagiste bien plus rude la plupart des gardes. On lui confisque tous ses biens, dont son précieux livre de route. Il embarque ensuite avec d'autres esclaves à bord d'un bateau, ne connaissant pas sa destination.
  • Il perd la notion du temps. Pourtant, son état d'esprit n'est plus le même qu'à ses premiers jours de captivité, il est résolu à s'en sortir. Des rumeurs, porteuses d'espoir, s'élèvent dans la cale. Comme un écho lointain, un mot retentit dans leur esprit... Esperia.

À Esperia

An 518

  • 23 mars - Le bateau sur lequel se trouvait Aias accosta, paraît-il avec un peu de retard, sur les côtes de l'Archipel des Esperies. Il fût vendu aux enchères puis acheté pour la modique somme de 5 pièces d'or.
  • 6 avril - Voilà deux semaines qu'il est arrivé sur cette île. Il s'est passé tellement de choses en si peu de temps... Les rencontres vont et viennent comme les vagues sur une plage, et des opportunités fleurissent à l'instar des roses en Thermidor.
  • 9 avril - Ce fût après une mauvaise plaisanterie de ses amis et connaissances, alors que son incompréhension de la situation le menait au bord du malaise, qu'Aias s'est finalement vu affranchi, au dernier crépuscule de Thermidor.
  • 20 avril - Encouragé par la plupart de ses contacts et avec l'approbation du souverain Sven Nasgar, il fonde avec Tavoyttëëna l'Yhtiö Ordaani, une corporation adaarionne. Il en est ainsi le Suurmestari, tandis que Tavoy en est le Rahastonhoitaja.
  • 16 juin - Une lettre, parvenue quelques semaines plus tôt, lui fait part d'une terrible nouvelle. Cela l'amène à quitter l'île précipitamment, sans en parler à personne, pour aller rejoindre le continent. De retour à Esperia, Aias a raté bien des choses.
  • 15 juillet - Aias repart un mois plus tard sur le continent, afin d'y retrouver quelqu'un de particulier... Cela marque également la dissolution implicite de la corporation, qui n'a pas survécu aux divers événements d'alors.

De retour sur le continent

An 518

  • 18 juillet - Aias s'installa au Canatan, restant tranquille pour quelques temps. Il continua d'étudier durant une partie de son temps libre ; ce fût notamment à ce moment que son intérêt pour la cartographie se développa.
  • 27 juillet - Ne résistant pas à l'appel de l'aventure, Aias prépara de nouveaux voyages se concentrant principalement sur sa région d'adoption. C'était l'occasion pour lui de mettre en pratique ce qu'il avait apprit les semaines précédentes.
  • 4 août • 1er septembre - Tout le mois d'août fût ponctué d'allers et de retours pour Aias. Ses pas l'amenèrent à longer le fleuve Anel vers le sud, où il compléta les cartes des lieux qu'il visitait ou bien même, quelques fois, cartographia complètement des endroits très peu fréquentés.
  • 2 septembre - Hanté de plus en plus souvent par l'idée de retourner sur Esperia, Aias entama quelques préparatifs dans ce but et poursuivit son autodidacte instruction.
  • 7 septembre - En ce magnifique jour ensoleillé, Aias et Aaghie s'unirent à jamais sous le regard d'Arbitrio. Jamais l'adaarion n'avait ressenti un tel bonheur auparavant.
  • 8 septembre • 21 octobre - Aias demeura auprès de sa femme pour plusieurs semaines, mais au grand damn de cette dernière, se prépara dans le même temps, peu à peu, à partir vers l'archipel qui l'eut un jour accueilli en esclave.
  • 22 octobre - C'était le grand jour pour le jeune adaarion. Un sac bien garni sur le dos, le voilà déjà reparti en direction de l'ouest, l'esprit tourné vers les nouvelles péripéties l'attendant sur l'archipel et surtout... avec la volonté de percer le moindre de ses secrets.
  • 31 octobre - Aias atteignit Fort-Bais en un peu plus d'une semaine. Dans cette cité portuaire, une multitude de souvenirs lui revinrent ; des mauvais d'abord, mais des bons également. Il ne s'attarda pourtant que peu dessus, se focalisant davantage sur ce qui l'attendait dès lors. Sa prochaine étape était Fort-Lointain.

À Esperia de nouveau

À venir...

Espoirseparateur.png
Grille Pioche en Or.png
Aptitudes
Espoirseparateur.png

Libraire-papetier

Libraire-papetier

Complément (métier)

Explorateur

Explorateur

Fonction

Survie

Survie

Complément I

Cartographie

Cartographie

Art-connaissance

Libraire-papetier (Complément métier)

L'art de travailler le papier et de façonner les livres lui viennent de son père. Celui-ci était un Compagnon de la Corporation Brunde, à laquelle il introduisit son fils à ses 15 ans. Pendant un peu plus de deux ans, Aias effectua son apprentissage. Il eût un premier Contremaître pendant quelques mois, qui décéda de maladie ; puis un second, durant tout le reste de sa formation.

Explorateur (Fonction)

"Prospecteur" est peut-être un nom qui lui conviendrait mieux, car si découvrir toute sorte de lieux lui est important, c'est surtout pour parvenir à en connaître les secrets. Il n'a pour l'instant fait aucune découverte notable, car son voyage dans l'Ancien Monde s'est cantonné à relier plusieurs villes par des routes plus ou moins connues. Plus récemment, il a exploré quelques recoins du Canatan, longeant notamment une partie de l'Anel.

Survie (Complément I)

Aias a appris, durant son voyage, à s'adapter au milieu dans lequel il évolue. Il sait gérer un stock de nourriture, filtrer de l'eau, repérer un potentiel danger et éviter les lieux de campement hasardeux. Pour autant, cela n'améliora pas sa cuisine et son talent inexistant pour la chasse.

Cartographie (Complément bonus)

Note : complément de type Connaissance.
La cartographie est une passion qui s'est éveillé il y a peu chez Aias. Auparavant, il n'avait que peu porté attention aux cartes, préférant se concentrer sur d'autres aspects de ses voyages. Après avoir étudié cet art des mois durant, il désormais est apte à détailler voire même à dresser ex nihilo la carte d'un hameau, d'une forêt, d'une ville ou encore d'une région.

Espoirseparateur.png
Grille Bière (Verre).png
Divers
Espoirseparateur.png

Hors RolePlay :
  • Aias aurait dû s'appeler Aaron à l'origine, mais le nom était déjà pris par un personnage célèbre à Esperia. C'est donc finalement le père qui utilisa une variante de ce prénom : Aarod.
  • Thème musical qui conviendrait à Aias : Say Hello de Masuru Yokoyama.