Culte d’Arbitrio

De Wiki'speria
(Redirigé depuis Culte d'Arbitrio)
Aller à : navigation, rechercher

Le culte d’Arbitrio est une religion monothéiste centrée sur la figure divine d’Arbitrio, architecte de l’univers, créateur des humains et juge des âmes. Elle est sans conteste la première religion du continent.

Fondamentaux de la foi et de la doctrine

Arbitrio

Arbitrio est la figure centrale du culte arbitré. Il est une entité divine, unique, parfaite, éternelle, incréée et suprêmement puissante. Arbitrio ne constitue cependant pas une divinité intervenant dans le quotidien. Il est considéré comme étant retiré du monde. Sa seule interaction avec l’humanité est le Jugement des âmes qu’il accomplit afin de permettre ou non à une âme humaine d’intégrer son corps.

Arbitrio n’est pas représenté mais il est conçu comme ayant forme humaine. Il lui manque un oeil qu’il s’est arraché pour le poster en surveillance de l’humanité (certaines doctrines établissant cet oeil comme étant la lune). Il ne possède également plus de coeur qu’il s’est arraché pour s’en servir de matériel fondamental pour créer l’humanité. Ces blessures sont une justification courante dans l’absence de représentation d’Arbitrio: ne pas les représenter serait cacher ses sacrifices tandis que les représenter pourrait affecter l’idée qu’il est une entité divine toute-puissante.

Mythologie

La base de toute la mythologie arbitrée est l’ordonnance du monde et la création de l’humanité par Arbitrio. En résumé, Arbitrio a donné sa forme au monde en organisant un magma chaotique et originel. Il l’a ensuite peuplé de l’humanité qu’il a créé avec son coeur. Cette humanité a été progressivement corrompue par le chaos de l’univers et a déçu Arbitrio. Celui-ci s’est alors retiré.

Ce récit sacré porte au sein du monachisme le nom de "Sintie" dans sa forme capitaline et de "Synty" en adaarion. Au sein du phalangisme, il porte le nom de "Oriore" dans sa forme capitaline et de "Orior" dans sa forme hura. Le terme de Sintie est utilisé par défaut et est également utilisé par les autres courants arbitrés.

Cette vision du monde est à la base de toute la mythologie arbitrée.

Doctrine

Le Culte d’Arbitrio possède quelques idées fondamentales.

La foi en un retour d’Arbitrio

Arbitrio s’étant retiré du monde, la vie humaine se déroule dans un monde dénué de son intervention directe. Cependant, il est compris qu’Arbitrio mettra un jour fin à son isolement. Cette fin aura lieu lorsque l’humanité se sera montrée digne et constitue donc la mission sacrée de l’humanité.

L’âme

Chaque individu possède une âme, une caractéristique uniquement humaine. Cette exception de l’humanité est basée sur l’idée qu’elle a été créée à partir de la chair d’Arbitrio et non du magma chaotique qui a servi de base au reste de l’univers.
A la mort, l’âme retourne à Arbitrio lors du Jugement des âmes.

L’opposition entre humain et bête

L’univers est considéré comme un lieu d’affrontement entre la nature et la création d’Arbitrio. La nature tend à retourner à son chaos originel tandis que les créations d’Arbitrio, l’humanité, porte en elle la capacité d’y apporter l’ordre et l’harmonie. Puisque l’humanité existe dans le monde, elle est soumise à la corruption des pulsions naturelles.

Le rôle du croyant et l’arbitrage

Chaque croyant arbitré est responsable du maintien et de la diffusion de l’ordre et de l’harmonie amenés à l’univers par Arbitrio. Ils ont donc à la fois pour mission d’agir sur eux-mêmes en améliorant leur personne, sauvegardant donc leur âme et sur le monde qu’ils sont supposés faire éviter de retomber dans le chaos. Cette mission est l’arbitrage.

L’importance de la société

L’être humain n’a pas été créé seul mais comme un groupe. Ainsi, le rôle d’un être humain est de vivre au sein de la société ou au sein d’un groupe mais pas de façon solitaire.

Dimension politique

États arbitrés

Le culte d’Arbitrio est religion d’état pour le Royaume Central, la Nation adaarionne, la Grande Huratelon, le Canatan, le Royaume d’Eyjarfolk et la République Marchande de Caroggia. Elle constitue également la religion dominante de Lig Ocolide et des Manarades.

Rôle politique du culte d’Arbitrio

Le culte d’Arbitrio a un rôle politique énorme au sein du continent et constitue l’un des facteurs les plus importants de son histoire. Religion organisée, il se caractérise par l’existence et l’intervention de grandes institutions qui cherchent à régir et influer sur le comportement quotidien et sur les grandes actions du monde. Il entre donc fréquemment en conflit avec la politique traditionnelle. De par sa nature même, le culte d’Arbitrio ne conçoit pas que la religion n’influe pas sur l’organisation du monde.
On trouve cependant des exceptions. Par exemple, le culte des images est apolitique et dénué de clergé.

Dénominations

Grands courants contemporains

Monachisme

Le monachisme - aussi appelé culte d’Arbitrio de rite adaarion ou monachiste - est la principale dénomination arbitrée sur le continent et fut la première grande réforme arbitrée de l’Ancienne Foi. Il fut fondé par le prophète Alistaar, l’unificateur des adaarions et témoin d’une vision d’Arbitrio sur le Mont Adaar. Sa vie, ses paroles et sa philosophie forment le fondement de la foi monachiste mais ce courant possède une gigantesque tradition théologique autorisant de nombreuses divergences.
Il est le courant officiel du Royaume Central, de la Nation Adaarionne, de la République Marchande de Caroggia, du Royaume d’Eyjarfolk et du Canatan. Son organisation est le Monastère Adaarion.

Le monachisme se centre sur le concept d’Adaar et l’importance suprême du tout sur l’individu. Il envisage la société comme une grande communauté d’être interconnectés, la société et l’individu étant indissociables. L’harmonie, l’élévation spirituelle et la modération sont au coeur de sa doctrine.

Phalangisme

Le phalangisme - aussi appelé culte d’Arbitrio de rite hura ou phalangiste - est la religion d’état de la Grande Huratelon et constitue le principal rival du monachisme dont il est postérieur. Il fut fondé par décision du Thème d’Huratelon mais n’évolue véritablement en religion que par l’acte de Tancred, militaire chargé de l’application des lois religieuses du Thème qui organisa un grand travail théologique qui poserait les fondements véritables de la foi phalangiste.
Il est le courant d’état de la Grande Huratelon, la seconde religion officielle du Royaume Central et possède une minorité de croyants au sein de la République marchande de Caroggia. Son organisation est l’Ordre Phalangiste.

Le phalangisme se centre sur la nécessité d’entretenir une vertu personnelle en toute circonstance. Il envisage la société comme le résultat de l'addition des vertus individuelles et de la vertu des dirigeants moralement supérieurs. Le respect de l’autorité, la discipline et la vertu constituent les thèmes principaux de la foi phalangiste.

Culte des images

Le culte des images, aussi appelé culte iconodoule ou encore iconodoulisme, est un courant religieux dérivé du monachisme et du phalangisme et qui est devenu la religion dominante de l’archipel ocolidien.

Contrairement aux grands courants continentaux, le culte iconodoule est très informel et ne possède pas véritablement de clergé.

Courants minoritaires contemporains

Libre-Arbitrage

Le libre-arbitrage est une doctrine philosophique arbitrée présente au sein des élites de la République marchande de Caroggia. Ce courant de pensée valorise la liberté comme étant la seule dimension séparant réellement l’être humain de la bête qui est limitée à son instinct et constituant donc la marque d’Arbitrio.

Ce courant, centré sur de petits cercles de pensée, est extrêmement élitiste et mal vu par les autres religions arbitrés qui le considèrent comme déviant.

Kantaisäisme

Le kantaisäisme est un courant du monachisme basé sur une interprétation plus radicale et militante de sa doctrine.

Ce courant est incarné par le Mouvement kantaisäiste basé à Svarstak sous la houlette de son fondateur, le moine Lorens Rhunnio.

Traditions religieuses eyjarskas

Sans être un véritable courant, le culte d’Arbitrio de rite monachiste se pratique de manière légèrement différente au sein du Royaume d’Eyjarfolk. Cet ensemble de traditions est appelé “traditions religieuses eyjarskas” par les théologiens.

Kaaosisme (attention)

Le Kaaosisme n’est pas réellement un courant arbitré puisqu’il se pose souvent en opposition aux arbitrés. Il s’agit d’un ensemble de croyances considérées comme déviantes entretenues par les sectes kaaosistes.

Il est interdit de jouer un personnage kaaosiste sur Esperia.

Courants éteints ou en cours d’extinction

Ancienne Foi

L’Ancienne Foi constituait la forme première du culte d’Arbitrio mais possède encore quelques survivances dans les régions reculées. Il était fondé sur l’action des Honorables, des chefs spirituels qui aidaient les communautés à effectuer leur arbitrage. L’histoire est très floue à ce sujet et peu de détails sont bien connus.

Figures majeures du culte d’Arbitrio

Cette liste est non-exhaustive.