Adaar

De Wiki'speria
Aller à : navigation, rechercher

L’Adaar est un concept religieux monachiste établi par Allistère. Il fut à la base de l’évolution culturelle qui fit passer les populations suuris aux adaarions.

Concept

L’Adaar est un terme qui combine “sagesse”, “modération”, “harmonie” et “ordre social”. L’Adaar est ainsi considéré comme une situation bien-arbitrée où les pulsions physiques sont entièrement contrôlée, permettant ainsi à la sagesse naturelle des humains que leur a insuflé Arbitrio de se dégager. La situation bien-arbitrée n’est pas une conséquence de l’Adaar mais est totalement indissociable de celui-ci. Dans la philosophie monachiste, il est absolument impossible de connaître une Adaar où l’on vivrait pleinement selon ses pulsions. La pulsion est fondamentalement corruptrice.
Le concept est à la fois individuel et collectif. Un homme seul ne peut pas avoir d’Adaar puisqu’il est nécessaire d’être une communauté

Le mot est neutre en langue adaarionne et est parfois utilisé au féminin comme au masculin dans les autres langues tels que le capitalin.

Cheminement vers l'Adaar

Le concept de cheminement vers l'Adaar porte le nom d'Adaarytheito.

Concept d’adaarion ou “Adaari” et culture

Une société adaari, ou adaarionne en capitalin, est considérée non pas comme la culture des habitants de la Nation adaarionne mais comme le modèle culturel d’un bien-arbitré. Cette conception supplante toute idée ethnique de la culture. Pour le monachiste, toute l’humanité a vocation à ultimement devenir adaarionne. La même idée se retrouve dans le régime adaarion.

Dans les faits cependant, la culture adaarionne a remplacé l’ancienne culture suuri et n’a rien d’universel. Par exemple, l’adaarion est la langue suuri à peu de choses près. Toutefois, la doctrine monachiste a tiré de cette conception de l’Adaar sa doctrine de syncrétisme et d’adaptabilité culturelle. Il existe ainsi toujours une tension entre hégémonie culturelle et multiculturalisme chez les monachistes mais qui, dans leur mode de pensée, n’a rien de contradictoire.

Ce concept a également influencé la dénomination du Monastère Adaarion et de la Nation adaarionne. Ainsi, Adaar n’est pas un pays ou une institution mais une institution ou un pays peut être adaarion. Sur base de cette subtilité, un adaarion ou un monachiste peut tout à fait concevoir l’idée d’une Grande Huratelon adaarionne ou d’une République adaarionne de Caroggia.

Il faut noter que pour les adaarions issus du peuple, ces subtilités sont très largement incomprises et qu’ils peuvent raisonner en terme d’adaarions et étrangers plutôt qu’adaarions et non-adaarions.

Utilisation du terme

Le terme est très largement usité au sein du courant monachiste et de la Nation Adaarionne qui en a tiré son nom. Les adaarions ont ainsi tendance à utiliser ce terme à l’excès. Le nom du Mont AdaarAllistère aurait eu sa vision vient directement de cette idée. Le nom de Golvandaar est également dérivé de ce mot.