HRP:Bac à sable2 : Différence entre versions

De Wiki'speria
Aller à : navigation, rechercher
(vidé pour être utilisé par un autre)
Balise : Blanchiment
(test)
 
Ligne 1 : Ligne 1 :
 +
<div align="justify">
 +
<center><blockquote>Vous trouverez sur cette page toutes les directions nécessaires pour vous documenter efficacement sur le background de l'univers d'Esperia afin de réaliser votre candidature.<br>
 +
<br>
 +
Parallèlement, n'oubliez pas de consulter le '''[[Guide de la candidature parfaite]]'''.</center>
 +
<br>
 +
</blockquote>
 +
__TOC__
 +
=L'Ancien Monde=
 +
----
 +
L''''Ancien Monde''' est le continent d'où provient votre personnage. Ce sont sur ces terres que l'histoire de votre personnage se déroule avant qu'il n'arrive sur l''''[[Archipel des Esperies]]''', C'est sur cet Archipel que commencera votre aventure rolistique, une fois votre Pour [[Guide de la candidature parfaite|candidature]] acceptée.<br>
 +
<br>
 +
L''''Ancien Monde''' est un vieux territoire actuellement partagés par huit nations différentes qui ont chacune leur propre aspect et critères.<br>
 +
<br>
 +
L'évolution de ces nations a permis au fil du temps de former une imposante '''[[Chronologie]]''', depuis les plus vieux instants connus jusqu'à nos temps, '''en l'an {{#vardefine:Lucieisthebest|{{#expr:{{CURRENTYEAR}}-1500}}}}{{#var:Lucieisthebest}}'''.<br>
 +
<br>
 +
Le continent est riche de son '''[[Histoire]]''' et de sa '''[[Géographie]]''' à tel point que savoir tout de ce monde relèvera de l'impossible auquel on tend toujours à atteindre, sans oublier  les notions traitants de '''[[Pages généralistes|sujet généralistes]]'''.
 +
<br>
 +
==La carte de l'Ancien Monde==
 +
<center><span style="color:red">'''NB : Cliquez sur les villes pour en savoir plus'''</span></center>
  
 +
<imagemap>
 +
Image:Carte_Ancien_Monde2018.png|800px
 +
 +
rect 878 1280 990 1312 [[Caroggia|Caroggia]]
 +
rect 1015 1262 1088 1289 [[Horitzo|Horitzo]]
 +
rect 809 1262 848 1275 [[Garildi|Garildi]]
 +
rect 584 1259 644 1282 [[Indubal|Indubal]]
 +
rect 834 1203 914 1228 [[Tenence|Tenence]]
 +
rect 650 1193 697 1209 [[Thorikos|Thorikos]]
 +
rect 629 1143 718 1162 [[Lampekastro|Lampekastro]]
 +
rect 909 1151 966 1170 [[Delari|Delari]]
 +
rect 803 1112 848 1130 [[Malakasi|Malakasi]]
 +
rect 980 1061 1059 1082 [[Gainerako|Gainerako]]
 +
rect 928 1083 1000 1118 [[Haizeberoa|Haizeberoa]]
 +
rect 718 1005 790 1032 [[Guevrac|Guevrac]]
 +
rect 490 1053 535 1075 [[Iona|Iona]]
 +
rect 949 905 1027 927 [[Santrussi|Santrussi]]
 +
rect 1011 836 1099 854 [[Kalabatra|Kalabatra]]
 +
rect 1068 796 1125 819 [[Sylnaji|Sylnaji]]
 +
rect 953 780 1019 809 [[Odense|Odense]]
 +
rect 817 859 891 887[[Bayens|Bayens]]
 +
rect 582 828 756 866 [[La Capitale|La Capitale]]
 +
rect 656 774 709 797 [[Pendil|Pendil]]
 +
rect 717 753 798 776 [[Estellaz|Estellaz]]
 +
rect 764 780 842 803[[Banneran|Banneran]]
 +
rect 787 734 872 757 [[Lauderfelt|Lauderfelt]]
 +
rect 603 714 688 737 [[Saillonne|Saillonne]]
 +
rect 522 726 596 749 [[La Moussue|La Moussue]]
 +
rect 903 708 951 726 [[Guois|Guois]]
 +
rect 813 656 910 680 [[Anderlacht|Anderlacht]]
 +
rect 920 641 1038 669 [[Huratelon|Huratelon]]
 +
rect 1083 541 1134 600 [[Kovajest|Kovajest]]
 +
rect 1022 565 1090 580 [[Laggenau|Laggenau]]
 +
rect 893 580 983 595 [[Stravonin|Stravonin]]
 +
rect 838 596 918 611 [[Anelbruck|Anelbruck]]
 +
rect 746 614 832 634 [[Pontanelle|Pontanelle]]
 +
rect 702 645 789 666 [[Larrelier|Larrelier]]
 +
rect 597 640 675 662 [[Fort-Bais|Fort-Bais]]
 +
rect 572 585 636 602 [[Andosse|Andosse]]
 +
rect 673 590 746 612 [[Loghéans|Loghéans]]
 +
rect 759 574 821 591 [[Breithe|Breithe]]
 +
rect 752 543 835 571 [[Roskilde|Roskilde]]
 +
rect 911 531 985 555 [[Jihnava|Jihnava]]
 +
rect 1028 479 1117 507 [[Maravona|]]
 +
rect 926 356 1022 390 [[Valppauttai|Valppauttai]]
 +
rect 884 434 959 456 [[Vanhaovi|Vanhaovi]]
 +
rect 843 455 899 481 [[Vislav|Vislav]]
 +
rect 800 500 869 520 [[Lodaving|Lodaving]]
 +
rect 689 492 795 517 [[Maailmanovi|Maailmanovi]]
 +
rect 773 373 835 418 [[Lissenbot|Lissenbot]]
 +
rect 680 425 827 452 [[Golvandaar|Golvandaar]]
 +
rect 546 502 623 547 [[Forteresse de Julyan|Forteresse de Julyan]]
 +
rect 415 476 521 497 [[Baenum Sigur|Baenum Sigur]]
 +
rect 456 406 532 427 [[Varovaisuus|Varovaisuus]]
 +
rect 501 379 584 399 [[Svarstak|Svarstak]]
 +
rect 542 304 604 331 [[Krelm|Krelm]]
 +
rect 620 321 683 338 [[Uuvandaar|Uuvandaar]]
 +
rect 688 344 741 395 [[Hycolus|Hycolus]]
 +
rect 731 270 793 328 [[Laaksot|Laaksot]]
 +
rect 854 246 908 280 [[Aelin|Aelin]]
 +
rect 280 307 359 334 [[Uuroggia|Uuroggia]]
 +
rect 275 158 326 176 [[Vindurskjoll|Vindurskjoll]]
 +
rect 210 224 267 238 [[Rosanhamn|Rosanhamn]]
 +
 +
rect 299 632 417 683 [[Archipel des Trombes|Archipel de Trombes]]
 +
rect 162 899 263 920 [[Fort Lointain|Fort Lointain]]
 +
rect 396 1252 495 1298 [[Archipel Ocolidien|Archipel Ocolidien]]
 +
 +
 +
desc none
 +
</imagemap>
 +
 +
==Les nations de l'Ancien Monde==
 +
{| align="center" border="1" cellpadding="20" cellspacing="0"
 +
|- style="color:brown;background-color:#ECD2A4;"
 +
! Nation
 +
! Emblème
 +
! Religion dominante
 +
! Résumé
 +
|-
 +
| <center>Le [[Royaume Central]]</center>
 +
| [[Fichier:EmbRCentral.png|100px]]
 +
| <center>[[Monachisme]], forte présence du [[Phalangisme]]</center>
 +
| <br> Les capitalins possèdent le plus large territoire du continent, occupant la majorité des côtes occidentales du continent jusqu'à la [[chaîne adaarionne]] au nord et connaissent une large diversité de climats.
 +
<br>
 +
Les Capitalins ont bien des visages, selon les villes, les régions, la fortune, le rang ou l’état d’ébriété. Toutefois, ils ont tous en commun qu’ils rêvent. Souvent du passé. Parfois de l’avenir. Généralement de manière agitée. Et ils n’apprécient guère qu’on tente de les réveiller.
 +
<br>
 +
La capitale du royaume, nommée [[La Capitale]], est la ville la plus peuplée et cosmopolite du continent.
 +
<br>
 +
<br>
 +
|-
 +
| <center>La [[République Marchande de Caroggia]]</center>
 +
| [[Fichier:EmbRCaro.png|100px]]
 +
| <center>[[Monachisme]], situation particulière dans les [[colonies caroggiannes|colonies]]</center>
 +
| <br> A ceux qui voudraient savoir ce à quoi une contrée dirigée par des marchands peut ressembler, indiquez-leur la République marchande de Caroggia. On dit du Caroggian qu’il est un marchand expert, un grand marin, un artisan sophistiqué et un serviteur de la loi. En murmures, ils vous diront qu’une telle réputation est trop profitable pour qu’ils la corrigent, qu'ils sont avares et malhonnêtes. Si les Caroggians ont quantité de mercenaires à leurs ordres, c’est bien par la diplomatie, l’opportunisme et les affaires qu’ils ont conquis leur influence.
 +
<br>
 +
Les caroggians occupent les terres au sud-est du continent, des [[Vellabria|régions au climat chaud mais fertile]], voire [[Dione|désertique]]. Ils sont aussi adeptes à la navigation et entretiennent leurs célèbres [[colonies caroggiannes|colonies]] par-delà le continent : Indubal, Iona et Uuroggia.
 +
<br>
 +
<br>
 +
|-
 +
| <center>La [[Nation Adaarionne]]</center>
 +
| [[Fichier:EmbNAdaarion.png|100px]]
 +
| <center>[[Monachisme]]</center>
 +
| <br> Située dans le nord du continent, à la frontière séparant les arbitrés du le monde vaahva se trouve la Nation adaarionne. Sa capitale, Golvandaar, était la porte de ce peuple sur le monde et l’une des villes les plus importantes du monde connu : lieu de naissance du prophète Alistaar, siège de la forme principale du culte arbitré, cité éminemment gérée par son assemblée, lieu d’industrie très recherché et l’un des plus importants centres d’érudition au monde.
 +
<br>
 +
Les Adaarions contrôlent la majorité de la [[chaîne adaarionne]] au sud des [[Les Maahvitts|Maahvitts]], mais ils possèdent également quelques terres en dehors de leurs montagnes, ce sont les [[Possessions]].
 +
<br>
 +
On dit des Adaarions qu’ils sont très savants, obsédés par le détail, polis à l’excès, prompts aux querelles sur des points mineurs et capables de négocier jusqu’à la nausée. Si vous en rencontrez un, vous saurez que tout cela était en fait vrai mais avec beaucoup plus d’alcool.
 +
<br>
 +
<br>
 +
|-
 +
| <center>La [[Grande Huratelon]]</center>
 +
| [[Fichier:EmbGHura.png|100px]]
 +
| <center>[[Phalangisme]]</center>
 +
| <br> La Grande Huratelon est un pays de champs dorés, de vergers et de forêts. De leurs terres, les Huras tirent des victuailles si abondantes que leur contrée étaient connue comme le grenier du continent.
 +
<br>
 +
Les huras détiennent un territoire assez conséquent au climat décent dans l'est des régions des [[Grands Fleuves]] et cloisonné au nord et à l'est par une imposante [[chaîne adaarionne|chaîne de montagnes]].
 +
<br>
 +
Pour reconnaître le Hura, c’est chose aisé. Il vous fera grand cas durant toute une heure de la grandeur et de la vertu de sa contrée, avant de passer la journée à pester et vitupérer contre toutes choses à vue et au-delà.
 +
<br>
 +
<br>
 +
|-
 +
| <center>[[Lig Ocolide]]</center>
 +
| <center>/</center>
 +
| <center>[[Culte des images]] et courants du [[culte d'Arbitrio]]</center>
 +
| <br> Nous ne servons aucun roi’ dit la fameuse devise des franc-navires [[ocolidiens]]. Et si une chose est bien vraie et certaine dans cet archipel, c’est celle-là. L
 +
<br>
 +
Les ocolidiens occupent un [[Archipel Ocolidien|archipel]] situé à l’extrême sud-ouest du continent, ils exercent également aussi une certain influence sur les eaux avoisinantes par la piraterie et la [[contrebande ocolidienne|contrebande]].
 +
Il n'y a pour ces reclus du continent aucune chance de s'établir ailleurs que sur l'[[Archipel Ocolidien]].
 +
<br>
 +
Les Ocolidiens se sont dotés de leur propre religion, un culte d’Arbitrio basés sur les images. On les appelle iconodoules.
 +
<br>
 +
On dit que l’[[Ocolidien]] est engeance dont il faut se méfier. Eux-mêmes ne contestent pas cette idée. Ils passent leur propre vie à survivre tant bien que mal à l’incurie de leurs compatriotes.
 +
<br>
 +
<br>
 +
|-
 +
| <center>Le [[Canatan]]</center>
 +
| [[Fichier:EmbCanatan.png|100px]]
 +
| <center>[[Monachisme]]</center>
 +
| <br> Les canatanais occupent un [[massif canatanais|très petit territoire]] englobé par le [[Royaume Central]], ils se situent essentiellement dans la ville de [[Breithe]] mais sont également présents dans les régions environnantes sous contrôle d'autres nations, un espace appelé le [[Butenlan]]. C'est un pays qui a choisi loyauté, discrétion et tranquillité comme maîtres mots dans un monde de fierté aveugle.
 +
<br>
 +
A les voir comme sortis d’un conte champêtre, il serait tout naturel de penser que les Canatanais ont quelque chose de sinistre à cacher. Mais non, parfois les choses simples ne sont que ce qu'elles sont : simples.
 +
<br>
 +
<br>
 +
|-
 +
| <center>La [[Diaspora Qadjaride]]</center>
 +
| [[Fichier:Souffleq.png|100px]]
 +
| <center>[[Culte Qadjaride]]</center>
 +
| <br> Quiconque est un jour sorti de chez lui dans les états arbitrés a un jour eu l’occasion de rencontrer un Qadjaride. Ils marchent et oeuvrent parmi ceux qu’ils nomment Kharedji mais, à quelques rares exceptions, ne se sont pas mêlés à eux. Plutôt que de reconquérir un territoire, ils se sont bâtis un pays du coeur, fait de traditions, de langue et de foi qui leur serait pour toujours réservé. Peu importe les spoliations et épreuves que le monde pourrait encore leur infliger, leur Souffle aurait, lui, toujours un foyer. Les qadjarides sont donc majoritairement des nomades s'organisant en petites communautés, ils n'ont pas de véritable territoire.
 +
<br>
 +
On les trouve essentiellement dans les territoires [[Royaume Central|capitalins]], [[Etats Provinciaux|provinciaux]] et [[République Marchande de Caroggia|caroggians]], mais ils sont aussi présent dans une moindre mesure en [[Grande Huratelon]] et dans la [[Nation adaarionne]]. Ils sont totalement absents des contrées plus au [[Les Maahvitts|nord]] et de l'[[archipel ocolidien]].
 +
<br>
 +
Bien des choses sont racontées ou pensées à l’égard des Qadjarides mais si quelqu’un vous dit qu’il les a compris et s’apprête à vous les expliquer, n’y prêtez pas attention. Car si les qadjarides quittent parfois leur habits de scène avec quelqu’un, ils leur diront que la dernière chose qu’ils souhaitent est que l’on éructe sans fin à leur sujet.
 +
<br>
 +
<br>
 +
|-
 +
| <center>[[Tribus Vaahvas]] (actuellement non-disponibles)</center>
 +
| [[Fichier:Nord 7.png|100px]]
 +
| <center>[[Culte des Déesses des Sept Mers]]</center>
 +
| <br> Les vaahvas occupent les froides régions se situant au nord du continent qu'ils nomment "[[Les Maahvitts]]", leur territoire est entouré des [[Culte des Déesses des Sept Mers|sept mers]] qu'ils vénèrent et séparé des nations du sud par une [[Chaîne adaarionne|imposante chaîne montagneuse]].
 +
Leur territoire est divisé en quatre régions aux climats différents mais qui garde toujours un aspect boréal, il faut également noter la présence d'une [[Uuroggia|colonie]] [[République Marchande de Caroggia|caroggianne]] à l'ouest.
 +
<br>
 +
<br>
 +
|-
 +
| <center>Les [[Manarades]]</center>
 +
| <center>[[Fichier:Embmanarades.png|100px]]</center>
 +
| <center>[[Culte des images]]</center>
 +
| <br> Les Manarades, “Ceux qui sont restés”, dans leur langue cohabitent tant bien que mal avec les Ocolidiens que l’histoire a fait débarqué sur leurs terres ancestrales. Les [[manarades]] vivent donc au sein des [[îles manarades]] au sud-ouest de l'[[archipel ocolidien]] mais sont aussi présents dans tout l'[[archipel ocolidien]].
 +
<br>
 +
Ils vivent de la la pêche, l’artisanat ou la culture de produits héritées de leur longue histoire comme la canne à sucre, le piment ou le tabac.
 +
<br>
 +
Avoir affaire à un Manarade est une expérience étrange. Rarement vous rencontrerez des individus capables de parler autant en révélant si peu sur eux. Tant et si bien que si vous concluez un accord avec eux, vous serez souvent bien incapables de juger si vous avez arraché un excellent compromis ou si vous vous êtes fait proprement dépouillé.
 +
<br>
 +
<br>
 +
|-
 +
| <center>L'[[État libre de Mesigios]] et la [[Principauté de la Ribada]]</center>
 +
| <center>[[Fichier:EmbMesRib.png|100px]]</center>
 +
| <center>[[Monachisme]]</center>
 +
| <br> Loin au sud du Royaume Central se trouvait la province de Medeva. Cinq siècles durant, Les Mesigues n’ont été qu’une colonie éloignée, disputée par les Puissants, exploitée par des centaines d’esclaves de domaine et constamment sous la menace côtière des écumeurs ocolidiens.
 +
<br>
 +
Mesigios a toujours perduré dans la langue, les traditions et la solidarité. L'[[État libre de Mesigios]] occupe la région de [[Medeva]] et [[guerre d'indépendance de Mesigios|tente de faire reconnaître son indépendance]] au [[Royaume Central]]. La [[Principauté de la Ribada]] s'est unie à Mesigios dans cette guerre et occupe une bande de terre au nord-ouest de [[Medeva]]. Les Mesigues savent qu’ils ne sont qu’un oisillon aux côtés des grands loups et qu’un coup de patte les briserait. Mais peu leur importe : la mésange chantera.
 +
<br>
 +
Malgré les douleurs du passé, si vous rencontrez un Mesigue vous pouvez vous attendre à avoir droit à un bon accueil. Même si tout ce qu’ils ont est un peu de pain rassis et une place dans la grange, ils le partageront de bon coeur. Abstenez-vous toutefois de parler de politique si vous ne voulez pas risquer la fourche.
 +
<br>
 +
<br>
 +
|-
 +
| <center>Le [[Royaume d'Eyjarfolk]]</center>
 +
| <center>[[Fichier:Embeyjarska.png|100px]]</center>
 +
| <center>[[Monachisme]] avec [[traditions religieuses eyjarskas]]</center>
 +
| <br> Le [[Royaume d'Eyjarfolk]] occupe un ensemble d'île dans le grand nord au large des côtes des [[Maahvitts]]. Ses eaux gèlent à chaque Nivôse et où ses volcans crachent cendres et roches enflammés plusieurs fois au cours d’une vie. Les Eyarskas, peuple ingénieux et hardi, est parvenu à prospérer dans cette région hostile.
 +
<br>
 +
La mer que les Capitalins leur ont concédé, leurs marchands, baleiniers et leurs pirates la maîtrisent avec tant d’adresse que l’Ocolidien comme le Caroggian y réfléchissent à deux fois avant d’y naviguer.
 +
<br>
 +
Les Eyjarskas sont de bien braves gens. Prenez cependant soin de vous tenir du bon côté de la hache et de les tenir à distance des fourneaux. Fautif serait celui qui penserait qu’ils ne sont qu’un peuple sanguinaire et barbare car il seriez trouvera finalement un peuple où même criminels et pirates reconnaissent la loi de leur gouvernement comme sacrée.
 +
<br>
 +
<br>
 +
|}
 +
</div>
 +
[[Catégorie:Ancien Monde]]

Version actuelle datée du 4 décembre 2019 à 02:27

Vous trouverez sur cette page toutes les directions nécessaires pour vous documenter efficacement sur le background de l'univers d'Esperia afin de réaliser votre candidature.


Parallèlement, n'oubliez pas de consulter le Guide de la candidature parfaite.


L'Ancien Monde


L'Ancien Monde est le continent d'où provient votre personnage. Ce sont sur ces terres que l'histoire de votre personnage se déroule avant qu'il n'arrive sur l'Archipel des Esperies, C'est sur cet Archipel que commencera votre aventure rolistique, une fois votre Pour candidature acceptée.

L'Ancien Monde est un vieux territoire actuellement partagés par huit nations différentes qui ont chacune leur propre aspect et critères.

L'évolution de ces nations a permis au fil du temps de former une imposante Chronologie, depuis les plus vieux instants connus jusqu'à nos temps, en l'an 519.

Le continent est riche de son Histoire et de sa Géographie à tel point que savoir tout de ce monde relèvera de l'impossible auquel on tend toujours à atteindre, sans oublier les notions traitants de sujet généralistes.

La carte de l'Ancien Monde

NB : Cliquez sur les villes pour en savoir plus
CaroggiaHoritzoGarildiIndubalTenenceThorikosLampekastroDelariMalakasiGainerakoHaizeberoaGuevracIonaSantrussiKalabatraSylnajiOdenseBayensLa CapitalePendilEstellazBanneranLauderfeltSaillonneLa MoussueGuoisAnderlachtHuratelonKovajestLaggenauStravoninAnelbruckPontanelleLarrelierFort-BaisAndosseLoghéansBreitheRoskildeJihnavaValppauttaiVanhaoviVislavLodavingMaailmanoviLissenbotGolvandaarForteresse de JulyanBaenum SigurVarovaisuusSvarstakKrelmUuvandaarHycolusLaaksotAelinUuroggiaVindurskjollRosanhamnArchipel de TrombesFort LointainArchipel OcolidienCarte Ancien Monde2018.png

Les nations de l'Ancien Monde

Nation Emblème Religion dominante Résumé
Le Royaume Central
EmbRCentral.png
Monachisme, forte présence du Phalangisme

Les capitalins possèdent le plus large territoire du continent, occupant la majorité des côtes occidentales du continent jusqu'à la chaîne adaarionne au nord et connaissent une large diversité de climats.


Les Capitalins ont bien des visages, selon les villes, les régions, la fortune, le rang ou l’état d’ébriété. Toutefois, ils ont tous en commun qu’ils rêvent. Souvent du passé. Parfois de l’avenir. Généralement de manière agitée. Et ils n’apprécient guère qu’on tente de les réveiller.
La capitale du royaume, nommée La Capitale, est la ville la plus peuplée et cosmopolite du continent.

La République Marchande de Caroggia
EmbRCaro.png
Monachisme, situation particulière dans les colonies

A ceux qui voudraient savoir ce à quoi une contrée dirigée par des marchands peut ressembler, indiquez-leur la République marchande de Caroggia. On dit du Caroggian qu’il est un marchand expert, un grand marin, un artisan sophistiqué et un serviteur de la loi. En murmures, ils vous diront qu’une telle réputation est trop profitable pour qu’ils la corrigent, qu'ils sont avares et malhonnêtes. Si les Caroggians ont quantité de mercenaires à leurs ordres, c’est bien par la diplomatie, l’opportunisme et les affaires qu’ils ont conquis leur influence.


Les caroggians occupent les terres au sud-est du continent, des régions au climat chaud mais fertile, voire désertique. Ils sont aussi adeptes à la navigation et entretiennent leurs célèbres colonies par-delà le continent : Indubal, Iona et Uuroggia.

La Nation Adaarionne
EmbNAdaarion.png
Monachisme

Située dans le nord du continent, à la frontière séparant les arbitrés du le monde vaahva se trouve la Nation adaarionne. Sa capitale, Golvandaar, était la porte de ce peuple sur le monde et l’une des villes les plus importantes du monde connu : lieu de naissance du prophète Alistaar, siège de la forme principale du culte arbitré, cité éminemment gérée par son assemblée, lieu d’industrie très recherché et l’un des plus importants centres d’érudition au monde.


Les Adaarions contrôlent la majorité de la chaîne adaarionne au sud des Maahvitts, mais ils possèdent également quelques terres en dehors de leurs montagnes, ce sont les Possessions.
On dit des Adaarions qu’ils sont très savants, obsédés par le détail, polis à l’excès, prompts aux querelles sur des points mineurs et capables de négocier jusqu’à la nausée. Si vous en rencontrez un, vous saurez que tout cela était en fait vrai mais avec beaucoup plus d’alcool.

La Grande Huratelon
EmbGHura.png
Phalangisme

La Grande Huratelon est un pays de champs dorés, de vergers et de forêts. De leurs terres, les Huras tirent des victuailles si abondantes que leur contrée étaient connue comme le grenier du continent.


Les huras détiennent un territoire assez conséquent au climat décent dans l'est des régions des Grands Fleuves et cloisonné au nord et à l'est par une imposante chaîne de montagnes.
Pour reconnaître le Hura, c’est chose aisé. Il vous fera grand cas durant toute une heure de la grandeur et de la vertu de sa contrée, avant de passer la journée à pester et vitupérer contre toutes choses à vue et au-delà.

Lig Ocolide
/
Culte des images et courants du culte d'Arbitrio

Nous ne servons aucun roi’ dit la fameuse devise des franc-navires ocolidiens. Et si une chose est bien vraie et certaine dans cet archipel, c’est celle-là. L


Les ocolidiens occupent un archipel situé à l’extrême sud-ouest du continent, ils exercent également aussi une certain influence sur les eaux avoisinantes par la piraterie et la contrebande. Il n'y a pour ces reclus du continent aucune chance de s'établir ailleurs que sur l'Archipel Ocolidien.
Les Ocolidiens se sont dotés de leur propre religion, un culte d’Arbitrio basés sur les images. On les appelle iconodoules.
On dit que l’Ocolidien est engeance dont il faut se méfier. Eux-mêmes ne contestent pas cette idée. Ils passent leur propre vie à survivre tant bien que mal à l’incurie de leurs compatriotes.

Le Canatan
EmbCanatan.png
Monachisme

Les canatanais occupent un très petit territoire englobé par le Royaume Central, ils se situent essentiellement dans la ville de Breithe mais sont également présents dans les régions environnantes sous contrôle d'autres nations, un espace appelé le Butenlan. C'est un pays qui a choisi loyauté, discrétion et tranquillité comme maîtres mots dans un monde de fierté aveugle.


A les voir comme sortis d’un conte champêtre, il serait tout naturel de penser que les Canatanais ont quelque chose de sinistre à cacher. Mais non, parfois les choses simples ne sont que ce qu'elles sont : simples.

La Diaspora Qadjaride
Souffleq.png
Culte Qadjaride

Quiconque est un jour sorti de chez lui dans les états arbitrés a un jour eu l’occasion de rencontrer un Qadjaride. Ils marchent et oeuvrent parmi ceux qu’ils nomment Kharedji mais, à quelques rares exceptions, ne se sont pas mêlés à eux. Plutôt que de reconquérir un territoire, ils se sont bâtis un pays du coeur, fait de traditions, de langue et de foi qui leur serait pour toujours réservé. Peu importe les spoliations et épreuves que le monde pourrait encore leur infliger, leur Souffle aurait, lui, toujours un foyer. Les qadjarides sont donc majoritairement des nomades s'organisant en petites communautés, ils n'ont pas de véritable territoire.


On les trouve essentiellement dans les territoires capitalins, provinciaux et caroggians, mais ils sont aussi présent dans une moindre mesure en Grande Huratelon et dans la Nation adaarionne. Ils sont totalement absents des contrées plus au nord et de l'archipel ocolidien.
Bien des choses sont racontées ou pensées à l’égard des Qadjarides mais si quelqu’un vous dit qu’il les a compris et s’apprête à vous les expliquer, n’y prêtez pas attention. Car si les qadjarides quittent parfois leur habits de scène avec quelqu’un, ils leur diront que la dernière chose qu’ils souhaitent est que l’on éructe sans fin à leur sujet.

Tribus Vaahvas (actuellement non-disponibles)
Nord 7.png
Culte des Déesses des Sept Mers

Les vaahvas occupent les froides régions se situant au nord du continent qu'ils nomment "Les Maahvitts", leur territoire est entouré des sept mers qu'ils vénèrent et séparé des nations du sud par une imposante chaîne montagneuse.

Leur territoire est divisé en quatre régions aux climats différents mais qui garde toujours un aspect boréal, il faut également noter la présence d'une colonie caroggianne à l'ouest.

Les Manarades
Embmanarades.png
Culte des images

Les Manarades, “Ceux qui sont restés”, dans leur langue cohabitent tant bien que mal avec les Ocolidiens que l’histoire a fait débarqué sur leurs terres ancestrales. Les manarades vivent donc au sein des îles manarades au sud-ouest de l'archipel ocolidien mais sont aussi présents dans tout l'archipel ocolidien.


Ils vivent de la la pêche, l’artisanat ou la culture de produits héritées de leur longue histoire comme la canne à sucre, le piment ou le tabac.
Avoir affaire à un Manarade est une expérience étrange. Rarement vous rencontrerez des individus capables de parler autant en révélant si peu sur eux. Tant et si bien que si vous concluez un accord avec eux, vous serez souvent bien incapables de juger si vous avez arraché un excellent compromis ou si vous vous êtes fait proprement dépouillé.

L'État libre de Mesigios et la Principauté de la Ribada
EmbMesRib.png
Monachisme

Loin au sud du Royaume Central se trouvait la province de Medeva. Cinq siècles durant, Les Mesigues n’ont été qu’une colonie éloignée, disputée par les Puissants, exploitée par des centaines d’esclaves de domaine et constamment sous la menace côtière des écumeurs ocolidiens.


Mesigios a toujours perduré dans la langue, les traditions et la solidarité. L'État libre de Mesigios occupe la région de Medeva et tente de faire reconnaître son indépendance au Royaume Central. La Principauté de la Ribada s'est unie à Mesigios dans cette guerre et occupe une bande de terre au nord-ouest de Medeva. Les Mesigues savent qu’ils ne sont qu’un oisillon aux côtés des grands loups et qu’un coup de patte les briserait. Mais peu leur importe : la mésange chantera.
Malgré les douleurs du passé, si vous rencontrez un Mesigue vous pouvez vous attendre à avoir droit à un bon accueil. Même si tout ce qu’ils ont est un peu de pain rassis et une place dans la grange, ils le partageront de bon coeur. Abstenez-vous toutefois de parler de politique si vous ne voulez pas risquer la fourche.

Le Royaume d'Eyjarfolk
Embeyjarska.png
Monachisme avec traditions religieuses eyjarskas

Le Royaume d'Eyjarfolk occupe un ensemble d'île dans le grand nord au large des côtes des Maahvitts. Ses eaux gèlent à chaque Nivôse et où ses volcans crachent cendres et roches enflammés plusieurs fois au cours d’une vie. Les Eyarskas, peuple ingénieux et hardi, est parvenu à prospérer dans cette région hostile.


La mer que les Capitalins leur ont concédé, leurs marchands, baleiniers et leurs pirates la maîtrisent avec tant d’adresse que l’Ocolidien comme le Caroggian y réfléchissent à deux fois avant d’y naviguer.
Les Eyjarskas sont de bien braves gens. Prenez cependant soin de vous tenir du bon côté de la hache et de les tenir à distance des fourneaux. Fautif serait celui qui penserait qu’ils ne sont qu’un peuple sanguinaire et barbare car il seriez trouvera finalement un peuple où même criminels et pirates reconnaissent la loi de leur gouvernement comme sacrée.