Sabina Cisili

De Wiki'speria
Aller à : navigation, rechercher

Sabina Cisili

Informations
Nom Sabina Cisili
Sexe Femme
Naissance 331
Décès 375
Famille
Famille de naissance Vilenze
Famille rejointe par alliance Cisili
Conjoint Paolo Cisili
Fonction & Croyance
Rang Gouverneure
Fonction Gouverneure d'Uuroggia
Religion Monachiste
Origines
Ville de Résidence Uuroggia
Ville d'origine Caroggia
Région d'origine Vellabria
Nation d'origine République Marchande de Caroggia


Sabina Cisili fut proposée par sa famille d'oligarque, cupide et ambitieuse, pour gouverner Uuroggia à la suite d'une réunion organisée à Caroggia. C'est du haut de ses 21 ans qu'elle fut choisie malgré sa jeunesse et son manque d'expérience. Néanmoins, la jeune femme avait eu une éducation rigoureuse dans la politique et le commerce.

Considérée comme une femme fatale et manipulatrice, seuls les hommes téméraires voulaient l'approcher. Son mari Paolo, n'avait pas la carrure pour empêcher le romantisme des autres agir, mais Sabina n'était pas de nature infidèle.

Elle eut quelques difficultés à son arrivée pour se faire respecter, écopant même d'une tentative d'assassinat à son encontre, par un vaavha arbitré.

A la suite de la répression contre le brigandage en 356 à l'encontre d'Uuroggia et d'autres tribus vaavha, elle décida d'utiliser les mains des guerriers capturés qu'elle a dirigé vers des ostats spéciaux pour les fidéliser à sa cause et s'en faire une armée, nommés les Vorii. Elle nomma le jeune Orvar Ska Nakvati en tant que chef de guerre, en vue de son tempérament réfléchi et de sa sagesse.

Elle organisa des raids secrets contre les convois de marchandises capitalins, sans même l'accord de Caroggia. Son action permit à Caroggia de gagner plus d'argent. Avec l'avènement de la rébellion du Nord, elle annexa sans scrupules une grandes partie des terres de l'Empire proche d'Uuroggia, avec notamment des mines, des champs, des carrières...

En 360, les forces rebelles vaahvas se détachèrent de l'appui de Cisili, ce qui laissait craindre faussement des représailles contre Uuroggia. Orvar donna sa parole de garder la paix à Uuroggia, en échange de tout ce qu'avait offert Cisili pour embraser la flamme de la résistance. En 365, l'économie d'Uuroggia était devenu trois fois supérieure à celle de 340. Elle organisa la construction d'un arsenal maritime pour Uuroggia afin de lutter contre la piraterie, avec la présences d'une flotte caroggianne.

Sabina Cisili revint à Caroggia en 369 pour rendre des comptes. Son travail fut remercié, malgré ses mauvais coups. Elle décéda d'une maladie inconnue en 375.