Uuroggia

De Wiki'speria
(Redirigé depuis Uuroggians)
Aller à : navigation, rechercher
Uuroggia
Administration
Région Vahnamaa
Nations Tribus Vaahvas
République Marchande de Caroggia
Édifices
Démographie
Population totale 25 000

Uuroggia est un port Nordique sous influence Caroggiane, l'une des trois colonies de la République marchande. Elle possède également le plus vaste territoire des villes Vaahvas au dessus de Krelm.

Ville construite autour d’un comptoir commercial, Uuroggia est une ville à deux réalités. D'une part, on trouve le quartier caroggian, conçu selon un modèle urbanistique et une architecture importée directement du Sud (et totalement inadaptées aux grands froids du Nord) et protégé par de larges murailles. D'autre part, on trouve les quartiers nordiques, une véritable forêt de masures, de taudis et de bouges où viennent s'entasser les nordiques séduit par la vie libre des caroggians et en quête d'une vie de richesse. Dans un quartier comme dans l'autre, la criminalité est rampante même si elle diffère un peu. C’est une ville prospère mais où il fait peu bon vivre. Les nordiques y sont souvent plus vulgaires qu'ailleurs, reléguant les traditions nordiques en matière d'hospitalité, de respect, de religion et autres aux orties. Elle reste néanmoins un point d'approvisionnement pour la majeure partie des tribus nomades en Thermidor.

Politique

Un blocage organisé par le Royaume Central

Lors de la Terreur, les marchands capitalins ont compris qu’il fallait étouffer Uuroggia pour éviter que Caroggia puisse prendre l’avantage dans le commerce du Nord. Les routes conquisent furent alors taxées et Caroggia soupçonna l'existence de traités secrets entre la Capitale et Eyjarfolk contre les navires de la République.

Un destin incertain après la Terreur Capitaline

La Terreur avait laissé des brigands qui impactait sans mal les affaires de la République. Ainsi, cette dernière envoya plusieurs gouverneurs afin de rentabiliser Uuroggia. Après 15 ans de successions et de déceptions, les oligarques mirent sur la table l’idée d’abandonner Uuroggia, en sachant qu’elle rapportait de moins en moins de bénéfice et qu’elle était une destination tertiaire chez les marchands.

Arrivée de la nouvelle gouverneure

En 352, une réunion fut organisée à Caroggia pour discuter du sort d’Uuroggia. Une famille d’oligarque se proposa afin d’assurer la gouvernance, les Cisili, connue à l’époque pour être une famille cupide et ambitieuse, sans être pour autant dans la liste des noms de prestige. Sabina Cisili, du haut de ses 21 ans, fut à la fois choisie et critiquée, de part sa jeunesse et son manque d’expérience. Néanmoins, la jeune femme avait eu une éducation rigoureuse dans la politique et le commerce.

La première année fut difficile pour elle, avec notamment une tentative d’assassinat à son encontre, par un vaahva arbitré. L’enquête fit accusé un adversaire caroggian, que Sabina condamna à mort. Dans le même temps, elle débuta des partenariats économiques avec des adaarions pour redresser l’économie et joua de son influence pour corrompre des bourgeois capitalins voisins pour en tirer profit.

Répression contre le brigandage

En 356, l’économie d’Uuroggia se portait mieux, ce qui permit à la gouverneure d’engager une répression contre le brigandage et les tribus nuisantes. Pas seulement à Uuroggia, mais également à d’autres tribus vaahvas. Les prisonniers furent mis en esclavage, puis dirigés dans des ostats spéciaux. En effet, Cisili avait bien l’intention d’utiliser les mains des guerriers pour les fidéliser, puis s’en faire une armée. Ces vaahvas mercenaires étaient nommés Vorii. Parmi eux, Cisili choisi leur chef de guerre, un homme assez jeune nommé Orvar Ska Nakvati. C’est son tempérament réfléchi et sa sagesse qui orientèrent la décision de la gouverneure.

Bataille de la Mort Blanche

Sabina Cisili démarcha Orvar Ska Nakvati et ses Vorii dans des conflits secrets. La succession de ses victoires gonfla son armée et même si le manque de contrôle sur sa création inquiéta Cisili, elle ne voulait pas rompre l’alliance avec Orvar afin d’éviter de mener Uuroggia à sa perte. Elle poursuivit son travail en lui fournissant armes, chevaux et ravitaillement dans sa guerre, tout en récupérant les mines et lieux économiques stratégiques pour engraisser le trésor de la République.

Culture

Esperiens originaires d'Uuroggia


Anciens Esperiens originaires d'Uuroggia


PNJ liés à Uuroggia

PNJ résidents à Uuroggia

 


PNJ originaires d'Uuroggia